samedi 17 mars 2012

One word, one shot against feminicides


Deux petites filles berbères (supposition), mère et fille ? ou soeurs ?
- en cours de recherche de l'artiste, date, lieu-
A priori sans rapport direct avec l'article- 


Invitée à une intervention et présentation du mauvais sujet des féminicides, dont l'excision, violences sexuelles et sexxistes contre enfants et femmes, je vous en transmets, ci-dessous, les transparents utilisés à cet effet

Nota bene - Si vous cliquez sur le petit haut-parleur de la diapo 2, vous pourrez entendre un enregistrement d'une émission France Culture-
(Avertissement - Les liens en diapo 4 concernant ce blog sont obsolètes et déconnectés)
Entre temps le 8 août 2013, en première nation européenne et onzième dans le monde, l'Italie reconnait les féminicides en violences extrêmes contre les femmes et aggrave les peines, alors que seul un apport structurel en droit pénal assurera un changement sociétal car les
pratiques féminicidaires de paix et de guerre plus graves et nombreuses que les pratiques génocidaires de guerre-

 



- Evaluations chiffrées des féminicides http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/combien.html

Source obligatoire SVP © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec auteur http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/07/qui-ecrit-ici.html, date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD ©Tous droits réservés international 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire