samedi 17 mai 2014

Sombres nuages

Avant-propos - #feminicides http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html
Chimère du papilloliphant* - Photomontage anonyme

As formigas e o elefante / Les fourmis et l'éléphant - AFP Afrique du Sud
http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20100903.OBS9385/l-elephant-craint-la-fourmi.html
Ne ligotez pas le Code pénal mozambicain, mère, soeurs, filles méritent toute la protection due au nom des droits universels. Un code pénal aussi vilainement ficelé contredirait totalement l'histoire de l'humanité et porterait un coup grave aux droits des femmes de toute l'Afrique mais aussi du monde ! Risque d'impunité renforcé des féminicides au Mozambique http://www.equalitynow.org/fr/node/2210

Les lettres de protestation à adresser aux adresses indiquées - Notamment et entre autres destinataires - A Madame la Première dame du Mozambique et de l'Afrique du Sud, Graça veuve Samora Machel veuve Nelson Mandela : http://org2.salsalabs.com/o/6208/p/dia/action/public/?action_KEY=17502

M/Traduction sans commentaires 
"Protéger les femmes et les filles - Rejeter leur discrimination dans le nouveau Code pénal - En Juin 2014, le Mozambique est appelé à adopter un nouveau code pénal qui favoriserait une culture de la violence et de la discrimination, si il était adopté dans sa version actuelle. Tandis que les révisions progressives ont été réalisées dans l'avant-projet (Code d'examen du projet de loi), les dispositions préjudiciables dans la législation restent, y compris :
Définitions vagues et limitées de viol, ce qui pourrait rendre plus facile pour les violeurs d'échapper aux poursuites et ne parvient pas du tout à protéger les femmes contre le viol conjugal (article 217) 
Permettant aux parents des auteurs de tous les crimes d'échapper aux poursuites pour entrave à une enquête ou falsification de la preuve, aggravation de l'impunité pour les crimes de violence sexuelle (article 24)
Définir le viol d'un mineur comme le viol d' une personne âgée de moins de 12 ans, ce qui contredit directement les lois du Mozambique qui définissent un enfant comme toute personne âgée de moins de 18 ans (article 218)
En outre , Egality Now et nos partenaires sont concernés par une disposition d'une version antérieure de la loi, qui permettrait à un violeur d'échapper au châtiment en épousant sa victime (ancien article 223), qui pourrait être réintroduit dans le projet actuel juste avant le vote.
Si ce projet de loi est approuvé sans remédier à ces dispositions discriminatoires nuisibles, les conséquences pour les femmes et les filles seraient extrêmement préjudiciables , signalent que le viol et la violence sexuelle sont des crimes moins graves , si les crimes du tout , et ne seront pas poursuivis avec vigueur . Ces lois seraient également contraires à la Constitution , qui garantit l'égalité des droits devant la loi et d'autres instruments régionaux et internationaux des droits humains , dont le Mozambique a ratifié , y compris le Protocole relatif aux droits des femmes en Afrique (Protocole de Maputo) [http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/protocole-de-maputo-pour-legalite-et.html] 
Le vote est dans quelques semaines seulement et ONG mozambicaines besoin de votre aide pour s'assurer que la version finale ne met pas en péril les droits des femmes et des filles ! S'il vous plaît tenir avec Egalité Maintenant, nos partenaires de la Solidarité pour les droits des femmes africaines (SOAWR ) de la coalition , et WLSA Mozambique , Fórum Mulher et d'autres ONG mozambicaines en demandant au Parlement du Mozambique à rejeter les dispositions discriminatoires dans le projet de code pénal."
Modèle de courrier à Graça Machel - 

Objet : Recrudescence de l'impunité des féminicides à éviter par la protection accrue des droits des femmes
"Par la présente, je viens vous exprimer ma profonde inquiétude concernant certains articles du projet de Code pénal du Mozambique, qui a été approuvé en général, en décembre 2013 et restant en attente d'approbation finale à tout moment. S'il est adopté tel quel, les conséquences pour les femmes adultes et les jeunes filles du Mozambique seront dévastatrices, elles seront exposés à un risque accru de violence sexuelle. Ma préoccupation grandit au regard des dispositions suivantes contenues dans le projet qui définissent :
- vaguement et de manière très restreinte le viol, en favorisant ainsi la pratique ainsi que l'impunité des auteurs de viol,

- l'absence de criminalisation des cas de viol conjugal,

- la licence aux familles des délinquants d'interférer dans le processus d'instruction et d'enquête, sans être inquiétées, et d'en obérer ainsi la qualité et donc toute validité,

- et ne considèrent que les enfants mineurs de moins de 12 ans dans les cas de viol.


Cependant, je me félicite que la clause de discrimination constante des versions précédentes du projet, y compris l'ancien article 223, qui permit au violeur se proposant d'épouser sa victime de rester libre de toutes charges et sanction, qui a été condamné et supprimé dans le projet de révision, même si je crains qu'elle puisse être rétablie.

La Constitution de la République du Mozambique repose sur les principes fondamentaux de l'égalité, l'intégrité physique et l'accès des citoyens aux tribunaux . En outre, le Mozambique a ratifié et incorporé dans la législation nationale plusieurs instruments relatifs aux Droits Universels que l'État doit mettre en application et qui protègent les femmes adultes et les jeunes filles de la violence sexuelle et leir garantir l'égalité de traitement devant la loi.

Je me joins à Egality Now et ses partenaires de la coalition « Solidarité pour les droits des femmes africaines " ( SOAWR ) et WLSA Mozambique, au Forum des femmes et autres ONG mozambicaines, en faisant appel à l'Assemblée de la République du Mozambique pour supprimer ou modifier tout dispositions incluses dans le projet de révision du code pénal qui violent ou pourraient porter atteinte aux droits des femmes et des filles, y compris leur sécurité et leur intégrité physique .

Venant faire appel à Votre Excellence en espérant que vous puissiez utiliser tout le poids de votre influence au regard de la défense des droits dans le monde entier afin que d''assurer que les dispositions discriminatoires qui nuisent aux droits des femmes et de la jeunesse soient exclues définitivement du projet de révision du Code pénal, et que ne soit pas réintroduite dans le texte la dépénalisation des contrevenants.

Restant attentive à soutenir Votre Excellence à veiller à ce que le Mozambique reste conforme aux obligations internationales, régionales et nationales relatives à la protection, la promotion et le respect des droits fondamentaux des femmes et des filles.


Vous remerciant à l'avance de votre attention envers ce sujet, je vous prie de croire, Votre Excellence, à l'expression de ma haute considération."

Selon modèles originaux en portugais :
Moçambique tem agora a oportunidade de promulgar uma legislação progressiva que proteja e promova os direitos de todos os cidadãos de Moçambique. Isso se dá porque o Presidente Guebuza retoma para o Parlamento o Código Penal de julho de 2014 aprovado pelo legislativo. Por esse motivo, urge a remoção das disposições lesivas e discriminatórias que violam a Constituição de Moçambique (nos Artigos 35, 36, 40 e 47), para que a cultura de violência e discriminação contra mulheres e meninas não seja normalizada.

A Constituição da República de Moçambique consagra os princípios fundamentais da igualdade, da integridade física e do acesso dos cidadãos aos tribunais. Acresce que Moçambique ratificou e integrou na legislação nacional vários instrumentos em matéria de direitos humanos que estabelecem que compete ao Estado proteger as mulheres adultas e jovens da violência sexual e garantir-lhes igualdade de tratamento perante a lei.

Associo-me, portanto, à Equality Now e aos seus parceiros através da coligação “Solidarity for African Women's Rights” (SOAWR), bem como a WLSA Moçambique, Fórum Mulher e outras ONG moçambicanas, no apelo ao Parlamento para que haja adesão ao decreto do Presidente, de acordo com as obrigações nacionais e internacionais de Moçambique, para fazer cumprir e preservar os direitos das mulheres e meninas.

Agradeço de antemão a atenção de V. Exa.

Subscrevo-me com a máxima consideração
, extrait de

http://org2.salsalabs.com/o/6208/p/dia/action/public/?action_KEY=17502
As formigas e o elefante / Les fourmis et l'éléphant - AFP Afrique du Sud
http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20100903.OBS9385/l-elephant-craint-la-fourmi.html
  • Fondamentaux de cet ethnoblog
Féminicides - http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/concepts-feminicides.html
Tout usage toile ou papier hors ce cadre sera passible de poursuites - Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD © Christine Gamita Tous droits réservés illimités international

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire