dimanche 15 janvier 2012

Billes pour Académie de la francophonie

"Qu’ils se taisent donc ! Qu’ils se taisent dorénavant ces clercs qui médisent sur les femmes ! Qu’ils se taisent, tous leurs complices et leurs alliés qui en disent du mal ou qui en parlent dans leurs écrits ou leurs poèmes ! Qu’ils baissent les yeux de honte d’avoir tant osé mentir dans leurs livres, quand on voit que la vérité va à l’encontre de ce qu’ils disent…" Christine de Pisan, 1405
Cf. Féministe (Analyse))" Antiféminisme (Dénonciation) (2)
1407 Christine de Pisan à son écritoire
Manuscrit médiéval


En 2015, le veganisme vapotera la rousse en ses salons mais toujours pas les féminicides ? Congratulations aux idéologues végans. http://www.vegactu.com/actualite/veganisme-entrera-dans-le-larousse-2015-14821/

L'on parle ici de tous, de tous les féminicides, pas juste la vieille définition de 1801 de Corry, naturaliste du meurtre d'une femme parcequ'elle est une femme, attribuée faussement à Diana Russell par reprise en affiche d'un spectacle "Blessées à mort". Il s'agit de voir l'étymologie complète, et non pas, seulement celle qui agrée à une idéologie ou une autre. 
""cudo", frapper, "caedō", infinitif, "caedere" : - Frapper, battrecaedere virgis : battre à coups de verge"
Bientôt au vert ? En tout cas déjà un premier pas puisque Bébert a finalement enlevé ses boules quiès : Féminicide sera enfin dans le Petit Robert 2015. Reste à savoir quelle définition est retenue, où si le fond sera totalement ignoré et gardé le vieux bidule de 1801 ! Je rappelle que mille demandes faites d'enfin dictionnariser le terme depuis l'ouverture de notre cybercampagne multi-plateformes en novembre 2011 !!!

  • Oh verts barbons (si vous voyez ce que je veux dire) = Okay green boys ! Rouge et vert vous dépassent ?
Académie della Crusca introduit "femminicidio" (article de l'écrivain Michela Murgia). http://www.qui-libri.it/il-femminicidio-e-laccademia-della-crusca-francesco-gulminelli/

Homicide pour féminicide car homme polysémique./ Circulez. Non, mais, quoi allô, Richelieu répond que l'homicide avec "anéantissement de la féminité" restait homicide ! Tenez-vous le pour dit, on ne dit toujours pas en français "viol féminicide" mais "viol homicide", et pas d'excision féminicide, inconnus au bataillon ? Et pis, c'est tout, vous pouvez repasser...  Certains (pas tous non plus, on verra lesquels seront élus) viols féminicides de guerre certainement plus graves et plus systématiques que ceux de paix mériteraient peut-être un terme... ! Encore un cardinal au courant ? Super branché. Je souligne en gras quelques expressions, on dégraissera après.
"Madame, Quant aux dix droits employant "feminicidio" ou le brésilien et l'italien "femminicidia", vous les devez traduire par homicide !"
Et puis ne voilà-t-il pas qu'en douce, après m'avoir répondu ceci et avoir eu copie de mes billets historicisant l'apparition et l'usage de féminicide, la commission fait passer au Journal officiel du 14 septembre 2014, l'étriquée définition, fausse par omission, alors qu'avec tous éléments dûment déposés. Le titre "le féminicide est toujours un homicide" ne joue pas le jeu, à moins que ce soit au poker menteur ! http://espacepublic.radiofrance.fr/debat-feminicide-le-mot-de-la-semaine 

Vilaine Marianne qui ne sait pas traduire ? ;)
Marianne n° 852 - extrait de page scannée  par un membre du groupe

https://www.facebook.com/groups/FEMINICIDES/ 
Cet article va donc tenter de vous soumettre nos démêlés académiques depuis novembre 2011 concernant le terme "féminicides" que la presse, bien qu'il ne soit toujours pas au dictionnaire (voir courriels plus bas) utilise toujours plus. L'usage tranche ? Et donc en 2014, il semblerait que le Ministère des droits des femmes aient aussi contacté la commission de terminologie. http://www.cidf63.com//uploads/synth%C3%A8se_actualit%C3%A9_2014-04-22.pdf

Quant à savoir de quelle définition il s'agirait, motus et bouche cousue, les travaux de ce blog nulle part ne sont relatés, cités, référencés, pipi de sansonnet... L'anthropologie juridique (ethnologique) n'a pas bonne presse sous les ors républicains qui sortent des lapins du chapeau ? 
http://revdh.revues.org/645

A ce jour, sans plus de nouvelles, le green reste sourd et muet à mon dernier message, je parie qu'ils vont nous pondre un roman sous peu et je vous donne mes demandes exactes et leur réponse :

  • Ma demande réitéré était (et depuis le 6 novembre 2011, voir copie d'écran plus bas-
"N'ayant qu'à peine terminé ma question à vous sur la traduction des "féminicides" de l'anglais, espagnol, brésilien et italien, que je prenais connaissance de la nouvelle juridique suivante :
"L'Italie adopte une loi contre le féminicide - Le terme féminicide est désormais couramment employé en Italie pour désigner toute forme extrême de violence contre les femmes, la plupart en milieu familial."

Pour faire suite à mes demandes d'insertion du vieux mot féminicide né au dix-neuvième siècle, je viens donc voir si les commissions de terminologie et de néologie de la Santé, et de la Justice, allaient en conséquence de ce décret italien réexaminer son éventuelle insertion. Ne s'agissant plus désormais d'un usage lointain, exotique de l'autre côté de l'Atlantique mais bien de notre voisine et mitoyenne européenne.


Sans "féminicide", ce décret traduit comme préconisé jusqu'ici comme vous avez eu l'amabilité de me le faire savoir par votre courriel du 12 courant, perd de son sens et, pour une fois, le français manquant de nuance, de mot juste, pesé et adéquat.

D'autant qu'il y est notable que cette première législation européenne pointant les féminicides, tout en parlant des "féminicides extrêmes" et féminicides de dernière extrémité (ou féminicides meurtriers), sorte de l'enclos privé du "féminicide conjugal" pour s'attaquer également aux féminicides dans la cité. 
Comme vous le souligniez cela laisse présager de ce que ces crimes contre l'humanité risquent bien de se trouver un jour au pilori sous cette acception de droit international. Nous serions alors fort démunis de n'avoir rien pour l'exprimer.


Concernant le point dont vous m'informez d'un terme spécifique envisagé pour viols de guerre systématiques,  vous pourrez me dire quel est-il ("certains viols de guerre systématiques dirigés contre les femmes pourraient d'ailleurs aussi recevoir un terme spécifique"), bien que cela paraisse curieux d'attendre que la guerre soit déclarée pour prendre acte, les viols féminicides étant beaucoup plus fréquents en temps de paix, et non moins coutumiers que ceux y évoqués.

Bien cordialement. Christine Gamita" 

Suite de mon message précédent :"De la part de gamita christine Envoyé : lundi 12 août 2013 03:09 À : dictionnaire@academie-francaise.fr Objet : Service du Dictionnaire Nom: gamita Prénom: christine...... Objet: Questions de langue Message:
Bonjour,

Les occurrences de "féminicide" se relèvent sur la Toile et le mot est ancien. Pourquoi est-il laissé au ban ?
- Relevé des occurrences les plus anciennes en français http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/concepts-feminicides.html
- Précisions sur le terme en féminisme politique, sociologie et ethnologie, en point 1.http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/08/salon-de-demoiselles.html
Pour mémoire, entré dans le droit pénal d'une dizaine de pays, le Nicaragua, le Chili, le Costa Rica, la Colombie, le Salvador, le Guatemala, le Mexique, la Bolivie, le Pérou, plus récemment l'Argentine.
Avec mes remerciements par avance.
Slts dstgs
  • de:  dictionnaire <dictionnaire@academie-francaise.fr> à:  gamita christine <messageries2@gmail.com> date:  12 août 2013 15:02 objet:  D.3435 féminicide
Madame,
        
L'usage ne l'a toutefois pas institué; "homicide", étant donné la polysémie du mot "homme" en français, couvrant le cas d'un meurtre de femme, meurtre, assassinat également.
        
Les pays d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale que vous citez ont souhaité introduire ce terme dans leur droit pour désigner plus particulièrement les crimes visant les femmes et souvent accompagnés d'actes de barbarie ayant valeur d'anéantissement de la féminité ; certains viols de guerre systématiques dirigés contre les femmes pourraient d'ailleurs aussi recevoir un terme spécifique. Mais le droit français, comme je vous le disais, s'appuie pour l'instant sur les termes existants pour qualifier ce type d'actes, et c'est cet usage qui est enregistré par les dictionnaires. Je vous précise cependant que la commission de terminologie et de néologie de la Santé et la commission de la justice ont déjà examiné cette question et s'en tiennent, pour l'heure, à la position énoncée ci-dessus.
        
Bien cordialement,
        
Sophie Tonolo- 

christine gamita MD  15:45 (Il y a 2 heures) à dictionnaire 
Aux bons soins de Mme Sophie Tonolo
Bonjours,
Vous remerciant de votre réponse.
Cependant, nous restons donc sans traduction ni feminicidio (espagnol), ni femminicidio (italien), ni femicide et feminicide, femicidal, (anglais) qui ne se peuvent traduire par homicide dans aucun des cas de violences envers les filles soldées par leur décès ou pas.
Bien cordialement.
Christine Gamita"

Depuis 2002, l'on ne peut donc traduire correctement un article de médecine obstétrique (dont je ne vous apprendrai pas que pour plusieurs raisons bien connues, elle ne concerne que des femmes, non pas par discrimination mais par pure obligation), de même qu'il s'agit bien de viols exclusivement féminicides pendant leur grossesse, selon la même logique inaliénable et indubitable : "femicide ... for women abused during pregnancy" reste "homicide par viol pendant la grossesse" ? J'y vois comme un hic, cette traduction m'agace par son approximation. Encore récemment, je prétendais à mon interlocuteur que le français était précis... je commence à en douter. http://journals.lww.com/greenjournal/Abstract/2002/07000/Abuse_During_Pregnancy_and_Femicide__Urgent.6.aspx

Bravooo au "Grand Bébert" qui fait famille et a adopté plein de petits mots : "clasher ", "microblog », "viralité", "Lowcost", "graffeurs", "bombasse", "kéké","hénaurme", "plan cul", "choupinet", "mariage pour tous", et caetera http://www.radins.com/dossiers/actu/petit-robert-2014-connaissez-vous-les-nouveaux-mots,5285.html
Ma  première demande à l'Académie Française afin que figure au dictionnaire ce néologisme commun de féminicide
6-10 novembre 2011 -Paris
Que l'Académie reconnaisse le substantif féminin et adjectif féminicide. Elle fait bien mumuse avec des tweets... pourquoi pas avec les féminicides ? Androcide étant au dictionnaire de mythologie, des amazones matriarcales décimant les hommes, et tout deux du même phénomène de violence sexospécifique. Seulement "la féminicide" générale, massive, multiforme, politique. Et "le masculicide" inexistant, aux abonnés absents !


Et les "e" se mettront où il le faut. Et que le Droit arrête de dénaturer la chose unique du féminicide des violences allant au meurtre de femmes parce qu'elles sont des femmes -qui s'ajoute à toutes les violences diverses subies par tous, banales, communes, crapuleuses-

La langue et sa société qui abrite l'androcide pour le masculin mais sans vouloir y toucher, mine de rien, l'homicide (en neutre) pour tous, et refuse, ignore, le féminicide et sa violence dégradante et meurtrière se maintient dans la discrimination aigüe, gardée Thémis et Diké toujours plus violemment bandées.

Mais enfin, cela crève les yeux qu'un féminicide n'est pas un homicide ! Et que des féminicides nous encombrent en humanité et pas les masculicides. Au point que les larmes de sang coulent.

Ces deux-là se réformeront par l'action citoyenne et se reformeront dans l'unité du genre humain qui n'a pas à faire plus en faveur de l'un que de l'autre. Tout d'abord, il faut donner leurs pendants aux androcides par les féminicides.

Qui refait et poursuit ma demande aux Académies de la Francophonie ? Aux bases de données du panfrancophones... Oh le joli néologisme, j'en veux un tout pareil ! Qu'est-ce à dire d'ailleurs ? un pan ? un pan de quoi ? un pan bagnat ? bon ben allez vite mettez nous nos "féminicides" en dicos et je vous fais un bec, un gros gros bec de frolic http://www.bdlp.org/recherche.asp?base=AC&index=f


Nota bene - Entrés au dictionnaire de l'Académie : "e-learning", "tweeter" en 2010, and so and so.
"Feminicide" n'étant que barbarisme datant de 1801 ! No more feminicides. La règle d'adoubement du terme étant principalement entraînée par l'usage du mot, tweeetez mais tweetez donc sans vergogne, androcides et féminicides, que l'on en vienne enfin à bout....

Mais non, pas du tout, c'était une blague, gardez vos SMS pour le jour de l'An et la drague, l'usage s'en trouvant déjà bien ancré : Le Conseil de l'Europe, le Parlement Européen, ses rapporteures, ses députées, ses résolutions, ses recommandations depuis 2004, au moins, écrivent le mot "féminicides" ! Et l'ONU dans ses résolutions depuis 1994 ! Quel seuil de toutes sortes de féminicides dans le monde sera-t-il à atteindre ? Deux ans pour certains mots et concernant féminicides, ce sera combien, 1853, 1963, 2063, deux cents ans ?
3ème demande du 30 mai 2013
Les éditeurs de dictionnaires mettent les mots qu'ils veulent au dictionnaire, c'est leur affaire et responsabilité, leur jugement et opinion leur appartiennent du moment que le mot existe et qu'il y a usage... Ce qui est intolérable, ce qui est grave, c'est la censure du mot "féminicide" et son dévoiement quand certains s'en servent en le rendent séparatiste et essentialiste-

Par contre, cet exemple qui dit tout et son contraire et décide arbitrairement d'opter pour fémicide pose un problème scientifique d'absence totale de rigueur dans la rédaction de la définition http://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2alpha/alpha-fra.html?lang=fra&i=index&index=alt&__index=alt&srchtxt=f%E9micide&comencsrch.x=-425&comencsrch.y=-288&comencsrch=Lancer
Subject  Field(s)
  • Offences and crimes

2013-02-28
Domaine(s)
  • Infractions et crimes

2013-02-28
Campo(s) temático(s)
  • Infracciones y crímenes

2013-02-28
femicide Source
CORRECT
femicide Source
CORRECT, MASC
feminicidio Source
CORRECT, MASC

femicidio Source

À ÉVITER, CALQUE, MASC
DEF – The act of killing a woman. Source
CONT – La violence s'exprime le plus souvent dans la sphère dite privée [...] par exemple, au sein de la famille avec le viol incestueux, les mutilations génitales, l'infanticide, la préférence pour le fils, les mariages forcés etcetera, au sein du mariage ou de la relation amoureuse : par exemple, le viol conjugal, les coups, le contrôle psychologique, le proxénétisme, le crime d'honneur, le femicide. Source
DEF – Homicidio de mujer por razones de género. Source
OBS – La palabra feminicidio es adecuada para referirse al asesinato de mujeres por el hecho de serlo [...] Este sustantivo se puede emplear no solo para hacer referencia al asesinato individual de una mujer, sino también para referirse al homicidio sistemático de mujeres, en especial en contextos donde no existe un fuerte reproche social o cultural de estos hechos. Por ejemplo, hay culturas donde el feminicidio consiste en dar muerte a las niñas cuando nacen. [...] Se recomienda evitar la forma femicidio, calco del inglés "femicide". Source

  • Codicille juridique, la langue française étant constitutionnelle : 
Etant d'autant plus fondée à demander l'entrée du "néologisme" angliciste feminicide de 1801...
"Terminologie et néologie - Le dispositif d’enrichissement de la langue française
La langue de la République est le français. C’est sur cet alinéa, ajouté en 1992 à l’article 2 de la Constitution, que se fonde la loi du 4 août 1994, dite « loi Toubon », relative à l’emploi de la langue française (lien vers la loi Toubon).
La loi Toubon affirme le droit dont dispose chaque Français de pouvoir utiliser sa langue dans les divers domaines de la vie quotidienne, et particulièrement dans l’enseignement, le travail, les échanges et les services publics. Conformément à l’esprit de cette loi, et afin d’éviter l’emploi en trop grand nombre de termes étrangers, notamment anglo-saxons, dans les domaines scientifiques et techniques, les pouvoirs publics ont souhaité se doter d’un dispositif susceptible de favoriser l’enrichissement du français dans le plus grand nombre possible de domaines spécialisés. Ce projet a pu être mis en œuvre grâce au décret du 3 juillet 1996 (lien vers le décret), qui reprend et complète diverses dispositions antérieures." http://www.academie-francaise.fr/la-langue-francaise/terminologie-et-neologie
Deux fois, j'ai proposé au mois de juin 2013 la traduction de l'anglais "feminicide / femicide" par "féminicide", avec tous les liens de références utiles - mais rien, 0.0 - on m'a accordé "mansplain", alors que demandé virilogie, le 6 juin mais pas "feminicide" ! http://wikilf.culture.fr/2013/06

Heureusement que quelque consolation me vient d'outre-atlantique, je suis soutenue par des cousines... qui n'ont pas leur touche dans leur poche.. cela me met quelque baume au coeur et me font prendre mon mal en patience... http://journalmobiles.com/chroniques/mots-dits/dick-tionnaire
Pour citer cette ressource, mentionner votre date de consultation sous la forme (consulté le x … 20…) Auteure : Christine Gamita Droits d'auteur : Creative Commons by-nc-sa 3.0 FR
Tout usage toile ou papier hors ce cadre sera passible de poursuites - Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document Unauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required.
Il est essentiel lors de toute utilisation de cette production ou partie de cette production de préciser la source : le lien et l’auteure de l’article, ponctuation adéquate encadrant la citation -entre guillemets- et dans son contexte, sans distorsion ni manipulation ( article L122-5, du code de la propriété intellectuelle) . La permission formulée et explicite de l’auteure est également exigée. De la même manière, concepts, termes et approches empruntés à l’auteure du blog doivent être mentionnés comme tels- références adéquates.
En vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible.existe aussi dans les langues suivantes : 

2 commentaires:

  1. Ah ces hommes (avec un tout petit h) verts de gris et leurs réponses androcentrées...

    Il me semble que c'est une bonne idée de définir un mot différent pour chaque acte, crime ou délit ? Faut-il passer par le droit français pour les créer ? En tout cas, adoptons-en l'usage systématique puisque ces messieurs gris-verts prétendent que c'est l'usage qui mènera à de nouveaux termes ?
    Il faudrait peut-être aussi interdire l'usage du mot "homme" à la place de "(être) humain" afin que tant de gens, femmes incluses, cessent de considérer que "h(H)omme" est générique ?

    RépondreSupprimer
  2. Il y a des mots bien plus inusités que féminicide dans le dico, c'est donc de la simple mauvaise foi de voir de telles réponses. Tout simplement comment traduire correctement les exemples de l'Italie et autres car il est faux qu'homicide puisse traduire le décret-loi italien.

    Quant à savoir si le Droit a à être convoqué, il ne crée pas d'usage et le lexique juridique est bien distinct du Dictionnaire de l'Académie. En effet, beaucoup de vocabulaire juridique ne figure pas dans le Dictionnaire de l'Académie-

    Une qualification juridique générique est toujours plus utile du point de vue tout d'abord de la Constitution qui exige précision. Tout est dispersé, il y a des bouts sexuels partout, c'est incomplet et injuste.

    Mais surtout cela permettrait une symbolique et un tabou, ou interdiction sociale, beaucoup plus puissante.

    RépondreSupprimer