vendredi 30 mars 2012

Prostitution enfantine au Brésil, et pas seulement

Si les femmes n'y étaient pas enfouies, les gosses n'y seraient pas mêlés http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html
Pain de sucre © Guillaume Thibault août 2006
"On rend service", le proxéneur* aurait toujours le beau rôle avec le proxénète qu'en retour il s'agirait même de remercier ? Ce billet grossit de la tolérance proxénète qui entraîne des nationalités et ethnies qui n'étaient nullement pourvoyeuses, les tziganes bulgares, à arguer des vertus humanitaires du servage sexuel. http://www.sudouest.fr/2015/10/08/les-clients-de-jeunes-prostitues-a-la-barre-2147871-2780.php

Joker juridique pour féminicide aggravé en réunion <==> Viol collectif féminicide de Rio à Créteil -

Niveau alphabétique ? La Belgique à peu près au niveau du Brésil- Les bernées victimes condamnées (au Maroc pour jeux sexuels ! faut pas jouer avec son minou, minette !), ce sont des folacres, nom d'un frolic, et l'agresseur féminicide reste relax... Les filles passent à la caisse au Maroc http://ibergag.com/un-ex-journaliste-belge-juge-lundi-pour-tourisme-sexuel-avec-des-mineurs-au-maroc/http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/798215/18-mois-avec-sursis-pour-le-journaliste-touriste-sexuel.html

Revenons au 30 mars 2012 - 
"Un jugement choquent prononcé par la cour suprême donne toute latitude aux violeurs Index AI : PRE01/170/2012 - L'acquittement, prononcé par la Cour suprême brésilienne, d'un homme accusé d'avoir violé trois fillettes de 12 ans au motif qu'il s'agissait, semble-t-il, de « travailleuses du sexe » est un affront scandaleux aux droits les plus élémentaires, et il n'a pas sa place au Brésil aujourd'hui, a déclaré Amnesty International. Ce jugement est venu confirmer des décisions précédemment rendues par des tribunaux de l'État de Sao Paulo, où la plainte initiale a été déposée. La défense a affirmé que les trois fillettes étaient des « travailleuses du sexe » et donc consentantes. Aux termes du Code pénal brésilien de 2009, un rapport sexuel avec un mineur de moins de 14 ans constitue une infraction dans tous les cas de figure. « Le viol n'est jamais de la faute de la victime. Ce jugement choquant donne ni plus ni moins son feu vert aux violeurs. En outre, s'il n'est pas cassé, il est susceptible de dissuader d'autres victimes de violences sexuelles de signaler ces crimes », a indiqué Atila Roque, directeur de la section brésilienne d'Amnesty International.  « Il est extrêmement inquiétant que les garanties de protection prévues par la législation brésilienne dans des cas tels que celui-ci n'aient pas été mises en œuvre. » « Amnesty International se félicite que le gouvernement ait demandé qu'un recours soit formé. La justice brésilienne doit veiller à ce que les victimes de ce crime odieux soient pleinement protégées et à ce que les agresseurs présumés soient poursuivis. Le viol est une atteinte grave aux droits humains, dans toutes les circonstances. » http://www.amnesty.org/fr/for-media/press-releases/brazil-outrageous-supreme-court-ruling-gives-green-light-rapists-2012-03-30
http://www.amnesty.fr/Presse/Communiques-de-presse/Amnesty-International-nomme-un-directeur-pour-son-nouveau-bureau-au-Bresil-4006 
http://www.amnesty.fr/Presse/Communiques-de-presse/Amnesty-International-nomme-un-directeur-pour-son-nouveau-bureau-au-Bresil-4006 

Posée l'excuse sur la table -oui, j'ai toujours aimé jouer au tarot au lycée ; enfin, plutôt au "cani" de la place de Tournon sur Rhône- qui n'est pas "tabula rasa" en féminicide non plus. Faisons tout d'abord un sort à cette expression impropre qui n'est pas souhaitée par majorité des prostituées, mineures comme majeures, sans regarder dans le marc de café. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2010/07/abolition-sans-concession-de-la.html

Quelques mois entre l'arrêt ci-dessus et Créteil et son triste verdict du 10 octobre 2012, en la veille du Jour International des Filles, comment on les renie, et les prépare : Allez les poulettes, circulez au lieu de racoler dans la cité ! Le Parquet a fait appel -Pour la première fois de ma vie, j'ai envie de le cirer ! Je vieillis, on dirait. http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/apr%C3%A8s-le-verdict-de-cr%C3%A9teil-nous-exigeons-une-r%C3%A9ponse-politique-contreleviol?utm_campaign=autopublish&utm_medium=facebook&utm_source=share_petition&utm_term=11642750

Infuriated http://jezebel.com/5951110/the-verdict-in-frances-teenage-gang+rape-trial-will-probably-infuriate-you
Vous allez me demander le rapport entre les deux. Il tient à un fil. Dans ce cas, celui de Fontenay-sous-Bois, avocats et leurs clients ont fait passer les victimes mineures pour des prostituées, alors que, dans le précédent à Rio de Janeiro, on les oblige à le rester.

De 7 à 77 ans - La prostitution sans âge, ni nationalité, privilège de quelques uns, en toute connivence phallocrite, tolérance générale de coutumes.

http://www.afpssu.com/ressources/la_prostitution_de_mineurs_a_paris___cabinet_anthropos.pdf
& florilèges http://www.scoop.it/t/prostitution-des-enfants-et-adolescent-e-s-french-english?hash=f16313b0-5d2c-4598-b418-df695127c200

‎"Chaque année, deux millions de filles de 5 à 15 ans mises sur le marché du sexe" - Mais taisez-vous donc, vous voyez bien qu'elles sont libres de leur consentement- voir http://www.facebook.com/photo.php?fbid=475276122514789&set=pb.184599864915751.-2207520000.1356709167&type=3&theater

Quant aux temps où la légalité encadre la coutume patriarcale phallocrate, l'histoire en reste prolixe http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/viols-feminicides-japon-etc-dedommagez.html

En tout cas et en ce qui concerne la décision de Cour suprême brésilienne, qui a ému Amnesty international Brésil, il s'agit d'en décrypter le statut de quelconque contrat et engagement d'usage de sexe pour objet -ce qui parait de plus même que de consentement- Où l'on voit comment, ils mettent de côté toute possibilité de poursuivre pour viols féminicides prostitutionnels puisque... contrat il y aurait ! Psss psss, entre nous, si cela arrive aux petites filles, imaginez comment cela va tomber sur la tête des grandes... ! Et allez voir plaider le contraire, une fois que la messe est dite.

Sexualité exclusivement autour de leur phallus - Mais tout de même, dire que recourir à la prostitution enfantine serait de la sexualité, alors que ce n'est que pédocriminalité féminicide, vous y allez fort - Déjà que femmes faites ou défaites, l'on ne voit pas l'ombre d'une sexualité. Du sexe celà, surement pas, parce que le sexe c'est bon et c'est gratuit et généreux ! "Parler sexualité" ne serait parler que d'une restreinte masculine jouissance unilatérale éjaculatoire. Contraignante, exigeante, glorieuse, invasive ? C'est considérablement se réduire. Tout le monde finit en partie congrue.

Où sont les farouches citadelles imprenables ? Les épouses en chemises intouchables ? Qui auraient raison de recourir à des doublures ? Le recours à la prostitution n'est qu'expression amputée de la sexualité masculine, déformée, limitée au dégoulinement phallique mais, remarquez, paresseuse qui ne se veut pas fatiguer à tenter de séduire... Payer une misère. Ils évaluent à peu leur propre jouissance. Déprécient leur éjaculation à bien peu. Des "glandus", quoi.


Phallocrates de tous les pays, unis, voient les fillettes comme des femmes parce que dans les pays chauds, formées plus jeunes - "- Mais voyons où avez-vous vu que c'étaient des petites filles ?", dira machiste & cie "- Mais enfin, cette fille me désirait !", "Elle a tout fait pour m'allumer", "Vous avez vu la tête de son derrière qui me nargue ?" Oui, oui, vous ne rêvez pas. Parce qu'en plus ils se la jouent... C'est la faute des gosses à qui tout apprend à se coller au stéréotype le plus aigu de ce que représente la féminité pour les clients... et pour les hommes qui en convainquent leurs femmes tous les jours ; bien assistés en cela par l'industrie de chirurgie esthétique du pays. C'est que cela rapporte à l'économie nationale, crédit à la consommation, banquiers aux aguets.

Mais surtout, grande leçon de ce que le travail prétendu lie par une sorte de contrat, de convention qui met en condition de devoir y passer, pour deux raisons. De "conditionnalisme*" et d'essentialisme que par nature les filles servent à ça, ou ce qui en tient lieu ! Enrobé du déterminisme que la prostituée à disposition, serve de son organe sexuel et attributs, dusse plier quoiqu'il advienne (même à ne pas se protéger au fond des bois, condom banni par certains - pardon erreur géographique de ma part, il n'y a pas de forêt dans les bidonvilles) ! Et je parierais même que ces fieffés phallocrites* vous diront même qu'ils font le bien, et donnent à manger à cette pauvre enfant pauvre qui doit nourrir pères et mères et fratries.

Ah, ces grands seigneurs, que de générosité. Ah, là elle est redevenue "infans" à qui l'on doit protection ? Mais la protection, petite fille, cela se paye au gentil monsieur qui veut s'essuyer sur toi en contrepartie. 
Somme toute, tout le bénéfice de la légalisation réglementarite* de tolérance, d'accommodation, de connivence d'encadrement d'asservissement sexiste et misogyne, hypocrite, paternaliste. Servitude volontaire des petites filles, des enfants, comment osez-vous les justifier ? Le rouge devrait vous monter à l'âme ! http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/etienne.html 

De nuisance à autrui pour moitié du monde qui n'est pas à classer au rang des "consommables". Ils exercent leur liberté de bourse à notre détriment à toutes, à l'ensemble des êtres humaines. Même celles qui s'en défendent. Voyez donc l'article IV de la Déclaration Universelle de 1789 qui dit que liberté dans la limite de nuire à autrui. Moi, je suis autrui.


Pour le surplus, je vous laisse libres d'analyser le déni de justice. C'est trop facile, tout quidam y parviendra.

Nota bene - Plus la prostitution est légalisée et encadrée, moins l'on peut retirer du trottoir les jeunes, très jeunes filles et les garçonnets, et moins la prostituée de base peut bouger le petit orteil... Par contre, pour les amibitieuses, bien associées, voie royale. Logique, toutes mises en coupe réglée pour servir Monseigneur phallus et les avatars qui se parent de discours philosopheux. Philosofaux.

A toutes ces belles dames et beaux messieurs qui se piquent de théories (pour les prouver de force ?) qui ne répondent jamais sur le mécanisme de permission prostitutionnelle dont il est impossible de protéger les moins de 18 ans du moment qu'il y a tolérance ou légalisation -

Impossible également de protéger les prostituées à la base qui finiront en coupe réglée par le petit chef ! Prônée la liberté de choix individuel liberticide de toutes. Sans choix ou de mauvais choix "drivés" par le conditionnement et la pression sociale. C'est la prostitution qui est à abattre. Out "female trafficking" volontaire comme involontaire ! 
http://womanstats.org/data/images/map3.3trafficking_compressed.jpg

Sans oublier que parmi les vases communicants, l'on connait bien celui de l'esclavage sexuel de traite qui déverse dans le servage sexuel de prostitution. Une fois libérée du traiteur, où voulez-vous qu'elle aille ?
BRASIL: INDIGNANTE FALLO DEL TRIBUNAL SUPREMO DA LUZ VERDE A LOS VIOLADORES - La decisión del Tribunal Supremo de Brasil de absolver a un hombre acusado de violar a tres niñas de 12 años, alegando que al parecer se trataba de "trabajadoras sexuales", constituye una escandalosa afrenta a los derechos humanos más básicos y no tiene cabida en el Brasil de hoy en día, ha manifestado Amnistía Internacional. La decisión confirmó fallos dictados previamente por tribunales inferiores en Sao Paulo, en donde se presentó la denuncia inicial. La defensa afirmó que las tres niñas eran "trabajadoras sexuales" y que, por tanto, las relaciones habían sido consentidas. Según el Código Penal brasileño de 2009, las relaciones sexuales con una persona menor de 14 años se consideran delito en todas las circunstancias. “La violación nunca es culpa de la víctima. En realidad, este escandaloso fallo da luz verde a los violadores, y, si se mantiene, podría disuadir a otras personas supervivientes de abusos sexuales de denunciar estos delitos", ha declarado Atila Roque, director ejecutivo de Amnistía Internacional Brasil.“Es sumamente preocupante que no se hayan aplicado las protecciones establecidas en la legislación brasileña para casos cono este." "Amnistía Internacional acoge con satisfacción la noticia de que el gobierno va a pedir que se presente un recurso de apelación. La justicia brasileña debe garantizar la plena proteccion de las víctimas frente a este atroz delito y el procesamiento de los responsables. La violación constituye una grave vulneración de los derechos humanos en todas las circunstancias." Región América País Brasil http://www.amnesty.org/es/for-media/press-releases/brasil-indignante-fallo-tribunal-supremo-violadores-2012-03-30

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. Malheureusement tout ce que j'écris dans mon blog pour que ça arrête de craindre craint !
      C'est du même tonneau que les codes pénaux qui permettent à l'agresseur de prétendre réparer le viol féminicide par le mariage forcé féminicide ! Voir par ex. 475 Maroc, 522 Liban, 277 Tunisie...

      Supprimer