jeudi 13 juin 2019

Rouletabillle

-Le clitoris de L'origine du monde-
La chose importante à savoir est qu’on ne sait jamais rien. On tâtonne toujours pour trouver son chemin.* 
Photo de Constance Quéniaux par Nadar. (détail)
Nadar, Constance Quéniaux (détail) | BNF, Dpt. des estampes et de la photographie (une des candidates exemplaires)[Ill. 1]
J'étais partie pour faire item en Index I Bal féministe, Caricature et clitoris, ou Caricature et orgasme.[1']

Pour une fois, un en paire. Un une et un un. C'est bien histoire de une.

Cela aurait bien été la première fois qu'en mon dico unacadémique je fasse figurer une image, mal faite de traviolle comme celle de Biche. Après penalty sur mon mur, il y a déjà plus de vingt-quatre heures, je corrige, je peaufine et le voilà... et avoir rassemblé mes arrières dans mon corner et je vous fiche mon billet tir au but.

Qui est-ce qui fait son Courbet du dimanche ? Exhibition sportive ! Droit au but. Vive le clitoris à faire rouler en tout sens. Courbet biche d'outre tombe.

Voilà que beaucoup de prêtres ignares en la matière sauront enfin où le toucher ! Vive l'éducation sexuelle pour tous. Surtout en cette époque où des populations grandissantes trouvent sale et impudique le cunnilingus, il vaut mieux dédramatiser ce préliminaire, utile à la paix des ménages.

Pour la première fois, j'illustre de deux reproductions qui ni l'une, ni l'autre ne sont du champ esthétique qui m'attire habituellement. Mes habituées l'auront certainement noté. 
  • Leçon de choses -de jolies choses- 1. vulve 2. clitoris 3. vagin invisible 4. poil rare qui montre moins de pudibonderie finalement que l'entrejambe copié, que l'on trouve bien encadré au niveau pudeur.
Celle de L'origine finalement plus puritaine, on n'y voit de clitoris et à peine les grandes nymphes. Toute la broussaille fait voile, à dessein ? Il s'agit de révérence au sexe maternel, pas au plaisir des femmes mais à celui d'un homme.

L'origine du monde de Courbet stylisée avec balle-clitoris multiface n'attire pas tous les suffrages, non plus - Celle-là même qui fût censurée mais dont le commentateur a gagné en jugement mais doit aller à l'appel car rien n'est dit sur le fond de la nudité proscrite par les entrepreneurs de réseaux ![1"]

Celle-ci fait rarement dans la finesse et la douceur, la civilité et l'absence de provocation, sinon ce ne serait pas caricature... 
"Etymologie : de l'italien caricatura, charger de façon exagérée, dérivé de caricare, charger, issu du latin carrus, fourgon, charriot"[2]
Charlie a raison, ceux qui n'aiment pas vont être obligés d'en bouffer tout un moigt), parlant de la Coupe du monde et non pas des soccers qui ne seraient pas sur le terrain- On ne voit pas comment ne pas en rire ? 

Biche, oh ma Biche :)🤣 J'allais pas la rater celle-là  - Invitation à penser en dehors des clous ! C'est cela le rire de la caricature. 

On peut ne pas apprécier le trait de crayon mais les traits d'humour ? Ce n'est pas sexiste de rire du football, ni de sexe, ni de minette, ni de clitoris ou de vulve, ni de l'origine du monde, ni de Gustave et sa copine :) ou celle de son client !

-Esprit d'escalier- La satire n'est pas faite pour être esthétique mais pour remettre le puritanisme à sa place, et la politique !

Je défends donc la caricature politique de Charlie Hebdo même si elle pèse autant qu'un container.

La respiration vient parfois du bas ventre. La caricature est un poumon d'oxygène de la société, c'est la fonction de Charlie Hebdo, oxygéner ! 

Le soutenir un jour, lui cracher à la face un autre, ce ne serait pas honnête. On ne peut tout trouver drôle, évidemment, tout le monde n'a pas le même petit vélo dans la tête. Voudriez vous que toutes que nous sacrifiions au même humour, le même exactement, et pas un tif qui dépasse ?

Quand il y a trop de vents, taper sur les poteaux, pas question. M'enfin, laisse béton, Chris, retiens toi, on n'est pas à Béziers, faut pas confondre ma grande ;) https://www.asbh.net/p/histoire-de-l%E2%80%99as-beziers-herault-30

Quand on ne comprend pas, l'on déteste. L'ignorance appelle la haine à la rescousse.

Il n'y aurait que les expos de vulves, les cookies vulves, les logoclitos que l'on devrait se farcir à toutes les sauces sur toutes les chaînes qui auraient le droit de cité ?

Surtout que l'on voit bien que ce n'est pas sexiste et que le dessinateur ne l'est pas. Et je trouve très bien qu'il se moque incidemment des filles qui veulent montrer mais non faut pas montrer. On montre epicétout.

Personne n'a jamais dit que la caricature fût esthétique - La plupart des caricatures sont peintes littéralement au poil de cul :) On ne les félicite pas ces cochons. Et les profs de dessin peuvent constater leur totale faillite en arts et techniques...

Facettes de l'humour brut - Certains même projetant ne distinguent pas le clitoris pourtant voyant et festoyant ? Comment cela pas de clitoris ? La légende ne parle en aucun cas de pénétration mais bien de minette.

A propos des surfaces de réparation - D'ailleurs, pourrait-on se permettre de faire remarquer que, par contre, les doigts d'honneur qui traînent sur tous les profils, restent envers et contre toutes, d'une violence phallocrate non dissimulée.Cette expression gestuelle n'étant du tout pour de rire.
Au sujet de cela vous pourrez lire quelques références à ce sujet dans l'item Medium de mon Index II Dico féministe https://susaufeminicides.blogspot.com/2013/02/index-illustre-ii-guinguette-feministe.html

Quant aux représentations vulvophoriques de vulves dansantes épilées réduites à leur plus simple expression, au dessin sans charme, je resterais dans mon champ sceptique.
https://www.liberation.fr/france/2018/09/12/dix-raisons-d-etre-feministe_1678305

Absolument rien de misogyne dans le brin de storming auquel participa Coco (vu sur son tweeter) qui m'a permis, enfin, à soixante balais de trouver un petit surnom, au contraire : Le ballon rond n'étant que le clitoris, la balle n'est pas au centre et n'entre nulle part.

Des lèvres en cache nez, en col châle, ou en fichu, n'expose pas du tout l'orifice du vagin pour celle qui soupçonnerait l'élan insidieux d'une pénétration. Pas de coït. On ne sait s'il sera en vue. D'ailleurs la légende le dit par ricochet "on va en bouffer tout le mois", car vous n'ignorez pas que le cunnilingus consiste notamment et surtout en la stimulation labio-linguale du clitoris-

Quant à Gustave Courbet et son tableau de titre respectueux, l'on n'a jamais entendu ou lu de thèse d'art pornographique. De plus, qu'il a caché l'identité du modèle du tableau à jamais découpé. Il n'a jamais peint que le sexe mais bien toute une femme déployée et satisfaite. Cadeau pour un amant lointain et voyageur ?

Quant à prétendre comme je l'ai lu ici ou là que le peintre ne peignaient que des prostituées, ne serait-ce pas une belle réputation sexiste faite à ses modèles ?[NB]

J'ai été traitée à l'occasion de cette réflexion sur le modèle de crétine... Etait-ce Joanna Hiffernan, maîtresse de Courbet été 1866, Constance la ballerine -portrait de début de billet- maîtresse de Khalil Bey, commanditaire, ou de Julie, la mère de sa petite Suzanne ? Une femme après le plaisir, qu'il aurait pu titrer, l'orgasme, la joie ? A ce sujet, je me suis fait remonter les bretelles et le porte jaretelles à la fois et livrée avec une gifle :
"Sauf que c'est faux. Courbet utilisait des photographies de prostituée modèle, il en avait toutes une collections porno, dont d'ailleurs on a retrouvé la photo a l'origine du tableau qui ressemble avec quasi exactitude, cela fait des lustres que cette théorie de la danseuse d'opéra est démentie. Mais bon quand on suit pas l'actualité en histoire de l'art pas étonnant. Un peu comme pour Gauguin qu'on appelle encore un artiste. Moi j'appelle ça une imposture. Tout le monde sait qu'à l'époque de Courbet, les artistes avaient des catalogues porno de modèle, de position, pour réaliser leur fantasme les plus crades. La venue de la photographie à tout dabord était utilisé dans l'art pour assouvir les desirs pervers des peintres et autres artistes. Toutes les nouvelles technologies et médium artistiques ont été pervertis par les hommes et Courbet y a participé allègrement (...) Bref je suis pas la pour donner des cours gratos à des crétines qui n'y connaissent rien. T'as qu'à faire un master d'HA"
Pour faire bonne mesure, je vais en pendant rajouter l'avis de crétins qui connaissent cette hypothèse d'une photographie de prostituée, et les autres aussi, certainement pouvant exhiber leurs mastères HA, à ma différence, qui sont de l'Institut Courbet,
"(...) Par égard pour ces femmes exploitées on peut faire ici mémoire(…) d’un modèle qui avait pour nom Augustine Legaton (…) -..Aucune de ces hypothèses n’est irréfutable toutes sont plausibles . Il reste qu’une telle curiosité est réductrice car elle ne prend pas en compte ce qui porte un artiste être le démiurge de son œuvre . Il est imaginable que l’Origine du monde n’a jamais eu de modèle identifié:c’est de mémoire intime que le Maître a peint avec délicatesse le désir qu il avait d un sexe féminin." Gisèle Blanchard https://www.institut-courbet.com/qui-est-le-modele-de-lorigine-du-monde/
Aux innocentes les mains pleines, crétines que nous sommes qui n'y voient que charme et plaisir, le goût du bonheur !
Résultat d’images pour courbet la naissance du monde a une tête
https://www.lorientlejour.com/article/799791/%2522LOrigine_du_monde%2522_aurait_un_visage....html
Gustave Courbet,L'origine du monde,© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski
Gustave Courbet, L'origine du monde, 1866, Paris, musée d'Orsay © RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski
https://www.musee-orsay.fr/typo3temp/zoom/tmp_b57a5d1ec9c444f73d836756d2bb9ffc.gif
Finement anatomique, très fidèle, un sexe pudique finalement. L'entrejambe de fait puritaine, on n'y voit pas le clitoris et à peine les grandes nymphes. Un moment érotique très personnel gardé précieusement pour les jours de disette turque ?
"L’écrivain, hostile à la Commune, déblatère sur Courbet. « On ne peint pas de son pinceau le plus délicat et le plus sonore l’interview de Mlle Queniault (sic) de l’Opéra », écrit Dumas.https://www.ouest-france.fr/culture/arts/l-origine-du-monde-le-visage-du-mysterieux-modele-de-courbet-devoile-5985060
Il ne me semble donc pas du tout, à l'époque, il a combattu le puritanisme ambiant qui cachait le sexe féminin et ses poils prétendus sales et impurs- qu'il soit si leste, érotique, voyeur que cela, de montrer la nudité sans complexe ? Je serais assez naturiste sur les bords... ) 
"L'Origine du monde, désormais présenté sans aucun cache, retrouve sa juste place dans l'histoire de la peinture moderne. Mais il ne cesse pourtant de poser d'une façon troublante la question du regard. 
Grâce à la grande virtuosité de Courbet, au raffinement d'une gamme colorée ambrée, L'Origine du monde échappe cependant au statut d'image pornographique. La franchise et l'audace de ce nouveau langage n'excluent pas un lien avec la tradition : ainsi, la touche ample et sensuelle et l'utilisation de la couleur rappelle la peinture vénitienne, et Courbet lui-même se réclamait de Titien et Véronèse, de Corrège, et de la tradition d'une peinture charnelle et lyrique.https://www.musee-orsay.fr/fr/collections/oeuvres-commentees/recherche/commentaire_id/lorigine-du-monde-125.html
Quant à la misogynie de Courbet dont il est fait gorge chaude, je ne saurais rien vous dire, je ne sais rien de sa biographie. J'irai y jeter un oeil à l'occasion.

Par contre, du monde footballistique, là on pourrait en faire tout un plat. Mais pour cette fois, vous n'aurez pas le plat de nouilles, et vous vous le ferez vous-même.

En tout cas, là aussi le questionnement de Charlie H. Biche du virilisme fouteux, cela me parle ! Si t'aimes pas le foot, si tu descends pas dans la rue, si t'as pas une rolex, t'as raté ta vie, ras la touffe ! Et donc, 130 euros pour 70 euros, ou le premier a subi l'inflation depuis et pas le second ? http://www.itele.fr/sport/video/un-ballon-a-130-euros-fabrique-pour-74-eurosmois-83233?fbclid=IwAR3f3sZAflU0rA_3Wk7gVOuBa4TqFTXcNDBKG2H7k3dwsENVmaJYThV5Bno

A l'occasion de Rio de Janeiro, 2014 - "Nous n'avons pas besoin de la Coupe du monde !
Nous avons besoin d'instruction, de santé, et par dessus tout, de RESPECT !"
Grosse différence avec ce Courbet de grand art caricaturé en sexe stylisé mochement :) pour dire, contredire et désacraliser, jusqu'à l'origine du monde :) Tout simplement disant que l'on vient de là sans exception. Une révérence. Est-ce crime que de dévoiler une mère ?

Déjà tant de zobs nous ont été servies d'une rare laideur, d'approximation effarante, l'homme réduit à son phallus, même pas de boules de Noël... C'est vous dire.

Il était temps que justice revienne et que la vulve complète débarque pour mettre les pieds dans le plat... De phallophories et abdoparades, l'on est gavées.

https://charliehebdo.fr/
Rare si ce n'est unique journal féministe abolitionniste, n'est pas sexiste au contraire de ce que l'on tente de faire croire. Ne tombez pas dans le piège. On peut ne pas apprécier le trait de crayon mais les traits d'humour ? Ce n'est sexiste de rire  ni du football, ni du sexe, ni du cunnilingus, ni du clitoris ou de la vulve, ni de la naissance par le sexe, ni de Gustave et sa copine :) Et puis comme par hasard, aucun tollé dans un cas de phallus vibromasseur d'un joueur de football qui plus est nommé ?

Certes, personne n'ignore qu'il n'y a pas symétrie des féminicides, puisqu'il n'existent pas de masculicides en système anthropologique patriarcal -qui est en passe de disparaître en droit chez les pays qui ont voté par leurs représentants alors masculins les lois d'égalité des sexes- cf/ SAF ¿Androcides?

Aucune description de photo disponible.
Coco, "Griezmann Fais-nous encore vibrer"
La satire n'est pas faite pour être esthétique mais pour remettre le puritanisme à sa place. C'est ici chose faite, en bonne leçon.

On se plait à espérer pour les féministes antagonistes qu'il ne s'agit que d'un malentendu. En tout cas, prêtant attention à ce qu'en disent nos sportives, s'expriment franchement de ce qu'elles ne trouvent pas la caricature choquante et qu'elles sont par contre choquées des injures sexistes crades sur les terrains !

Elles sont sport nos footballeuses de l'Equipe de France, elles font le distingo, elles ont le ciboulot bien fait. Et puis finalement, cela leur a fait aussi pub' d'enfer...

On va finir par les adopter avec L'hymne des femmes sur les stades. Celles de Ménilmuche, la porte à côté, nous l'ont capté pour Chili, Suède. Voir ci-bas.

La "justice du net" serait-elle passée par là ? Des télés se mettent de la partie, arguant d'une vulgarité inouïe oO Ben mon neveu, les CNews, on les en a jamais entendu dire autant de la pornographie et de la prostitution... 

Le seul a se battre de plain pied et de face contre le terrorisme islamiste, au prix d'être abattus, et ses collègues le lâchent pour un clitoris en noir et blanc ? Lâchetés et couardises.


https://www.chappatte.com/en/the-end-of-political-cartoons-at-the-new-york-times/

Ni l'une, ni l'autre oeuvre ne relève de l'esthétique qui me convient, je me suis fait violence pour les mettre en avant, mais c'est bien l'exception qui confirme la règle...




Et, surtout, j'ai eu ce sursaut devant l'affaire gravissime américaine qui, à cause d'une caricature qui déplut, va arrêter tout dessin de presse de caricature. https://www.letemps.ch/culture/on-attaque-dessin-presse-cest-liberte-quon-attaque

 Délire totalitaire. Cela est révulsant, une vraie pornographie politique.

Le libéralisme faux nez qui interdit la caricature se révèle caricature de libéralisme, bien conforme à l'hypocrisie religieuse sécularitaire de pilarité permet tout le contraire du libéralisme sans masque de la laïcité.

Sur tous leurs territoires, les Etats Unis d'Amérique écrasent sous leur poids la critique mais laisse s'exprimer les deux KKK qui eux ne blaguent pas ?

De plus, voyeuriste comme le sont les medias anglosaxons en masse, la fessée pour celui qui en dit trop ? Du coup, je parierais que ma photographie de danseuse non racoleuse et sans mème réducteur ne sera pas partagée.

C'est à penser que le libéralisme sincère des Charlie est de bon goût finalement, de mettre coup de pied dans la fourmilière.

Pour finir, la devise favorite de mon équipe, jouer groupées pour éviter le brouhaha du post féminisme !

Christine Gamita
Ph. D. doctorat en ethnologie, Anthropologie, Ethnologie, Sciences des Religions, Labo Anthropo visuelle et sonore des mondes contemporains, ex-ingé informatique, consultante en management de la qualité des services et études informatiques, systèmes informatiques, systèmes d'information

  • ps ps Vous aurez compris que ma philosophie ethnologique ne recule devant aucun détail observé, même les plus scabreux. C'est malheureux qu'au temps de l'éducation sexuelle au collège et de la biologie, les filles ne soient pas plus éveillées de nos jours. 
Quant au premier post imposé sur le mur et effacé par le destinataire, j'ignore qu'est ce qui a pu être blessant et humiliant mais la réponse éclaire l'atelier.
La symétrisation systématique de la virilisation, que nous proposons d'éviter, ne roule pas en faveur des droits des femmes et de la sérénité générale. D'un dessin qui se voudrait réponse de la bergère au berger, peut-on craindre que ce soit un hors jeu ? Preuve en tout cas éclatante de post féminisme qui ne parait pas avoir compris (entendu) la couverture collégiale et féministe de Charlie Hebdo. Répondre au premier degré à du deuxième degré n'a pas de sens et en effet ça trolle pas drôle ?
 - Mais j'ai bien ri aussi, parce qu'une idée qui lèche, c'est drôle :) puis mon rire a été douché.

Charlie n'avait pas l'intention d'agresser femme ou footballeuse mais bien le commerce footballistique et la soupe médiatique, et personne ne peut ignorer cette intention. 

"un sexe en gros plan pour parler du foot féminin"
 A la réflexion, il s'agirait donc d'un droit de réponse de revanche au premier degré... Directement offensant pour la rédaction du journal et les footballeuses ? Reproduire le forçage aux sexe oral largement banalisé par le cinéma pornographique (à son hommage indirect ?) ferait avancer le sujet pour répondre à une vulve hommage à L'origine du monde de Courbet, beaucoup plus qu'un zoom sexuel ? Cela change tout que ce soit à l'occasion des 120 ans d'un peintre ?

"sexe (de surcroit imberbe)"

L'ère du soupçon injurieux et guerre des brunes luxuriantes niant les blondes moins poilues ? - A bien savoir que hors les méditerranéennes à la riche pilosité -comme le modèle du Gustave-, soupçonner au premier degré le dessinateur de tendances pédocriminelles dans son trait mérite le blocage. Généraliser le sexe féminin au devoir du frisé prolixe pour plaire aux amandines* et bannir le poil pubien rare et raide, c'est injuste pour toutes les femmes plus légèrement dotées, certaines n'ayant même jamais besoin dans leurs blondeurs de s'épiler ! Quant à l'épilation, ceux qui l'apprécient ont encore le droit de vivre.


Amandine Petit-Martin veut délibérément agresser Charlie ? 
L'archive et pièces à conviction avec le petit côté malsain d'une minette de force et virilisation du foot féminin, qui se comporterait comme ces messieurs en vestiaires, pour répondre à un clitoris nymphé anonyme ? Les footballeuses n'étaient pas attaquées, seulement l'industrie footballistique et la surenchère télévisuelle, qui rapporte à tous sauf aux principales intéressées ? Et nulle excuse d'être inspirée et railler une grande toile, présumée dégoûtante, et le pinceau, et l'artiste ? Certes être un Communard n'est pas la légion d'honneur assurée en féminisme mais est-il si sur qu'il méprisât les femmes ? Où sont les preuves.

Prétendre à la médiation, à la communication bienveillante et jouer la revanche de premier degré apaiserait les choses car Amandine Petit-Martin a exclusivement le sens du bien dire et du bien-être ? Moi aussi, si j'avais été ainsi accusée par la bande de pédérastie, j'aurais bloqué direct mon interlocuteur.


Amandine Petit-Martin, Et si on arrêtait de se fâcher,
https://positivr.fr/amandine-petit-martin-et-si-on-arretait-de-se-facher-dessins-communication-non-violente/
"les femmes ne sont pas des vulves pénétrables"
Je répare un oubli. Je ne vous ai pas dit d'emblée, alors que je l'avais fait sur mon mur, qui a attiré mon attention sur ce sujet sportif... (exceptionnel que je partage les tirets médians inclusivistes qui n'ont jamais rendu plus visible, ni fourni, ni fourmi, ni femme et ne démasculinise rien du tout) - A voir ici ce que les règles pas moins exclusives d'imposer la "visibilité" de la "diversité" des "minorités" m'inspirent. http://susaufeminicides.blogspot.com/2012/01/feminicide-nest-pas-neutre-en-querelle.html


Pour revenir sur les quiproquos et malentendus, car l'invective fuse, précisons,

L'opinion qui court bien encadrée par la binarité d'un rapport de classe masculine dominante sur dominée qui y assigne inexorablement toute femme me parait surannée ? Impliquant concernant Coco, qui a mentionné que la Une en question avait été décidée en commun, ou Marinette Pichon, ex-butteuse de l'Equipe de France et chroniqueuse, qui n'y voyait rien de choquant, seraient incapables de discernement, aveuglées par la domination, et qu'elles ne sauraient pas s'imposer dans les discussions de rédaction ? Aucun caricaturiste n'aurait droit de croquer une vulve (symbole de la dominée) seulement mettre au pilori le zob de service ? J'avoue être en profond désaccord avec ce socle logique.

D'autant, que cela fragmente au lieu d'unir, et pour pousser vers l'absurde, cela dirait même qu'il faudrait abroger toutes les lois féministes puisqu'elles ne sont pas émises par les dominées, seules bonnes émettrices estampillées ? Individualisation de l'analyse, de qui n'appartient pas au clan ne peut s'exprimer à volonté ? La représentation nationale tombe à l'eau. L'inclusivat* devient exclusif, typique identitarisme* multiculturaliste, à l'inverse de la position universaliste et laïciste ?

Si du temps de Beauvoir, de Bourdieu en Afrique du Nord, ou dans les mondes anglo-saxons de la ségrégation et de l'apartheid, cela allait de soi de souligner la domination, structurellement la législation française n'a plus rien à voir, d'autant que soutenue par la laïcité d'avoir sorti la bigoterie religieuse des commandes de l'Etat. En effet, dans cette représentation nationale qui a voté une législation d'égalité des sexes impressionnante, tout a changé.

-Qui n'est pas consciente de ce que restant forcément phallocrite* un certain temps car l'on se doute qu'il faille un temps d'adaptation aux sociétés pour appliquer au pied de la lettre, tout le monde doit y mettre du sien, cela ralentit l'application-

Sinon quant à la symétrisation sexuelle caricaturale approuvée d'aucunes, pourquoi partir du point de vue que Charlie serait un garçon. Prénom unisexe, de plus que de grandes caricaturistes y oeuvrent ?

Je n'aurais moi non plus pas hésité à éjecter de mon mur le drôle qui aurait représenté une Charlie forcée à la minette par une footballeuse qui abuse des vestiaires, et des normes virilistes de dominance à l'avenant.

Le post féminisme aimerait bien qu'on le nomme néo féminisme mais quels galons a-t-il gagné ? Se ramenant la bouche en cul de poule pour injurier les anciennes qui ont fait voter toutes les lois qui leur profitent, y compris aux "indigénistes" inclusivistes, en soutenant désormais tout identitarisme* multiculturaliste à l'américaine, dont le dogme sexiste du voilisme au détriment des musulmanes discrètes rabrouées d'impies, d'immodestes et d'impudiques (et ne parlons pas des mécréantes, le camp d'en face à abattre, les curés l'ont décrété), et le transactivisme éhonté des parapluies de Chairbourg pro prostitution... Si j'en ai oublié, vous pourrez compléter.

Notes de bas de page
____

* Diane Nemeroff Arbus https://crennjulie.com/2011/10/28/diane-arbus-anthropologie-du-contemporain/

[1'] SAF Index I Bal féministe https://susaufeminicides.blogspot.com/2013/02/index-illustre-bal-feministe.html

[1"] Censure de nudité sur réseaux, voir dans SAF Scandaleuse Anastasie https://susaufeminicides.blogspot.com/2018/07/scandaleuse-anastasie.html

[2] Etymologie de caricature dans CNTRL https://www.cnrtl.fr/etymologie/caricature

[NB] Au XIXe, l'omniprésence de la prostitution à l'époque des prudes intouchables n'étonne pas. Comment ignorer les "filles de joie", bonnes filles, qui nourrissaient et hébergeaient les bohèmes sans le sou, qui partageaient eux aussi leur maigre écot avec leurs hôtesses. C'est encore plus probable pour un Communard qui n'a crainte de se mêler au peuple de la rue de Paris. http://toutartfaire.com/?p=3657

Les uns en provocation, d'autres de pur classisisme, leurs témoignages en tout cas précieux.
https://www.lemonde.fr/culture/article/2013/12/07/la-prostitution-a-travers-les-arts-la-peinture-chapitre-8_3526620_3246.html

On a cherché ce que les quelques femmes artistes de l'époque peignaient des prostituées, l'on n'a pas trouvé beaucoup de matériaux. Marie Cassat ne s'y risqua pas, si elle prend le volet essentialiste maternel, peut-on dire que Courbet et d'autres prirent l'autre versant ? https://caracteres.net/mary-cassatt/

Bien plus tard en photographies du XXe, Diane Arbus pose son objectif sur entre autres la prostitution. https://papiersuniversitaires.wordpress.com/2012/05/20/sociologie-femmes-artistes-et-images-de-femmes-par-florence-bougueret/
  • Nota bene MLF - 
Et quand les tribunes sont à nous, on entend L’hymne des femmes: “Ensemble on nous opprime, les femmes, ensemble révoltons-nous!”#DeboutLesFemmes #Féministes tant qu’il le faudra
✊🏼✊🏽✊🏾✊🏿 pic.twitter.com/ukHvO50ZOW— MFC 1871 Féminines (@MenilFCfem) 11 juin 2019
Pour l'air - 'Le Chant des déportés ou Chant des marais (en allemand Moorsoldatenlied, « chanson des soldats de marécage », ou Börgermoorlied, « chant de Börgermoor » ou Die Moorsoldaten) est l'adaptation en français d'un chant allemand composé en 1933 par des prisonniers du camp de concentration, pour détenus politiques, de Börgermoor, dans le Pays de l'Ems, en Basse-Saxe.' https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Chant_des_d%C3%A9port%C3%A9s
Pour les paroles - Le mouvement politique féministe, Mouvement de Libération des femmes 
"Nous qui sommes sans passé, les femmes Nous qui n’avons pas d’histoire Depuis la nuit des temps, les femmes Nous sommes le continent noir....Refrain : Levons-nous femmes esclaves Et brisons nos entraves Debout, debout, debout ! Asservies, humiliées, les femmes Achetées, vendues, violées Dans toutes les maisons, les femmes Hors du monde reléguées. Seules dans notre malheur, les femmes L’une de l’autre ignorée Ils nous ont divisées, les femmes Et de nos sœurs séparées. Le temps de la colère, les femmes Notre temps, est arrivé Connaissons notre force, les femmes Découvrons-nous des milliers ! Reconnaissons-nous, les femmes Parlons-nous, regardons-nous, Ensemble, on nous opprime, les femmes Ensemble, Révoltons-nous !" Autorat collectif, voir MLF 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hymne_du_MLF
  • Sources crédit illustrations
[Ill. 1Nadar, Constance Quéniaux (détail) | BNF, Dpt. des estampes et de la photographie (une des candidates exemplaires) 
  • Fondamentaux de ce journal ethnographique 
Chiffres, estimations et recensement. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/combien.html

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/be/
Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr " le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD © Christine Gamita Tous droits réservés illimités international - Unauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde http://susaufeminicides.blogspot.fr " with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest, the author’s permission is required. Il est essentiel lors de toute utilisation de cette production ou partie de cette production de préciser la source : le lien et l’auteure de l’article, ponctuation adéquate encadrant la citation -entre guillemets- et dans son contexte, sans distorsion ni manipulation ( article L122-5, du code de la propriété intellectuelle) . La permission formulée et explicite de l’auteure est également exigée. De la même manière, concepts, termes et approches empruntés à l’auteure du blog doivent être mentionnés comme tels- références adéquates. En vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible.’  Unauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required.Castellano Castellano(España) Català Dansk Deutsch English Esperanto français Galego hrvatski Indonesia Italiano Lietuvių Magyar Melayu Nederlands Norsk polski Português Português (BR) Suomeksi svenska Türkçeíslenska česky Ελληνικά русский українська العربية 日本語 華語 (台)

lundi 20 mai 2019

Hélène et les garçons

-Couples politiques-

"Sapiens nihil affirmat quod non probet" 
Le sage n'affirme rien qu'il ne prouve -Locution latine*

John Fulleylove, Le pseudo-Tombeaux des rois'. Lieu de sépulture de la famille de la reine Helene d'Adiabène au premier siècle. À partir de la "Terre Sainte", peint [Adam &AMP ; Charles Black, London, 1902], Jérusalem, 1901 
Vous vous demandez comment mon attention s'est portée vers la régente Hélène d'Adiabène, reine Sadan, et sa pyramide ? Un mot. Eurovision, explication en sera fournie à la fin.

Une femme, mère de sept fils, enterrée sous des "rois" ;) Régente d'un royaume sous les Parthes, qui devient juif par sa conversion et celle de son fils, eu avec son frère (inceste Isis, Osiris, "à l'égyptienne", qui deviendra interdit au fil des centenaires et selon les peuples.[1] http://kubaba.univ-paris1.fr/2005/barbares_ci/wilgaux.pdf ),
"Joint Princess Regnant Helena of Adiabene (North Iraq), under Parthian Rulehttp://www.cultureofiran.com/significant_women_02.html
"Helena ruled jointly with her husband Bazeus Monobazus in Adiaben then part of the Persian Empire. The rulers of the territory had converted to Judaism and Adiabene was a Jewish kingdom at the time."
Couple mère-fils régnant - Au même endroit à Jérusalem en Palestine, à quelques ruelles près, une autre Elena fera la légende de son fils Constantin. La force des sépultures et des reliques funèbres toujours aussi forte. https://susaufeminicides.blogspot.com/2018/05/giulia-flavia-elena.html

Mais où se situe Adiabene dans l'empire Parthe ?

Au 1er siècle du millénaire - 7. Adiabene - Cliquer sur le lien
https://www.worldhistorymaps.info/images/East-Hem_001ad.jpg
Dans ses catacombes de tombe en pyramide, parait-il acquise en leur temps par les Pereire près la Porte, à Constantinople (IVème -première pierre romaine posée le 3 décembre 324) alors maîtresse de cadastre, l'on a découvert les sarcophage et ossements en linceul de lin et d'or d'Hélène.

Les recherches génétiques pourraient nous en livrer quelques données supplémentaires, il serait temps de s'y mettre ? Des données anthropologiques fondamentales du 1er siècle du Croissant fertile, cette région mésopotamienne en concurrence avec celle de Varna de 1000 ans la précédant au titre de  berceau de civilisation, serait du plus grand intérêt.
Un peu moins de cent ans plus tard dans la Description de la Grèce ou Périégèse de Pausianas (sauf qu'elle n'en était pas "indigène" comme il semblait le croire), 
"5. On voit dans le pays des Hébreux, à Jérusalem, ville que l'empereur Adrien a détruite de fond en comble, le tombeau d'Hélène, femme du pays : il est tout en marbre ; on y a pratiqué une porte aussi en marbre, qui s'ouvre tous les ans à pareil jour et à pareille heure; elle s'ouvre par l'effet seul de la mécanique ; et après être restée peu de temps ouverte, elle se referme : dans tout autre temps vous tenteriez vainement de l'ouvrir, et vous la briseriez plutôt." http://remacle.org/bloodwolf/erudits/pausanias/arcadie.htm#XVI
"L'inscription plus lisible au centre est écrite en araméen palestinien du 1er siècle ; le second, chevauchant un peu le premier, en araméen syrien (syriaque), peut-être plus tardif. Tous deux se lisant Tzadda [n] Malka [ta], Sadan la reine; c'est-à-dire qu'il s'agit de la transcription sémitique du grec "Helena" -" ("Palestinien" serait anachronique dès lors qu'utilisée dans un sens politique, mais ici, il définit la langue parlée par les juifs à l'époque romaine et byzantine dans ce qui devint la province syrienne de Palæstina : c’est le terme généralement utilisé par les savants pour se référer à la langue (par exemple, un manuel de textes en araméen palestinien), mais araméen judéen est également acceptable.") http://judithweingarten.blogspot.com/2010/10/queen-helena-returns-to-jerusalem.html
Le sarcophage dort au Louvre à Paris, sous la garde éclairée des scientifiques muséographes. Heureusement de nos jours, le témoignage n'a plus valeur de preuve, comme en droit ecclésiastique où l'aveu faisant règle -de là, les tortures inquisitoriales "nécessaires" à établir la vérité, bien heureusement, ce mécanisme a été annihilé par les états de droit qui posent la preuve autrement-
"Cette souveraine d’un petit royaume vassal de l’Empire parthe, situé à l’est du Tigre, au nord de l’Irak actuel, s’était convertie au judaïsme en 48 de notre ère, et s’était fait construire un magnifique tombeau au nord de Jérusalem surmonté par des pyramides, ou nefesh, dans lequel elle fut inhumée ainsi que son fils Izatès. Par la suite le monument fut acheté par les frères Isaac et Émile Pereire qui le donnèrent à la France en 1886.http://cartelfr.louvre.fr/cartelfr/visite?srv=car_not_frame&idNotice=31902&langue=fr
Acheté plus précisément par une cousine Péreire. Découvert par de Saulcy qui s'est fourvoyé sur toute la ligne -obnubilé par l'ancienne règle du témoignage ou celui de passants qu'il cotoyait lors des fouilles ?- et venue alors par ses efforts, la tombe et ses dépouilles de Jérusalem à Paris,
"Renommée Aelia Capitolina ou Colonia Aelia Capitolina par Hadrien (vers 131), Constantin (306-337) lui restitue son nom « chrétien ». Le nom a dû rester en usage au-delà puisque le premier nom de la ville, en arabe, après la prise de la ville est إلياء, Iliya" https://fr.wiktionary.org/wiki/Hierosolyma
"(...) la reine de l'Adiabène, un royaume correspondant à peu près aux frontières des territoires kurdes aujourd'hui (...) vraisemblablement la première épouse de Monobaze Ier. 25 et 15 avne - vers 56-58."
Où l'on voit la pratique de l'androcide très en vogue en dynasties jalouses de rester en trône et soucieuses de paix,
"Les grands du royaume d'Adiabène acceptèrent qu'Izatés succède à son père, mais demandèrent que ses autres frères soient exécutés. C'était en effet une pratique courante dans la région pour éviter les guerres pouvant résulter de conflits dynastiques entre frères. L'encyclopædia Iranica remarque, par exemple, un « précédent dans l'histoire parthe, Phraate IV ayant agi exactement de cette manière quand il monta sur le trône"
Ou l'on comprend qu'elle avait besoin d'alliés pour protéger ses fils -concernant les filles on ne saura pas, l'histoire ne pouvait en garder de traces écrites :) - Où l'on comprend que sa décision politique de conversion au judaïsme vient certainement de vouloir échapper à la coutume infanticide et androcide et elle restera redevable d'avoir ainsi épargnés ses fils grâce à cette protection religieuse exogène,
"Hélène parvint à sauver la vie de ses autres fils en temporisant. Elle fut contrainte toutefois de mettre ses fils en prison comme ceux des autres épouses de Monobaze Ier, mais elle obtint que la mise à mort ne puisse être décidée que par Izatès II, lorsque celui-ci serait rentré. Elle obtint aussi de pouvoir « établir provisoirement comme régent du royaume » Monobaze bar Monobaze, son fils aîné« Quand Izatès eut pris la royauté et qu'arrivant en Adiabène il vit ses frères et ses autres parents enchaînés, il fut mécontent de ce qui était arrivé. Regardant comme impie de les tuer ou de les garder enchaînés, mais jugeant dangereux de les laisser libres auprès de lui alors qu'ils se souviendraient des offenses reçues, il envoya les uns comme otages à Rome près de l'empereur Claude avec leurs enfants et il expédia les autres sous un prétexte analogue chez Artabane le Parthe" https://fr.wikipedia.org/wiki/Monobaze_Ier
Bref aparté sur les lieux pour nous garder des anachronismes - Cinq siècles parthes, l'Iran ou l'Irak est-il l'héritier, et chez les Gaulois et les Celtes, seraient-ce les Italiens héritiers des Romains et leurs oeuvres ?
"garder à l’esprit que le concept de « nation » n’existe pas à cette époque, et veiller à ne pas plaquer sur cette période de l’histoire perse des catégories contemporaines, on ne peut pourtant que remarquer l’analogie entre l’instrumentalisation du zoroastrisme par les Sassanides et celle du chiisme par les Safavides du XVIe siècle, qui sont les véritables fondateurs de l’Iran moderne " 
https://www.lesclesdumoyenorient.com/Des-Parthes-aux-Sassanides-l-unification-de-l-espace-iranien.html
Venue de loin. Situons-la donc en temps et lieux

A -8ème - Age de fer - Déportations assyriennes d'israélites et à - 7 - Adiabène un des constituants du plus grand empire connu aux méthodes de gouvernement dont tous inspirés. 
Dernière bataille à Harran en 609 av. n. E., les Babyloniens et les Mèdes ont vaincu l'alliance Assyro-EgyptienneL'Assyrie cessant alors d'exister en tant qu'état indépendant. https://fr.wikipedia.org/wiki/Empire_n%C3%A9o-assyrien


A -4e -Empire grec

Empire Grec, 4ème av. n. e.
On saute dans notre ère. Au Ier siècle, les Romains en ont déguerpi depuis bientôt deux cents ans, après la bataille de Carrhes (Charan) du 9 juin 53 av. n. e., près de la ville fortifiée de Carrhes (Harran, Turquie moderne), victoire décisive des Parthes, le général Suréna défait Crassus,  proconsul de la province de Syrie, et ses légions. nsuite dans l'empire Parthe qui deviendra la Perse. Romains, Arméniens, Kurdes...  https://fr.wikipedia.org/wiki/Adiabène#Dynastie_Monobaze
"Au I er siècle, le royaume d'Adiabène s'est peu à peu étendu vers l'ouest en empiétant surtout sur l'Arménie et l'Osroène, jusqu'aux villes de Carrhes et d'Édesse. À cette époque, il a peut-être aussi contrôlé Hatra (région au nord de l'Irak, près de Mossoul)." https://fr.wikipedia.org/wiki/Adiab%C3%A8ne
Avait-elle le dessein de descendre son royaume, celui de son fils, jusqu'à la Méditerranée ?
  • Zorros du soleil - Zoroastre
Impossible de lire de quelle croyance était Hélène avant conversion, son prénom aurait laissé supposé des dieux grecs ptolémaïques ? Reine tributaire des Parthes et Arméniens de lignée non juive, aux temps romains. Comment faire main basse sur une lignée, suivez les guides religieux, ce sont des champions. On reparlera plus bas de la mécanique matrilinéaire.

Elle a cru s'approprier jusqu'à Jerusalem en y posant sa nefesh, et les prêtres ont réussi à l'engloutir ?

Et comme en toutes les polygamies, comme déjà énoncé plus haut, la mère avait cherché à protéger ses fils préférés des agressions de la semi phratie,

"[17]. Vers ce temps-là, la reine d’Adiabène (06) Hélène et son fils Izatès adoptèrentles coutumes juives pour la raison suivante. Monobaze, roi d’Adiabène, surnomméBazaios, épris d’amour pour sa sœur Hélène, s’unit à elle par le mariage et la renditgrosse. [18] Dormant un jour avec elle, il posa par hasard sa main sur le ventre de sa femme; dans son sommeil, il sembla entendre une voix lui ordonnant d’écarterla main de ses flancs pour ne pas comprimer le fœtus qu’elle portait et à qui la providence divine réservait la puissance et une fin heureuse. [19] Troublé par cette voix et éveillé en sursaut, il dit cela à sa femme; il nomma Izatès le fils qui leur naquit. Or, il avait déjà d’Hélène un fils aîné, Monobaze, et d’autres fils d’autres femmes ; mais ilmanifestait clairement que toute son affection allait à Izatès comme s’il n’avait eu quelui. [20] Cela fit peser sur l’enfant la jalousie de ses frères de père et excita leur haine,parce que tous étaient affligés que leur père leur préférât Izatès. [21] Monobaze, bienque s’en apercevant clairement, le leur pardonnait, attribuant ce sentiment non à leurperversité, mais au désir d’éprouver chacun une égale bienveillance de sa part ; quantà l’adolescent, craignant vivement que la haine de ses frères ne lui portât malheur, ill’envoya, après lui avoir fait de grands présents, chez Abennerigos, roi du Camp deSpasinès (07), à qui il confia sa sécurité." p. 927, 928, A n t i q u i t é s J u d a ï q u e s http://www.samizdat.qc.ca/cosmos/sc_soc/histoire/Antiquites_FlaviusJosephe.pdf
Celle-ci parviendra à introniser son fils, qu'elle a eu de son frère.
"Hélène « investit de la royauté Monobaze, le fils aîné du roi, en lui imposant le diadème et en lui donnant l'anneau portant le sceau de son père et ce qu'on nomme dans ce pays sampséra (c'était un sceptre portant l'image du soleil) »" Flavius Josèphe, Antiquités judaïques, Livre XX II - 2,  Note 5, Izatès II https://fr.wikipedia.org/wiki/Izat%C3%A8s_II
L'on est obligé de tempérer par une lecture précise, et qui montre comment l'affaire est retournée à l'avantage du prosélytisme,

"En ce qui concerne les sources littéraires juives, M. Marciak évite également tous les pièges méthodologiques, comme le recours à la notion imprécise et fallacieuse de « craignant-Dieu » pour décrire la première phase d’adoption des coutumes juives par Izatès, ou encore le fait d’utiliser les sources rabbiniques relatives à la reine Hélène de manière positiviste, sans tenir compte de la logique halakhique à l’œuvre dans ces textes, qui traitent des règles relatives au vœu de naziréat. M. Marciak souligne à juste titre combien est exceptionnel le fait que les rabbins donnent Hélène en exemple, alors qu’elle est une femme et de surcroît une convertie." Revue Syria, Archéologie, Art, Histoire, 94 | 2017 : Dossier : Archéologie des rituels dans le monde nabatéen, Recensions, Katell Berthelot, p. 415-416, Michał Marciak, Izates, Helena, and Monobazos of Adiabene: A Study on Literary Traditions and History (Philippika - Altertumswissenschaftliche Abhandlungen / Contributions to the Study of Ancient World Cultures 66), Wiesbaden, Harrassowitz, 2014 https://journals.openedition.org/syria/5850
Ce qui m'intrigue reste son domicile qui finalement n'aurait pas été hiérosolymitain puisqu'il fallut trimballer ses ossements. Ses fils continuaient à croire à sa stratégie politique, subjugués par les visions à long terme de leur mère, qui les avaient sauvés du billot ?
"L'origine de l'identification de ce tombeau à celui d'Hélène d'Adiabène vient de Flavius Josèphe qui parle du tombeau dans lequel Monobaze a fait ensevelir son frère Izatès II et sa mère Hélène.Revenue en Adiabène, elle [Hélène] ne survécut guère à son fils lzatès. Monobaze envoya ses os et ceux de son frère à Jérusalem et les fit ensevelir dans les trois pyramides que sa mère avait fait construire à trois stades de la ville (...)D'autres membres de la famille Monobaze y ont probablement aussi été inhumés.https://fr.wikipedia.org/wiki/Tombeau_des_Rois
Les Hébreux adoraient la divinité solaire, de même que les zoroastriens, Hélène n'avait donc pas non plus grande difficulté à adhérer, l'hénotéisme introduit le monothéisme peu à peu,
"sous forme humaine, elle est couronnée d'un diadème de rayons, et son emblème est appelé, en hébreu comme en phénicien, hammân, « solaire » (en hébreu, seulement au pluriel : hammânim ); le dieu lui-même est appelé souvent dans les inscriptions Ba'al hammân, « le Seigneur du Soleil », de hammâh, nom poétique du Soleil"
Les Parthes et cette région "païenne", Hélène née dévouée au zoroastrisme ou au manichéisme ou à Baal ? Pour ce qui est du christianisme, marquant jusqu'au nom d'un des rois mages perses ?
"Balthasar ( Bel - sar - usur, « Bel protège le roi » ) (...) dieu suprême des Chananéens, et auquel les Hébreux ont également rendu un culte. Son nom se lit souvent dans les inscriptions phéniciennes; on le retrouve aussi dans les inscriptions cunéiformes et chez les auteurs grecs et latins, qui l'appellent communément, d'après la forme babylonienne de son nom, Bêl, Bêlos, Belus
"de Ba'al Zebûb, « le Baal des mouches, » protégeant sans doute ses adorateurs contre ces insectes (Belzébuth) http://www.cosmovisions.com/$Baal.htm
En tout cas, il n'est finalement pas certain que ce soit bien le tombeau d'Hélène ?
"il estime que le sarcophage intact peut difficilement être celui de la reine Hélène, et contenait plutôt la dépouille d’un autre membre de la famille royale. L’auteur montre par ailleurs que les arguments avancés par Doron Ben-Ami pour localiser un palais de la reine Hélène au niveau du parking Givati, à côté de la Cité de David, restent peu probants."  Revue Syria, Archéologie, Art, Histoire, 94 | 2017 : Dossier : Archéologie des rituels dans le monde nabatéen, Recensions, Katell Berthelot, p. 415-416, Michał Marciak, Izates, Helena, and Monobazos of Adiabene: A Study on Literary Traditions and History (Philippika - Altertumswissenschaftliche Abhandlungen / Contributions to the Study of Ancient World Cultures 66), Wiesbaden, Harrassowitz, 2014 https://journals.openedition.org/syria/5850
 "L'archéologue pense que le tombeau aurait été bâti par Hérode Agrippe, le petit-fils d'Hérode le Grand." (...) Pour Yuval Baruch, le site devrait rouvrir et les sarcophages revenir de Paris."Il doit rester ou exister comme site culturel archéologique, et bien sûr si, individuellement, on veut s'y rendre et prier, on peut le faire", dit-il." https://www.science.lu/fr/le-tombeau-des-rois-mysteres-croyances-dans-les-entrailles-jerusalem
Que ce soit Hélène d'Adiabène ou du temps d'Hérode, d'autres sépultures de chefs du judaïsme finissent par consacrer toujours plus le tombeau probablement pour contrer la présence chrétienne et parvenir à expulser les Francs qui ont assuré par traité avec Soliman quelques possessions de croisés
    "Mme Bertha Bertrand Pereire, une richissime philanthrope juive, qui consent à faire l’acquisition du caveau. Mais, selon les lois ottomanes, un particulier juif ne peut pas acheter de terrain appartenant à l’Empire ottoman. Pereire fait donc appel au consul de France à Jérusalem, M. Salvatore Patrimonio, qui achète la parcelle en son nom, pour la somme de 30 000 francs. Au cours d’une émouvante cérémonie, Bertha Pereire fait officiellement cadeau de son acquisition au Consistoire Central. Dans une lettre datée du 23 avril 1874, elle déclare : « Je soussignée, Bertha Amélie Bertrand Pereire, déclare qu’en faisant l’acquisition des terrains sur lesquels se trouve le tombeau dit  » Tombeau des Rois  », à Jérusalem, je n’ai d’autre but que la conservation de cet antique et vénérable monument. J’appartiens par mon père, Ovadia Lévy et par ma mère, Noémie Rodriguez Henriquez, à des familles israélites. C’est en souvenir de mes ancêtres que je veux préserver de toute profanation le tombeau des Rois d’Israël ». https://www.terrepromise.fr/2015/05/06/letonnante-saga-du-tombeau-des-rois/
    La famille Pereire a pensé qu'ils seraient mieux gardés par l'Etat français manifestement et le Consistoire ne l'aurait pas enregistré, mais surtout que de quels Rois d'Israël s'agirait-il ? Qu'entendait-elle par cette formule, de quelles personnalités ? Hélène d'Adiabène n'est pas roi et sa construction de pyramide et caveau date du 1er siècle de notre ère vulgaire, puisque de Saulcy suppose qu'elle n'a pu être enterrée avant l'an 66. Félicien de Saulcy, Mémoire sur l'emplacement probable du tombeau d'Hélène, reine de l'Adiabène, à Jérusalem, Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres  Année 1866  10  pp. 105-138 https://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1866_num_10_1_67142

    Ce ne serait nullement Moïse Montefiore qui l'aurait acquis, comme il se lit ici ou là.  https://fr.wikipedia.org/wiki/Mo%C3%AFse_Montefiore

    Qu'est-ce qui expliquerait que l'acte de propriété n'auraient pas été transmis en bonne et due forme de l'acquisition par le Consul Patrimonio ? Les archives turques n'ont-elles aucune trace ? Salvator Patrimonio 1873-1881 https://jerusalem.consulfrance.org/Liste-chronologique-des-Consuls-et

    En effet, si le Consistoire de Paris du XXIème siècle explique le cheminement sans confirmer l'enregistrement de la donation, tout en notant qu'il s'agit de patrimoine de l'humanité ? Quels sont les termes de la possession de l'Etat français entérinée par les accords épistolaires de 1948-1949.

    Celui-ci attendait pour réouvrir après million d'euros de travaux des garanties qui semblerait n'auraient pas été données, puisque les négociations d'ouverture sont terminées du fait de la plainte au Tribunal d'Instance ?
    "Bertha Amélie Bertrand, apparentée à la famille des frères Émile et Isaac Pereire, laquelle contacte un accord avec le Consul de France pour acquérir, en son nom, cet important élément du patrimoine juif à seules fins de le protéger et de le conserver (...) - "le droit de chacun de découvrir ce patrimoine de l’humanité 
     'La tradition rapporte qu’y furent également inhumés Kalba Savoua, le beau-père de l’illustre Rabbi Akiva et Nakdimon Ben Gourion, riche philanthrope http://www.consistoire.org/communiques/449.bientot-un-libre-acces-au-tombeau-des-rois-par-joel-mergui

    Que ce soit les hassidims qui manifestent devant le portail dudit "Tombeau des rois" ou bien les "religieux d'état" (j'avouerais facilement que cette formule m'angoisse) qui exigent de bouter le Franc hors des lieux :) de Jerusalem, l'on sent comme un désaccord de fond entre les clergés, parisien et israélien ? Le feu aux poudres viendrait d'une demande de confirmation de souveraineté, que les échanges de 1948 avaient déjà actée pour Israël, de la part de notre Président actuel ? http://jcpa-lecape.org/macron-veut-le-tombeau-des-rois-a-jerusalem/

    Ce serait donc des Justes du 1er siècle qui auraient été enterrés dans ce caveau. https://fr.wikipedia.org/wiki/Tsadik

    "Kivre Tsadikim" (lieu de sépulture de sages considérés en modèles) et "Hiloula" - dôme blanc et turquoise de sépultures de "tzaddik" - alors que pratique de discrétion entourant le lieu de sépulture dans le judaïsme ? Des croyants pratiquants voudraient révérer des Israélites du 1er siècle, afin de favoriser l'esprit religieux d'Israël (chauvinisme religieux à l'opposé des premiers kibboutz), alors que de l'autre côté une mission diplomatique et musée que l'Etat français n'a nullement négligés mais entretenus et restaurés. Concilier association cultuelle et musée est le lot commun en France. https://fr.wikipedia.org/wiki/Kivre_Tsadikim
    • L'idéal religieux prétend que le peuple juif ne tient debout que par sa religion (on comprend bien que finalement peu importe l'Etat d'Israël), que donc la religion fait peuple, nation et état, afin d'être pesants aux instances dirigeantes ?
    Cela rappelle bien la posture du catholicisme à qui insupportable de s'être fait sortir de l'Etat en 1905. Pour cela peut-être aussi qu'un vent anti-français reste constamment attisé chez certains croyants, que j'ai vu ce samedi soir souffler bruyamment, et siffler, à mes oreilles autour de la retransmission de l'Eurovision de Tel Aviv (Jaffa)... 

    Ainsi décrypté le phénomène conversif féminin et que ce ne sont pas que les Hébreux qui sont israélites (on le savait bien avec tous les peuples judaïsés, notamment Slaves).

    Donc il vaut mieux convertir des femmes, la lignée juive se prouvant par la voie matrillinéaire (ce qui tout de même met à mal justement cette règle qui était censée garder le lignage pur - refus d'exogamie - les prêtres ne sont jamais à court de contradictions :) 

    Danger public - Ce qui signifie qu'ils accréditeraient la même l'histoire des muftis, qui prétendent que vous êtes arabes car vous êtes musulmans et que d'être musulman fait arabe. Et nous revoilà partis en guerres de religions de qui a la nation la plus vaste ?
     L'on n'a pas assez trinqué des conflits religieux musulmans ? Dès que la religion guerrière fiche le feu, on doit éteindre le brasier et en plus céder à exigences de gouvernement tribaloclanique religieux du VIIème ?

    Archaïsation de la politique en grand ! Perspectives peu alléchantes - Mais aussi, si la lignée se transmet par la mère, devrait-on aussi imaginer qu'ils doivent mettre le paquet sur la conversion de femmes au judaïsme ? On vous laisse avec la question. Vous pouvez réagir en commentaires.

    Notion du peuple, de l'ethnie, de la nation purement religieuse, restées  au temps de l'ethnos et de l'ethnarque : Autrement dit pour ces clergés régressifs, il n'y aurait plus de peuple français. Hors de question que français signifie une croyance, une religion en caractéristique structurante !


    Sans compter le mensonge de prétendre une pureté quelconque par le ventre d'une femme convertie... Je vous y laisse cogiter... (car l'on n'oublie pas que cela facilite une propension certaine au viol féminicide)

    Plus on fouille les tombeaux de reine et plus c'est passionnant, n'est-ce pas ?

    Et c'est donc en reconnaissance de la conversion que les rabbins veulent le tombeau... Pourtant cela contre la règle matrilinéaire du "comment rester juif" par les mariages endogamiques ?

    Inspirés par la mètis grecque ? Dire que j'ai toujours lu qu'il n'y a nul prosélytisme en judaïsme. Comme quoi il faut toujours vérifier.... et que l'on finirait par croire que de nos jours de même pour une petite minorité de rabbins identitaristes qui n'hésiteraient pas non plus à pavoiser avec la Nation queer pour embrasser des conversions d'athées ?
    "On considère la conversion de la famille royale d'Adiabène comme le plus grand succès du prosélytisme juif dans l'Antiquité
    https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9l%C3%A8ne_d%27Adiab%C3%A8ne
    Mais au fait qu'a-t-elle donc fait, oh reine mystérieuse, surement insoumise et vraie politique ?
    "en dépit des aspects de sa personnalité, difficile à accepter pour un Juif du Ier siècle"...
    A propos de matrilinéarité, c'est une pratique moins courante que la patrilinéarité, reconnaissance de la lignée du clan et de la tribu par l'un ou l'autre parent pour décréter la pureté du sang... En haute zambézie chez les Elomués et les Makhuwas, ils m'ont confirrmé que le ventre des femmes était certain... (cela se dit partout maman toujours papa peut être mais la règle administrative religieuse varie)
    Ce doit être la raison endogamique mais aussi dans les cas de viols et rapts des filles, l'on sait bien pour qu'elles ne restent pas des esclaves et leurs enfants aussi, il vaut mieux déverrouiller par la ligne masculine.
    • Sui generis
    Au sujet de la notion historique de terre sainte, et non plus religieuse puisque l'Etat français ne reconnait nul culte (qui n'a rien à voir avec une responsabilité de protéger des nationaux, humanitaires, fussent-ils religieux et associations cultuelles, lorsque ce sont des ressortissants, cela se conçoit), à savoir que depuis 1905, celle-ci est dans le rétroviseur de l'histoire, l'Etat français a nationalisé tous lieux de culte sur son territoire, dont locataire les associations cultuelles : ce qui explique qu'il tienne au tombeau à titre historique en tout cas. Ce qui forcément démolit la théorie complotiste que l'on m'a servi à coup de soufflet sur le Quai d'Orsay qui serait un repaire à Templiers et Chevaliers du Saint Sépulcre qui voudraient s'arroger, parait-il, les lieux saints juifs OO (je fais des gros yeux étonnés taquins)

    Il n'y a donc plus de protectorat de lieux saints à deux titres, la loi de 1905 et le mandat britannique palestinien (plus tard apparaît une notion nouvelle nationale de peuple palestinien avec l'allié soviétique de la ligue panarabe, 1964). Le Consulat diplomatique qui possède cette propriété avec d'autres à Jerusalem en vertu des lettres de 1948 et 1949 avec Israël, état souverain, se trouve sous l'autorité directe du Quai d'Orsay, Ministère des Affaires étrangères, et déconnecté de la mission diplomatique de l'Ambassade à Tel Aviv. Ainsi la France possède une ambassade à Jerusalem depuis bien plus que les Etats-Unis. Si les ultrareligeux antisionistes veulent sa disparition, ce n'est pas en faveur de l'Etat d'Israël. Jean-Philippe Mochon, Le Consul Général de France à Jérusalem ; aspects historiques, juridiques et politiques de ses fonctions, Annuaire Français de Droit International  Année 1996  42  pp. 929-945 https://www.persee.fr/doc/afdi_0066-3085_1996_num_42_1_3421

    On ne peut s'empêcher de revenir sur la terrible notion archaïque de religion qui fait peuple, et deviendrait une nationalité. C'est une vision passéiste de la structuration des sociétés qui n'est plus de mise de nos jours. L'ethnie n'est pas que le fruit de ses croyances, d'autres caractéristiques la définissent.


    Les peuples non plus car les plus riches et les plus apaisés, sont ceux plein de toutes les convictions, ce qui n'est malheureusement pas le cas néo palestinien, puisque toute autre conviction, surtout juive et encore plus athée, y est soit menacée, soit expulsée.

    A savoir que certainement ce consulat est attaqué car il a reconnu l'autorité palestinienne ? A ce moment-là, les fonctionnaires parisiens devraient lire plus attentivement les flux d'immigrations pendant le mandat britannique et la constitution politique de peuple palestinien, dit arabe car musulman et promu par la ligue panarabe afin de laisser une épine dans le flanc et le pied de l'Etat d'Israël, histoire que cela s'infecte ?

    Donc être plus neutre, plus diplomatique et moins partiaux, si la France veut garder une place médiatrice à laquelle sa langue nuancée l'engage. Le monde a bien changé depuis de Gaulle, tout céder à la ligue arabe est-il bien raisonnable ? 

    • Eurovision en Israël, promotrice du queer (déjà trois candidats de la nation queer) - Tel Aviv / Jaffa, une des capitales "friendly" en tout accord avec la droite conservatrice ?

    Description de l'image Eurovision 2019 logo principal.png.
    Eurovision 2019 à Tel Aviv, Israël
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Concours_Eurovision_de_la_chanson_2019
    Vous vous demandez toujours comment je me suis intéressée à Hélène, celle de Troie vous suffisait déjà, ou celle de "et les garçons", et quel rapport ? Tout ce bastringue est politique, comme de bien entendu...

    "Diva" - Un castrat d'un nouveau genre en 1998 - Faire semblant au prix de ses génitoires - Depuis 1998, après Dana international queeriste, Israël a saisi la perche de l'Eurovision, et de se refaire une beauté. Depuis lors, combien de queers sont passés sur le billard pour ne pas changer de sexe ? Cela en valait le coup ? https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2507179-20190508-israel-eurovision-1998-victoire-dana-international-icone-personnes-lgbt

    "Ding Dong", toujours de Dana, ne passe pas la barre en 2011. http://www.chartsinfrance.net/Dana-International/news-72661.html

    Dans ce pays grand comme la Suisse, quel contraste saisissant entre la recherche scientifique aux avancées spectaculaires, l'absence de voix athée et laïque (séculariste n'est pas laïque, on n'entend constamment parler que de croyances et de sacré) devant la promotion de croyances de tous acabits au nom du libéralisme économico-religieux ? https://www.israelscienceinfo.com/


    Diva, Toy, puis Roi. Roi, ce n'est pas toujours un Juste. La prochaine chanson queer sera Imperator ?

    J'ai trouvé trace du sarcophage "du roi" grâce à ceux qui m'ont fait sortir de mes gonds à l'occasion de l'Eurovision et d'une foule d'Israéliennes qui promouvaient Bilal Hassani, pas toujours artistiquement apprécié des Français, bien que caressé par les autorités, on se demande pourquoi.


    Capture décran cité sur https://www.parismatch.com/Culture/Medias/Eurovision-2019-Bilal-Hassani-repart-sans-couronne-1624777
    Sylphide y faisant l'apologie de la sexual self id. ou autodiction sexuelle et de l'allosexualisme (queer), "Nous sommes tous des queen" (lire drag queen / transvestis / queer) et au passage célébrant les différences de l'obésité et de la surdité -l'obésité se voit mais la surdité beaucoup moins, ce sont des états qui sont soignés dans nos régions et non pas discriminés, pourquoi subrepticement accuser les gens de validisme.

    Si l'on ne comprenait que cela signifie simplement de promouvoir la visibilité de minorités (comme si les obèses et les sourds étaient abandonnés ou maltraités en France ?!), l'identité individuelle et son autodétermination prônée en supérieure au respect des nécessités collectives, c'est fait. En face de tant de démultiplication de désirs, certains sont tentés d'aller la dictature, ce remue ménage ne favorise en rien la sérénité et la démocratie.


    A reculons, je me suis trouvée embarquée dans ses sucreries poisseuses de bonbon acidulé, coca cola à l'aspartame et pop corn à l'américaine qui se fait passer pour européen... 


    Juste un petit mot sur les capitales généramicales* qui ont grande crainte d'être taxée de pinkwashing, sinon de phobies, Paris en est :( - Pour comprendre l'évolution, il faut noter tout d'abord le transformisme de gay en queer friendly désormais mués en gender friendly, afin d'à qui mieux mieux faire pression sur les Etats,

    Du coup, passant les fourches caudines avec empressement, l'administration serre les dents et court à promouvoir toute jeune vedette qui se dit membre de communauté ou de Nation queer (transgenre) en laissant de côté que ce terme-parapluie bidon qui voudrait dire entre ou au-delà du genre sexuel social ne cesse de faire par le moyen de la self id. de remettre en cause le contrôle de l'état-civil, bastion conquis à la Révolution française.

    Non moins grave, laissant imposer la propagande de toutes façons pour l'eunuquisme électif -imposé auparavant par la force désormais par la ruse-, chimique, chirurgical ou combiné, ou néo skoptziisme moderne ?

    L'identité ferait loi, on réduirait le sexe à être une idée et une identité, au prétexte de casser les reins au manichéisme ? On remarquera que, comme dans tous les cas connus de tweets "indicibles" de jeunes vedettes comme Medhi Meklat, Ibtissem Mennel, Nick Conrad et d'autres, poussés à toute force sur le devant de la scène, l'ardoise fût promptement effacée au nom de la révérence communautaire ?[tweets BH en notes de bas]

    Ainsi, la dyade de mise dans le cas de Tel Aviv Eurovision, il s'y remarque comme du temps d'Hélène une paire inspirée d'une autre américaine, qui en ont après le pouvoir politique.


    Dans le premier exemple, mère-fils, soutenu par le ministère de la culture français, fana de la colonisation démocratiste américaine (nationaliste finalement), souhaitée l'autodestruction culturelle française ? Dans le deuxième exemple, idole du premier couple candidat à l'autodiction du sexe confondu en genre, les jumeaux queeristes américains, chouchoux des libertariens évangélistes qui préfèrent les conversions à l'homosexualité franchement acceptée ? 


    Bilal Hassani et sa mère
    Candidat queeriste franco-marocain à l'Eurovision
    Parrainé par le couple Simeone mentor, même perruque peroxydée







    Trait d'union manifeste  - Orange is the new black Netflix (histoire de conversion, Laverne Cox et jumeau M. Lamar)
    Laverne Cox et M. Lamar, jumeaux homozygotes dont l'un converti, télésérie Orange is the new black
    Hommes en toute puissance - La religion du choix a encore frappé ? La conversion donnée en exemple à suivre pour les femmes... Tout un long poème très triste. http://www.terrafemina.com/article/la-fille-inspirante-de-la-semaine-laverne-cox_a278614/1


    Opportunisme et instrumentalisation toujours et encore de notre lutte pour l'avortement médicalisé - Récents tweets queeristes banalisant la testostéronisation de jeunes femmes (quand l'on sait les risques de ce toxique...). Sautant sur l'occasion de l'Alabama, son état d'origine qui tente de stigmatiser (sans succès) l'IVG, prétend que les les femmes testestéronées seraient exclues des droits génésiques des femmes laisse pensive, pour le moins, sur le féminisme de transactivistes de son genre. Les femmes s'occuperont très bien de leurs droits sans que s'en mêlent les sylphides sommées de retourner en mythes ? https://www.cnrtl.fr/lexicographie/sylphide 

    Tout cela démêle l'écheveau trompeur des menées politico-religieuses passant par la rusée conversion de femmes aux croyances superstitieuses diverses.

    Voilà l'histoire de mères et de fils friands de pouvoir politique vous a été contée.

    Christine Gamita
    Ph. D. Ethnologie, Anthropologie visuelle et sonore des mondes contemporains, ritologie, pyrobatie


    Notes de bas de page
    ____

    * https://roma-latina.com/locutions/locution6.html Le sage n'affirme rien qu'il ne prouve -Locution latine

    [tweets BH 2014-2015] A l'occasion de l'Eurovision - Ardoise effacée des thèses Soral et Dieudonné, au nom du généramical* de la communauté lgbtqi+ qui prône la fierté de la visibilité de l'homosexualité et de toutes options sexuelles (queer signifiant allosexuel) ?

    A noter que les deux premiers ont été démentis par l'auteur, et la vidéo "djadja" (rire sur les attentats en France "attentats par ci, attentats par là" sur une chorégraphie...) n'aurait pas été sur le sujet terroriste.

    Bilal Hassani @GrdJournal                                 Bilal Hassani @FranceLibre2
    Serieux parlez pas                                                      @lemondefr
    comme ça de Dieudonné alors                            que êtes vous stupide?le crime
    vous aller chercher Vos Infos                                dans les contre l'humanité vient
    poubelles, apprenez la vérité"                                                      DISRAEL.           
    19:36 07/01/2014                                        
    13:35  22 août 2014
    "Bilal Hassani
    En vrai je suce tout les mecs de
    france a part les noirs, ca me repugne
    2:08 PM 10 janv. 2015"
    Résultat de recherche d'images pour "Bilal hassani tweets"
    Bilal Hassani
    sr daech c pas nn plus des
    mechants com le dis les média
    #Envoye Special
    9:39 PM 28 nov. 15

    Suite en cours - Merci de votre patience

    • Crédit source illustrations
    Arrière de la vue stéréoscopique Underwood de 1900 des Tombeaux des Prophètes, Vallon du Roi, Vallée de Kedron, Jerusalem, Palestine (en six langues, anglais, français, allemand, espagnol, hongrois, russe)



    • Fondamentaux de ce journal ethno
    ¡Féminicides! http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html
    Chiffres, estimations et recensement. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/combien.html

    http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/be/
    Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr " le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD © Christine Gamita Tous droits réservés illimités international - Unauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde http://susaufeminicides.blogspot.fr " with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest, the author’s permission is required. Il est essentiel lors de toute utilisation de cette production ou partie de cette production de préciser la source : le lien et l’auteure de l’article, ponctuation adéquate encadrant la citation -entre guillemets- et dans son contexte, sans distorsion ni manipulation ( article L122-5, du code de la propriété intellectuelle) . La permission formulée et explicite de l’auteure est également exigée. De la même manière, concepts, termes et approches empruntés à l’auteure du blog doivent être mentionnés comme tels- références adéquates. En vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible.’  Unauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required.Castellano Castellano(España) Català Dansk Deutsch English Esperanto français Galego hrvatski Indonesia Italiano Lietuvių Magyar Melayu Nederlands Norsk polski Português Português (BR) Suomeksi svenska Türkçeíslenska česky Ελληνικά русский українська العربية 日本語 華語 (台)