vendredi 22 février 2013

Fillettes à soldats.ArchiveNU

Avant-propos de définition ¡Féminicides! http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html
Panorama http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/cest-de-la-carte-tentative-darticle.html

©  Алексей Зайцев / Alexi Zaitsev / Alexey Zaycev
2018 - Une toute petite fille soldate d'infanterie turque, dont son responsable principal qui se porte en chef religieux la promet à la mort en pavoisant que le drapeau turc son linceul dans sa poche de chahida, pour mettre face aux Yezidies kurdes ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Chahid
"à Kahramanmaras, dans le sud du pays, le 24 février. "...martyre, elle sera enveloppée dans son drapeau" http://www.lemonde.fr/proche-orient/video/2018/02/27/si-elle-devient-une-martyre-erdogan-felicite-une-petite-fille-en-larmes-lors-d-un-discours-guerrier_5263188_3218.html
Qu'est-ce que vous attendez pour mettre en accusation ?
"Nous assistons à une prise en compte réelle du sort des enfants par les juridictions pénales internationales. Si la protection concerne essentiellement les enfants-soldats, il faut espérer que les juridictions vont progressivement prendre en compte les atteintes à l’enfance de manière plus vaste, soit en s’intéressant davantage à la protection des enfants victimes des conflits armés ou simplement à la violation des droits des enfants, soit en retenant comme circonstance aggravante le fait que la victime soit mineure comme le fait déjà le tssl.Anne Kalonji, « La protection des enfants au cœur des premières poursuites intentées devant la Cour pénale internationale et le tribunal spécial pour la Sierra Leone », Sociétés et jeunesses en difficulté, n°6 | Automne 2008, 30 janvier 2009 http://journals.openedition.org/sejed/4933
2014 - Encore aujourd'hui au Nigeria, par exemple et entre autres, cela continue de plus belle... rapt de fillettes par la soldatesque bénie par les curés pour servir d'esclaves sexuelles et procréer les lignées prophétiques ? http://www.news-republic.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=22361168

"Epouses de brousse, bébés rebelles", un vrai poème ? Pas même le droit au titre de soldate ? Pourtant, on pourrait dire qu'elles appartiennent et marchent au sein du génie ? Et toutes ces enfants enterrées sans sépulture après avoir subi tout et le pire... non recensées même dans la mort. http://childrenandarmedconflict.un.org/fr/problematiques/les-fillettes/

On a quelques mots de ci de là concernant les fillettes enrôlées à porter les armes mais pas un mot des cantinières par force... http://www.afrik.com/article7218.html

Comme toujours, comme partout, les filles sont cibles par procuration, histoire de taper dans le moral de l'ennemi mâle qu'humilie la défloration de ses femmes. De plus, que l'hymen donne la garantie aux violeurs guerriers de l'absence de maladie vénérienne et de métisser, casser donc, la lignée patriarcale ennemie... Pas une seule fois, je ne lis le mot fille dans ce bel article, et pourtant au Mozambique de témoignages directs de 1989 à 1992, je sais qu'elles y étaient (et elles sont pour beaucoup dans ma décision de mettre en ligne cet ethnoblog) - Où sont-elles passées ?

"Il pouvait, dès lors, prendre part au partage des richesses conquises au cours des attaques ; de la nourriture, des biens de consommation - en particulier des vêtements - mais aussi des femmes. Beaucoup de jeunes adolescents étaient ainsi « mariés » et pouvaient éventuellement avoir plusieurs épouses." Jean-Claude Legrand et Fabrice Weissman, Les enfants soldats et usages de la violence au Mozambique, Cultures & Conflits, 18 | été 1995, mis en ligne le 13 mars 2006 http://conflits.revues.org/459
Ainsi concernant les fillettes et femmes enlevées par les troupes sont notées dans le chapitre en "Compagnes de guerre... " (p. 113, Christian Geffray, La cause des armes au Mozambique. Anthropologie d'une guerre civile, Paris, Karthala-Credu, 1990) ou bien évoqué brièvement en d'autres textes, le "rôle des captifs", "femmes et enfants massacrés" dans les convois, mais rien de plus... http://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/ed-09-10/010045688.pdf

Antique pratique de toutes les guerres qui sont toutes ethniques, ethnos étant toujours histoire de lignées patriarcales, fussent-elles dotées ou pas d'un Etat ou réunies ou pas en nation ; et il est vrai que la pratique d'enlever les filles et les femmes pour esclave sexuelle ne date pas d'hier... certaines encore vivantes des dernières guerres industrielles ne sont pas toujours pas reconnues en victimes. Parfois, les croyances et les religieux s'en mêlent, parfois du tout... Et, si l'onavait tiré les conclusions qui s'imposent des bordels militaires de la seconde guerre mondiale ? Ce n'est pas en poussant la poussière sous le tapis que l'on améliore l'humanité. cf. "Féminicides de confort", en savoir plus ici
http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/viols-feminicides-japon-etc-dedommagez.html

Les hommes sont-ils donc restés à l'âge de pierre de pousser ainsi les gosses en première ligne, bouclier, provocation, et chair à canon (petits et grands) ? Les chiffres sont largement sous estimés. Embrigader et endoctriner les gosses à attaquer le camp adverse -dont parfois ils sont issus-, les retournant comme des gants contre leurs propres parents. Toujours fraticides, toujours expression d'un virilisme borné.
Zaina Vumilla Forgotten Casulaties of War – Girls in armed conflict (2005) http://www.peacewomen.org/assets/file/Resources/NGO/HR_ForgottenGirls_SC_2005.pdf
Pourquoi sont-elles invisibles, alors que loin d'être rares ou ignorées - Dans les 40 % esclavagisées et 10 % enrôlées... http://www.lecourrier.ch/pres_d_un_enfant_soldat_sur_deux_est_une_fille

Partout courent les enfants-soldats, en Orient aussi - L'on apprend aussi que des enfants, et adolescents (345 en 2008), embrigadés à partir à l'assaut de soldats armés se trouvent ensuite emprisonnés de prêter main forte à des actions et offensives terroristes : Ils seraient mieux à l'école, histoire de les désendoctriner de croyance haineuse. Humanités simplement scolaires avec éducation civique à la laïcité, philosophie, histoire...   http://www.europalestine.com/spip.php?article3153&lang=fr


Je ne suis pas tout à fait la seule à poser la question, où sont-elles ? Parfois sous notre nez, médiatisées mais jamais protégées, c'est à qui les aiguillonnent...
"Dr. MacKay is a professor of Women's Studies and International Studies at the University of Wyoming and the author of extended publications on girl soldiers. She is the author of "Where are the Girls?" an investigation into the lives of girls in fighting forces in Northern Uganda, Mozambique and Sierra Leone. Her current research focuses on girl mothers and the children of former girl soldiers in the post-war context."18 août 2008 http://webcast.international.gc.ca/cpc/Child-Soldiers/McKay-intro.wmv
d'après carte de
http://www.amnesty.be/doc/militer/les-bougies-d-amnesty/campagne-bougies-2012/article/les-enfants-soldats-ont-besoin-de-19952
Les uns raptés pour devenir des combattants et les autres pour la logistique : Les petites filles enlevées servent d'esclaves sexuelles à tous (raptés comme rapteurs), en plus que porteuses en savane d'une base à une autre... elles le sont d'une peine supplémentaire. Pourtant, elles ne sont généralement pas comptées dans les 200 à 350 mille enfants soldats, elles sont enlevées, puis disparaissent sous les frondaisons... Filles à soldats de tous âges- "Féminicide de confort" hors bordel, à l'air libre - Malheur à leur retour dans les villages, qu'elles aient été de confort ou soldates. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/viols-feminicides-japon-etc-dedommagez.html

Parce que c'est normal les filles à soldats et les bordels itinérants pour armée ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/viols-feminicides-japon-etc-dedommagez.html


Parce que c'est normal qu'elles soient aussi violées lors des attaques, comme dans toutes les guerres ? Parce que c'est du tout venant, du courant, du banal ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/nouvelles-violences-en-haiti.html

Parceque c'est normal le mariage des fillettes ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/petites-bonnes-petites-epouses-petites.html


De longue histoire, nous savons que les chefs de guerre avaient leurs gitons, et que, pendant les guerres, les petits garçons (enfants soldats) victimes de la violence sexospécifique. Pour ce qui est des petits garçons, dont l'on ne peut que se réjouir qu'ils y soient moins nombreux en couches,et qu'ils soient plutôt affectés au "beau rôle" du guerrier dans l'ensemble. Bien que cela soit manière à soumettre à la façon phallocrate, ceux-ci sont reconnus en soldats, jamais les jeunes filles ! Eternelles cantinières corvéables à merci sans merci.

Christine Gamita, Ph. D., ethnologie, spécialité ritologie et anthropologie visuelle et sonore des mondes modernes - ex ingé informatique, d'études, méthodes et qualité du management des services informatiques et d'information - Recherche indépendante

Annexe documentaire :


Enfants et conflits armés : La liste de la honte étendue aux violences sexuelles

Enfants-soldats dans un camp militaire de Nyal, Sud Soudan (avril 2005)
4 août 2009 – Pour la fois mardi, le Conseil de sécurité a adopté une résolution appelant le Secrétaire général de l'ONU à étendre aux responsables de meurtres, de mutilations et violences sexuelles sur des enfants, la « liste de la honte » qui ne concernaient jusque-là que les responsables du recrutement d'enfants-soldats.« Il s'agit d'une étape majeure dans la lutte contre l'impunité concernant les crimes contre les enfants et dans la reconnaissance de la nature des conflits d'aujourd'hui, dans lesquels les filles et les garçons sont de plus en plus souvent visés, tués, violés et recrutés par les groupes armés », a déclaré la représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, Radhika Coomaraswamy à propos de l'adoption de la résolution, à l'unanimité.
Un aspect important de l'expansion des critères de la liste dite « de la honte », dont le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, est dépositaire, est l'autorisation donnée par le Conseil de sécurité à l'ONU, sur le terrain, d'ouvrir un dialogue avec les responsables afin qu'ils cessent ces violations et qu'ils traduisent les auteurs en justice.
« Le fait que le Conseil de sécurité se soit penché sur le recrutement [d'enfants soldats] et qu'il ait accompagné la liste de menaces sur des mesures ciblées a permis d'obtenir la libération de dizaines d'enfants enrôlés à travers le monde, y compris récemment aux Philippines et en République centrafricaine », a souligné Mme Coomaraswamy.
La représentante spéciale a par ailleurs salué la récente Politique de protection de l'enfant des opérations de maintien de la paix des Nations Unies, qui répond à l'appel lancé par le Conseil de sécurité à rendre plus systématique la protection des enfants à travers le système des Nations Unies."

Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec auteur http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/07/qui-ecrit-ici.html, date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD ©Tous droits réservés international

vendredi 8 février 2013

Condamnation des mutilations féminicides

"Notre société fait des femmes de véritables otages. Chez nous, le succès de l’enfant dépend non pas de son intelligence, et de son habileté, de sa persévérance dans l’effort et de son courage, mais uniquement de la capacité de résignation de sa mère, de la passivité de celle-ci face aux insultes du père, des coépouses, des belles-sœurs. La résignation est la clé de voûte de notre société", 
Ibrahima Ly, Toiles d’araignée*

Avant-propos - #feminicides De quoi s'agit-il http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html


Iris mauve et vert - Podane
http://podanepeinture.blogspot.fr/2010/06/mes-iris.html
Sont attendus d'urgence des documents formels d'interdiction de la part de toutes églises Puisque des clercs dispersés et clergés en conclaves reconnaissent et appellent de leurs voeux ecclésiastiques les droits universels appliqués à leurs ouailles, les responsables religieux à leur tour sont appelés, voire priés de se prononcer vigoureusement et décisivement contre les tortures féminicides au complet. Pourvu que les déclarations s'empilent nombreuses sous mon iris attentif car l'autorité morale indéniable et les théocraties pèsent lourd dans le calvaire des "êtres humaines" et devraient faire poids de toutes leurs forces a contrario désormais pour récupérer quelque dignité.

On a déjà vu un évêque, Desmond Tutu, s'exprimer contre les mariages de fillettes.[1]


La permission explicite, implicite, voire les appels à réaliser des excisions féminicides (qui ne sont pas du tout des circoncisions comme vous le verrez dans ce sage mémoire) influence des populations sur tous les sols. Tout le monde semble l'oublier ? 

"L’archéologie en apporte un témoignage à travers la découverte, dans les années 1920, de deux cadavres féminins datant du Néolithique inférieur dans les tourbières de l’Allemagne du Nord, en Westphalie. Les corps en bon état de conservation, ont pu être identifiés comme ceux de deux femmes provenant d’Egypte à l’époque pharaonique, qui se trouvaient en  Europe pour des raisons inconnues. [4, 22] Déjà, en l’an 700 avant J.C., Hérodote mentionne l’excision, et c’est de là que proviendrait le nom « excision pharaonique » ou « circoncision pharaonique » pour évoquer l’infibulation pratiquée en Afrique de l’Est. [55, 61] La première mention écrite de l’excision, également égyptienne, se trouve dans le quinzième papyrus grec du British Muséum, datant de 163 avant J.C. [4]"[2(Ecrit de l'époque ptolémaïque, mentionnant l'excision des filles à Memphis à l'âge de constitution de leur dot)


  • Judaïsme

Une interdiction stricte plus moderne serait bienvenue- Semblerait avoir été prohibée par les ashkénazes par décision de R. Gêr shôm ben Yehûda de Mayence (~960-~1028).

Les séfarades vivant en chrétienté sembleraient avoir cessé la pratique au XIVe siècle. Sauf à voir les Beta Israël ou Falashas : L'on peut imaginer à quel point leur pratique assidu a posé un problème majeur à Israël.[3]

Il serait également bon de sortir de la confusion d'un prépuce prétendu équivalent d'un clitoris. C'est que les pudiques dévots ne doivent pas regarder d'assez près l'organe en question pour ainsi confondre tout. Heureusement loi religieuse facultative, d'autant que, à présent, l'organe entier du clitoris décrypté par la science biologique et la technique qui permet même de l'imprimer en 3D. 

Rien n'est jamais dit par de virils meneurs qui ignoraient ou voulaient ignorer que non seulement les lèvres et le capuchon (qui peut seul faire équivalence au prépuce) mais aussi le clitoris est gravement détérioré,

 "mîla (circoncision) oukerîta (coupage, section), consiste en l’ablation totale de la‘orla (littéralement : le “prépuce” de la femme)"...
Que les prêtres reconnaissent le clitoris, les lèvres, le capuchon, précisément reste toujours plus d'actualité, et l'interdiction formelle réitérée de sa mutilation, sinon à la première occasion, le droit sera mis en échec et l'humanisme avec. Pas codifié, et bien messieurs, mesdames, codifiez-donc, cela urge !
"..étant considérée comme une affaire féminine privée (minhag nâshîm) – ni interdite, ni obligatoire – (...) Voici le pourcentage des femmes excisées (vers 1940) dans les communautés juives où cette coutume était encore pratiquée : éthiopiennes (100%), yéménites (selon les régions, de 65% à 100%, sauf à Sanaa [Ṣan‘â’] 15%), égyptiennes (75%), kurdes (65%), géorgiennes (35%) et marocaines (seulement dans les oasis du Sud, à 35%"[4]
  • Christianisme d'Orient - Eglise Copte - Eglise orthodoxe -enfin mobilisée-
Notamment, en Egypte, nous savons que de toutes religions, y compris chrétienne, les filles sont excisées, la déclaration était donc forcément très attendue de mon billet... 
La position de l'Eglise Copte concernant les mutilations sexuelles féminines (MGF)21 février 2014 L'Eglise Copte : Les mutilations sexuelles féminines sont antichrétiennes et contraire à la volonté de Dieu. Les mutilations sexuelles féminines sont encore pratiquées par certains Coptes du fait de la pression sociale de la société musulmane dominante. Les mutilations sexuelles féminines doivent cesser chez les Coptes. C'est une pratique étrangère, une pratique barbare. Les coptes, clergé et laïcs, doivent tout faire pour éliminer les MGF. Sa hauteur l'Evêque Youssef doit être félicité pour sa position courageuse.L'avis de l'Eglise Copte concernant les MGF est non seulement utile aux Chrétiennes mais également pour toutes les femmes égyptiennes.-------- Les mutilations génitales féminines (MGF) n'ont aucune référence textuelle religieuse dans le Christianisme (comme vu en Islam[1]), ni aucun soutien de l'Eglise Copte. En fait, l'Eglise Copte s'oppose clairement et ouvertement à la pratique des mutilations génitales féminines et la trouve en contradiction avec les valeurs divines.[2] Un des plus grands évêchés de l'Eglise Copte est le diocèse orthodoxe copte du sud des États-Unis, qui a été créé par le défunt Patriarche Shenouda III (1971-2012) en 1993. Le diocèse couvre les états suivants : Alabama, Arizona, Arkansas, Floride, Géorgie, Louisiane, Mississippi, Nouveau-Mexique, Oklahoma, Tennessee et Texas. Il comprend 26 communautés coptes de 37 églises, actuellement desservies par 44 prêtres. Son Excellence Mgr Youssef, l'un des évêques les plus savants et les plus dynamiques de l'Eglise copte, le supervise. Sur le site officiel du diocèse, Mgr Youssef pose une question importante: Quelle est la perspective chrétienne sur les mutilations génitales féminines Et il répond sans ambiguïté que la mutilation génitale féminine est très clairement "contraire aux principes divinement révélé." , il affirme que mutiler des organes génitaux féminins détruit la vie humaine et défigure la création de Dieu (...)" m/libre traduc', lire la suite en anglais ici[5]
Les Coptes restent héritiers des temps pharaoniques christianisés ?[6] Est-ce une des raisons pour lesquelles les Etats-Unis puritains restent très perméables à cette pratique excisionnelle ?
  • Catholicisme romain - Christianisme d'Occident - Fatwa vaticane - 
 L'Etat du Vatican et son chef Benoît XVI par son agence exprime sa désapprobation sans détour, bien que les "choses de femmes" ne soient pas affaire de missionnairesA leur décharge, les prêtres catholiques romains n'ont jamais émis un seul appel à l'excision féminicide. Mais qui ne dit rien consent. Pas de déclaration publique du berger ? Il me semble qu'il s'agit là de la première explicite condamnation d'un féminicide catholique romaine, ce 8 février 2013, très discrète au demeurant ? 

La mutilation génitale féminine, violence contre les droits humains - Genève (Agence Fides) – La Journée mondiale contre la mutilation génitale féminine vient d’être célébrée. Selon les données diffusées par l’Organisation mondiale de la Santé, au moins 140 millions de femmes adultes et de jeunes filles de moins de 15 ans ont subi cette atroce procédure dans 29 pays d’Afrique et du Moyen-Orient. Il s’agit de 36% des fillettes et de 53% des femmes d’âge compris entre 45 et 49 ans. Au niveau international, la mutilation génitale féminine est considérée comme une violation des droits humains à la santé, à la sécurité et à l’intégrité physique outre à être une torture cruelle, inhumaine et dégradante et une forme extrême de discrimination des femmes et des fillettes. En 2008, le Fonds des Nations unies pour la Population et l’UNICEF ont lancé un programme ayant pour but d’éliminer cette pratique, programme auquel ont adhéré environ 10.000 communes de 15 pays. Au mois de décembre 2012, l’Assemblée générale des Nations unies a approuvé une résolution visant à augmenter les activités en vue de l’élimination de la mutilation génitale féminine. Toujours en 2012, plus de 700 communautés africaines se sont publiquement engagées à éradiquer le phénomène qui, selon des données de l’UNICEF, a diminué ces dernières années. Il n’en demeure pas moins que sont en danger 30 millions de fillettes de moins de 15 ans. Vue la délicatesse du thème, il n’est pas possible de faire un calcul des victimes décédées mais les experts signalent que de nombreuses jeunes filles meurent par hémorragie ou à cause d’infections dans les semaines qui suivent la pratique. Celles qui survivent sont sujettes à un cycle menstruel douloureux, à des maladies pelviennes inflammatoires, à des abcès et à des cystites ainsi qu’à des infections urinaires et à une perte presque totale de sensibilité. Certaines deviennent stériles. (AP) (Agence Fides 08/02/2013)[7]
Nota bene - Emploi du barbarisme anglicisant de "humain" à la place de "Homme". voir ici décryptage historique et sémantique de l'expression "droits humains" et différente plus qu'il n'y parait de "droit humain".)[8]
  • Autre monothéisme abrahamique - Islam
Le petit fils des premiers, abrite foule de cléricaux autoproclamés qui appellent à l'excision féminicide par hygiène morale de désauvager les filles et physique, tentant criminellement et fallacieusement de faire croire à l'égalité avec la circoncision - Et quelques condamnations sourdent...
Tout d'abord et malheureusement, comme souligné par un internaute, rien qui condamne :  
"kebab e 20/12/2012 à 10:41 Texte 2 de la Sunna (Dawud, Hadith 51/ 5251). Une exciseuse travaillait à Médine. Le prophète lui dit : - Ne coupe pas trop sévérement parce que c’est mieux pour la femme et plus désirable pour l’époux. comme on dit en latin, scripta manent... Hélas" Verset de justification de la bible musulmane, déjà cité en document [4] et justifications de prêches et croyants d'islam & Islam[9
- Des théologiens opposés délivrent une fatwa - Malgré son expression, faisant fi des 150 000 000 survivantes de féminicides excisionnels et des 8 000 mutilées par jour, diminuée à "quelques sociétés et pays", il est tout de même important de prendre connaissance de cette notable réprobation du 25 novembre 2006 :
"La conférence internationale qui a réuni des érudits, à propos de l’interdiction des abus sur le corps féminin, a été tenue les 1ers et 2 El Keada 1427 de l’Hijdra, correspondant au 22 et 23. 11.2006, dans les salles de conférence de l’université Al Azhar. De nombreux travaux de recherche ont été présentés. Après avoir entendu scientifiques et érudits musulmans, ainsi qu’experts et membres d’organisations civiles d’Egypte, d’Europe et d’Afrique, les recommandations suivantes ont été publiées :
  1. L’excision des parties génitales est l’héritage d’une mauvaise coutume, encore pratiquée dans quelques sociétés et pays, et que certains musulmans ont repris à seul fin d’imitation. Cette décision n’a pas de justification dans le Coran et ne respecte pas la Transmission du Prophète.
  2. L’excision des parties génitales pratiquée aujourd’hui encore, provoque des dommages psychologiques et physiques chez la femme. C’est pour cela que ces pratiques doivent être interdites, en référence à l’une des plus grandes valeurs de l’Islam, celle de ne n’infliger aucune violence à l’être humain – conformément au paroles du Prophète Mohamed : « N’agressez jamais, le Seigneur n’aime pas les agresseurs » Ce genre d’action est considéré comme une agression contre le genre humain et devra être puni.
  3. La conférence appelle tous les musulmans à interdire cette mauvaise coutume, en respectant les enseignements de l’Islam qui interdisent d’exercer une quelconque violence envers l’être humain.
  4. Dans le même esprit, les participants à cette conférence demandent aux institutions et instances régionales et internationales de concentrer leurs activités sur la nécessité d’explication et l’éducation de la population. Ceci concerne particulièrement les règles d’hygiènes médicales de base s’appliquant aux femmes, et qui devront être respectées afin que cette mauvaise coutume ne soit plus mise en pratique.
  5. La conférence rappelle aux établissements éducatifs et aux médias leur devoir absolu d’exposer les dommages résultant de cette mauvaise coutume, et d’en montrer les conséquences dévastatrices pour la société. Ceci aurait un effet de divulgation dans le but d’éliminer une coutume qui permet la mutilation du corps féminin.
  6. La conférence incite les pouvoirs législatifs à adopter une loi interdisant l’exercice de cette coutume cruelle et de la dénoncer comme crime, indépendamment du fait que les pratiquants soient bourreaux ou initiateurs de cette pratique. De plus, les participants à cette conférence sollicitent l’aide des institutions et organisations internationales, dans toutes les régions où cette coutume cruelle est pratiquée, afin de participer à son éradication. Signature: Prof. Dr. Ali Gom’a Grand Mufti de l’Egypte 25.11.2006" Traduction association TARGET Hamburg défenseur des droits de l’homme Rüdiger Nehberg[10]
Vous possédez des outils de normes et pistes pour lutter contre toutes les excisions féminicides, en attendant que l'on passe à la qualification précise en Droit de féminicide excisionnel. Un peu de courage, les filles ne sont pas du bétail à mener par le licol. Pas plus sauvages que ces messieurs.

Nous attendons de pied ferme des déclarations sans ambiguïtés des autorités religieuses, d'où qu'elles viennent.

Christine Gamita, Ph. D., ethnologie, en recherche indépendante
Docteur en ethnologie, ex-ingé en informatique, études et services, management de la qualité des systèmes d'informatique et d'information
  • Mise à jour du 31 mai 2018 -
"Les mutilations génitales féminines sont déclarées religieusement interdites dans l'Islam Par: Menna Saad Thu, mai. 31, 2018 - LE CAIRE - 31 mai 2018: L'Egyptien Dar Al-Iftaa déclare que les mutilations génitales féminines (MGF) sont interdites par la religion le 30 mai 2018, ajoutant que l'interdiction des MGF devrait être une obligation religieuse en raison de ses effets nocifs sur le corpsDar Al-Iftaa a également expliqué que les MGF ne sont pas mentionnées dans les lois islamiques et qu'elles ne se produisent que parce qu'elles sont considérées comme une norme sociale dans les zones rurales et dans certaines régions pauvres d'Égypte. Les MGF sont considérées comme une attaque contre la religion en endommageant l'organe le plus sensible du corps féminin. En Islam, protéger le corps de tout mal est obligatoire et la mutilation viole cette règle; par conséquent, si les parents des femmes qui subissent des MGF consentent à la chirurgie odieuse, ils devraient être punis." M/traduc. extraite de source http://www.egypttoday.com/Article/2/51304/Female-Genital-Mutilation-is-declared-religiously-forbidden-in-Islam
Seuls bémols de cette déclaration, prétendant parler d'un prépuce, ce qui induit toujours en erreur, et pas un mot du clitoris et son exérèse. Pour plus de précisions anatomiques, se rendre sur http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/excision-feminicide.html
Notes de bas de page

* Ibrahima Ly, Toiles d'araignée, 1982, Actes sud, 1997 http://litteratureafricaine.unblog.fr/2010/08/08/ly-ibrahima-toiles-daraignees/

[1] cité en http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/petites-bonnes-petites-epouses-petites.html [2] Deux momies égyptiennes retrouvées en Westphalie, cité en Les mutilations sexuelles féminines, Quelles prises en charge en maternité, Manuella Gonçalves, Mémoire de diplôme d'état de sage femme, Université de Médecine de Nantes, Ecole de sages femmes 2006

[3] Shalva Weil, Ethiopian Jewish Women, Jewish Women : A Comprehensive Historical Encyclopedia. 1 March 2009. Jewish Women's Archive http://jwa.org/encyclopedia/article/ethiopian-jewish-women
[4Lois de l’Excision des Femmes –Hilkhôt Mîlat han-Nâshîm http://www.youscribe.com/BookReader/Index/2502235/?documentId=2479248

[5] Position de l'Eglise copte au sujet de la mutilation génitale féminine https://copticliterature.wordpress.com/2014/02/21/the-position-of-the-coptic-church-on-female-genital-mutilation-fgm/

[6] Origine du féminicide excisionnel chez les Coptes égyptiens. http://www.lepetitjournal.com/le-caire/articles/15181-histoire-les-coptes-descendants-des-pharaons

[7] FIDES, La mutilation génitale féminine, violence  contre les droits humains http://www.fides.org/fr/news/34846-EUROPE_CONFEDERATION_HELVETIQUE_La_mutilation_genitale_feminine_violence_contre_les_droits_humains

[8] Nota bene - Autocitation - Droits universels de l'Homme transformés en "droits humains", pertinence ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/07/citoyenne-olympe.html


 [9] Exemples des nombreux justificateurs et promoteurs de l'excision féminicide 
- Indonésie
 - Le Conseil des Oulemas déclare que l'excision
 est recommandée, et que cette mutilation barbare fait partie des "droits humains garantis par la Constitution". cf. http://www.asianews.it/news-en/Indonesian-Ulema-in-favour-of-female-circumcision:-a-human-right-26948.html

- Afrique du Nord - Dépôt de plainte, contre le prédicateur égyptien et associations l'invitant, pour incitation à la haine et la violence, avec le soutien de la Ligue des Droits de l'Homme de Tunisie avec toute la Tunisie qui clame ce 15 février 2012 son opposition à l'Excision / Mutilation Génitale Féminine qui n'est pas une opération esthétique comme l'on ose encore le prétendre  : cf.  http://www.leaders.com.tn/article/les-partis-d-opposition-et-la-societe-civile-unanimes-pour-condamner-les-propos-de-ghenim-sur-l-excision?id=7709

D'autres promoteurs bigots 
Surtout que des personnes au sein même des organisations des droits de l'Homme promeuvent la torture contre les petites filles car, à nouveau et toujours, obligées de reparler de ceux qui prônent ouvertement le crime de l'excision féminicide- Encore un médecin de la mort ! Et sur Internet sa propagande prétendant qu'il n'y aurait pas de mal à exciser une enfant, au contraire ! cf. http://www.desertflowerfoundation.org/en/fgm-is-a-crime-stop-this-doctor/
http://centres.fusl.ac.be/OBSERVATOIRE/document/Nouveau_site/documents/pub/2010-exmig.pdf

Pourquoi aucune traduction de ces appels criminels de crimes contre l'humanité en Tribunal pénal international, tout simplement car le féminicide n'existe pas encore en qualification !
[10] Quelques uns dans l'océan des courants de l'Islam http://www.target-nehberg.de/HP-08_fatwa/index.php?p=Qaradawi 
  • Autres articles de cet ethnoblog concernant l'excision féminicide, par ordre chronologique de rédaction 
  • Fondamentaux de ce blog :
A - Féminicides  http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html 
B - Androcides http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/androcides.html
Droit pénal international : http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/08/salon-de-demoiselles.html
Des preuves ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/cest-de-la-carte-tentative-darticle.html
Des chiffres ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/combien.html



Pour citer cette ressource, mentionner votre date de consultation sous la forme (consulté le x … 20…) Auteure : Christine Gamita Droits d'auteur : Creative Commons by-nc-sa 3.0 FR
Tout usage toile ou papier hors ce cadre sera passible de poursuites - Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document Unauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required.
Il est essentiel lors de toute utilisation de cette production ou partie de cette production de préciser la source : le lien et l’auteure de l’article, ponctuation adéquate encadrant la citation -entre guillemets- et dans son contexte, sans distorsion ni manipulation ( article L122-5, du code de la propriété intellectuelle) . La permission formulée et explicite de l’auteure est également exigée. De la même manière, concepts, termes et approches empruntés à l’auteure du blog doivent être mentionnés comme tels- références adéquates. En vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible.existe aussi dans les langues suivantes : 
Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec auteur http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/07/qui-ecrit-ici.html, date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD ©Tous droits réservés international

lundi 4 février 2013

Index illustré III - Boum féministe

  I - Bal http://susaufeminicides.blogspot.com/2013/02/index-illustre-bal-feministe.html
 II - Guinguette http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/02/index-illustre-ii-guinguette-feministe.html
  • MECANIQUE ELECTORALE
Urgent de graisser les mécaniques électorales - La démocratie représentative a encore de beaux jours devant elle, c'est la moins pire. J'aimerais bien voter

- avec des listes où l'on peut biffer certaines candidatures (voir aussi item cloclocratie*) et
- le vote blanc ne devrait pas rester muet,
- si l'on diminue de moitié les représentants, on pourra toujours présenter liste à tête paritaire.



  • MERATRE*, substantif (m/néologisme du 27 avril 2015), masculin de mératresse 
Les formulaires cerfa devraient faire place très vite à le sage-femme ou au mératre*. Cerfa 11388*04 n'est pas complet. Hardie, ne  craignons pas la masculinisation lexicale quand il le faut, faut ce qu'il faut ! http://www.ameli.fr/fileadmin/user_upload/formulaires/S3127.pdf

S
age femme reste donc d'une rareté savoureuse, en cela que tenant compte de la sagesse et du savoir d'une femme en première partie. "Sage" indiquerait la personne qui aide à accoucher- et, en second, la parturiente, obligatoirement femme. Sage a de plus le bonheur d'aller au féminin, comme au masculin. Ni besoin de féminiser, ni de masculiniser. Cependant, l'on pourrait se resaisir de l'ancienne mérâtresse, et en faire mérâtre*, pour faciliter l'identification masculine,
"En 2011, il y avait 347 hommes dans la profession (soit 1,92 %), selon les sources de la DREEShttp://leplus.nouvelobs.com/contribution/1165493-je-suis-un-homme-et-sage-femme-je-dois-souvent-me-justifier-surtout-aupres-des-peres.html

p. 321 Dictionnaire du vieux langage françois
https://archive.org/details/dictionnaireduvi01lacouoft
La surenchère s'épuise donc d'elle-même sur ce mot dès lors que le métier admet depuis 1982 les hommes qui sont tout simplement eux aussi des sages-femmes. Il ne leur reste plus qu'à mettre tranquillement sur leur carte de visite sans se prendre la tête, le chou, ou la rose, Monsieur le Sage-Femme, ce sera parfaitement correct et selon toutes les règles académiques de la langue française et, oh miracle, sans l'ombre d'un accroc au féminisme. Pour une fois la remarque dans l'article totalement illogique sauf que cela montre parfaitement qu'ils ont eu peur que l'on croit qu'ils étaient des femmes et ont poussé à une commission terminologique ? http://www.cnrtl.fr/definition/sage-femme 

Ce qui, au passage, nous permet de trancher un différend bien plus élégamment qu'un certain Salomon : Sage-femme, représente le plus vieux métier du monde par la force des choses. On n'a jamais pondu d'oeufs à éclore, avant que de se coller à la poterie, au tressage, filage et corderie ou, comme de mauvais plaisants voudraient nous le faire croire -histoire qu'on continue le branlage- à être mener par le bout du nez par des proxénètes, elles aidaient à accoucher et s'accoucher elles-mêmes. En effet, il
 n'est nullement certain que ces activités artisanales n'aient été réalisées que par les femmes et les enfants comme Levy Strauss (référé à l'Amazonie) ou Héritier le généralisent car cela dépend plutôt et surtout des saisons. Les chasseurs tressent des cages, filent des cordes pour attacher, etc.

C'était donc ma minute d'analyse anthropologique de la question, aboutie grâce à mes terrains ethnographiques africains. 
Et aux sages,comme déjà mis plus bas, adjoignons sagesses*.
  • MIARROULER*
Les felix domestiqués (on ne sait trop qui l'est, nous direz vous) avaient en leur besace à disposition une batterie d'environ une centaine d'émissions. Sans parler de son langage biochimique odorant.

Cependant, je constate que le mien, source de toutes mes observations et attentions (à la Piaget), en a conçu de nouvelles. Tout particulièrement pour me dresser à l'attendrissement, des sortes de miaulements ronronneurs. Ni ronronnement, ni feulement, ni crachin, ni miaulement, il me semble donc que miarroulis* conviendrait. Cela fait donc double onomatopée et suggère combien habile à me rouler...

Du coup, il faut que je vous parle de la dernière invention de dressage car cela me fait penser à une catégorie de véganes qui tentent de faire passer les félins et canidés du bord du végétarisme, par privation et distribution de croquettes végétaliennes... A signaler que cela marchera pour le 20 % de ce qu'il chasse pour manger en souris et loirs, mais pour le reste le chat chasse pour chasser- Vous ne dresserez pas le chat pour 80 %, c'est lui qui vous dressera émoticône smile

Le véganisme semble tenter nombre de féministes radicales, comme déjà préparées par l'idéologie de l'oppression, le classisme victimaire, la dévotion à mère nature de théologiennes prêchant de notre insignifiance et repentance au règne animal, qui veulent voir parallèle entre les féminicides frappant les filles et les pratiques alimentaires omnivores, qui entraînent la consommation de chair animale, et donc l'abattage animal et végétal. Soudain
ement non seulement tuer une être humaine et l'opprimer serait moins cruel ou tout aussi qu'une vie retirée. Tuer quelle que soit la raison devient de la cruauté ? Il faudrait s'entendre sur le terme cruauté tout de même ? Et ce n'est pas Onfray, le "croyant non pratiquant" (selon sa propre expression) en véganisme, qui a fait le tour du problème, loin de là. Et on se retrouve là encore une fois dans l'enceinte de la vie sacrée...

Certaines vont jusqu'à justifier de la raison du grand manitou Gary Peta qui fait un amalgame cradingue entre la fourrure portée par des femmes, en particulier -on sait bien que du côté d'Irkoutsk, les hommes vont à poil, les balloches à l'air en stalagtites- qui n'auraient pas à s'étonner d'être passées par la stalagmites de force.... Il n'y a pas plus empressées que certaines bécasses à caresser le renard ?

Pour revenir à nos mirons, quant aux accidents de morsures, et étouffements de nouveaux nés par des chattes bien intentionnées qui ne supportent pas les piaulements qui les angoissent, ou qui aggravent les asthmes et allergies du fait du poil et des sécrétions de glandes sous la queue et en coussinets, je ne vous en parle même pas... En tout cas, les thèses de docteures vétérinaires qui abordent la p
hysiologie du chat  sont tout à fait passionnantes.
"Le chat ne chasse pas pour manger. Il chasse pour chasser. 3) Comportement alimentaire : Le chat est un grignoteur par nature. Il effectue de dix à vingt petits repas par jour avec des quantités ingérées d’environ dix à vingt grammes par repas. Le système traditionnel de distribution de deux repas par jour ne correspond pas aux exigences du chat. Un régime alimentaire en libre distribution apparaît alors comme beaucoup plus adapté. Toutefois, si une alimentation ad libitum et en libre accès est envisageable chez un chat entier avec une activité physique suffisante (sous réserve d’un suivi régulier de la courbe de poids), ce même régime alimentaire ne peut être mis en place chez un chat stérilisé et/ou confiné à l’intérieur sans risque de faire prendre du poids à l’animal. En effet, après la stérilisation, le besoin énergétique diminue d’environ 20% et le chat perd fréquemment sa capacité naturelle à réguler sa prise alimentaire. Il s’agit donc de fournir une quantité contrôlée d’aliments, adaptée aux réels besoins énergétiques de l’animal, mais en libre service afin de respecter le mode d’alimentation du chat. Marie Alice Trochet, Thèse de doctorat vétérinaire, 2006
Solidarité zoophage avec mon chat.

Quand j'y suis, autant aborder un sujet allosexuel en vogue de la Mer du Nord à la Mer Egée, voir de Chine, qui me tracasse au plus haut point, les bordels zoorastiques*. Bien obligée encore une fois de dire autrement que philia courant, qui laisserait entendre concernant les petites filles, les petits garçons et les animaux baisables qu'elles seraient objets d'amour de libidineux criminels ? Cela rejoint tout simplement les superstitions qui attribuent le fait de plonger son phallus tire l'énergie vitale contenue dans les organes sexuels de la petite fille. C'est abject, et le mot encore me semble faible. On rappelle ici que ces pratiques étaient, sont et restent de graves maltraitances. Les séquelles tant physiques, indicibles, que morales, indicibles sont indicibles ! Sur les plateformes internet sont répertoriés dans les 15 000 zoorastes* selon une association allemande Tierleid. https://www.youtube.com/watch?v=XezsUkELF8o

Terminons sur une note joyeuse... Le Danemark endigue enfin les abus zoorastiques ! http://www.franceinfo.fr/emission/le-17-20-numerique/2014-2015/les-relations-sexuelles-avec-des-animaux-sont-desormais-illegales-au-danemark-22-04-2015

Papillon vole
"Shot of my cousin's dog jumping into her pool after a basketball.Uploaded: July, 2013" http://www.viewbug.com/member/jvcron 
http://www.viewbug.com/contests/pretty-everyday-things-photo-contest/3826296
Tout le monde n'aime pas le café au lait, voire il en énerverait certaines, alors que la couleur des miels va du blond le plus translucide d'acacia au brun le plus foncé des châtaignes. Personne n'est non plus sans savoir que le miel est bon pour la gorge car il est bactéricide... La suite du pot s'étale là http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/10/miel-dorange-bleue.html
  • MINE
Il n'y a pas de bonne mine qui tienne. Surtout anti-personnelle ! Je ne parviens pas à trouver subversives les clones de Rosie la riveteuse de l'usine de boulon en armement pour exploser d'autres Rosie et leurs enfants nés dans le camp ennemi. A savoir plus précisément l'illustration Rosie Miller Harper de 1943 présentée comme nous parlant du combat féministe contre rôles et fonctions assignées dans un article sur l'éducation scolaire contre les "stéréotypes attribués à ce que l'on n'appelait pas encore les « genres »" de 2014. Avant même que de savoir l'origine de cette affiche, celle-ci m'avait toujours mise mal à l'aise, et me voilà définitivement éclairée. Femmes appelées à la guerre qui courent aider les braves guerriers...  J'adopterai là le terme bien troussé de misrepresented !
"affiche de 1943 encourageait les femmes américaines à travailler dans l'industrie de l'armement"
"Rosie la riveteuse" : "On peut y arriver" 
Pub' belliciste et nationaliste du Comité de coordination de la production de guerre- Affiche du 15 au 28 février
http://www.universalis.fr/article/medias/PH130081/
Intéressant exemple de misrepresentation ou missrepresentation, comme en joue le titre de ce site et documentaire qui, sans s'apercevoir de la contradiction, met en arrière plan de sa communication le rimmel de l'ouvrière pomponnée pour aider les guerriers et produire de l'armement... http://therepresentationproject.org/films/miss-representation/

ICI ON FAIT DES MINES -  ou Les bombes font des bombes sans minauder Elles ont toujours trimé plus que de raison et à la place des guerriers pendant toutes les guerres et sans compter la relation que l'on peut ressentir avec un frisson avec le bras d'honneur viriliste, je suis définitivement vaccinée de faire mienne cette icône guerrière et nationaliste et toutes ses déclinaisons atlantistes.

Qui ne sait que travailler à la chaîne reste tout le contraire de l'émancipation ! Le bleu de travail et le fichu par sécurité; pour ne pas provoquer des accidents de chaîne, n'y fait rien. Monter des mines qui vont mutiler, des balles qui vont tuer, n'est pas plus libérateur. Faire de la ménagère une ouvrière, non plus. Ces types de l'époque étaient de sacrés menteurs, manipulateurs dans le style de Bernays. Et toutes les ouvrières et ouvriers à la chaîne vous le diront : Quel gâchis incroyable, pour sur, aucun d'eux n'a jamais travaillé parmi ces politicards à la petite semaine et idéologues de mes deux, et en tout cas pas en manutention.


On ne change pas de chapitre, ce n'est qu'un autre paragraphe des jeux guerriers virilistes. Je n'oublierai jamais ! Mon dernier terrain pendant la guerre civile dans un pays où je n'ai jamais pu aller plus loin que le para boí (pare choc renforcé) de ma bagnole pour pisser en bord de route (pas de fossés, pas d'asphalte) car les champs alentours étaient truffés de mines... un certain nombre de voisines amputées, et des enfants, et des hommes (je n'en oublierai jamais aucun), et qu'encore aujourd'hui les rats bienfaiteurs continuent à déminer :°((


ICI ON DEMINE
APOPO démine depuis 12 ans !
Un rat détecteur reçoit sa récompense au Mozambique
http://fr.wikipedia.org/wiki/APOPO
Variations dysharmoniques sur le pouvoir et la puissance militaire, façon moderne guerrière ? Pâle reproduction à la Andy Warhol, de succès inesthétique, les avatares surmultipliées comme des facettes. Mais soyons charitables ;o), все вкусы в природе. A moins que ce ne soit l'idiotisme de toutes les couleurs sont dans la nature ?

Cela rappelle un peu la supposée émancipation d'une icône de série (
Game of thrones par ailleurs porno soft en toutes saisons) prétendument féministe comme Daenerys T., il suffit d'être royale et autocrate compassionnelle, mix' de Didon (veuve rusée et mathématicienne) et de Bathilde (la reine des Francs qui libéra les esclaves) pour être féministe ? http://www.sofeminine.co.uk/women-in-focus/game-of-thrones-inspiration-why-daenerys-targaryen-is-a-feminist-icon-s75455.html

Bien que je n'apprécie que peu la production en série, je suis allée vous chercher le bataillon des bras d'honneur, ou ce qui s'en approche un peu trop à mon goût, en plus que de la mineuse américaine,


Rosie intersectionalistes
Mapa boy Roso
                               Rosie la blonde                  Féministe 70 revenant à la charge              Rosie Latina                                 

 
Inna Femen
http://www.nightlife.ca/2014/03/04/le-detesteur-culture-du-viol-des-mots-qui-rendent-agressif






































Triplette "all" in one" vient en renfort du traditionalisme aigu, garde maintenue chacune bien coincée dans les normes coutumières de son groupe patriarcal d'origine, forte et pure. Il ferait beau voir que l'on me définisse les européennes par des sabots auvergnats ou des tzervulis, ou les chinoises par leurs petons ronds ? Tiens où est l'Asie, oubliée ?



Quant à Rosie la dévote au tchador, jusqu'à l'avant-bras impur restant bien caché aux yeux perçants du mâle à ménager. Vilaine femme source de fitna (troubles), propageant le voilement de pudicité (patriarcal) en jeans, que dire ? -tchador iranien (perse) de prosélytisme chiite (secte théocratique des ayatollahs) ou hidjab d'une autre secte s'imposant au détriment des musulmans en général, surtout contre les Alevis dont dizaine de millions sont persécutés- Mais au fait, c'est bien tout le même waltworld, travail, famille, patrie, princesses ?



Terrible de propager l'image des usines d'armement où ce sont les femmes ménagères qui seraient censées se libérer, s'émanciper, s'empowerer (ou s'évaporer (?)) par une représentation de faiseuse riveteuse rosie sexy de bombe et de munitions- ça me terrifie- le punchy hipster faussement féministe à l'amerlocke- Style colonialisme culturel, ou bien acculturation, au choâ- Camouflé sous du multiculturalisme soit-disant respectueux et des libertés qui ne s'arrêtent même plus après avoir écrasé autrui ? Ce ne sont pas les femmes qui troublent et guerrent, ce sont les voilements qui dédouanent les hommes de s'éduquer à la mesure.


Ou bien, son opposée RosInna Femen qui recycle au Lavoir de Barbès le service militaire ukrainien obligatoire au secondaire et pour le coup fait un bras d'honneur très mec sans plus de cérémonie...


Gants roses Mapa en prime (de danger ? d'évier) pour monsieur et balayette assortie à la chemise qui met la poussière sur un titouni à qui il a enfilé une grenouillère d'une couleur douteuse, c'est plutôt andouille... Rajouter de la barbe à Rosie et elle devient père ? J'ai plutôt envie de rire, le ménager de moins de cinquante ans appelé à l'usine d'armement, au lieu de montrer qu'il peut se relever les manches et bosser, il sait nettoyer ? Echange standard, Rosie fait des balles et Roso joue au ballon - Quel progrès ?

"Pour le droit à l'avortement sûr" - Recyclage d'une catcheuse sud-américaine ? Il suffit de boxe, de catch, de montrer ses muscles, pour menacer, montrer sa force physique, prouver que nous ne serions pas de faibles femmes et que nous allons leur filer la patée ? N'est-ce pas du temps perdu de leur répéter ce qu'ils savent si bien.

On voit bien la fibre transgressive très sixties, au sujet de laquelle quelques doutes m'effleurent sur la tentative (censée être machiavélique) de l'inversion... J'avoue ma désolation de voir instrumentaliser et manipuler la toile de Nîmes (denim) et Gênes datant des 16-17ème siècles. http://histoireetcivilisation.com/2011/01/20/la-toile-de-genes-la-toile-de-nimes/

 Jupe en toile de Nîmes (on dirait en jean aujourd'hui) photo Thomas Hennocque
http://www.didieraaron.com/fr/evenements/26-archives/57-le-maitre-de-la-toile-de-jeans.html
Et puis quelle faute de goût, ces carrés tout moches de couleurs rédhibitoires pour se protéger de la poussière, c'est d'un autre temps qui n'est pas même celui de mes vingts ans. Et puis au passage, ancrer dans la tête des femmes que les voilements de pudicité patriarcale de certaines seraient anodins, vestimentaires, pratiques, funs. Pas foehn du tout. http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_de_foehn

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/26/Foehn_4.JPG
Evaporée aussi la liberté des filles - Ecartez vous, elle a ses ménarches... (vous aurez noté "masculin ou féminin (l’usage hésite)", je ne vous fais pas languir plus avant, ce n'est que l'antonyme de la ménopause). Et l'on continue donc de nous faire la morale ? Ainsi l'on devrait tolérer la stigmatisation d'adolescentes à l'école- Ce serait normal que des mômes décident de se foulardiser car à 10 ans, impures d'avoir leurs règles- C'est génial comme ça tout le monde saura la date de leur ménarche ! Chic alors je suis dispensée, hop je range dans mon cabas de vieille...  http://fr.wiktionary.org/wiki/ménarche


Je frissonne d'horreur que certaines féministes osent prôner ce pis aller et cette résignation devant les règles des pères religieux -oui, oui, je vous jure croa de fer croâ de bois, si je mens je vais en enfer, eux aussi sont des ragnagnas- aïe c'est du blasphème tout pur (et au fait, le CNED est un truc formidable pour les petites chéries qui se butent) - c'est en sus de l'absence de leur protection, de la maltraitance d'adolescentes, et au lieu de s'insurger, on les avantage ? Pas de prescription patriarcale là dedans, ah bon, j'eus cru... Le mâle code d'honneur de la modestie, de l'hymen, de la chasteté jusqu'à la pureté des filles serait émancipateur ? Le martyr à l'état pur. Blandine est de retour http://fr.wikipedia.org/wiki/Blandine_de_Lyon

Il y en a qui confondraient transcendance du mysticisme avec émancipation, cela ne m'étonnerait point. On voudrait nous dire que la foi est libératrice que l'on ne ferait pas mieux. Vouée aux chaînes, je suis infidèle sans foi, ou bien là est toute ma liberté d'esprit ? http://www.lapenseelibre.org/article-feminisme-races-et-secateur-du-reel-n-85-119088729.html


Je reste curieuse de savoir qui s'emploie donc à tant faire sans arrêt renaître de l'oubli cette moche affiche de faire travailler les femmes à l'usine à fabriquer de mauvaises mines à la chaîne ?
  • MINORISME*
Dédicace spéciale aux hérissonnes australiennes.


Pesée héristique - Mini hérisson, poids en carat ? https://media.giphy.com/media/oFxuP0uPt9UXK/giphy.gif
 

Pesée héristique et hernie maoïste - La protection forcenée d'une minorité, ou minorisme*, tend à garder les membres masculins du groupe d'appartenance en minorité, devenant injugeable...

L'excuse psychologiste et culturaliste constamment brandie pour tout délit ou crime commis, en particulier féminicide, qui se pare des apparences des dues de nature circonstances atténuantes, gardent ceux-là en traditions et coutumes et leur empêchent tout accès éclairé à leurs droits fondamentaux égaux et non pas supérieurs aux autres citoyennes et citoyens qui les entourent et parfois les accueillent. Ceci reste enrobé de mouvements passionnels qui en privilégiant la spontanéité réactive permet tous les abus du spontanéisme*. A moins que ce ne soit là un germe en soi ? http://www.cnrtl.fr/lexicographie/spontan%C3%A9isme

La discrimination positive reste une discrimination, le Droit international proscrit toutes discriminations portant préjudice. Les filles doivent pouvoir demander dédommagement des féminicides (y compris d'incitation à infractions, délits et crimes), systématiquement et sans dédouanement misérabiliste et sexualiste des féminicides (auteurs). En tout cas, pas si spontanéiste que cela, les mao-spontexistes. Même en étant fort hardie, voire audacieuse, et en pensée et en actes, je n'aurais jamais osé ce néologisme gondolant. https://fr.wikipedia.org/wiki/Mao-spontex

Malheureusement minorisme* et clientélisme ont bien savonné la mauvaise pente politicienne, sous prétexte de faire comme le grand frère anglosaxon, qu'a tout fait, qui sait tout, qui est prétendu de grand esprit pratique. La démagogie compassionnelle et son clientélisme ne paye pas d'établir des systèmes de droits-créance ! Ni le libéralisme à la petite semaine, traître au libéralisme éclairé des Lumières.

"Plus grave, nous avons piégé les citoyens qui cherchaient à s'extraire de la contrainte communautaire, nous avons trahi la promesse républicaine.

Plus grave encore que de piéger ceux et celles venues ici pour échapper aux dictatures religieuses musulmanes en particulier, vous vous êtes torchés avec les droits de toutes les femmes.. pas seulement ceux des musulmanes démocrates libérales au sens noble...Et qu'est ce que va être la réparation, on attend avec impatience. Vous avez laisser calomnier des années durant la féministe qui s'élevait contre le haram féminin, au point que nous toutes nous en souffrons saisies par l'angoisse au jour le jour en face face des dévotes surtout jeunes dans les transports et les rues, même des toutes petites déjà étouffées par les pères, et harassées par les insultes et soupçons inconcevables contre des femmes pourtant à la pointe du progrès et de la justice ! Personnellement, je souffre de cette salissure imméritée et ce rejet d'un pan entier de la jeunesse à mon égard. http://www.huffingtonpost.fr/pierre-bouchacourt/societe-religion-communautarisme-fondamentalisme_b_6560908.html

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas l'éponge chérie, dite gratounette... https://www.dailymotion.com/video/x9tc56 Vidéo Spontex 2009

  • MOT-LOUCHE* 
Mot qui louche vers le suprémacisme viril et mot sans nuance suffisante "à la louche". Près de la douche, on peut aussi y employer le mot-savonnette* qui glisse et s'échappe... Un bon exemple en est le mot genre, contraction barbaristique (anglaise) de genre social sexuel.
  • NEOMASCULINISME* (13 juin 2014)
Les sirènes ont pris un coup de vieux avec toutes ces balles dans les dents.

http://www.miwim.fr/blog/la-petite-sirene-de-copenhague-part-pour-shanghai-9425
Un étage de plus au Saint-Honoré - Un nouveau pas a été franchi récemment, qui à l'horizon se dessinait depuis un temps certain. Missa est au Danemark. Le néomasculinisme* s'est enfin révélé au grand jour par le vote de députés danois qui instaure en Droit qu'il suffit qu'un homme se déclare féminin à des psychoses* (Le Petit Chose de Daudet) qui donne leur satisfecit; autrement dit le pénis devient attribut féminin de femelle sociale ?


On ne s'y laissera pas avoir car à force d'observer discrètement nos amants dormant, l'on observe, en règle générale, que les hommes ont de grands pieds et que c'est un signe infaillible pour reconnaître les travestis (l'homme aux petits pieds n'est pas encore nez), vous me direz, Berthe aussi... Faillite juridique de par la barre désormais confiée au psychopathologisme et l'antique tradition des travestissements et androgynie adoubées en code ? Quelle régression devant l'incessante et judicieuse recherche de dépathologiser les conduites sexuelles humaines diversifiées... 



Péniches des fjords - Le naufrage des droits des femmes car si l'on ne définit la femme que par des fanfreluches apparentes, hors son organe sexuel et en taisant toute génétique, pourquoi lui conférer des droits, à la femme, puisque c'est kiki veut ! Il va sans dire que l'on se doute bien que ces charitables députés ont voulu éviter la stérilisation involontaire des travestis du transgenrisme, dont qui ne serait pas d'accord qu'il s'agit d'un type de mutilation abjecte ? Trouver un statut aux travestis reste une nécessité mais ce ne peut être au détriment du droit et des garanties aux citoyennes. https://translate.google.fr/?hl=fr#en/da/transgender



Mais de là à accorder que tout se vaut, c'est un truc à faire chavirer la barque, et pas que de bonheur. A force de confondre "køn" https://translate.google.fr/?hl=fr#en/da/gender et "køn"" lui-même.... https://translate.google.fr/?hl=fr#en/da/sex nous pouvons douter des lendemains qui chantent pour tootes, les lesbiennes comme autruies... Les sirènes vont prendre des coups de bambou après le coup de vieux de la danoise.



Je n'aurais pas oser inventer toute seule ce kon-tiki pour le mener au port d'attache, ce n'est que le fruit de recherche sur gogool traduq... Encore une fois la réalité plus forte que la fiction. Et si vous ne voyez pas trop bien ce que veut signifier le désormais classique masculinisme, bouchez vous les oreilles pour aller voir ici. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/10/antifeminisme-versus-feminisme.html
  • OEIL (affection de la vue)
http://fr.123rf.com/photo_4934676_close-up-sur-un-felin-oeil--eurasian-lynx--lynx-lynx-5-ans-devant-un-fond-blanc.html
    Oeil du lynx ou oeil de perdrix ? Mon coeur balance entre trois diagnostics, astigmate, myope ou presbyte ? Ne pas savoir discerner que mon sexe n'est pas un bras... il m'en tombe au moins un ! 
    "Moi je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l'usine, quelle différence? C’est faire un distinguo qui est choquant."
     Clairvoyance jusqu'à l'habit fait le moine ? C'est vrai que porter un pantalon me donne un pouvoir fou ! Trinquons au Pèrier. Nue, pouvoir pas pouvoir, que fait le moine à ce moment-là..
    "Tu avais bien compris que le pouvoir était détenu par les hommes et qu'en faisant passer leurs vêtements sur les épaules des femmes, tu leur donnais à elle le pouvoir. C'est ce que tu as fait : le smoking, la saharienne, le tailleur-pantalon, le caban, le trench-coat en témoignent. » Voir citations reprises de http://www.marievictoirelouis.net/document.php?id=991&mode=last#bodyftn56
    "Fig. 1. Mors à S à tire - bouchon, avec oeil de perdrix, embouchure à porte" Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, http://portail.atilf.fr/cgi-bin/getobject_?p.139:32./var/artfla/encyclopedie/textdata/image/
    Et les chaussures ? Rien sur les pompes. Vous n'aimez pas le sport, dommage. Avec mes sabots dondaine, avec mes sabots... http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/question-desthetique-des-sagging-pants.html 

    Le système a créé ce qui s'appelle abusivement féminité, il est logique que le système patriarcal et ses phallocrates fassent tout pour la perpétuer cette féminité malabar, chouchou rose cochon, dentelles sur costard, ah quelle révolution ! merci mon prince- Les temps aristocrates sont de retour-


    Personne ne pourra jamais dire ce qu'est la féminité ! Quelle vanité que de prétendre la féminité fixée par princesses moyen-âgeuses et minauderies hollywoodiennes et de nous y enchaîner. Sinon nous serions désignées non féminines et condamnées aux artifices ?

    L'on voit bien comment la recrudescence depuis les années 80 des coups médiatiques du transgenrisme, toujours au détriment de femmes, s'en jouent et en jouent, lorsque l'on examine, en particulier, l'affaire ubuesque de féminité de Miss Univers 2001exigeant un permis gynécologique d'Elodie Gossuin pour l'y admettre, alors qu'il s'agit de quelqu'un qui se plie aux règles et alors que cette organisation fait concourir pêle-mêle jeunes femmes et hommes trans.Tout cela pour prouver que des hommes sont meilleurs que nous en féminité et que l'apparence serait fragile ? Mais quelle forfaiture, qui ne le sait que les apparences le restent et que le tricotage du biophallocrate ne changeront pas l'homme, il le restera, et toujours aussi borné par sa peau élastique qui respire sans lui. Analyse qui sous estime largement la portée de l'idéologie queere : 

    "(...) celui qui « lance des vannes », mot argotique pour désigner des blagues de mauvais goût. Le canular est devenu rumeur journalistique, au contenu non seulement surprenant mais aussi pertinent au moment où se déroulait à Paris l’élection de « Miss Trans » (« Miss Travesti ») et que se préparait le concours de Miss Univers à Porto Rico. http://www.conspiracywatch.info/Les-rumeurs-negatrices_a436.html
    • PATATES
    Délice de rattes sautées
    http://l-hote-sophie.e-monsite.com/pages/accompagnements/pommes-de-terre-rattes.html
    Patates des champ, patates des villes - http://fr.wikipedia.org/wiki/Ratte_(pomme_de_terre)

    Ce racisme nouveau envers les Européennes d'origine caucasienne est incompréhensible, surtout celles qui portent même le vieux nom de slaves, resté de si longue date dans les mémoires. Et même là, qui se soucia des esclaves et serves, même pas le Thrace Spartacus qui n'entraînait que les gladiateurs... ?


    Pourtant les Circassiennes étaient les premières captives recherchées enfermées dans les harems... http://www.etudier.com/dissertations/Spartacus-Ou-La-R%C3%A9volte-Des-Esclaves/452571.html



    Peut-être quelques gladiatrices qui traînaient au détour d'un péristyle furent-elles entraînées dans le vent de liberté, et encore ? http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/pages/les-gladiateurs/les-femmes-gladiatrices.html


    Le temps du carnaval et de ses masques - L'enfermement dans les apparences - Les citoyennes n'ont pas de couleur, si ce n'est la couleur du temp. Stéréotypie selon l'époque qui nous efface, nous gomme, nous annihile, nous saucisonne- Le changement en faisant mine de remettre en cause, quoi au fait qu'est ce que cette autoflagellation mystique apporte à la place des femmes en politique ? Quelle est cette nouvelle manie de taper sur les Européennes ? Tous les miséreux des villes et des campagnes de toute l'Europe qui ont sué le servage et l'esclavage de tous leurs pores doivent se retourner dans leurs fosses communesn y compris tous mes grands parents des quatre coins jusque vers l'Amour. De telles allégations me mettent en pétard.


    Racisation, lisez racisme new look, la troisième phase terminologique après racialisme. Assignées à nos origines et à notre mélanine ? Condamnées à notre lignée patriarcale et forcées de porter ses péchés ? La formule "racisée" et "féminisme blanc" sont prononcés par des personnes  bien ancrées au coeur de capitales avec un bon poste, tout comme la "science des opprimées" qu'elles n'ont manifestement que survolée car on se demande où elles l'auraient acquise. Et si

    "Les oppressions sont uniques comme les individus. » (p. 49)"
    ces auteures ne pouvant parler que pour elles-mêmes, et surement pas à la place d'autrui. Au fait, quel rapport avec le matérialisme ou du féminisme matérialiste ? De quel droit racialiser systématiquement toute contradictrice en "blanche" ? On pourrait bien rendre la politesse à force d'être assignée au fleur de peau de superficialité. En plus parler de soi sur son blog à la troisième personne, cela se fait encore au cinéma ? http://delphysyllepse.wordpress.com/2010/05/


    Sans oublier que limiter l'Europe ou les Caucasiens à la France, qui n'est qu'un petit bout du bout du bout, c'est un peu juste... L'histoire n'a rien à voir d'un bout à l'autre. http://www.divertissonsnous.com/2010/11/18/levolution-de-la-carte-de-leurope-sur-10-siecles-en-5-minutes/



    School masters, en prime, qui essayent de nous enfourner le multiculturalisme. Notion anglo-saxonne pur Commonwealth (toujours monarchique au fait), fruit du colonialisme de l'Empire britannique qui a toujours traité les peuples sous sa coupe avec condescendance en les maintenant en exotiques communautés, plus manoeuvrables (émancipation intrinsèquement bloquée autrement dit) et que l'on peut dresser les unes contre les autres- Nul principe républicain de multiculturalisme.


    Le bout de l'Europe - Finistère - Pointe du Raz
    http://www.travelpics.fr/2011/02/pointe-du-raz-bretagne-cap-granite-ouest-france.html
    Par contre la res publica à la française a toujours privilégié le métissage, et on pourrait plutôt parler d'un pluriculturalisme car le finistère (vient de ce que l'on pensait avant que c'était la fin de la terre), ce bout d'Europe à son extrémité occidentale, dont la France (stable depuis très longtemps et bien avant l'Allemagne, où beaucoup de personnes de tous horizons arrivent depuis des millénaires reste un lieu métis et pas ilien pour un sou. Au contraire de la Grande Bretagne (thalassocrate, entendu dans le poste) qui ne se mélange avec personne, avec ses relativismes et ses vaniteuses excentricités qui lui laissent croire à la grandeur britishe, qui ne reste que concentrique nombrilisme.
    • PATENôTRES
      Valse des patenôtres
      "Pater noster, qui es in caelis sanctificetur nomen tuum adveniat regnum tuum fiat voluntas tua sicut in caelo et in terra."
       -je sais, ce n'est pas poli quand on parle de cantique, musique sacrée, mais il se trouve que vous êtes en territoire profane et iconoclaste, qui plus est-

      - "Pater familias" - Mater familias incognita, inconnue au bataillon
      - "Pater potesta" - pas de mater potesta à l'horizon
      - "Patricien" (descendant des premiers sénateurs de Rome)
      - "Patriciat", fonction, "ministère politique héréditairehttp://www.cnrtl.fr/definition/patriciat


      Matriciat* aux abonnées absentes, au point que je me fais sermonner vertement par le robot correcteur...

      - "Patrie" (terre des ancêtres, lignée patrilinéaire) - pas plus de vis-à-vis :)  lieu sacré de naissance du grand ancêtre de la tribu patrilinéaire- et matrie*, matriote* ?

      - "Patrimoine" (possession de la lignée paternelle) - face aux règles matrimoniales réduites à lier par union avec présomption de paternité automatique- Mais jamais n'y eût donc de matrimoine* qu'au 12e ? Le patrimoine embrassant l'espace comme tout mobilier y figurant, l'on remarquera qu'en face le matrimoine inconnu et inexistant (d'ailleurs, le correcteur orthographique me montre des vaguelettes rouges pour bien me dire, ce que vous avez tapé est faux, c'est faux, corrigez, cela n'existe pas !) -

      Apparition furtive : "1160-74 opposé à matremoingne (WaceRou, Chron. ascendante, éd. A. J. Holden, 98)" 
      Hormis les règles matrimoniales pour s'adjuger la paternité et patrilinéarité, donc la maternité sans certitude autre aucune. En droit civil français, d'office l'époux devient père. Sauf dans les couples de même sexe, ou de toute façon, les double pères (belote coinchée) rendent inutile la présomption de paternité de l'occurrence... L'adoption patricienne suffit à apaiser les tensions.


      - "Ad patres" - "Femme cis" (ou femelle) -cis en ce contexte étant une forme détournée du champ lexical biologique et de son sens premier, qui est utilisé par le queerisme genriste- reste une insulte aussi tranchante que le couperet qui fit taire Olympe ou les flammes qui fulminèrent tant de sorcières... http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/retour-vers-le-futur-feminicide.html



      Ad patres... même mortes, jamais tranquilles...  Ne soyons pas dupes, c'est une façon de nous incriminer d'oser parler science génétique pour protéger nos arrières, voire plus... http://tempsreel.nouvelobs.com/abc-lettres/proverbe-latin/ad-patres.html



      A propos de fausses notes, ou plutôt, fratrenôtres*... Question annexe - Qu'est ce que l'on dirait ? Fratrie quand tous des gars, sororie*, quand toutes des filles, et enfanterie* (infanterie, cela ne marche pas avant 1,5-2 ans)) et portée dans un seul cas, où soeurs et frères gémellaires...

      "Parrain" - Et les marraines parrainent... ? Une femme peut parrainer mais non marrainer? Se penchant sur le nouveau-né au moment du baptême, ils s'accordaient à prendre l'engagement de le mener vers la vraie foi (chrétienne), puis a pris un sens plus large, plus civil et moins religieux. Cependant, toujours aucun élargissement en tant que marrainage*... Dès les premiers vagissements, pris en main par la direction patriarchique, point de salut hors les décisions de la foi des parents, fussent-elles christiques ou queeristiques.

      "marraine* a évincé commère*parrain a évincé compère*" http://www.cnrtl.fr/etymologie/parrain
      "Parâtre" marâtre - Ne partons pas sans parler marâtre, existant mais pour le coup donne acte de la méchanceté des belles-mères, érigée en incontournable. En revenant, passées quelques décennies et vingtaine d'années de terrains, à lire les contes cruels pour adultes tournés en romantique enfantine par des Frères Grimm, je tilte subitement que les mères et belles-mères peuvent être dites marâtres mais que de parâtre, pas dit, pas vu dans ce sens-là... http://www.cnrtl.fr/lexicographie/par%C3%A2tre

      Depuis que devenue simple gestante (animalisme) porteuse (utilitarisme), dans les contrats de mère-porteuse... on peut donc dire que les parâtres et marâtres vont devenir désuets puisque de plus en plus tous parents. cf. Conférence 19 juin 2015 http://mafr.fr/fr/article/le-droit-a-lepreuve-des-contrats-de-maternite-de-s/  

      On a pu se plaindre d'être réduite à la maternité prétextée pour définir une femme... le curseur est parti dans l'autre sens, voilà que la maternité à l'encan jusqu'à la substitution... ! Misère ! http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/06/maternite-lencan.html
      • PATRIARCHAïSME - ce néologisme se marie bien au mien cousin germain "phallocrite" et recoupe tout ce vocabulaire antiquement patrilectal.
        Bien venu sous la touche d'un profil sous l'article concernant le voile de pudicité des femmes, stigmate de l'impureté et des tentatrices natives...  voile, guillotine de l'égalité et de la liberté des sexes et de la loi républicaine.
        "La femme n'est pas qu'une patère pour déposer les oripeaux du patriarchaïsmehttp://blogs.mediapart.fr/blog/naima-rajhi/100813/lettre-ouverte-karim-amellal
        Identité, nouvelle jument de Troie - Le mot-anguille, fuyant comme pas un. Ces curieuses campagnes sous tous les angles montant au pinacle l'identité... Merci au dévot Charles Taylor... Sous n'importe quel ordre, tout est bon à identifier. A prétendre trop d'identité, le communautarisme culturaliste se bétonne... au prétexte des misères faites au sexe féminin si unanimement.
        • PATRIARCHIE

        A l'entrée de mon néologisme phallocrite* et en d'autres de mes écrits, j'ai déjà envisagée la gradation des patriarchies générées par le système anthropologique patriarcal. Mais il n'est pas inutile de redire que celles-ci de tous temps se sont croisées et influencées.

        La méthode des dactyviols* (m/néologisme de janvier 2016) surgis en Europe, alors que n'y ayant jamais été relatée auparavant le démontre, s'il en était besoin. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/01/sylvestre-perd-la-boule.html


        Cela montre aussi les avancées récentes des patriarchies, encore phallocrites* de leur fragillité sur leurs bases de Droit de l'égalité des sexes écrites mais encore insuffisamment appliquées. Cela se voit d'ailleurs à une résugence des pratiques féminicides violentes, de la polygynie et de l'excision. 
        • PATRILECTE* / VIRILECTE*
        Toutes les langues sont sexxistes... Malgré les apparences et parce qu'un pronom neutre ne fait pas le féminisme. Le français, surtout en son argot, reste très féminisé, au contraire de ce que semblent supposer certains. La féminisation jusqu'ici s'est cantonnée à la dépréciation, sexe idiot, inutile, faible, labile, hypocrite et menteur, voire vicieux, quel c... ! Mais l'on peut craindre qu'un balancier féminisant dans l'autre sens par la force d'imposition ne soit pas efficace. La dystopie à la mode de montrer des femmes torses nus pour les désexualiser tend à effacer que les seins sont sexuels et le resteront. 

        MAJORITE OPPRIMEE, un film d'Eléonore Pourriat (2010)

        Avec la gracieuse autorisation  de la réalisatrice
        VO traduite en anglais https://vimeo.com/86495492


        Tout de go, à savoir que l'objet anthropologique gynélecte ou hystérolecte ou matrilecte n'existe pas. Cela se voit magistralement dans une parodie d'inversion du monde assez bien tournée, où subsiste une erreur de casting... Nobody's perfect. La scripte dormait ou pas encore assez émancipée ;0) En monde matriarcal, il serait d'ailleurs impossible que l'insulte dégrade l'organe de sexe féminin et les femmes, puisque les dominatrices ne le feraient pas circuler : Cela aurait été d'office "couillard" ou "bitard". http://www.cnrtl.fr/definition/connard


        Affligeante la récup' constante de sans arrêt banaliser toutes les insultes contre notre sexe :

        "La phrase des fois con, des fois pas"
        d'un site qui se targue de vous aider de juger de votre féminisme... Ne croyez donc pas tout ce qui est écrit en titre et en chemin relatif d'un site mam'zelle faussement bonhomme ? http://vistavie.madmoizelle.com/tests/quelle-feministe-es-tu/
        "B.− P. méton., au fig., vulg. [P. réf. au sexe de la femme pris comme symbole de l'impuissance et de la passivité"
        L'on sait donc très bien le rapport entre la dépréciation des filles et celle de leur organe sexuel : le suprémacisme du chauvinisme mâle propre au système patriarcal. Les hommes s'insultant de cette manière de façon courante ont contaminé le vocabulaire populaire et courant. Ainsi pourquoi récupérer les pratiques injustes et dégradantes, au motif que c'est de la coutume ? Raison de plus de proscrire cet argot déplacé et salissant et de ne pas suivre la mode rebutante- Michelet en 1857 s'en offusque assez justement faisant remarquer que ce n'est pas hasard si les filles mises en position d'opprimées, affaiblies... http://www.cnrtl.fr/definition/con

        Mots contre nous, vêtements contre nous, la pression sociale toujours bien présente de nous caresser à approprier et banaliser le contrenous qui devenant notre anéantit si régulièrement tant de nos efforts à imposer intégrité et dignité du sexe féminin ? Retournons leur le gant de peau de chagrin :
        "Patrilecte : langage conçu et imposé par les hommes lexicographes dominants afin d'être parlé par l'ensemble de l'humanité au service du patriarcat. Le patrilecte fonctionne sur le mode de la synecdoque paterpotente (partie pour le tout ; tout pour la partie) (toute-puissance du Père). C'est pourquoi les hommes paternalistes contestent le féminisme en montant sur des grues et un homme fait démonstration de paternalisme viralogique quand il sent que son autorité est menacée par une féministe." (Coloc') Anonyme en attente, le 23 juin 2013
        Inspirée de l'androlecte- en page 5, citée 

        "Comme le dit Eliane Pons, notre survie est liée à notre performance dans l’ordre du symbolique, à notre capacité à produire des universaux. ".
        Ou fausse route d'Hannah Arendt de croire à l'androlecte uni, langue androgynement humaine, alors qu'elle n'est que patriarcale avec tous les poids des illusions de ses pères ? http://michele-causse.com/docs/PourEnFinirAndrolecte-MicheleCausse.pdf


        En patrilecte, on peut remarquer que le pan du vocabulaire ordurier et de ses rideaux d'insultes argotiques restent profondément dénigrants toujours pour le sexe féminin, toujours en premier essuyant le quolibet. S'appliquer soi même le cataplasme n'enlève ni l'odeur, ni la brulûre de la moutarde Ces injures à la volée restent réac' conservatrices. Ce n'est pas de devenir snob en s'affublant de surnoms vulgaires pour faire sa désallée chic- Sous entendu, moi qui ne suis ni naïve, ni innocente, ni timide.... une femme prétendument moderne n'est donc pas vexée quand on l'appelle de noms d'oiseau, elle en redemande et le fait elle-même. ? 

        (B.− 1. Fam. Faire perdre à quelqu'un sa naïveté, son innocence, sa timidité. ) http://www.cnrtl.fr/definition/dessaler
        Pas question de se contenter de langue minoritaire car toute la langue présente, jusqu'ici patrilectale ou androlectale, doit s'enrichir jusqu'à exploser de néologismes féministes, qui sont beaucoup plus que métamorphoses ou queerisation (l'allosexualisation ou l'altersexualisation se cantonnant à banaliser des pratiques sexuelles marginales qu'une partie du patriarcat a tenu sous le boisseau et réservé à ses aristocrates et à ses bourgeois-). http://feministesentousgenres.blogs.nouvelobs.com/archive/2014/01/22/revolt-e-s-du-genre-au-jenre-par-marie-dominique-garnier-520189.html
        •  PERLUETTE
          Celle que je trouve la plus jolie et la plus culottée, c'est la culbutée.  
        "Perluète culbutée ⅋ U+214B (Symboles lettrés)"

        l'esperluette, dernière lettre de l'alphabet latin, inventeur Tiron. http://fr.wikipedia.org/wiki/Esperluette

        • PERSONNE
        Il n'y a personneSituation des femmes en patriarchie classique. Puispar le Droit ont été adoucies mais elles ne sont non pas en passe de devenir matriarchies, comme le voudrait faire croire d'aucuns, masculinistes. Loin de là. 

        Toujours un virilisme à l'oeuvre, qui voudrait se faire passer pour féministe, tripatouille la société civile comme les cénacles politiques. Ou comment le lobbying queeriste (allosexuel) qui a une stratégie juridico politique très précise a fait fonctionner avec un résultat certain le mécanisme de l'entrisme dans tous les partis démocrates comme libéraux. Les personnes trans sont totalement instrumentalisées par un pont lib'poussées à s'indigner comme des opprimées qu'elles ne sont pas et à célébrer des icônes qui étalent sur papier glacé leur réussite sociale. Lorsque l'on cherche le taux comparable, on voit que les femmes sont postées proportionnellement à beaucoup moins de places en notoriété, qui désormais ne connaît les idones queeres qui posent dans tous les secteurs, administration, industrie, arts ? Aucune égalité, dégringolade de la parité aux oubliettes.

        Lorsque l'on tente de faire entrer en droit une notion psychologiste, cela coince... Les droits des trans n'ont rien à voir avec les droits des femmes, les femmes n'étant pas des trans, même si certains le voudraient bien pour leur malheur.


        D'autant que la loi Toby existant déjà enfonce les droits des femmes, comme on le sait déjà plus que largement par ce piège de l'identitarisme néfaste par rabotage et destruction des protections propres aux femmes. Quant au gros piège du génocide de l'identité, donc en train d'élasticiser mine ...de rien le clan patriarcal.. Canadienne pour lors mais en passe d'être imposée sous autre vocable mais même principe identitariste en Europe, glissée la peau de banane de l'identité sexuelle à toutes les sauces et dans le maximum de textes de loi... cela relève donc bien de stratégie mondiale. 


        Si l'on veut faire croire que être femme, c'est être une identité, nous resterons personne. Et resterons en préhistoire.
        Pachyrhinosaurus Lakustai Monnaie royale photoluminescente du Canada
        http://www.newswire.ca/fr/story/1264105/la-piece-photoluminescente-a-l-image-d-un-dinosaure-creee-par-la-monnaie-royale-canadienne-decroche-le-prix-coin-of-the-year-dans-la-categorie-de-la-p
          Monnaie royale canadienne à effigie de fossile photoluminescent - Belle bête, mode d'emploi, frottez- le dans la nuit, il devient phosphorescent :)
          • PHALLICITE* (m/néologisme 14 juillet 2013) - phallicitaire

              Sur le modèle de "sagacité" http://www.cnrtl.fr/definition/dmf/sagacit%C3%A9 ex. La phallicité donne le tournis 
               

              Phallus dans la cité mais en laissant cité telle quelle (ville, dans la ville) - Marquage de mégapoles et capitales phallocrites* à l'aune du lingam - L'idée cheminait en moi à pas de loup depuis que le journalisme populaire chinois nous avait fait le coup... http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/05/03/organe-central-le-siege-phallique-du-quotidien-du-peuple-chinois/


              Plus pomponnée que jamais la Tour Eiffel fit-elle tilt... d'avoir été voilée par gay flag, opération de com' phallocrite prétendue d'hommage à la nation arc-en-ciel sud-africaine, alors que d'autres l'ont ressenti comme célébration plus queer ? En toute phallicité*, encore une fois, requis sans autre forme de procès le bon dos de fêter deux lapins d'un coup ?

              http://www.francetvinfo.fr/societe/mariage/homoparentalite/video-14-juillet-la-tour-eiffel-aux-couleurs-du-mariage-gay_370140.html

              Ce que j'aime bien dans cette image, c'est le côté pompon, comme ceux d'art du crochet ;) furieusement layette.

              D'ailleurs, de plus en plus d'objet de la vie courante faits sur le modèle du godemiché envahissent le quotidien, pour le "fun" ? pour la transgression ? En attendant, c'est invasif... et peu festif.

              Quant à la fête nationale, déjà que j'aurais largement préféré le 4 août d'abolition des privilèges, toujours en suspens, quelque chose en l'honneur de la moitié de la population que la révolution négligea, comme d'ailleurs la démocratie continue à le faire en toute "phallicité", et moussent ses minorités dont on a bien plus cure que de sa moitié, ou de sa demie humanité -on dira comme on veut-... http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/07/citoyenne-olympe.html


              Au fait, à quand l'abolition du mariage, grosse entreprise patriarcale de choc, maintenant que plus aucune discrimination sauf positive n'existe plus envers l'orientation sexuelle minoritaire ? Parce que, tout de même le 212, s'immisce effrontément dans nos lits. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/11/amicale-proxene-et-feminicides.html
              Pratiquement un an plus tard, jour pour jour, fleurit un élément phallicitaire* en nos contrées. Vous allez en découdre par vous mêmes à lire les deux petits extraits repris ci-dessous, avec la parlante illustration qui tuera peut-être quelques unes de vos illusions, avec tout ce qui en découle de roche... ?

              Volet 1 -
              "Conquérante de l'éphémère (…) La couture est la forme la plus pure, la plus éloignée des réalités terrestres, puisque le corps féminin est le seul paramètre qui s'impose alors au créateur, celui-ci pouvant s'affranchir des impératifs économiques. CE MELANGE DE MAGNIFICENCE ET D'ARTISANAT, de recherche abstraite et de redistribution sociale, est unique. » Vanessa Seward, styliste, De vous à moi, Madame Figaro supplément des 1er et 2 août 2014, p. 11

              Volet 2-

              Pas même une semaine avant, dans un numéro précédent, on vit avancé le carrosse impèrial, défilé mixte, et affranchi du paramètre classique du corps féminin, débarrassés ! Plus de mode haute couture femmes à terme ? 
              "(...) Zizi impératrice, c'est un genre ! Jean-Paul Gaultier a le sens du show, entre John Waters et le Crazy Horse, et on l'aime pour ça. Humour camp, clins d'oeil à l'air du temps, fantasme d'une surfemme comme Alfred Jarry rêvait du surmâle. Commençons par la fin : le clou du défilé, Zizi impératrice (le mot était sur toutes les lèvres). L'apparition de Conchita Wurst, lauréate barbue de l'Eurovision 2014, en robe de brocart, a déclenché des cris de joie, d'autant que ce climax LGBT (Gaultier a toujours été politique) concluait une belle collection placée sous le signe de la passion vampirique." p. 21 de Madame Figaro supplément des 24 et 26 juillet 2014
              Il faut, en tout cas, souffrir d'une imagination fertile pour voir "surfemme", là où ne parade qu'un surhomme que Jarry n'aurait pas même osé envisager. L'impérieux lingam rive le clou aux femmes sur les podiums, qui restent poupées désarticulées entre les mains de démiurges à l'opposé, trahissant sournoisement petites mains, dentellières et toutes ces femmes, cariatides ignorées des arts vestimentaires.

              A coup sûr, comme évoqué le sens politique de Jipé G******* et, comme ouvertement dit de la propagande queeriste* du "Lesbian Gay Bi Trans Queer..." mais, à force d'introduire de force la politique dans les dentelles, ne serait-ce pas au détriment du goût élémentaire ? Il serait donc suffisant qu'un barbu de se déclarer au féminin pour se faire se pâmer les dames de la haute et maître de cérémonie en éclipsant des jeunes femmes désormais désentêtées ? Quelle victoire pour le drag queen Sylvia Rivera qui fit adjoindre le "t" de transvestiten au sigle et enclenchant le cycle du transgenrisme queeristique* [kristik].

              Voyez je n'ai rien inventé, sans tête, masquée, étêtée, semi étouffée, usée jusqu'à la corde par la suprématie masculine qui imprime ses désirs jusques en fanfreluches ? Cela montre tout le contraire de ce que prétendu... par capture de page qui dit tout,

              Conchita Wurtz, dont la chanson gagnant Eurovision
              Fermons les persiennes. 
              • PHALLOCRETINISME, phallocrétin
              Néologisme de 1995, selon Stéphanie Doyon, suggéré en 2013 à l'Office de la langue française :
              "Le mot dit pas mal tout je trouve, il m'est venu pendant que je réfléchissais sur cette maladie dont souffre et des hommes et des femmes. "
              • PHALLOCRITE* adjectif (m/néologisme) Phallocrisie*- ex. patriarchie phallocrite (5 mai 2013 16:19)
              http://www.quizz.biz/quizz-377832.html
              Mot "porte manteau" monté avec phallus (pénis bandé, érigé) et "crisie" d'hypocrisie. Phallocratie qui ne dit pas son nom. Les phallocraties  phallocrites se croient ou prétendent égalitaires des sexes, et se révèlent parfois phallocrites sans le savoir. Ah Jourdain, Jourdain, quel poète en prose tu fais, aussi phallocrate que ton créateur ? http://www.site-moliere.com/pieces/bourg204.htm

              En cas de négation et déni, on peut même pousser jusqu'au "phallocrypte"*


              "Phallocrite", ma contraction de phallocrate et hypocrite, n'est pas à confondre avec

              "phallocrypte , subst. fém.,,Cavité de la phallobase ou de la paroi de la chambre génitale`` (Séguy 1967)." http://www.cnrtl.fr/definition/phallocratie

              "L'arroseur arrosé", La République violente et violentée

              Le bonnet phrygien - attribué aux esclaves, refusé par les Parisiennes


              Certains patriarcats du système patriarcal toxique purement cristallisés ne prennent pas de gants et affirment leur paternalisme sans fioriture et restent phallocrates, tout court. Pas encore pendus mais cela ne saurait tarder :)



              D'autres montrent des cheminements plus tortueux et l'on aurait pu croire que les Etats munis de lois de mise en oeuvre d'égaliberté vaccinés- Point du tout, malgré que l'autorité parentale, qui semblerait donner toute satisfaction aux mères, ait détrôné la puissance paternelle en 1970-  http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000693433


              En effet, on voit tentative de confier l'enfant au père sans le consentement de la mère par des motif d'égalitarisme de compensation en faveur d'un père (déjà condamné pour violences) par une juge aux affaires familiales. Père à plaindre de n'avoir pas à sa portée neuf mois de grossesse pour créer du lien, n'est-ce pas surinvestir sa qualité et sa fonction ?
              "les femmes portent leur enfant pendant 9 mois elles peuvent donc créer un lien indestructible avec lui c’est donc normal d’accéder aux demandes de garde lorsqu’un père la demande afin de faciliter ce lien entre le père et l’enfant". Ce qui de fait déstabilise le récent acquis de l'autorité parentale maternelle (inexistante auparavant) qui avait justement supplanté la puissance paternelle unilatérale et répond à la demande masculine de s'immiscer à force entre la mère et l'enfant ! http://patricjean.blogspot.fr/2013/12/un-scandale-si-banal.html 
              Nos patriarchies phallocrites ont tellement "évolué" que les harems sont désormais mis en commun publiquement, patrimonialisation des filles mais sans privatisation... Cela parait plus présentable que les patriarchies nécrosées. Cependant le vers reste dans le fruit dans les deux cas...
              • a) PHILODENDRON* (petit nom de VIRILOGUE*) 
               ex. Virilogue* en herbe n'est que philodendron* nain
                Les philodendrons s'acclament, se congratulent, font assaut de titres, du professeur et du savant et du philosophe en veux tu en voilà, sortis d'où ? De nulle part, et les autres derrière qui court la queue entre les jambes... misère que ces révérences et complaisances entre philodendrons toujours au détriment des femmes. Philoudendron va. https://www.facebook.com/groups/494358607293885/permalink/561541473908931/?comment_id=566139270115818&offset=0&total_comments=18

                Pourquoi ce sot briquet de "philodendron" pour les virilogues* (mecspliqueurs -dits mansplainers), cette plante dite dépolluante parait-il ? Ne me le demandez surtout pas car je ne sais pas du tout. http://www.lherbivore.com/plante_depolluante_philodendron.html

                http://nezcreux.unblog.fr/accueil/moyen-age/outils-medievaux-et-briquet-a-battre/
                • PHILOGYNIE ou GYNOPHILIE
                Ma préférence va au premier qui me rappelle plutôt les plantes, alors que le second me rappelle les gynécologues et leur spéculum glacé.


                Le féminisme verra son avènement lorsque seront transformées les institutions aux fins que la société respecte définitivement et entièrement la moitié de sa population de sexe féminin. N'étant pas pensable un seul instant qu'un système patriarcal phallocrate soit remplacé par un autre, matriarcal vaginocrate gynarque misandre. Voilà pour ceux qui seraient tenter d'ouvrir le bec pour me traiter de poilue laineuse. Ce serait faux, je ne suis pas si âgée madoué et n'ai que du duvet à mon actif.

                • PHILOSOPHIE
                Grecs et Romains, et autres philosophes orientaux, ont tout inventé en philosophie... SAUF... le féminisme, ou philosophie féministe ! Ils sont passés à côté comme  Gros Jean... ou Gros Benoît, les benêts.
                • PROFANE
                http://en.wikipedia.org/wiki/Ribbon_seal

                Sacré phoque-ruban- Un vrai cadeau... "sacer" calembroderie* (calembour brodé, filé, croisé, calembrodé*) & calembredaines- http://www.cnrtl.fr/lexicographie/calembredaine

                Une des fonctions du sacré étant d'interdire, de protéger, de rendre intouchable- Tout peut devenir sacré- Quelle sera la prochaine invention du sacré, les rayures de zèbre ? Son seul but de survie est fondé sur son omnipotence et va avec son refus de se plier au Droit, là où les peuples se sont soustraits à sa fidéocratie, et parviennent à ne pas favoriser une croyance plutôt que l'autre évitant ainsi (au hasard disons ;o) les combinaisons raëliennes pour la maréchaussée...



                Pour la religiosité dévote, le profane est piétinable et manipulable à souhait, mais toucher au sacré, de près ou de loin, effleure d'emblée le crime de lèse-majesté- De là, toute opposante se voit vite parée des oripeaux de l'impie et du sacrilège, vouée aux gémonies, menacée de se prendre des ostrakhos dans la yeule pour la punir de ses blasphèmes. http://fr.wikipedia.org/wiki/Escalier_des_G%C3%A9monies

                • PROSELYTISME
                Création de toute pièce d'une ethnohistoire factice par l'Encyclopedia Britannica ? Des cartes fausses sont produites qui ajoutent au morcelage de la Yougoslavie, comme une répétition de celui de 1941 par la germanisation. En effet, il n'existe aucune ethnie différente mais bien deux communautés religieuses que délimitent ces cartographes prosélytes, musulmane et orthodoxe. La partition imposée suit donc des limites religieuses mais absolument pas ethniques, au contraire du mensonge géopolitique distillé habilement.
                "Albanians of Kosovo are NOT constituent nation of Yugoslavia. They are minority in the true sense of the term. To make a precedent and give Albanians of Kosovo "right" to secede would open a whole new Pandora's box in the international relationships."
                Preuve tangible du prosélytisme religieux à l'oeuvre sur la Yougoslavie, auparavant nation athée démantelée
                 http://www.srpska-mreza.com/MAPS/Ethnic-groups/map-Britannica-1990.html
                Religiosiser les conflits, lorsqu'ils ne l'étaient pas, car les albanais et les kosovars n'ont aucune différence ethnique avec les serbes mais bien seulement une religion différente a conduit à du crime de guerre, du crime contre l'humanité et du génocide !
                "Albanians of Kosovo are NOT constituent nation of Yugoslavia. They are minority in the true sense of the term. To make a precedent and give Albanians of Kosovo "right" to secede would open a whole new Pandora's box in the international relationships."
                Qui a fait doublement les frais de cette ethnicisation et prosélytisme religieux ?
                "Une partie minime des féminicides au civil sont condamnés bon an, mal an, parfois aux Assises, d'autres en Correctionnelle. Les mêmes dits violences sexuelles en temps d'une guerre et de génocide, ont figuré en cours pénales internationales à minidoses : Poignée de militaires et combattants y ont été incriminés. Ce qui démontre le défaut criant de qualification précise, concrète, exhaustive dans les deux cas. ... guerre innommable,"Ces victimes ont longtemps été oubliées, pas seulement en Croatie. En Bosnie, elles ont commencé à toucher, 11 ans après la guerre, une pension de 290 euros. En Serbie, elles ne touchent rien, tout comme au Kosovo.http://susaufeminicides.blogspot.com/2013/08/salon-de-demoiselles.html
                • PROSTITUTION MASCULINE
                  La prostitution masculine,désormais dite "gay", parfois trans,, ne rentre bien évidemment plus en religiosité historique qui considérait les hommes castrés des temples comme des femmes. (voir au paragraphe "Sacrée prostitution" http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/11/amicale-proxene-et-feminicides.html)


                  Si l'on avait continué à les considérer en femmelettes, ils auraient pu se joindre à la masse en servitude sexuelle de prostitution (et en esclavage sexuel de traite). Mais non, ils ne passent plus pour des hommes méprisables de servir comme des femmes- Des exemples en cascade montre bien qu'ils n'ont pas comme marqueur décisif d'être efféminés. Il y a d'ailleurs des lurettes, il suffit d'admirer les champions d'Olympie ou d'autres jeux panhelléniques statufiés, ou artistes vedettes plus contemporains comme Jean Marais.

                  On ne peut la considérer à égalité, interchangeable, de la prostitution féminine que dans le cas où l'on reste confiné dans une zone morale de pourfendre la vénalité des êtres ou dans la logique de lutte des classes, d'exploitation marchande ou de serviciat.

                  Dès lors qu'il s'agit d'examiner le joug patriarcal qui porte en son sein toutes les patriarchies -car où n'existe-t-il plus, en pastoralisme, capitalisme, mercantilisme, impérialisme ?- il n'en est plus de même, que cela soit dans les détails pratiques ou dans la dimension politique.

                  Quant aux femmes défraîchies qui tentent le tout pour le tout pour s'amouracher ou baiser avec de jeunes amants entretenus sur des plages exotiques, cessez vos cruautés ! Où voyez-vous que ce soient des proxéneuses,? Et surtout beaucoup finissent sur le carreau, escroquées, et leurs michetons se rengorgeant d'avoir pu se faire des blanches naïvement maîtresses qui valident leur puissance sexuelle virile...

                  Il n'y a pas de prostitution, il n'y a que du proxénétisme !

                  • PROXENE* (amicale ou ligue, au choix= ou comment confondre l'égalité avec le choix des uns contre les autres) - ethnologiquement parlant ;0)
                  http://en.wikipedia.org/wiki/File:Zola_nana_1917_cover.jpg
                  Le proxène était le magistrat chargé d'accueillir amicalement les étrangers,

                  Autrement dit, un hôte amical. Serait-ce ce qui explique la confraternité et probablement la tolérance en maisons, notamment des magouilles et accointances avec les mafieux et les politocards dans le cadre de la "prostitution hospitalière" (expliquée plus bas) par exemple ?

                  L'amicale des proxènes, ou de la proxénie, rassemble proxéneurs* (m/néologisme- certaines les nomment "prostitueurs", ce n'est pas mon choix, ni celui du tout de "pro-viol", si j'en compris la colère, elle reste toujours mauvaise conseillère) et proxénètes- La proximité d'autant plus évidente de ce que lproxéneur sait, surtout de nos jours, que le proxénète monte des réseaux mafieux à plus ou moins grande échelle pour que petite comme grande fille déboule sur nos trottoirs. Pour découvrir la suite du feuilleton, pressez-vous vers l'historique proxène. D'ores et déjà, certaines contrées mettent les deux au piquet, leur complicité étant condamnable, comme en France notamment où le proxénétisme est criminalisé, les prostituées sont libres et soutenues à pouvoir sortir de cette impasse, et le proxéneur une première fois amendé, en récidive bascule sous le coup du délit. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/11/amicale-proxene-et-feminicides.html



                  Le proxéneur* blanchi, de ce que ses droits à la sexualité (ça existe ces droits-là ? le besoin sexuel est vital ? On meurt de virginité ou d'abstinence ?) sont irrépressibles parait contradictoire. On le laisse croire que cela fait partie de sa sexualité ? Cela me fait penser au soit disant renversement du sexxisme* par l'utilisation des termes les plus dégradants pour nous. Ou comment banaliser l'usage du torchon ? Qui n'a pas lu Nana de Zola ?

                  "P. euphém. Femme de petite vertu. C'était un coureur qui avait mangé sa fortune avec de vilaines femmes (Zola, Nana,1880, p. 1350).Les alcôves des filles (...) et les loges des petites femmes! Les petites femmes (...) autre loque de langage, la sale usure de ce terme avachi! (Lorrain, Phocas,1901, p. 101).http://www.cnrtl.fr/lexicographie/femme
                  a) PROXENEUR* b) PROXY* (n/néologismes)

                    Nous avons retrouvé l'homme invisible de la famille du proxénétisme et allons pouvoir le rendre à son histoire, voire lui demander de prendre ses responsabilités, nous pouvons le baptiser proxéneur* (proxenor). Il ne se sentira plus abandonné et orphelin face au proxénète (procurer, pimp en anglais) dont les surnoms se bousculent.

                    Justice et égalité en toute chose, pourquoi le proxénète resterait seul dans son coin, esseulé, honni, vilipendé, alors que son plus fidèle soutien -souteneur soutenu-, le proxéneur se balade les mains dans les poches, imprimant dans la rétine profonde de la société que la sexualité masculine se réduirait à une éjaculation ? République triomphante doit s'occuper de tous dans l'égalité ainsi qu'elle doit rendre toute l'égalité à ses citoyennes et ses lettres de noblesse au complet à la sexualité.


                    http://www.petitpalais.paris.fr/fr/expositions/dalou-1838-1902
                    Battre le briquet, il parait que la chanson qui nous en parle serait au fond paillarde :) http://www.chansons-paillardes.net/chansons_paillardes/A_propos/Mie/Eric_Mie.html


                    Sot briquet du proxéneur (voir en 1. Amicale proxène)- En anglais, un "John" et en françois, je propose "proxy" puisqu'il est l'intermédiaire pour le compte en banque du maquereau, le scombre peut être suivi également par les traces de ses paiements -Scomber scombrus- dit "proxo"... A, E, I, O, Une semi-voyelle après l'autre, le tour est joué. Et que le proxénétisme le plus bouillonnant passe désormais plus par le proxy que par le trottoir.

                    Proxy - Wikipédia "Un proxy est un composant logiciel qui joue le rôle d'intermédiaire en se plaçant entre deux autres pour faciliter ou surveiller leurs échanges.)

                    IRM scombrus - Source : Unité d’Imagerie Médicale et Unité d’Anatomie Comparée (ENVN, Nantes) http://www.acanthoweb.fr/fr/content/limportance-de-lanatomie-comparee
                    Plus que borgnes, aveugles, et pas qu'en maison - Tout de même, ils sont gonflés d'avoir su maintenir si longtemps le système de tolérance, tant décrit par la plume sautillante de Boudard... alors que la tolérance nous nuit jusqu'au bout du petit orteil, même verni. http://sur-les-toits-de-paris.eklablog.net/les-maisons-closes-en-1920-c23737975 
                    • PUDICITE

                    Qui n'est pas que qualité ou caractère de quelqu'un de pudique mais bien l'état entier qui veut écraser toute fille. Les pères ont inventé la pudeur, reflet dans leur oeil de leur propre désir sexuel - Comme on le sait, son corollaire sans collerettes mais avec voile, le mythe de la chasteté et de la virginité, se trouve figuré par l'hymen -voir ci-dessus en item "hymen politique" que n'ayant aucune signification anatomiquement- Et sont arrivés à persuader leur monde que ce serait les filles qui seraient pudiques de naissance, ah les mère la pudeur... lol. http://www.cnrtl.fr/lexicographie/pudicit%C3%A9

                    Cet état social était noué à la honte jusqu'au  XVIe où il en est enfin décollé.

                    Le sceau d'Eve*, ou drap d'Ishtar*, des voilements de pudicité, restent pourtant toujours fignolés pour arguer de l'impureté des filles et la couvrir, source de confusion et de salissures pour les fils prodigues à qui nul n'apprend que la maîtrise de soi et le respect des soeurs est civile, voire vitale.



                    Le rapport de pudicité confine à la visée civilisatrice des phallocrates qui jugent que spontanéité, simplicité, nudité et le moindre détail féminin les agresse- Pour certains territoires, cela atteint à l'"hystérie masculine sociale". Etiologie individuelle décrite en sept leçons par Charcot qui en ignore cependant  les variations de pathologie sociale- Pinel ne sous estime pas, quant à lui, le poids "des facteurs moraux" (traduire social et culturel)  http://www.serpsy.org/psy_levons_voile/maladies/hysterie1.html



                    Voile intérieur - Ces ensembles mythiques de contrôle social patriarcal sur les filles forme un ensemble que l'on peut appeler état de "pudicité". Les conséquences et implications en sont dramatiques, menant à divers féminicides, jusqu'à inventer un voile d'hymen qui signifierait virginité et chasteté. Voir l'article HYMEN, et VMA (virgnité médicalement assistée)

                    Les uns nous disent quand il faudrait être impudique, les autres quand il faut être pudique, il serait bienvenu qu'ils s'occupent de leurs ouilles.... :o) Les voiles ne mènent nulle part ailleurs que sur des écueils.
                    • RACIFIER*, racifié, verbe, racification* (m/néologisme du 1er juin 2018)
                      Râpe à coco, Thaïlande, env. 1900
                    La forme barbaristique* de raciser, racisé, m'écorche l'oreille que j'ai délicate, bien que brouillonne. Et je ne vois aucune raison pour que des personnes d'Outre Manche et transocéaniques me les bouchent. Faire de la race où il n'y en a pas. https://fr.wiktionary.org/wiki/-ifier

                    Racification* va bien. En effet, ce processus n'a jamais été nommé, comme de l'exonymie des Slaves. Ou autrement dit de nommer tout ce que subira un être humain d'être classé en une race du fait de son apparence (physique, fortuite, nominative, etc.) et hiérarchisé du fait de cette classification. En tout cas, avec les tonnes d'études sur le racisme, comment encore rien n'a été créé pour décrire ce processus ? https://fr.wiktionary.org/wiki/-fication#fr

                    En lisant attentivement la défense de pauvres gens qui ne se peuvent défendre qui, parait-il, ne devraient pas être jugés à l'aulne de nos lois, en particulier, des droits des enfants et des femmes, je me suis dis que hurler que toute critique juridique ou littéraire contre une émettrice prétendue souffrant de racification* menait au racisme. Car donc les bourreaux toujours blancs et les victimes toujours noires, à lire, la maîtresse des lieux ? C'est vrai, voyons, monsieur est tout excusé, vous pensez un artiste (sans le sou en poche, hop premier préjugé) ne peut être sexiste, ni raciste. 

                    Il suffit de se présenter pour faire du rap et passer pour un ange. Cette montée maternopaternaliste*  d'une condescendance redoutable envers "le pauvre" et "le noir" d'origine modeste. En quoi cela excuserait le discours haineux ? Eh oui tous doivent être jugés à égalité et en référé ! Et les normes en continent non  occidental, en brousse, sont terriblement plus sévères, mais il faut avoir les tripes pour y vivre de longs mois !?
                    "on ne peut pas analyser la controverse autour de Niska exclusivement à la lumière du sexisme tel qu’il a été défini en Europe occidentale"  - "(...) musique et ses origines modestes. "La focalisation systématique sur les paroles du rap est à questionner. Car si les critères d’interdiction sont les paroles sexistes, homophobes, ou racistes, beaucoup de chansons et de clips devraient être interdites. Le répertoire est immense et plein de chanteurs bien 'français' seraient sur la liste. Donc pourquoi le rap ?", nous explique-t-elle. "Je crains fort que l’on soit beaucoup plus enclins à fouiller sévèrement dans la discographie des rappeurs de banlieue qu’envers des formes plus policées mais qui ne sont pas plus valorisantes pour l’image de la femme", s'est par ailleurs défendu le maire d'Ivry-sur-Seine, Philippe Bouyssou (PCF). "Cette manière de combattre le sexisme et de prendre le rap comme vecteur principal de cette idéologie fait apparaître des critères explicites - des chanteurs racisés et un genre sont visés et associés à la misogynie."  Françoise Vergès" https://www.lesinrocks.com/2018/06/14/actualite/ce-que-revele-le-mauvais-proces-intente-au-rappeur-niska-111093572/
                    C'est vrai, pauvre de lui, qui fustige "la putain", pourquoi lui prêter ou trouver de mauvaises intentions sexistes à cet immense humaniste ? Cependant, si ces paroles étaient jugées par les chefs tribaux, puisque c'est à ces références que voulant faire appel, ce serait une balle derrière les fourrés...

                    "La chatte de la petite est sale, mon lit sent le poisson salé", "Elle veut s’acheter des nouvelles fringues, elle bosse pour nous sur Vivastreet" (Salé)
                    "Les bitches veulent pomper ma verge/ Elle a des gosses, mais elle est vierge/ Elle veut des loubous, elle fait le tapin" (Wewer)" Niska


                    Surtout que certains, de l'autre versant "la maman" demandent vivement d'être jugés sur leurs actes, et non pas sur les paroles de leurs raps, ce que ce faisant urgemment. http://susaufeminicides.blogspot.com/2018/06/humeur-de-sprat.html


                    Convaincre de quoi ? Insulter les femmes convainc qui, insulter les laïques et bénir les religions, va faire évoluer les sociétés ? 
                    "Le Enzo Gonçalves retrace l'usage du terme depuis 1541 avec le sens de « prononcer vigoureusement ou soudainement ». Le Dictionary of American Slang de Wentworth et Flexner donne pour définition « parler à, reconnaître, faire connaître à quelqu'un » (1931), puis « parler ouvertement ou franchement »" https://fr.wikipedia.org/wiki/Rap
                    Que, parait-il, le sexisme et le racisme violents incitatifs ne soient pas cantonnés au rap ne procure aucune excuse à quiconque de ceux-là, les premiers qui me viennent à l'esprit, mais tant d'autres bavent sur scène... Sexion d'assaut, Black M, Eminem (ah un qui fait mentir les intersectionnels ?) filent la nausée et beaucoup de leurs adeptes les prennent au premier degré. 

                    Note* - "barbaristique", autre occurrence p. 14, Pierre-Yves Balut, Editorial : D'une archéologie de l'ancien au contemporain, N°12, Revue d'archéologie moderne et d'archéologie générale, Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, Paris, août 1995
                    • RAPIFICATION*
                    La rapification* étant le dédouanement systématique de tout propos raciste et sexiste, dès lors qu'émis par un rappeur alpha mâle, qui prétend combattre une injustice blanche européenne, voire Eminem.
                    • RECIPROCITE
                    Bien évidemment, ce n'est pas que l'immense Afrique mais aussi l'Asie sans fin qui est concernée.

                    Autre regard sur l'Afrique
                    https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/35089300_10214358729915535_6979886541120208896_n.jpg?_nc_cat=0&oh=d9b6afb60247036be60c69e183224288&oe=5BB0D68A
                    https://www.financialafrik.com/2014/10/09/chers-banquiers-le-temps-des-soviets-est-fini/
                    Plan "M" ("migrants") - L'Ouganda a trouvé un mode opératoire pour ses réfugiés d'offre temporaire d'un outil, de la terre, des graines, histoire de se nourrir, reconstituer et reconstruire... Les fonds de l'aide allant en tiers aux locaux. Tout cela de bon aloi et tout le monde à l'aise- http://www.rfi.fr/afrique/20170510-ouganda-accueillir-grand-sommet-solidarite-refugies

                    Plein de place pour mettre en oeuvre le principe de réciprocité d'échange de populations, pour un immigrant, un arpent de terre, un immigrant et un arpent de terre en retour, et l'équilibre se ferait ! Certaine qu'il y aurait des candidates, moi la première ! Toujours étonnée quand on généralise, l'Afrique, c'est ceci ou cela, ou les Africains, comme ci et comme ça. Réciprocité signifie altruismehttps://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89thique_de_r%C3%A9ciprocit%C3%A9
                    Fonder un nouveau monde sur la charité parait bien condescendant et, en tout cas, menant à la faillite et noyade... La charité, comme un pot de miel attire les insectes, entretient des ressentiments pour ceux qui suivent la fragrance et garde ensuite piégés les bénéficiaires. La solidarité charitable reste toujours bancale.
                    • RHINOCEROS (04/02/12) -
                        - Aux fins de scier leur corne, il faut les abattre, afin d'alimenter la, généreusement appelée, médecine traditionnelle (la même qui fait des ravages féminicides et androcides en RSA - précisions en ce blog) http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/violences-feminicides-androcides-sud.html)


                        Médecine donc au sens de potion magique, la forme créant l'organe, qu'il n'est pas question de guérir mais ravigorer l'appendice, le plus chéri et le plus craint de son anatomie par la gent masculine. http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/sciences/20130108.AFP9816/les-maths-au-secours-des-rhinos.html

                        Au sommet des questions aux mathématiciens réunis en conclave, j'aurais porté : quelles sont les mesures prises pour réduire à néant les aspirations à poudre phallocentrique en leurs méthodes et déboulonner le processus général de phallocratie généralisée. Question en suspens (aérien) suite à l'introduction de l'émission et mot de faune du jour "Rhinocéros" http://www.franceculture.fr/emission-continent-sciences-leonhard-euler-et-les-bassins-du-roi-de-prusse-2013-02-04
                          - Anecdotique et surréaliste, à noter, l'émergence politique du Rhinocéros au Canada et Québec (par ordre alphabétique) -signalé par une "cousine" http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_Rhinoc%C3%A9ros

                          Suivi de son petit... Tel Père, tel Fils. http://fr.wikipedia.org/wiki/Neorhino.ca


                          - Cornes du cocu - Les seuls maris, dont l'honneur viril égratigné au point que leur poussent des cornes ? D'habitude, lorsque l'on est irrité, ce sont plutôt des boutons. L'on voit bien ici le particularisme viril à l'oeuvre...

                          Larmes de rhinocéros (oui comme les crocodiles qui vivent dans les mêmes zoos) - Ce qui mène à évoquer le romantisme, professé par toujours des auteurs masculins, et que pourtant l'on a fait gober comme essentiellement féminin o.O Sentiments, ressentis, ce n'est que nombrils balbutiants qui mènent inévitablement aux ressentiments- La dictature sentimentale relève d'une propagande romantisante qui garde dans l'enfance et l'immaturité, afin que les personnes ne deviennent surtout pas des citoyennes responsables- 

                          • RHIZOMME*
                          http://es.unifrance.org/pelicula/40066/rhizome
                          Nos tendres roseaux :) Parce que plein d'hommes me font beaucoup rire, j'ouvre cette serre car je ne leur ficherai pas un billet entier, ce serait faire trop d'honneur à leurs gargouillis...

                          Rhizomme*, mon appellation des grands hommes qui me font rire :o) parfois jaune.
                          "Ne vaut-il pas mieux tomber aux mains d'un meurtrier que dans les rêves d'une femme en chaleur ?" in partie I, chap. « De la chasteté », p. 72, Friedrich Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, (trad. Georges-Arthur Goldschmidt), Les Classiques de Poche, 1972
                          N'oubliez pas de visiter une grande serre du XIXe... toujours en réfection. On découvre des vestiges chaque jour qui passe. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2014/09/la-fete-papa-s-f.html 

                          Surtout, n'hésitez pas en commentaires de participer au branle en amenant vos cavaliers (et leurs citations :)
                          • RISQUES
                          On est dans la panade ou dans la confiture ? Le syndrome du lesfemmesetlesenfantsdabord, pour se donner bonne conscience de faire prendre des risques toujours aux mêmes.


                          One more time, repeat after me, PMA, Procréation Médicalement Assistée - Géants archaïques des firmes informatiques - L'on est désormais certaines qu'il n'y a pas de révolution anthropologique dans l'industrie numérique, au contraire de ce que tout le monde veut imaginer. Les archaïsmes sont au contraire cristallisés. En place de favoriser des crèches d'entreprise, on va faire prendre des risques et aux nourrissons et à leurs mères- car qui ne sait que les réimplantations favorisent les grossesses multiples, les gémellités et les prématurités... http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/10/14/facebook-et-apple-pourraient-subventionner-la-congelation-d-ovocytes-de-leurs-employees_4506257_4408996.html



                          Comme dirait une complice féministe, juste andrologique peut être ou androphilique, qui  sait ? http://beyourownwomon.wordpress.com/2014/03/13/la-revolution-astro-andrologique-du-genre/


                          Iguane bleu d'Andros


                          Comme quoi en vous cherchant une illustration du petit pâtre grec des marmelades, j'ai déniché une autre île...

                          Tout cela au fond pour aller dans le sens de pédégés bisounours qui pensent quelque part que tout cela s'arrangera (le plafond de verre) tout seul, comme s'ils n'avaient pas la main sur les augmentations de salaire des femmes de son entreprise ou l'embauche à compétences égales d'un peu plus d'ingénieures ? http://www.zone-numerique.com/satya-nadella-presente-ses-excuses-suite-a-des-propos-diffamatoires-a-legard-des-femmes.html

                          • SAGESSE*, féminin de "sage", substantif
                          Sagesse*une, substantif, au masculin, un sage. Il a été admis de tout temps que les femmes étaient sages, soit savantes en un domaine, sauf depuis tout récemment où le docteur en médecine y repris le dessus en tant que maïeuticien en chef et gynécologue obstétricien, dit accoucheur.
                          • SLAVITUDE* (sens 2 - néologisme), slavité*
                          Slavitude et slavité seraient  tous deux restreints à "caractère de ce qui est slave" au sens se contentant de s'étriquer à un ethnonyme ? Pourtant, il y a beaucoup plus à dire, pour sortir de banales et médiocres querelles en esclavage.

                          "J'imagine" un "Musée de la slavitude*" qui embrasse tout esclavage, toutes les servitudes et les victoires contre chaque pan honteux. Cela mettrait une ambiance du tonnerre contre toutes menottes visibles et invisibles, oubliées, niées, qui mettrait à l'abri toutes celles de nos enfants.

                          Fers d'esclave
                          • SOEURS
                          SPASMOPHILIE et sa petite soeur SLAMOPHOBIE - De nouveaux tyrans ont décidé de faire pression et force impression contre toute adversaire du cléricalisme et du voilisme*, et les jugements et lynchages tombent, spasmophile, slamophobe, difficile de rester au sec d'isme en isthme... Pourquoi cette éprouvante attitude, délibérée, d'islamiser les voiles et de banaliser leur portée sexiste au front du stigmate haram, le sceau d'Eve, prêtes au harem. Cela reste incompréhensible de la part de personnes instruites. Cela couvre de plus les harcèlements pour gruger son monde que ce serait en la banalisant diminuer cette main mise du clérical contre la laïcité, et l'athéisme. La création de cette fidélité au littéralisme de certaines sectes abreuve le fondamentalisme meurtrier des idées et des êtres, et les fondent toujours plus au fond où elles répandent des racines que toujours plus difficilement, nous parviendrons à arracher.
                            Dans un bateau, Philos et Phobos tournent comme des planètes folles en spasmes dans tous les sens les plus contradictoires… Le second nuisant le plus au féminisme découle du siège commun d'associations fondamentalistes bien reconnues, dont les membres constamment égrènent des remarques illégales sans que personne ne s'en émeuve, et de propagateurs idéologiques chéris par de petits partis se disant radicalement à la gauche de la gauche ; gauchis ou gaucherie, y compris ledit "féminisme matérialiste" leur allié historique. http://www.marianne.net/agora-islamophobie-adieu-gauche-radicale-100231965.html


                            Regardons de plus près comment certains auteurs présentés en Lumières ne sont que de profonds obscurantistes, aussi quiets voudraient-ils paraître, et que l'usage de leur nom sans avoir lu leurs écrits en détail oblige à faire un point rapide, du fait d'articles qui ajoutent encore à la confusion qui nous nuit à toutes sans exception. Voir aussi http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/10/miel-dorange-bleue.html

                            La mélanine teinte peaux et pelages. Son absence complète relève d'une affection génétique qui albinise, décolore en quelque sorte et non pas blanchit, à la différence du leucistisme (gène récessif de couleur blanche) : L'éventail de la complexion va de l'albinos (dépourvue de mélanine) à la coloration à l'autre extrême qui n'est pas pathologique, de façon magnifiquement varié dans l'espèce humaine. Il est remarquable et constatable que l'activation de la mélanine n'est pas toujours réalisée au stade fœtal et n'intervient parfois qu'après la naissance.


                            La surprise de l'inattendu, avant que la science avance, créait la peur et toutes les peaux blanches sont, à commencer par les albinos, sujets et victimes de croyances surnaturelles.

                            Peau pâle et supposée origine mongole (jaune) des Slaves /Esclavons contribuèrent à leur catégorisation en race inférieure par les hommes du Nord, tentation raciste ressuscitée grâce à la thèse des sous hommes de l'aryanisme néopaïen (rejetant foncièrement le christianisme, autant romain que réformé), qui exécutera dans les cinquante millions de personnes au nom de l'invention de pureté raciale aryenne. http://www.afrik.com/augmentation-des-crimes-a-l-encontre-des-albinos-en-afrique-de-l-est-l-onu-se-declare-revoltee
                            "Tous les Européens étaient de vrais sauvages quand déjà les Chinois et les Egyptiens étaient civilisés. Si ces derniers avaient jugé de nos ancêtres comme nous jugeons trop souvent des races étrangères, ils auraient trouvé chez eux bien des signes d'infériorité, à commencer par ce teint blanc dont nous sommes si fier et qu'ils auraient pu regarder comme accusant un étiolement irrémédiable." p. 260, Jean Louis Armand de Quatrefages de BréauL'espèce humaine 1877, F. Alcan, 1911
                            - Les zoos humains n'épargnaient personne, et toute particularité faisait foire... Les malades, comme "elephant man", ou les albinos...

                            Zoos humains
                            L'extraordinaire famille albinos - Rudolf  Lucasie, épouse et enfants, originaire de Madagascar (...) ont été exhibées au Muséum du Barnum, N. Y. pendant trois ans
                            https://www.boundless.com/physiology/textbooks/boundless-anatomy-and-physiology-textbook/the-integumentary-system-5/skin-disorders-imbalances-diseases-and-clinical-cases-69/albinism-421-214/
                            "Tablier hottentot" (expression consacrée par curieux, voyageurs et ethnologues coloniaux) - On se rappelle de triste mémoire la Khoïssanne embarquée par un proxénète jusqu'en Europe et dévisagée sous toutes les coutures, y compris de son tablier (sa mutilation génitale d'élongation des grandes nymphes -très prisée des amants de ses proches en Afrique australe, comme des proxéneurs* européens- intrigant ces messieurs...). Les canons de beauté différents choquent les Allemands et autres à la même époque s'étant partagés le continent à la Conférence de Berlin de 1884-1885, arguant de leur découverte du continent. Après les féminicides divers, en butte au racisme le plus délirant. http://www.expressio.fr/expressions/etre-canon.php

                            Ce peuple clickant parmi les premiers hommes, "jaunes" donc, et tout d'abord mis à sac par les "Hommes" descendus des forêts centrales de l'Afrique. Bantus first !


                            Sarcasme comparant les canons de beauté grecs et hottentots - Croquée Sartjee, La Venus hottentote -
                            https://hellonegro.wordpress.com/category/hottentot/
                            On ne peut, là, que se remémorer les terribles menées allemandes sur les Herreros et Namas (non bantus), qui préfigureront d'autres camps de la mort.
                            "Ma grand-mère a été dans un camp de concentration allemand, avec sa troisième fille. Elles m'on raconté les meurtres des allemands, le génocide... et elles m'ont parlé d'un oncle, dont le crâne est peut-être l'un de ceux qui sont ici en Allemagne". http://www.rfi.fr/afrique/5min/20111001-siecle-apres-leur-extermination-allemagne-restitue-cranes-peuples-herero-nama/
                            L'on sait depuis que la mélanine n'est qu'une composante particulièrement secondaire et adaptative qui a fait couler beaucoup d'encre sanglante et s'est immiscée au XVIIIe dans une construction logiciste du racisme à peine moins empiriste que celle d'avant. Les colonialismes successifs n'ont donc rien changé au racisme, ils ne s'en sont que repus.


                            Lumières - Quelles lumières et les lumières de qui ? Ce qu'écrivent certains que l'on a prétendu au haut de l'édifice des généreuses idées de l'Encyclopédisme en sont à dix mille verstes. Comment ont-ils pu voler leur place humaniste et, de plus, imprimer leurs sentiments dans des pans entiers de la société actuelle qui continuent à penser, dans l'ordre alphabétique, en

                            - antisémites (contre les juifs, peuple, religion, origine, ethnie, culture confondues en amalgame, de la lignée patriarcale,

                            - racistes, s'attribuer biens et propriétés de la lignée patriarcale méprisée que l'autre parvient à capturer, esclavagiser et exterminer par la servitude et le viol féminicide, afin de détruire la génération, par là même étant prouvée leur infériorité, toujours à vue de nez ou de complexion ;

                            - xénophobes, l'étranger, incompréhension envers le barbare, éventuel envahisseur craint de ce fait et dont il parait utile de détruire la descendance, notamment par le métissage.

                            Vais-je faire un malaise spasmophile devant les citations du petit Suisse de Ferney, grand patriarche devant l'éternel et théiste judéophobe comme pas deux - Sans raison, compère concierge répand des rumeurs à tout va sans même avoir voyagé en lieu et place et pond une histoire de Russie tellement à l'ouest mais qui a laissé des traces, puisque le mépris envers la Russie et les Russes perdurent depuis lors, au nom des Lumières, la bonne blague que voilà ? Rien que cet article qui passe ses pages à montrer ses manques et son fricottage avec la souveraine de branche allemande devenue russe, mais en conclusion lui tresse des lauriers ? Incompréhensible.

                            p. 577-589, Louis Trenard, Images de la Russie dans l'œuvre de Voltaire, Revue des études slaves  Année   1985 Volume   57 Numéro   57-4

                            Cet auteur invoqué serait de nos jours étiqueté islamophile de toute indulgence envers l'islamisme et l'islam, c'est-à-dire l'avancée constante des visées colonisatrices ismaëliennes de conception religieuse ; vous le noterez gravement raciste envers noirs africains et sémites / juifs israélites, totalement empreint de son éducation religieuse chrétienne qui charge de tous les péchés la lignée de Cham / Sem,
                             - p. 123, t. 11, chap. Introduction:XXXVI-Des victimes humaines : "(…) ; que ce peuple saint ait été puni de son Dieu quand il avait été assez criminel pour épargner un seul homme dévoué à l'anathème. Nous ne croirions pas qu'un peuple si abominable (les Juifs) eut pu exister sur la terre. Mais comme cette nation elle-même nous rapporte tous ses faits dans ses livres saints, il faut la croire."  - p. 142, t. 11, chap. Introduction:XLII—Des Juifs depuis Saul : "Toujours superstitieuse, toujours avide du bien d'autrui, toujours barbare, rampante dans le malheur, et insolente dans la prospérité, voilà ce que furent les Juifs aux yeux des Grecs et des Romains qui purent lire leurs livres." - p. , t. 11, chap. Introduction : XLIV — Des prières et des juifs : "Si Dieu avait exaucé toutes les prières de son peuple, il ne serait restés que des Juifs sur la terre ; car ils détestaient toutes les nations, ils en étaient détestés ; et, en demandant sans cesse que Dieu exterminât tous ceux qu'ils haïssaient, ils semblaient demander la ruine de la terre entière" - p. 168, t. 11, chap. Introduction: LI — Questions sur les conquêtes des romains et leur décadence : "N’est-il pas clair (humainement parlant, et ne considérant que les causes secondes) que si les Juifs, qui espéraient la conquête du monde, ont été presque toujours asservis, ce fut leur faute? Et si les Romains dominèrent, ne le méritèrent-ils pas par leur courage et par leur prudence? Je demande très humblement pardon aux Romains de les comparer un moment avec les Juifs."- p. 231, t . 11, chap. 6 - De l’Arabie et de Mahomet : "Si ces Ismaélites [ou Arabes] ressemblaient aux Juifs par l'enthousiasme et la soif du pillage, ils étaient prodigieusement supérieurs par le courage, par la grandeur d'âme, par la magnanimité (…) On ne voit au contraire, dans toutes les annales du peuple hébreu, aucune action généreuse. Ils ne connaissent ni l'hospitalité, ni la libéralité, ni la clémence. Leur souverain bonheur est d'exercer l'usure avec les étrangers ; et cet esprit d'usure, principe de toute lâcheté, est tellement enracinée dans leurs coeurs, que c'est l'objet continuel des figures qu'ils emploient dans l'espèce d'éloquence qui leur est propre. Leur gloire est de mettre à feu et à sang les petits villages dont ils peuvent s'emparer. Ils égorgent les vieillards et les enfants ; ils ne réservent que les filles nubiles ; ils assassinent leurs maîtres quand ils sont esclaves ;ils ne savent jamais pardonner quand ils sont vainqueurs : ils sont ennemis du genre humain. Nulle politesse, nulle science, nul art perfectionné dans aucun temps, chez cette nation atroce." - p.21, t. 11, chap. 2 - Des différentes races d'hommes ! : "Leurs yeux ronds, leur nez épaté, leurs lèvres toujours grosses, leurs oreilles différemment figurées, la laine de leur tête, la mesure même de leur intelligence, mettent entre eux et les autres espèces d’hommes des différences prodigieuses. Et ce qui démontre qu’ils ne doivent point cette différence à leur climat, c’est que des Nègres et des Négresses, transportés dans les pays les plus froids, y produisent toujours des animaux de leur espèce." Voltaire, Essais sur les Mœurs, Moland, 1875
                            - p. 524, t. 19, chap. Article "Juifs" : "Vous ne trouverez en eux qu’un peuple ignorant et barbare, qui joint depuis longtemps la plus sordide avarice à la plus détestable superstition et à la plus invincible haine pour tous les peuples qui les tolèrent et qui les enrichissent. Il ne faut pourtant pas les brûler." - p. 533, t. 20, chap. Article "Tolérance" : "C'est à regrets que je parle des Juifs : cette nation est, à bien des égards, la plus détestable qui ait jamais souillé la terre. [...] Le peuple juif était, je l’avoue, un peuple bien barbare. Il égorgeait sans pitié tous les habitants d’un malheureux petit pays sur lequel il n’avait pas plus de droit qu’il n’en a sur Paris et sur Londres." 
                            Voltaire, Le Dictionnaire philosophique 1769, Moland, 1875
                            Les actuels soutiens à la religion musulmane la présente en croyance opprimée de naissance et ses peuples arabes (essentialisés) et arabisés –panarabisme- et islamisés, comme exploités par principe, et prétendent qu'elle ne pourrait être moquée ou critiquée sans que cela constitue de l'islamophobie, donc sous tendu de xénophobie et d'antisémitisme, cette dernière notion retournée au sens large des langues sémites. La philosophie de l'inversion fonde donc le revirement total de ce que d'origine le terme ne s'appliquait qu'aux Hébreux croyants en judaïsme.

                            Comment ne pas devoir rechercher les citations précises lorsque l'on voit le sommet de la confusion qui agite certains intellectuels qui ne vérifient pas les sources exactes.
                            "Parler de la "race supérieure" dans l'absolu, comme si l'on classait des entités scolastiques, n'a strictement aucun sens. Et c'est précisément lorsqu'on fait d'une appartenance un absolu que le racisme commence..." p. 5 Alain de Benoist, Contre tous les racismesÉléments, nº 8-9, novembre 1974
                            "La race ne se confond ni avec la langue, ni avec la nationalité, ni avec la culture, ni avec la religion. Il n'existe pas de race latine, ni de race française, ni de race bretonne, ni de race aryenne, mais une culture latine, une nation française, un peuple breton, des langues aryennes ou indo-européennes.p. 16, Histoire des FrançaisPierre Gaxotte, éd. Flammarion, 1972
                            En dessert - L'ethno différentialisme prétend donc que son racialisme ne serait pas raciste et l'application sans discrimination du droit des femmes, soit de l'égalité des sexes de Droit exempte de relativisme culturel, serait comme une religieuse panachée ; ethnocentrique avec ses petits choux à la crème pâtissière, racisme larvé et xénophobie ?


                            En commençant par une tentative de négationnisme révisionniste avec transformation des concepts de racisme, initiés avec une désappréciation du terme islamisme, alors que l'islamisme comme le christianisme ne sont pas des intégrismes, juste des religions instituées (reconnues par des Etats comme directrices et civiles), toutes avec le judaïsme relève de l'abrahamisme de révélation (relevée par écrits, dit du Livre). http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/01/mirador-des-faux-culs.html

                            A croire comme un souhait de guerre chez un converti adepte lui aussi de l'annonciation, facile de faire du tout est égal, et brouiller les pistes ?
                            "L'islamisme est une maladie de l'islam, comme l'intégrisme est une maladie de toutes les religions." P. 30,  Roger GaraudyVers une guerre de religion ? : le débat du siècle, Desclée de Brouwer, 1995  
                            On ne voit pas bien s'il est vrai que les fillettes soient systémiquement avec la bénédication prêtreuse maltraitées, il faudrait se taire - Encore une façon de bâillonner toute féministe ?
                            "Du reste, l’argument racial, n’ayant plus bonne presse, nombreux sont les racistes qui l’abandonnent volontiers… Ils n’en accusent pas moins, ils ne se privent guère pour cela d’agresser leurs semblables, si l’on peut dire en l’occurrence. Ils ont tant d’autres différences néfastes à leur reprocher! La psychologie, la culture, les moeurs, les institutions, la métaphysique même, fournissent leur contingent de scandales. Ils ne détestent plus les Arabes parce qu’ils ont le teint basané ou la physionomie levantine, mais parce qu’ils pratiquent "avouons-le" une religion ridicule, traitent mal leurs femmes, sont cruels, ou simplement, retardataires.p. 96-97, Albert Memmi, Le racisme. Description, définition, traitement. Paris : Gallimard/Idées , Gallimard, 1982 
                            Et voilà que le terme antisémitisme se trouve subtilisé, histoire de prouver que ce sont tous des salauds de frères ennemis ? L'ennui étant que voilà comme validée que les personnes juives Ashkénazes n'auraient pas été ou ne seraient plus victimes d'antisémitisme mortel -En cela validant des positions extrémistes de fondamentalistes judaïstes (transmission par les femmes, on est juive par la mère) ? http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actu-aux-origines-des-juifs-ashkenazes-32207.php
                            "En Europe occidentale, l'antisémitisme vis-à-vis des Arabes a en grande partie remplacé l'antisémitisme à l'égard des Juifs.p. 219, Samuel HuntingtonLe choc des civilisations 1996, Odile Jacob, 2007 
                            "L'islamophobie est une reformulation polie et respectable d'une arabophobie ancienne et très ancrée.p. 131, Racisme : mode d'emploiRokhaya Diallo, Larousse, 2011

                            La dernière citation reprend à la quasi-virgule le propos dominicain de Georges Anawati, plus bas évoqué ! https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_des_Pr%C3%AAcheursVoilà donc le tour est joué, par une sorte d'adhérence oecuménique, tout vient d'être brouillé, en un seul terme affectionné par l'extrême gauche et les quiets prêcheurs à la Tarik Ramadam (FMsln).

                            Les mêmes signataires, "féministes matérialistes" incluses en gaucherie, de pétitions contre toute laïcité et de retour de signe religieux ostentatoire, y compris d'impureté des filles, dans les administrations publiques comme dans l'espace public - cela va sans dire dans l'espace privé également des patriarches charbonniers maître en leur demeure- arment toujours les mêmes accusations désobligeantes contre les femmes en désaccord avec leurs exigences. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/03/pommes-reinettes.html 

                            Certains se fient donc aux présentations politiques mais ne lisent pas dans le détail, et c'est dommage car il y en a des contradictions et des curiosités dans les petits films et livres sur lesquels coulent des fontaines d'aféminisme… http://susaufeminicides.blogspot.fr/2014/08/feuilletons-les-mallettes.html

                            Personne ne donnera sa langue au gros chat... même s'il montre patte blanche.

                            Blanc ou albinos, le lion ?
                            http://www.quizz.biz/quizz-342367.htm
                            • Le docteur m'a dit pourtant que ce n'est pas grave du tout d'avoir peur des religions ou d'une religion, et de la détester ou de la haïr, no problema gringa. 

                            Mis ensemble en soeur, et non pas en coeur car les prêtres veulent faire entrer de force, à la masse, dans le vocabulaire qu'un anticléricalisme serait maladif, anormal et raciste, accusant de génocide larvé toute caricature ou parole critique à son endroit et de ses ouailles...

                            L'injonction à l'amour à tout prix est la plus violente des violences, cela empoisonne finalement- on doit pouvoir exprimer ses inimitiés, sinon le passage à l'acte finit par débouler...- en fait toutes les expressions anticléricales protègent les religions et leurs bigots d'être attaquées physiquement-
                            Cependant, tout passage à l'acte, incitation et banalisation sont illégaux, condamnables et condamnés.
                            oui on hait oui on aime et des tas d'autres choses, basta la police des émotions et sentiments-

                            En fait il y a encore un petit robert qui souffle sur les braises, depuis 2005 à graver en papyrus que l'anticléricalisme contre islam ou Islam serait du racisme ; mais pour aucune autre religion, ne fait ce collage, pour quelle raison... ?
                            "Consacré par le Robert en 2005, ("forme particulière de racisme dirigée contre l’islam et les musulmans")"

                            Robert est inculte ? Il n'a jamais été raciste de détester le christianisme ou la chrétienté, pourquoi le serait-ce de l'islam / islamisme ou de l'Islam - Et pas interdit non plus, beaucoup ne s'en privent nullement, et s'y vautrent comme des gorets à taper sur chrétienté en particulier romaine.

                            Point historique : Alerte warning -Brève synthèse préalable, accepter de banaliser l'accusation inique d'islamophobie, c'est ouvrir la porte à un délit de blasphème à terme- alerte warning terminée

                            L'orientalisme et le romantisme, parfois germain, béats et mâtinés, au lieu d'être tempérés, par l'admiration fascinée d'une religion conquérante profondément colonialiste qui soumet tout païen à sa férule et toute païenne à son phallus, dont les panistes avaient le dada de lui refaire une virginité -amin- :

                            a) XIXe - "Mot créé par des administrateurs coloniaux : "Delafosse (1870-1926) débute sa carrière dans l’administration coloniale en tant que commis des Affaires indigènes de 3e classe en Côte d’Ivoire puis, après avoir été consul au Libéria et enseigné à l’École spéciale des langues orientales et à l’École coloniale, est nommé responsable des Affaires civiles du gouvernement de l’Afrique occidentale française (AOF) à Dakar. Quellien est docteur en droit, élève breveté de l’École coloniale, diplômé de l’École spéciale des langues orientales vivantes et rédacteur au ministère des Colonies. Paul Marty (1882-1938) est né en Algérie et directeur des Affaires indigènes à Rabat de 1912 à 1921." 
                            b) "Quellien considère que l’Islam a une « valeur morale incontestable » et qu’il « a partout élevé le sens moral et l’intelligence des peuples qu’il a arrachés au fétichisme et à ses pratiques dégradantes ». Il s’inscrit donc en faux contre l’opinion de l’explorateur-géologue allemand Oskar Lenz qui considère que « l’Islam est l’ennemi de tout progrès et qu’il n’existe que par la force de sa propre inertie qui le laisse inattaquable" 
                            c) "Par ailleurs, Dinet utilise le terme d’islamophobie comme synonyme d’arabophobie pour désigner et dénoncer certains acteurs politiques et colons d’Algérie : « Si ce projet [Viollette] est repoussé, ce sera le triomphe des Arabophobes et du Militarisme devant le monde entier au moment du Centenaire [de la conquête d’Algérie en 1830], et un fossé creusé pour jamais entre Français et Musulmans malgré les protestations d’amour qu’on aura dictées aux Caïds en les couvrant de Légion d’Honneur des pieds jusqu’au turban. Si le projet est adopté ce seront des cris de fureur fanatique de la part de tous les politiciens vivant d’arabophobie et cherchant à soulever les Colons… contre leurs vrais intérêts"... "Il réapparaît en anglais seulement en 1976 sous la plume d’un islamologue dominicain d’Egypte, Georges C. Anawati, qui lui donne une toute autre signification que celle Dinet et Ben Ibrahim. Selon lui, la tâche de l’orientaliste non-musulman est d’autant plus difficile qu’il serait « obligé, sous peine d’être accusé d’islamophobie, d’admirer le Coran en totalité et de se garder de sous-entendre la moindre critique sur la valeur du texte ». L’orientaliste Anawati est un peu l’inventeur de l’idée, qui connaîtra un succès médiatique grandissant, de « chantage à l’islamophobie »." 
                            ""Le mot “islamophobie” a une histoire, qu’il vaut mieux connaître avant de l’utiliser à la légère. Il a été utilisé en 1979, par les mollahs iraniens qui souhaitaient faire passer les femmes qui refusaient de porter le voile pour de “mauvaises musulmanes" en les accusant d’être “islamophobes”. (…) En réalité, loin de désigner un quelconque racisme, le mot islamophobie est clairement pensé pour disqualifier ceux qui résistent aux intégristes : à commencer par les féministes et les musulmans libéraux.
                            Caroline Fourest & Fiammetta Venner, “Islamophobie ?”, ProChoix, n °26-27, 2003 

                            On aura compris que l'entreprise bien concoctée de faire croire que l'anticléricalisme et l'athéisme, ou la laïcité de ne reconnaître aucune et de les traiter comme toute autre association de Citoyens, me rend spasmophile. Heureusement, j'ai mon stock de magnésium, pour les flashes, comme pour les insomnies.

                            Au XXIe, ceux qui banalisèrent en anglais le terme comment à se remettre en cause... ? http://www.breitbart.com/london/2016/04/10/thought-europes-muslims-gradually-blend-britains-diverse-landscape-known-better/

                            Marianne et son Etat laïque ne sont et ne seront au grand jamais de mauvaises musulmanes ! Elle ne reconnait aucun cul et fait ce qu'elle veut du sien. C'est pas comme le petit frère américain qui libère les vannes contre les filles et pour les clercs bénis, qui restent les seuls à dire les pires ignominies, fort de leur foi. Stop anathèmes, injonctions, trufferies (contraction de tartuffe) et bigoteries (bigode, en portugais, moustache :) pour faire surgir l'émeute... Une truffinette en point final d'exclamation de cet e-thème.


                            Trognon- Jolie truffe qui trouve les bonnes truffes
                            extraite de 
                            http://conseils-veto.com/truffe-chaude-seche-chien-chat/
                            • SERVITUDES 
                            L'une volontaire, l'autre pas, le servage comme l'esclavage sont des institutions qui ont été a abolies en ce qui concerne les chefs de famille. Le travail qui reste à faire est de terminer le 4 août 1789 par l'abolition des privilèges, au complet, des seigneurs phallocrates. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/etienne.html

                            Seules réservées aux filles, la servitude de passe, et les servitudes de passage pour tout propriétaire... http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F2040.xhtml

                            A mon avis le père Hugo se gourait avec ses formules et ses envolées pleines de bonne volonté et d'exaltation lyrique. Les filles parfois de bon gré, en tout cas s'y résignant d'elles mêmes, choisissant entre plusieurs situations plus ou moins inconfortables ou illusoires, qu'elles croient inéluctables. Les filles sont fatalistes, plus que Jacques, et pour cause papa Rousseau était un sacré phallocrate. Le cas de Fantine par exemple, servage sexuel, servitude volontaire, elle s'est cru obligée...
                            "On dit que l’esclavage a disparu de la civilisation européenne. C’est une erreur. Il existe toujours. Mais il ne pèse plus que sur la femme, et il s’appelle prostitution." Dit autrement dans son roman de la même année, " Qu’est-ce que c’est que cette histoire de Fantine ? C’est la société achetant une esclave. A qui ? A la misère. A la faim, au froid, à l’isolement, à l’abandon, au denûment. Marché douloureux. La misère offre, la société accepte." Victor Hugo, Les Misérables, 1862 Cité par Catherine Albertini Fantine ou la liberté de se prostituer? http://sisyphe.org/spip.php?article617
                            • SEXTREMISME (féméniste ou féménisme* sextrémiste)
                            Dénonciation par les Tumul-tueuses Photo - "En Auvergne en 2004 (Pascal Aimar/TF)"
                            Sacrifier les femmes, les mettre en avant, se servir de femmes boucliers pour mieux entrer le glaive de son opinion, voilà une bien antique antienne. Ceci dit le corps nu n'est pas non plus le sexe. Et le naturisme est loin d'être un extrémisme. Déjà deux approximations dès l'abord.


                            Par l'image, par les mots, tout ce qui est dégradant pour les femmes circule, histoire de lutter contre d'autres choses diverses et variées... ah c'est vrai, dès le départ mal barrée Eve mal élevée méchante coquine voleuse de mauvaise aloi... - Nous sommes tant et tant à vouloir désacraliser nos petites affaires. Qui fût la première, peu importe, qui rejeta l'"allégorisme patriarcal" en le formulant ? Sécularisation du bout des lèvres, autant dire, que dalle, sous laquelle enterrées politiquement-



                            Prendre le risque d'appeler au meurtre de l'ennemi idéologique reste du plus grand danger, pas moins lorsqu'un patriarche orthodoxe prétend le féminisme représenter une illusion de liberté, alors qu'il  parle du féménisme ? "C'est celui qui dit qui y est", c'est bien que les filles n'en ont aucune sous sa crosse, ça s'appelle se couper... Avouer qu'il fait du gynécée notre seule vocation, famille, enfant, reste dogme orthodoxe rétrograde de pauvre type : Tout chef d'état qui s'associe à de telles serinades* est géopolitiquement idiot de rester confit dans de telles archaïques imbécillités. Pas à tuer, surtout pas, plus on coupe de tête à l'hydre, plus il en pousse, cessons de jouer à imiter l'hercule - http://www.les-12-travaux-hercule.fr/l_hydre_de_lerne.html


                            Homonymie en Asie - 

                            Un détour par d'autres filles boucliers, bien qu'aux antipodes des féménistes sextrémistes (déclinant le féminisme puis ensuite le clamant), les Antigone, catholiques clamant leur féminisme qui vinrent revendiquer, quant à elle leur droit à la complémentarité des sexes et s'offusquer que leurs pères religieux soient contredits...

                            Toujours vues en soldates, en chair à canon... Montées au créneau sous l'impulsion d'idéologies masculines pour une autre cause que la leur, que celle du féminisme, c'est cela qui leur écherra- Au final, pourquoi les gars pour lesquels elles ont bossé leur donnent les rênes, ce sont les "bosses" (féminin "boss", patrons (racine pater noster)... elles elles bossent mais les souteneurs restent les boss !

                            Le film de la chatte verte pour parader sur les toits mouillés et les canaux de à Venise dit que ce fût, que ce n'est plus. C'était ben vrai, ma petite dame mais les yeux se sont ouverts après les soutien gorges... Victor manipulateur vulgaire et machiste, voire masculiniste, lourdé, allons donc, on les croit ;o) Surtout habile pour montrer qu'elles se seraient enfin émancipées et faire buzzer...


                            Une féméniste sextrémiste se déclarant marxiste (teintée de croyance en matriarchies originelles idéales de communisme primitif idyllique) mâtinée de "mama Anarchia" makhniste peut se déclarer féministe. Un matérialiste peut se déclarer féministe. Une païenne croyant au matriarcat originel des déesses mères et à l'Amazonie scythe peut aussi se sentir féministe. Pas de label AOC (Appellation d'origine contrôlée)- Pas de certificat de virginité qui tienne pour les féministes-

                            Une musulmane peut se déclarer féministe (d'ailleurs, les alévis turcs, par exemple déclinent structurellement l'égalité des sexes), tout comme un chrétien, ou une raëllienne ou scientologue. Les protestations d'intention ne coûtent rien. Cependant, il reste aisé de discerner lorsqu'inféodés à une idéologie ou à un dogme de religion monothéiste d'évidence patriarcale. Mis en porte à faux, et le "Livre", et la révélation, ce qui frise l'hérésie... ? Ou la manipulation ?

                            Le clivage féministe serait entre la complémentarité des sexes (des religions patriarcales) et l'égalité des sexes (de philosophie universaliste) ? Ce serait un peu étonnant tout de même que des dogmes qui estiment que la subordination vient aux filles en naissant de se plier aux tâches féminines président au féminisme. Nous n'avons pas du apprendre le même latin... Un féminisme ne peut être soumis à doxa patriarcale, soit paternaliste, dont les privilèges politiques et sociaux vont naturellement aux hommes. Quelle est cette nouvelle lubie-

                            Privilégier la lutte des classes et l'intersectionnalité n'est-il pas de même se prendre les pieds dans le tapis rouge ? Cela rétrécit à une vision éconocratique et à la lutte contre européens colonialistes capitalistes WASP -sans permettre de concevoir un seul instant l'homopatriarcat, ou l'hétérosexisme qui frappe durement les femmes depuis que l'orientation sexuelle devient maître à penser mainstream avec ses deux cousines identitarisme et communautarisme. Et nous voilà féminisme recoincée entre droite et gauche ? Le patriarcat a des tendances économystiques et mystique tout court - Contemplatio quand tu nous tiens.

                            Toutes et tous quasiment au complet mettent en priorité une autre idéologie que la théorie politique féministe. S'appuyant encore une fois sur les femmes pour redoubler leurs troupes. Toujours incitant les femmes au maternalisme de s'occuper de toutes les oppressions avant de s'occuper de leur propre révolution.

                            Féminisme maternaliste (ce modèle paternaliste) ou maternalistique* d'éthique compassionnelle, dans une sorte de déploration condescendante sur les croyances patriarcales (sous entendu la ruralité arriérée et lointaine, voire exotique) en l'hymen de virginité et chasteté (laissant faire l'hyménoplastie à volonté, qui a soufflé sur les braises et le feu repart), voilement, confinement, polygamie, etc... Ce qui mène à leur tolérance et jamais à les combattre... efficacement. On voit d'ailleurs cela à la prolifération de ces coutumes jusque sur le seuil des plus grandes capitales d'égalité des sexes où le concept fût créé et se croyait en liberté et sécurité !

                            L'oppression et le statut d'opprimé n'excuse pas tout et surement pas la responsabilité civique de respecter la loi de l'égalité des sexes de Droit fondamental, sans relativismes.

                            Comme si les abus patriarcaux et phallocrates et leurs féminicides épargnaient l'Afrique, l'Asie, l'Océanie, les Amériques et les chasseurs-cueilleurs et les pasteurs, bergers et cultivateurs ? Pourtant, cette dernière forme d'économie friande de féminicides d'excision, et de viol, et de polygamie... même dans les cas de matrilinéarité et de matrilocalité (ou uxorilocalité, les enfants vivant dans le lignage de l'épouse), le pouvoir gardé par les hommes du clan de la mère, généralement sous avunculat -autrement dit par l'oncle maternel- A noter que les féménistes jouent de l'érotisation du bas et de la nudité du haut, de là leur revendication du "sextrémisme", tout est mis à contribution.


                            Par ailleurs, c'est bon à savoir, ne faites pas circuler le téton :

                            "Pour avoir osé envoyer quatre cartes postales représentant des seins nus, l’artiste de mail-art Philippe Pissier est aujourd’hui passible de trois ans d’emprisonnement. Il est accusé de trouble à l’ordre public." 
                            Les gouttes font la rivière mais restent emprises dans l'eau. Chaque goutte ne fait pas un courant à elle seule, malgré la tentative de faire passer la thèse des "féminismes pluriels". Les vagues sont trompeuses et scélérates. Le féminisme incréé attend-il son heure de gloire de devenir enfin majeur.
                            • SEXISTE - SEXXISME* SEXXISTE*  (M/néologisme remplaçant, et non pas doublure, "sexiste", trop confisqué et récupéré)
                            Au contraire d'une théorie actuelle issue de l'intersectionalisme et politique identitaire émanant des thèses de l'historien,  il ne semble pas que le sexisme, ou sexxisme, soit issu de quelque façon que ce soit de l'affect de la peur de la différence, comme étant au même étage que le racisme. Le racisme reste une fiction sociale construit sur le stéréotype de la couleur de peau et de la physionomie qui ferait une race. Le sexe ne peut en aucun cas se trouver envisagé de la même façon malgré toutes les tentatives de faire croire au sexe fluide. Une cellule XX reste une cellule femelle et fait sexe féminin, alors que la mélanine ne fait jamais race.

                            D'autant que je n'adhère pas non plus à cette vulgate de la peur car ayant pu constater de visu et au long de plusieurs années, toute la curiosité et d'affection pour ma différence dans les zones d'hinterland où jamais de personne comme moi ne s'était avant aventuré. Bien sur cela peut facilement se muer en animosité dès qu'un danger ou une contradiction peut se faire jour, surtout en cas d'irrespect de la tradition patriarcale -celle-là existant à la même aune dans les lignées matriarcales, uxorilocales-

                            Ceci posé, voyons d'où s'envola que nous sommes de vilaines singes, de toute façon, dans des milieux hyperactifs et accusées de toujours fausser les luttes de ces messieurs :
                            Voir précisément de qui il parle p. 147 et 165 - Historiciser n'est pas nier le racisme en sus quand certains mettent double couche : 1875 -Proud'hon en ses oeuvres sans déformation. http://dissibooks.files.wordpress.com/2013/09/lapornocratie.pdf

                            Une grande première en langue française, histoire de faire la nique à Vaugelas et consorts, sexisme égalitaire. Seul le sexe féminin reste bafoué, bridé, ostracisé, domestiqué, excisé... cela mérite bien deux "x" ? Les filles sont victimes du sexisme, le terme a été confisqué par le genrisme qui sans arrêt adopte les pauvres fils des vilains pères, au motif qu'ils leur font la nique à ces vilains oppresseurs, alors que ce ne sont que concurrence et joutes viriles, quoi qu'il y paraisse-
                              A noter que désormais en France, comme dans quelques autres pays libéralistes, hétéropatriarcat et homopatriarcat se sont réconciliés dans une patriarchie phallocrite sur le dos des femmes toujours à marier, tout époux étant de droit présumé père, renforçant les institutions patriarcales discriminatoires comme le mariage. Au lieu de dégager cette vieillerie qui continue à exiger serment de fidélité... Dès qu'un mot est égalitarisé pour servir à dépeindre la mâle souffrance qui veut se comparer, le mot au départ féministe est mis au service automatique du système patriarcal, ainsi il en est de genre, de sexisme...


                              Nota bene - A force de dénigrement et d'insultes, je suis forcée de m'attarder à expliquer de ne prêter pas l'ombre d'un crédit à l'huluberlue (n'a peut-être pas les yeux en face des trous http://fr.wikipedia.org/wiki/La_berlue) qui propage hâtivement en blog que ma graphie du mot "sexxiste*" aurait été créée pour ostraciser les trans et l'anathème injurieux sourd de suite de transphobe...- Cette prétention tristement fantaisiste glosant invalidement mon néographisme. Je maintiens donc depuis toujours que tout le monde trans it où il veut... Dernier de mes soucis représentent les positions de passer son temps à se jauger l'entrejambe. Le romantisme n'est pas ma cup of tea, ni la stigmatisation du straight (wittigien)...


                              Difficile de trouver des gens qui aiment plus les étiquettes, le marquage de toute personne ciblée en ennemie idéologique, que ces milieux qui veulent faire la loi à coups de boutoir et de culpabilisation d'autrui. Juste pour mémoire "...calomnier, c'est attaquer la réputation et l'honneur de quelqu'un par des imputations graves, que, de plus, on sait fausses..." Il faudrait veiller à cesser les injures publiquement des féministes, sous prétextes oiseux de ce qu'elles n'émargent pas aux idéologies qui veulent imposer leur seule thèse. Toute personne s'opposant à ces ultralibéralismes devenant bonne à lapider sur le net à qui mieux mieux ? http://www.cnrtl.fr/definition/calomnier

                              Et pour culture générale, actualité jurisprudentielle de la dénonciation calomnieuse http://www.avft.org/article.php?id_article=735 et réponse http://www.avft.org/IMG/pdf/reponse_Dalloz.pdf


                              Allant de pair chez la même côterie (sorties de la même côte idéologique) avec d'autres dénigrements et détournements de mes écrits. Merci à toutes celles qui s'associent et approuvent que je me fasse bâcher (bashing) par des prêtresses sans lever le petit doigt (le bon, l'auriculaire... pas le phallus portatif d'honneur viril !) décernant  les mauvais points saupoudrés de poivre de Cayenne. http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006419790&cidTexte=LEGITEXT000006070722

                              Nier constamment aux cinquantenaires leur expérience et analyses est tout simplement devenu de l'âgisme- http://michel.buze.perso.neuf.fr/lavache/argot.htm  



                              Aux mêmes qui font gorge chaude calomnieuse de mon refus obstiné de reracialisation ou racisation, qu'ils sachent que ces procédés réaniment le racisme en lui redonnant de la substance au lieu de le combattre, et faussant à tout coup de laisser entendre confondues et multiples pêle mêle d' identité, culture, origine, peuple, ethnie, dévotion bigote. Très mode de biais (ourlet des jupes cloches) de consubstanciation intersectionelle, puisque la race humaine restant bien unique et indivisible... Il n'est nullement question de ne plus mentionner la vieille croyance obtuse en races qui décima et continue à  décimer là où les lois ne sont pas claires contres toutes les xénophobies.

                              Les apprentis sorcier qui tentent de raviver le fonds raciste pour faire entrer le multiculturalisme pensent susciter de la révolte populaire, alors qu'ils ne font que souffler sur les braises de l'émeute et de la guerre civile. Les métis ne sont protégés et traités également que dans les territoires pluriculturels de longue date, en particulier, le finistère que nous sommes. Ce qui est affligeant, c'est que partout ailleurs, sous l'assignation de se rallier au groupe de couleur de peau la plus foncée, tyrannie de la mélanine et de l'apparence, de Londres à New York : Une seule issue reste, c'est de refuser cette ghettoïsation raciste à la mode anglosaxonne.

                              Impossible de tenir le propos que l'insulte simiesque reste tout d'abord de très vieille datte, l'on se fait agonir, allumer jusqu'à l'insulte à nouveau- Les mêmes ne voient pas même la poutre de l'ethnocentrisme flagrant de Butler leur maîtresse à penser, ou de Dworkin, pour d'autres, mais n'hésitent pas à traiter de raciste en prenant des photos d'écran nominatives et seulement de comm' qui les arrangent. Que d'honnêteté intellectuelle, que de solidarité- N'en jetez plus. http://www.languefrancaise.net/bob/detail.php?id=3216


                              D'ailleurs, ce que déjà se lisait, il y a quatre décennies pour le moins, au sujet des procès d'intention contre des féministes :
                              "Je tiens que les accusations d’ethnocentrisme portées contre celles qui insistent sur l’oppression des femmes par les hommes dans les sociétés autres, ne sont justement qu’un nouvel avatar, culpabilisé, de l’ethnocentrisme même : considérer les sociétés occidentales comme « à part », sous le prétexte qu’elles en oppriment d’autres… (1991, p. 125) ... Bref, parler d’ingérence dans les « affaires intérieures » des autres sociétés consiste en fait, concernant les sexes, d’une part à refuser de penser à nos affaires intérieures ; d’autre part et corrélativement à continuer de dissimuler une réalité fondamentale des sociétés étudiées. (id., p. 607) ... On accuse beaucoup aujourd’hui les féministes ‘blanches’ de tout juger à l’aune de valeurs ‘occidentales’ ou ‘bourgeoises’ et de vouloir ‘universaliser’ des catégories ou des expériences très spécifiques. Cela est manifeste dans le féminisme libéral — dont les institutions internationales et beaucoup d’organisations non gouvernementales — et encore trop souvent observable dans les courants ‘socialiste’ et ‘radical’ (qui au reste sont loin d’être composés uniquement de ‘blanches’, ‘d’occidentales’ ou de ‘bourgeoises’). Cependant, Mathieu est ailleurs." http://www.editions-ixe.fr/sites/default/files/pour_une_anatomie_des_classes_de_sexe.pdf
                              On peut faire facilement la différence entre dire un défaut de raisonnement et celui actuel de cracher à la figure de quelqu'une, et de faire circuler...

                              Il n'en reste pas moins un sac de noeuds en travers de la porte grande ouverte à l'individualisme auquel on cire les pompes jusqu'à en faire un moijisme fuyant qui ressemble tellement au nombril phallocrate, à toujours vouloir leur ressembler... comme un arrière goût amer d'une nouvelle atomisation dispersive :
                               "...apparaît sous la plume de Patricia H. Collins (1990)... L’intersectionnalité dé­signe non pas un point d’ancrage fixe où les op­pres­sions vé­cues s’accumulent et s’enchaînent mais plutôt une po­si­tion so­ciale en mou­vance où les effets in­ter­ac­tifs des sys­tèmes dis­cri­mi­nants mo­dèlent la per­son­na­lité d’un in­di­vidu unique et com­plexe. .. il y a des femmes et des féminismes." http://raisons-sociales.com/articles/atelier-1_-feminisme/revue-feministe-quel-genre/
                              Du fait de prétendue supposée couleur de peau, épinglées comme des papillonnes au motif des privilèges de la bourgeoisie capitaliste issue de l'Occident, plus particulièrement essaimé du concept ethnocentrique spécifiquement américain du white privilege que l'on imposerait à penser à toutes ! Quid des aristocraties et théocraties asiatiques pour ne citer que l'Orient, on les met aux poubelles de l'histoire ? Sous couvert d'intersectionnalité sociologique, l'on tente d'effacer, de censurer, de baillonner toute féministe qui ne souscrit pas les yeux fermés, alors que femmes, métis et albinos trinquent et se noient à qui mieux mieux sur le terrain. A quelles classes privilégiées appartiennent-ils ? Bon sang mais c'est bien sur, grande théorie de complexité anticatégorielle (construction arbitraire de catégorie, point du tout,  juste patriarcale), intercatégorielle et intracatégorielle, on ne peut contredire qu'il y ait beaucoup de nuances et achoppements en rapports sociaux, l'être humain étant particulièrement inventif - Sur le socle de l''"intersectionality et Critical Race Theory, on fait classe de tout, et écartelées partout les filles- http://fr.wikipedia.org/wiki/Kimberl%C3%A9_Williams_Crenshaw 

                              Comment a-t-on ainsi fait passer de l'individualisme 18 carats (individystique pure) pour de l'humanisme, homme au centre du dispositif ?  L'on peut discerner franchement la contradiction de fond de l'argument mouvance, mouvant, on peut à ce compte tout dire et ne rien dire et blabla interactif bateau, fourre tout, qui peut nier que l'interaction est omniprésente ? Là on n'est pas en féminisme car où sont perdues les petites filles et les femmes et leur oppression spécifique qui sombre en "individu unique et complexe" !


                              Seul système qui discrimine, le système patriarcal. Ces sous-systèmes n'auraient pas les coudées franches et dépériraient sans être protégés par papatriarka ; lutter contre des classes hiérarchiques reste insuffisant à entraver son équilibre, qui se nourrit des métamorphoses qui s'imposent. Cela ne lui fait que sécréter, puisque n'étant pas atteint dans ses oeuvres vives qui s'en trouvent régénérées, de nouvelles patriarchies, plus phallocrites* encore qui cherchent à se frayer un chemin et bousiller les sociétés en cours de progression.


                              Du moment que l'on invoque l'intersectionnalité, c'est en général et presque constamment pour blanchir le féminisme d'avoir leur majorité aux femmes par le droit de voter, divorcer, travailler, contracepter, avorter, chéquer, contracter, étudier, exétéra, afin de refuser de montrer tout l'entregent du féminisme et son incontournable présence, en l'entourant de suspicions injustes, voire fallacieuses. Et cela commence à me filer des boutons, alors que je ne suis pas une mercière. http://www.musee-dauphinois.fr/1744-filer-la-metaphore-la-mercerie.htm
                              http://www.musee-dauphinois.fr/uploads/Image/47/WEB_CHEMIN_9690_1275384281.jpg
                              • SEDUCATION*




                              Séducations*, séduction et sédation, et un poil d'éducation, on nous endort, on nous caresse, pour mieux nous diriger, nous éduquer. Psychanalytiques, Freud et Lacan nous empèguent de partout. Semez le trouble et on fait passer que ce serait féministe. Ah la bonne blague, mais je ne suis pas sure que ce soit vraiment de l'humour et cela me met de fort mauvaise humeur au contraire d'un bon vin. http://www.languefrancaise.net/bob/detail.php?id=30499


                              Féminisme à rebours, ou comme de coutume, une idéologie marionnettise le féminisme - Permettez-nous de douter du caractère révolutionnaire d'une révolution qui perpétuerait, voire prolongerait, toutes les coutumes et croyances phallocrates, avec son résultat politique consistant en la destruction de briques fondamentales des droits universels d'intégrité du corps humain ou de l'identité administrative fixe… Au nom de l'autodétermination personnelle, qui bien sur, serait d'individualisme vertueux ;)) voir la marmotte. Dite "prosex" –Contracté, cela donne "proq"- ; ce terme fourre-tout qui voudrait faire croire que du moment que l'on n'adoube pas ce courant, l'on serait antisexe, guindées (à l'européenne)  ? Toujours de la révolution sexuelle à bon compte ?

                              Sous l'égide de la psychanalyse (plutôt lacanienne), mariée à l'intersectionalisme de Collins et Creenshaw, au nom de l'autodétermination personnelle (sentimentale) et par haine des Etats-nations, nous est assenée comme une pensée révolutionnaire la théorie transgenre queer. La tête de file médiatique semble en être Judith Butler qu'une flopée de journalistes a couru solliciter avec empressement pour faire barrage à l'allomanif- A savoir que cette dernière refuse l'épithète d'égérie post moderne.

                              Récapitulons, proporn, progpa, propma, proprostitution (ou autoproxénétisme et coopérative à la néozélandaise), provoilement, protransgenre, qui confond sexe et genre et a entraîné à ce jour dans le monde des dizaines de milliers de mutilations sexuelles avec bénéfices récurrents pour l'industrie plastique, et un nombre non négligeable désormais de féminicides annihilatoires, notamment de mineures… Revenons à ce qu'ils signifient d'ailleurs toujours pour le dernier terme.

                              Le progrès en marche arrière ? Surtout ne pas focuser sur le stigmate de la pudicité patriarcale des voilements réservés à un seul sexe, féminin (je dois le rappeler ?), qui signifie :


                              - je suis impure de naissance, voire de conception,
                              - tentatrice des pauvrezhommes,- fauteuse de troubles en tout cas, soupçonnée et soupçonnable,
                              - je dois soumission à mes seigneur et maître, de père passant à époux, toujours supervisée par les curés,
                              - je dois être vierge pour le fils du père, parfois déflorée par les doigts des matrones, draps, mouchoirs font recette
                              - je ne peux refuser le devoir conjugal même violent, au risque de passer pour une traîtresse,
                              - je dois enfanter selon son bon vouloir, pas de contraception, et abritant la vie divine dès la première seconde, je suis interdite d'y toucher,
                              - je dois rester chaste, fidèle, modeste, pudique, exétéra, pour leur plaire et ne pas me faire jeter,
                              - et ramener le pognon à la maison ou le donner à l'aumône ou l'obole ou denier du culte... ;

                              Et voilà c'est normal, ce sont les normes dans mon clan patriarcal (cela s'appelle la servitude volontaire- voir ce que l'on en disait bien avant que le servage soit aboli) et j'ai décidé en bonne soldate religieuse, missionnaire dévote, de vous l'imposer ! Laissez faire cela c'est laisser revenir le principe du servage et de la soumission de la moitié de l'humanité ! http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/etienne.html


                              Evidemment, l'on ne choisit pas ses partisans. Cependant, à voir la violence verbale de son camp sur les réseaux sociaux, et alors surtout que l'on se veut chantre de la paix et de la tolérance, l'on devrait s'intéresser et se demander la raison du déclenchement de ces tristes positions qui passent majorité de leur temps à invectiver, anathémiser, calomnier toute contradictrice.
                              queer = allosexuel (en français québecois)
                              • SUPRANATIONALISME
                              Mosaïque de la Mosquée de Paris
                              https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Mosqu%C3%A9e_de_Paris#/media/File:Mosqu%C3%A9e_de_Paris_04.JPG
                              Une citation de néologisme théologique de supranationalité, où l'on voit bien comment le panisme religieux pousse ses racines profondes et comment fait confusion avec universalisme qui n'est pourtant pas du même tonneau :
                              "La nationalité musulmane est une supranationalité, (...) elle est au-dessus de toutes les nationalités (...)" Dalil Boubakeur, Traité moderne de théologie islamique, Maisonneuve et Larose, 2003
                              -Le même étant recteur de la Mosquée de Paris, et également partie prenante du Comité de soutien de Christian Estrosi, Les Républicains-

                              A savoir que la plus vieille des mosquées parisiennes fût érigée en 1926 pour remerciements et en reconnaissance des combattants d'Afrique du Nord, de confession musulmane. https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Mosqu%C3%A9e_de_Paris

                              John Waterhouse, Les Danaïdes, 1903

                              Au passage, j'apprends les pratiques taxonomiques de Linné, de papillon en Danaïde... 
                              "En 1758, Linné avait donné des noms de Danaïdes à la plupart de ses papillons de sa "phalange" des Danai candidi (blancs), et des noms de leur mari à la plupart des Danai festivi (bariolés). C. Pamphilus (le Fadet commun) porte ainsi le nom de Pamphile, fils d'Aegyptos. Dans la Fauna suecica de 1761, où  arcania est décrit, cette espèce est immédiatement suivie de deux autres, Hippothoë et Hero, deux autres Danaïdes." http://www.lavieb-aile.com/article-zoonymie-du-papillon-cephale-120635748.html
                              Nous sommes sexuées, et nous nous y accrochons, c'est notre raison d'être, aucune raison d'abandonner notre sexe dans le caniveau car des types nous y invitent. Mais la sursexualisation* dictée par le système commence à nous chauffer les oreilles, et pas que les oreilles... La sursexualisation est constituée du stigmate féminin ourdi par Môssieu Papatriarka pour garder ses chèvres pour Mr Filsfuturpère, selon les époques et les territoires, se concrétisant en voilures ou autres appliquées par emprise et pression avec chantage à l'affection, bâton (y compris de rouge) carotte (plus orangée)... hypermarché lingamier-

                              Cela tend à être banalisé  par tous les moyens d'imprégnation possibles et imaginables -Notamment, très en vogue, "le devoir" faisant publicité subreptice... confusion couvre chef, nul couvre chef banal quelle que soit la couleur ou la forme modernisée, ce sont les stigmates des préceptes patriarcaux de sursexualiser les filles ; en tentatrices viles et natives, et, de l'autre côté, les autres en plus mécréantes indignes et impudiques, les femmes en deux troupeaux soumises / insoumises, civilisées /sauvages, etc. Ceci reste contraire à la non discrimination des fillettes comme des femmes dans le cadre universel de non relativisme tant sexuel que culturel- Sans compter l'énorme danger de l'incitation au viol féminicide de toutes les s.. sans pudeur puisque découvertes, donc à couvrir d'urgence ! Maintes fois, la sursexualisation participe de l'allégorisme.
                              • SOURCIL
                              Je sourcille douloureusement devant cette sale inquisition qui nous élague et nous tond à la trique comme des brebis- Cela y est, vous vous dites, elle va nous faire une conférence historique sur le Moyen-Âge. http://www.tetue.net/?article110

                              Pas du tout, il ne s'agit que de vous informer de vils dévots, délinquants sans foi ni loi, qui à cinq contre une -voyez leur grand courage, pleutres et veules pour le surplus- vers cinq heures du mat' un dimanche rasent gratis place de Clichy  ! Ces délinquants sans foi ni loi se croient autorisés à raser les sourcils, insulter, molester, terroriser, menacer de violer ! http://sara-daniel.blogs.nouvelobs.com/archive/2014/07/06/amina-tondue-en-place-publique-536390.html

                              Certaines savent déjà ce que sont les brides écossaises, que n'est-il pas inventé pour nous bâillonner !? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2014/05/bride-ecossaise.html

                              Trouvé sur http://unmorceaudesucre.com/tag/style-de-vie/
                              J'attends avec impatience une déclaration publique du Ministère de l'Intérieur car tout acte de ce type reste extrêmement grave auquel se sont livré ces raseurs fous qui nous bafouent toutes à travers elle ! Que des avis de prime aux témoins qui passèrent et peuvent déposer soient débloquées afin de barrer la possibilité aux esprits chagrins d'imaginer que l'on se défigure subitement pour partir en vacances au petit matin. La plainte a donc été déposée au Commissariat du 18ème arrondissement dans l'après-midi, comme il se voit sur la photographie sans équivoque dont l'heure est gravée dans le stream. 
                              "les deux sourcils rasés (...) "quelques traces de coups de lames sur le haut du front" http://www.20minutes.fr/societe/1415619-l-ex-femen-amina-sboui-affirme-avoir-ete-agressee-et-tondue-a-paris
                              Au passage, puisqu'au nom d'un dieu, tant d'ignominie lui a été infligée, à savoir que, de plus existe un texte contraignant sans l'ombre d'une ambiguïté en la matière pileuse, qui marque toute l'illégalité religieuse. Cf. fatwa n° 19 771, dont extrait :
                              "- Quel est le jugement concernant le fait de raser les sourcils de la femme ? – Il est interdit de retirer quoi que ce soit des sourcils, ne pas les diminuer, les épiler ou les raser, car ceci fait partie des poils qu'il est interdit de toucher (…)"
                              Mais surtout, ces fomenteurs de troubles irrespectueux de la place et de ses règles n'ont-ils jamais lu la Constitution française qui dit l'égalité des sexes et, s'ils ne savent lire, personne ne leur a donc lu les textes d'interdiction de harcèlement sexuel des femmes ? Les dévots ne savent pas où ils habitent... Il est temps de leur montrer de quel bois se chauffent en été comme en hiver les Parisiennes ! https://effrontees.wordpress.com/2014/07/07/cp-soutien-a-amina-sboui-les-fondamentalistes-remettent-la-tonte-des-femmes-au-gout-du-jour/


                              Comme par hasard les vidéos de surveillance n'ont plus de bandes ? Ah, qu'en souterrain les femmes ont souvent maille à partir. http://laconnectrice.wordpress.com/tag/machisme-sexisme-ratp/


                              Pour mémoire et cela vaut pour tous - 

                              "Dans sa résolution 1743 (2010)21 point 14, le Conseil de l'Europe relève : « Rappelant sa Résolution 1464 (2005) sur les femmes et la religion en Europe, l’Assemblée invite l’ensemble des communautés musulmanes à abandonner toute interprétation traditionnelle de l’islam qui nie l’égalité entre hommes et femmes, et restreint les droits des femmes, à la fois au sein de la famille et dans la vie publique. Cette interprétation n’est pas compatible avec la dignité humaine et les normes démocratiques; les femmes sont égales en tout aux hommes et doivent être traitées en conséquence, sans exception. La discrimination envers les femmes, qu’elle soit fondée sur des traditions religieuses ou non, est contraire aux articles 8, 9 et 14 de la Convention, à l’article 5 de son Protocole nº 7, ainsi qu’à son Protocole nº 12. Aucun relativisme religieux ou culturel ne saurait être invoqué pour justifier des violations de la personne humaine. »
                              Sam le chat - New York
                              https://www.facebook.com/Samhaseyebrows/photos/pb.332490666851781.-2207520000.1411848442./506650962769083/?type=3&theater
                              Erratum- J'ai erré et je viens ici battre ma coulpe... Pas de coupe ! Coup d'épée dans l'eau : J'irai sur le parvis, faire amende honorable, en chemise, la corde au cou ;o) d'avoir cru ce scenario et exprimé ma solidarité à cette jeune fille qui semblait toute tourneboulée sur son profil. Voilà, je ne suis pas seule à avoir marché et soutenu la môme, on peut baisser le rideau. http://www.huffingtonpost.fr/caroline-fourest/amina-femen_b_5879900.html
                              • TRAITE - tirer du profit en lait ou autre
                              Combien de bovins de lobolo valait la petite fiancée de Chaka Zulu. Habituellement, ce pourrait être une vraie fortune, une dizaine- pour d'autres jusqu'à une centaine http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/05/02/la-traite-en-heritage_4410558_3224.html ? 


                              A quel âge avait-elle été tractée, normalement dès que nubile ? Et on espère également qu'il est question dans le livre de l'histoire des Khoïsans, "race jaune" méprisée et d'ailleurs quasiment éteinte du fait des virils zulus qui ne savent gérer que par la guerre et l'esclavage..


                              Le résumé du bouquin me glace... car est-ce" bien un service à vendre que de favoriser la coutume féminicide ? http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/05/06/quand-christiane-taubira-decrit-la-traite-negriere-source-du-racisme_4628723_3224.html


                              Bovin de lobolo - 2012
                              http://lizinservice.com/2012/12/29/ubuntu-zulu-weddings-and-lobola/
                              Combien de réparations vont recevoir les Khoïsan (dits jaunes) de la part des Zulus, des Hollandais, Allemands, des Portugais et des Britanniques ? Cela devrait faire un pactole car de grosses fortunes se sont constituées... en Namibie et dans toute la Sud Afrique http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/05/02/la-traite-en-heritage_4410558_3224.html
                              • TRANSE*, substantif féminin de TRANS - adapté de trans'  venant de "transvestiten"

                              Si les Assemblées nationales, représentantes des peuples par élections démocratiques, décident, et non plus des tribunaux religieux comme en  Iran ou des commissions et personnages isolés autoproclamés plénipotentiaires, qu'une troisième voie est possible pour indiquer le sexe en état-civil de déclarer la "situation Trans'" à n'importe quel moment d'une vie, refusant le sexe biologique chromosomique de naissance, qui est critère de l'identité administrative et garantie de droits citoyens (en particulier utiles pour la protection des fillettes et des femmes, ou si vous préférez comme il se disait fût un temps, de la veuve et l'orphelin), ce sera au moins sans offenser les droits fondamentaux des femmes.


                              Femme, ou homme, female, male, en cette matière sont source de grands conflits, violents et inutiles, et de beaucoup d'insultes, il faut donc créer un mot simple sans ambiguïté. Soyons simples et directs : TRANSE* (MtoF) et TRANS (FtoM & toN).Il s'agit de cesser les guerres stériles, qui clouent au pilori des femmes et sabotent leurs droits fondamentaux à des espaces à elles consacrés, refuges, sanitaires, statistiques, parité. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/10/feminicide-categorie-genericide.html

                              Vous aurez compris qu'il n'y a pas lieu ici d'exclure, ou de juger de ressenti, de sentiments, ni de faire antichambre, et anti-tout-court, ou de cibler les hommes opérés ou pas pour rejeter, transes* ou trans' (voir plus bas les items TRANSE*, et TRANSITION) mais de se préoccuper des répercussions sur les droits des femmes de toutes les tentatives de paraître de l'autre sexe et de bénéficier du statut ou de privilèges attachés au sexage.

                              La "Guerre des trois" n'aura pas lieu et Hélène sera immortelle.


                              Aphrodite à gauche, Eros volant, Hélène retrouvée par Ménélas retrouvant Hélène, cratère attique à figures rouges, 450-440 av. n.-e.découvert à Gnathia (actuelle Egnazia, Italie) musée du Louvre
                              http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9l%C3%A8ne_(mythologie)
                              • TURQUOISE
                              Ce qui m'a donné envie de préciser quelques éléments sur la République turque laïque - Plusieurs fois, le même "expert" media prétend qu'elle serait fondée sur des massacres perpétrés systématiquement par Turcs (musulmans) et Kurdes (chrétiens), alors que son fondateur principal les condamnait. Fait-on exprès de confondre Mehmed Kemal et Mustapha Kemal Attatürk qui n'était pas des Jeunes Turcs ayant ourdi l'alliance avec l'Allemagne ?

                              Quelques points d'histoire - Supprimant, le califat  le 3 mars 1924, scolarité des filles en priorité nationale et en 1926, les Turquoises* (mot d'infante) ont le droit de vote et le voile est considéré comme une provocation en république laïque. Athée et franc maçon, les deux raisons qui font concentrer la haine et les diffamations contre lui ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Mustafa_Kemal_Atat%C3%BCrk


                              1894- 1897 – Massacres hamidiens - 
                              "(…) fils du sultan Abdülmecid Ier etd'une arménienne du Harem nommée Verjine. (…) Dans toute l'Anatolie, le Haut-plateau arménien et jusqu'à Constantinople, entre 1894 et 1896, ce seront plus de 200 000 Arméniens qui seront tués, quelque 100 000 islamisés de force et plus de 100 000 femmes enlevées pour être envoyées dans des harems1. La position turque diminue ces chiffres à quelques dizaines de milliers.http://fr.wikipedia.org/wiki/Abd%C3%BClhamid_II 

                              "La guerre perdue, les « trois pachas » Talaat Pacha, Enver Pacha et Djemal Pacha s'enfuient à Berlin. Tous trois sont condamnés à mort par contumace pour leur implication dans le génocide arménien le 5 juillet 1919 par une cour martiale de Constantinople, lors du procès des membres du Comité central du parti Union et Progrès, du grand vizir Said Halim Pacha et de quelques autres ministres."  http://fr.wikipedia.org/wiki/Talaat_Pacha
                                "confidences faites en privé à l'ambassadeur américain Morgenthau, Talaat  (…) notre attitude à l'égard des Arméniens ; elle est basée sur trois points distincts : en premier lieu, les Arméniens se sont enrichis aux dépens des Turcs ; secondement, ils ont résolu de se soustraire à notre domination et de créer un Etat indépendant ; enfin ils ont ouvertement aidé nos ennemis, secouru les Russes dans le Caucase et par là causé nos revers. Nous avons donc pris la décision irrévocable de les rendre impuissants avant la fin de la guerre. [...] Nous avons déjà liquidé la situation des trois-quarts des Arméniens ; il n'y en a plus à Bitlis, ni à Van, ni à Erzeroum. La haine entre les deux races est si intense qu'il nous faut en finir avec eux, sinon nous devrons craindre leur vengeance.http://www.imprescriptible.fr/ternon/3_chapitre2

                              "L'effondrement de l'empire russe en 1917 laisse un vide politique dans une région composée d'une mosaïque de groupes ethnico-religieux, qui peinent à s'entendre. Abandonnés par leurs voisins face à la menace turque, les Arméniens proclament la République d'Arménie.http://fr.wikipedia.org/wiki/Arm%C3%A9nie
                              « L'Assemblée vénérable arrivé à la conclusion que pendant la dernière guerre, les frères Talaat Pacha, Midhat Chukri, Hussein Dhajid, Behaeddine Chekir, forcé compatriotes à quitter leurs maisons, les avaient assassiné et volé leurs biens, et pour ces raisons, ils sont expulsés des rangs maçonniques ». Yeni Journal Stamboul http://www.anccanada.org/fr/resource_center/details/2/

                              §        La guerre religieuse reste alimentée par des églises ; ainsi l'arménienne assimile à des baptisés chrétiens tout arménien, soulignant le caractère de guerre religieuse de cette histoire. http://www.france24.com/fr/20150423-eglise-armenienne-canonise-1-5-million-victimes-genocide-armenien-turquie-saints-erevan


                              On se rappelle déjà des castrateurs coptes au service des empires byzantin puis ottoman mis à contribution pour procéder aux castrations androcides des Slaves et des Africains, promus aux harems. http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/androcides.html

                              La curie romaine aurait-elle réussi son œuvre œcuménique de propagande de mettre sur le dos de la laïcité d'Attatürk (ancêtre des turcs, surnom populaire) tous les maux : Peine perdue, ce sont des Arméniens qui l'ont noté, à plusieurs reprises Mustapha Kemal a clairement condamné le parti Jeune Turc (celui homogénéisant l'Ottomanie par l'islam sunnite), comme rapporté par plusieurs témoins directs : 
                              "1°) Le 24 Avril 1920 (…) Atatürk a déclaré: «La Première Guerre mondiale, des massacres contre les Arméniens (Ermenilere Karsi kitliam) [était] un acte honteux (fazahat)." "Ataturkün avez Söylev Demerçleri 1918-1938" (Les discours et déclarations d'Atatürk) vol.1, 1945.  2°) « Eux [les ittihadistes] et leurs complices ... méritent la potence. Pourquoi les Alliés retardent-ils la pendaisons de tous ces coquins.", Maurice Prax, «Constantinople: Lectures pour tous," 1920. 3°) Dans une interview (Los Angeles Examiner, Août 1, 1926) avec le journaliste suisse, Emile Hildebrand, Ataturk a dit: «Ces restes de l'ancien parti des Jeunes-Turcs, qui aurait dû être responsable de la vie de millions de nos sujets chrétiens qui ont été impitoyablement chassés en masse de leurs maisons et massacrés, ont été rétifs sous le régime républicain.". 4°) "En fait, il «désapprouve les massacres d'Arméniens.» (Ermeni kitlini o da takbih ediyordu). " ; "Le massacre et la déportation des Arméniens était l'œuvre d'un petit comité qui avait pris le pouvoir." "Rauf Orbayin Hatiralari" Yakin Tarhimiz Mémoires de Rauf Orbay, Notre Histoire contemporaine, 1962. 5°) Falih Rifik Atay, un ami proche et confident d'Atatürk, un ancien ittihadiste et publiciste kémaliste : "... Des remèdes alternatifs [au problème arménien], pourquoi courir le risque de déshonorer le nom de la nation ? Mustafa Kemal était aussi contre le génocide." http://www.anccanada.org/fr/resource_center/details/
                              1894- 1897 – Massacres hamidiens - "(…) fils du sultan Abdülmecid Ier etd'une arménienne du Harem nommée Verjine. (…) Dans toute l'Anatolie, le Haut-plateau arménien et jusqu'à Constantinople, entre 1894 et 1896, ce seront plus de 200 000 Arméniens qui seront tués, quelque 100 000 islamisés de force et plus de 100 000 femmes enlevées pour être envoyées dans des harems. La position turque diminue ces chiffres à quelques dizaines de milliers. http://fr.wikipedia.org/wiki/Abd%C3%BClhamid_I

                              "La guerre perdue, les « trois pachas » Talaat Pacha, Enver Pacha et Djemal Pacha s'enfuient à Berlin. Tous trois sont condamnés à mort par contumace pour leur implication dans le génocide arménien le 5 juillet 1919 par une cour martiale de Constantinople, lors du procès des membres du Comité central du parti Union et Progrès, du grand vizir Said Halim Pacha et de quelques autres ministres."  http://fr.wikipedia.org/wiki/Talaat_Pacha 
                               "confidences faites en privé à l'ambassadeur américain Morgenthau, Talaat  (…) notre attitude à l'égard des Arméniens ; elle est basée sur trois points distincts : en premier lieu, les Arméniens se sont enrichis aux dépens des Turcs ; secondement, ils ont résolu de se soustraire à notre domination et de créer un Etat indépendant ; enfin ils ont ouvertement aidé nos ennemis, secouru les Russes dans le Caucase et par là causé nos revers. Nous avons donc pris la décision irrévocable de les rendre impuissants avant la fin de la guerre. [...] Nous avons déjà liquidé la situation des trois-quarts des Arméniens ; il n'y en a plus à Bitlis, ni à Van, ni à Erzeroum. La haine entre les deux races est si intense qu'il nous faut en finir avec eux, sinon nous devrons craindre leur vengeance.http://www.imprescriptible.fr/ternon/3_chapitre2
                              "L'effondrement de l'empire russe en 1917 laisse un vide politique dans une région composée d'une mosaïque de groupes ethnico-religieux, qui peinent à s'entendre. Abandonnés par leurs voisins face à la menace turque, les Arméniens proclament la République d'Arménie.http://fr.wikipedia.org/wiki/Arm%C3%A9nie

                              « L'Assemblée vénérable est arrivé à la conclusion que pendant la dernière guerre, les frères Talaat Pacha, Midhat Chukri, Hussein Dhajid, Behaeddine Chekir, ont forcé leurs compatriotes à quitter leurs maisons, les avaient assassiné et volé leurs biens, et pour ces raisons, ils sont expulsés des rangs maçonniques ». Yeni Journal Stamboul http://www.anccanada.org/fr/resource_center/details/2/

                              Vous ne pensez tout de même pas qu'il soit possible de ne dire mot des mauvais procès fait au seul dirigeant du monde arabo-musulman qui ait été ouvertement humaniste et féministe ?


                              Fragment de colonne. Céramique siliceuse à décor moulé sous glaçure de turquoise, art timouride, première moitié du XVè siècle. Provenance : Shah-i Zinde à Samarcande. 1er étage, salle 18 - Musée Guimet in Lyon, 1969 – Photographie Marie-Lan Nguyen, 2009-02-28
                              http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Turquoise_column_MBA_Lyon_1969-288.jpg
                              •  TYPICISME*
                              Depuis que la science indique que le racisme ne vaut rien, il n'empêche que tous ses effets et rebonds ne se sont pas toujours atténués. Virer la race ne fait que tortiller l'histoire mais ne changera rien aux abus. Le racisme existe toujours puisque certains y croient encore sur la planète mais d'autres non, et pourtant. Pour moi, c'est clair, il y a quelque chose de plus à dire pour éviter la mâle gamme...
                              Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement,
                              Une syllabe qui semble de trop, incluse pour ne pas rester en contrebas du contraire de l'atypisme faire tout le contraire du groupe, ou de la formulation anomique, car ce ne serait pas vue extérieure que de faire typisme... http://fr.wiktionary.org/wiki/atypisme
                              Certes mais pour qu'énonciation il y ait, il faudrait le mot présent... Pour cette si simple raison, il fallait dire ce que font des gens de toutes sortes, de plus ou moins bonne foi, qui continuent à prêter des généralisations à d'autres individus appartenant à un supposé type, quelle que soit la diversité des caractéristiques du type humain. La typification, la catégorisation, la classification ne sont que des fonctions cognitives qui servent à appréhender ce qui nous apparait de notre écologie.

                              Il me semble donc que l'on doit donc discriminer le racisme en typicisme*, pour ceux qui ne croient plus aux races mais continuent à typiciser*, et qu'il sera ainsi plus aisé de se dépatouiller de la racialisation et du racialisme qui nous oxydent.
                              • VIOLETTE & GIRAFE
                              http://www.ville-aucamville.fr/fr/decouvrir-aucamville/violette.html
                              Mon féminisme a un parfum, ténue fragrance d'une fleur robuste, discrète. Multitâche sans défaut. Sucrée, critallisée, immobilisée comme une fleur de givre, elle devient un bonbon délicieux, confiserie doucement croquée avec délectation !:)). http://www.ptitchef.com/recettes/violettes-confites-fid-247730

                              Et plus visibles de loin, je propose les girafes, en animal fétiche du féminisme. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/10/antifeminisme-versus-feminisme.html

                              Vignoble Rouge à Arles (Montmajour), novembre 1888
                              "Le rouge éclatant des feuilles de vigne"
                              http://lunettesrouges.blog.lemonde.fr/2006/06/01/2006_06_sa_seule_vente/
                              Ces Arlésiennes courbées sur les ceps fût le seul tableau que Vincent Van Gogh vendit de son vivant.



                              • Cet index illustré en trois tomes fait suite à d'autres beaucoup plus prestigieux,
                              Philippe de Thaon, Brunet Latin, Mallarmé, Flaubert, Bataille, Michaux, Leiris et Ponge.
                              cf. Christophe LamiotEau sur eau : les dictionnaires de Mallarmé, Flaubert, Bataille, Michaux, Leiris et Ponge, Amsterdam et Atlanta, Rodopi, 1997 http://books.google.fr/books?id=P7Bxr9WjJPQC&printsec=frontcover&dq=christophe+lamiot+eau+sur+eau&hl=fr&sa=X&ei=tNGbUdiyNqer7Ab__4G4BQ&ved=0CDUQ6AEwAA


                              Qu'elle devait donc être solide pour qu'il en soit si admiratif... http://fr.wikipedia.org/wiki/Sophie_Volland

                              Mais aussi plus récente inspirée par Gustave Flaubert, voir l'abécédaire des libres définitions de Marie-Victoire Louis

                              Christine Gamita, Ph. D., ethnologie

                              • Fondamentaux de ce blognotethno :


                              Terminons sur la dommageable ignorance du nom de l'auteure, évoqué à l'entrée de la salle, pour le commun, comme de taire le nom propre des auteures. A réflexion, l'art sacré se révèle l'ancêtre poussif du verrou du droit de propriété intellectuelle, ou copyright : on ne pouvait le copier et l'on est empêché de copier puisque l'artiste inspiré des arcanes secrètes du ou des souffles divins et esprits ne peut rien transmettre, rétention d'information totale... pas partageurs pour un sou, ils taisent tout et s'abritent derrière sacer don, sacerdoce -



                              Nous on donne tout mais on demande juste que ceux qui s'en servent nous citent, c'est pas sorcier non ? La paternité est toujours rendu à César ou Napoléon, les VIP ne sont pas égratignés mais les obscures Simone ou Olympe, on peut les piller... Pas vernie, ou si vous préférez nous ne sommes pas respectée lorsque femme et anonyme, sans notoriété et sans statut social public.



                              Femme publique mais inconnue n'est pas sinécure. Ne tirant nul viatique de mes écrits, il n'y a pas l'ombre d'une raison que d'autres s'octroient la paternité ou maternité de mes inventions aux fins de toucher des royautés ou fignoler carrière et prestige, s'attribuant de mes trouvailles stockées sur cet ensemble de calepins où toutes et tous peuvent puiser à volonté dès lors que dit d'où est puisé... 


                              "L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible."
                              Pour citer cette ressource, et base de données, mentionner votre date de consultation sous la forme (consulté le x … 20…) Auteur : Christine Gamita Droits d'auteur : Creative Commons by-nc-sa 3.0 F Tout usage toile ou papier hors ce cadre sera passible de poursuites - Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD © Christine Gamita Tous droits réservés illimités internationalUnauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required. Il est essentiel lors de toute utilisation de cette production ou partie de cette production de préciser la source : le lien et l’auteure de l’article, ponctuation adéquate encadrant la citation -entre guillemets- et dans son contexte, sans distorsion ni manipulation ( article L122-5, du code de la propriété intellectuelle) . La permission formulée et explicite de l’auteure est également exigée. De la même manière, concepts, termes et approches empruntés à l’auteure du blog doivent être mentionnés comme tels- références adéquates. En vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre.
                              Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible. existe aussi dans les langues suivantes :