lundi 5 mai 2014

"Bride" écossaise

"Après avoir étudié la condition des femmes dans tous les temps et dans tous les pays, je suis arrivé à la conclusion qu'au lieu de leur dire bonjour, on devrait leur demander pardon"
Alfred de Vigny (1797-1863)

Avant-propos - Définition des féminicides : http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html
Extraite de http://www.vanityfair.fr/culture/art/diaporama/propagande-droit-de-vote-des-femmes-en-images/6404#propagande-droit-de-vote-des-femmes-en-images-26
Ou la liberté des femmes du monde ? Il se dit que l'histoire est toujours écrite par les vainqueurs ; en tout cas, l'on peut remarquer que toujours la représentation générique reste un homme même dans nos modernes musées. Les simplifications et typifications actuelles restent habiles à nous oublier. Pourtant...

A propos de cette caricature sur les suffragistes (pas de houppette qui tienne), vous aurez remarqué au passage que bien évidemment toute femme, leur mère, soeur ou fille, se servant de son intelligence et exigeant d'entrer en voies politiques serait laide et acariâtre. 
Lorsque des intellectuelles féministes, ou tout du moins des femmes instruites, manifestaient pour obtenir le droit de vote, la bride écossaise n'était pas loin à l'horizon. Souhaits goguenards et méprisants de cette caricature contre les suffragistes qui ne demandaient pas la lune mais seulement le droit de vote... Cela parait tout à fait délirant aujourd'hui quelques décennies plus tard. Mais suis-je donc distraite, oh femme que je suis-je. Vous ne savez pas encore qu'est-que cette pratique peu glorieuse tout aussi démentielle. 

En découvrant l'expression "bride de la mégère", je crus tout d'abord à un nouvel ornement, une parure ou des rubans, voire à un masque théâtral. Je dus vite déchanter en l'absence de tout choeur. Muselées au figuré comme au propre.

Tout un théâtre du tragique féminin, dindes de la farce ou dindes farcies, dindes insoumises... femmes adultères, sorcières, mégères. Les dindes sont muselées.

Sales usages passés sous silence !? "bride de la mégère" citée p. 278, Le Charivari: actes de la table ronde organisée à Paris, 25-27 avril 1977 par l'Ecole des hautes études en sciences sociales et le Centre national de la recherche scientifique, Jacques Le Goff, Jean-claude Schmitt, 27 Avril 2001
16th-century Scottish branks -Kelvingrove Art Gallery and Museum
Moyen de preuve du "Jugement de Dieu" - L'ordalie tranche la preuve... dont l'on a nombre de relations à Mari. http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/crai_0065-0536_1958_num_102_4_10967

Par l'eau. http://ledroitcriminel.free.fr/dictionnaire/petites_histoires_et_illustrations/ordalie_jugement_eau.htm

Par le feu. http://fr.wikipedia.org/wiki/Ordalie
http://blogs.forteana.org/node/112
http://www.federalistblog.us/2012/03/cruel-and-unusual-punishment/
"The cucking-stool, or Stool of Repentance, has a long history, and was used by the Saxons, who called it the scealding or scolding stool." http://en.wikipedia.org/wiki/Cucking_stool
En tout cas, l'époux cocu punit...
Old-time punishments' by William Andrews. 1890 p 140http://www.archive.org/stream/oldtimepunishmen00andruoft#page/140/mode/2up
extrait de "Masque de la honte"
http://ru.wikipedia.org/wiki/%D0%9C%D0%B0%D1%81%D0%BA%D0%B0_%D0%BF%D0%BE%D0%B7%D0%BE%D1%80%D0%B0
La Germanie n'était pas en reste de tortures punitives. http://tudigit.ulb.tu-darmstadt.de/show/Za-150b-1884/0391 in http://fr.wikipedia.org/wiki/Torture

Illustriertes Unterhaltungs-Blatt: wöchentliche Beilage zum Darmstädter Tagblatt, Darmstadt, 1884


Mégères apprivoisées et d'autres bridées. Afin de réduire à merci la mégère, la "violente complaisance"... http://salon-litteraire.com/fr/william-shakespeare/content/1837029-la-megere-apprivoisee-de-shakespeare-resume

A tout prix faire taire la mégère, Μέγαιρα / Mégaira, "la Haine", une des trois filles de Gaïa au moins doit se taire devant l'homme... http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89rinyes
Maquillage Cassandre
http://projethomere.blogspot.fr/2010_12_16_archive.html
De son refus de céder,
"Apollon lui crache à la bouche, ce qui l'empêchera à jamais de se faire comprendre ou d'être crue, même par sa propre famille", la fille de Priam, roi de Troie réduite au bâillon. http://fr.wikipedia.org/wiki/Cassandre
Vente de femme
http://writingwomenshistory.blogspot.fr/2010/08/till-sale-us-do-part-history-of-wife.html
Coutumes proto-germaniques, à la même époque, les femmes étaient souvent vendues et l'on sait bien que "bride" se traduit fiancée. De bride à bridle... " http://en.wikipedia.org/wiki/Bride

Les hommes appelèrent longtemps le divorce de leurs voeux mais, en attendant se débrouillaient de son absence en vendant leurs épouses au marché. http://fr.wikipedia.org/wiki/Vente_d%27%C3%A9pouse_en_Angleterre

De par le monde... http://en.wikipedia.org/wiki/Wife_selling

En tout cas, parlant de fiançailles, il ne faisait pas bon refuser un époux, pouvant valoir la crucifixion à la rebelle - Les croix en thé, comme on le sait n'était pas affaire de quatre heures mais de punition romaine des droits communs, voleurs, assassins, etc.

Brider ou laissez la bride sur le cou, toutes les pratiques coexistent. Ainsi l'usage de la muselière viendrait d'Ecosse et date, semble-t-il du 16ème siècle, puis se répand en Britain, puis de l'autre côté de l'Atlantique ? http://en.wikipedia.org/wiki/Scold%27s_bridle
A branked scold in New England, from an 1885 lithograph - Engraving of a scold's bridle and New England street scene in A Brief History of the United States'' by Joel Dorman Steele and Esther Baker Steele, 1885 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/23/Scoldengravingalpha.jpg
Scold's bridle, Germany, 1550-1800 
http://www.sciencemuseum.org.uk/broughttolife/objects/display.aspx?id=5343
  • Usages anglo-saxons faisant branche
Anastasia
"Punishment for slaves. Painting of African person with neck shackled and mouth muzzled. Jacques Etienne Arago. Castigo de Escravos, 1839. English: Punishiment for slaves. Português: Castigo de Escravo. Museu Afro Brasil (São Paulo)" 
 
http://usslave.blogspot.fr/2012/03/story-of-legendary-icon-anastacia.html
Le Brésil contaminé par la bride, où depuis lors la dévotion à la tristement célèbre Anastasia perdure. http://www.afroriowalkingtour.com/saint-anastasia-pt.html

Ils suivirent donc les esclavagistes de la Couronne aux Amériques de mettre au pilori, "en branche", les esclaves récalcitrantes. http://en.wiktionary.org/wiki/brank

La bride (on emploie toujours le terme pour les chevaux) appliquée dorénavant en Amérique. Un abolitionniste britannique en 1789 produit la gravure d'organisation des navires de commerce, avec les petits corps masculins ; un artiste deux cents ans plus tard la reprend et met au centre une fleur de coton pour figurer les plantations où tués à la tâche.
Sans titre, acrylique de Malcolm Bailey (1947–2011), 1969
http://whitney.org/WatchAndListen/Artists?context=Artist&play_id=1217

  • XVIIe - Les esclaves irlandaises
Nulle n'ignore en féminisme qu'avant cela parmi les premières esclaves connues étaient les Slaves, race d'esclavon, terme si criant que beaucoup se refusent à l'entendre ?
Il n'y a pas qu'une couleur de peau dans toute la gamme existante qui compterait, et la notion de race humaine décidée par "les savants" au pouvoir, conseillers des princes, l'a brandie depuis des siècles en système. Ainsi, la traite transatlantique anglo saxonne s'ouvrit par l'esclavage des filles du trèfle (pas de pot... ) celles de la déportation irlandaise pour esclavage racial (vous allez en voir plus bas la preuve incontournable), les coutumes naviguent avec les hommes... L'on ne parle pas ici de l'afflux massif d'émigration du 19ème mais bien d'esclavage racial caractérisé du 17ème :
La traite irlandaise commença avec James II en 1625" -"au cours de cette décennie environ 52 000, pour la plupart femmes et enfants ont été vendues pour La Barbade et la Virgnie, avec quelque 30 000 autres Irlandais et Irlandaises emmenés pour vente sur place à meilleur gain. En 1656, Oliver Cromwell ordonna que 2 000 enfants soient embarqués pour la Jamaïque et vendus comme esclaves aux propriétaires anglais." " De 1641 à 1652, plus de 500 000 Irlandais ont été exécutés et 300 000 autres vendus en esclaves. La population irlandaise tomba de 1 500 000 à 600 000 en une seule décennie". = "the Irish slave trade began with James II in 1625"http://www.irishexaminer.com/ireland/100000-irish-children-sold-for-slavery-during-1650s-220980.html
A savoir que la crainte de classe d'être submergée selon le concept de "reproduction différentielle", relève bien d'un profond racisme de double eugénisme à la Galton de se vouloir débarrasser par la déportation de la population irlandaise de prétendue mauvaise lignée génétique, dite race, et pire invasive de l'intérieur par sa démographie en flèche... ?!

Fillettes irlandaises livrées aux esclaves africains car les métis, dits mulâtres, qu'elles enfantaient évitaient d'acheter de nouveaux esclaves noirs plus chers que les pâles et chétifs Irlandais ? Les condamnés à la déportation par les razzias tribales ne ramenaient pas de brousse des populations aussi épuisées que celles des campagnes où même le trèfle ne poussait plus... On peut supposer que cela participait de la dévalorisation des déportées. http://histoirerevisitee.over-blog.com/2014/06/la-traite-des-esclaves-irlandais-au-17e-siecle.html

La Royal african company s'en insurgea même du fait de cette tromperie commerciale qui réduisait ses profits et parvient en 1681 à une loi de l'interdiction "d'accoupler les esclaves irlandais et les esclaves africains". Les faits sont là racontés par les témoins du temps et mettent en échec le propos lénifiant d'historiens qui ont minimisé l'esclavage irlandais en "serviteurs sous contrat", qui ne fût le cas que tardivement, au XIXe. Traite monstrueuse excusées par l'expression "indentured servants" (endenture signée par des illettrés de toute façon exportés), minimisée, alors que le traitement des esclaves africains et ceux européens n'étaient pour le coup et en quelque sorte non discriminatoire... cf. Richard Ligon, Sean O'Callahan

Toute l'astuce aura consisté, afin d'enterrer ses infantes et leurs parents, à les faire paraître -probablement pour faire passer la pilule de marchander des Chrétiens ?- en tour de passe passe autres que marchandises, alors que subissant le même sort exactement à la différence de leur prix déprécié jusqu'à dix fois, du fait de la fascination des lettrés pour les moeurs antiques :
"tradition historiographique modernecet article ne traite que des esclaves-marchandises (forme qualifiée de chattel-slavery par les auteurs anglo-saxons)" wkpdia Esclavage en Grèce antique http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/593782
Harper's Weekly illustration - "Irish Iberian" et "Negro" comparés à l' "Anglo-Teutonic)" supérieur - par H. Strickland Constable - [1] Drawing by: H. Strickland Constable. 1899, Ireland from One or Two Neglected Points of View http://www.nde.state.ne.us/SS/irish/unit_2.html


On ne peut ignorer donc le dogme de l'"anglo teuton" supérieur, les maîtres anglo-saxons autrement dit... Toujours, les savants proches de l'aristocratie gouvernante établirent pour arranger leurs chefs et complices, féodaux, barons et sachems, que de races faits les peuples.

Bathilde d'Ascanie oubliée ?  Une esclave libérée, Mérovingienne, sera la première au VIIe siècle à tenter la désesclavagisation* mais sans succès, elle n'était que reine franque... http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/10/femmes-politiques-feministes.html

-A propos de racisme, il faut signaler qu'il n'y avait pas unanimité à voir James Dodd, anthropologue écossais, qui s'insurgea contre le mépris raciste des pygmées ; ce serait donc que certains avaient conscience du racisme déjà, au sens moderne du terme ? L'esclave, le slave très différent à première vue, est le sauvage en dessous à contraindre et civiliser. Silvia Sebastiani, La querelle des corps. Acceptions et pratiques dans la formation des sociétés européennes, L’orang-outang, l’esclave et l’humain : une querelle des corps en régime colonial, 11, 2013http://acrh.revues.org/5265 -

On ne le sait que trop bien que ce petit monde créa pour se justifier toujours plus avant le racisme scientiste, l'anglo-teutonique (dit de nos jours anglo-saxon) se considérant de la race supérieure.

Les métis des Barbades et autres lieux américains sont très certainement nés de ces petites mères irlandaises mais quel des experts note et souligne cette ascendance, aucun car seul le clan patriarcal africain parait prégnant !? https://fr.unesco.org/womeninafrica/experts
Engagés irlandais, ancêtres de Barack Obama, président élu des Etats-Unis d'Amérique
http://www.irishcentral.com/roots/genealogy/Obamas-Irish-ancestor-gets-a-headstone-after-136-years.html
Finalement, le président US actuel, Barack Obama, serait-il doublement issu de la fourche de l'esclavage britannique des Irlandais et de la côte orientale africaine, actuels Kenyansn, puisque ces aïeux ont été retrouvés. http://www.irishcentral.com/roots/history/irish-the-forgotten-white-slaves-says-expert-john-martin-188645531-237793261.html

Combien de femmes et de petites filles, esclaves d'entre les esclaves parmi des dizaines de millions personne ne s'en enquit ? http://www.slavevoyages.org/tast/assessment/estimates.faces

Pourcentage de personnes recensées irlando-américains
"aux Etats-Unis (34 millions) qu'en Irlande (4,2 millions)
http://thisisego.com/25-faits-peu-connus-propos-de-la-saint-patrick/


Ironie que leur patron Patricius « figure paternelle » soit un adolescent esclave anglais, élu saint protecteur bleu-vert de l'Irlande et des millions d'Irlandaises et leurs métisses essaimées en Amériques parmi les trente-quatre millions de personnes d'ascendance irlandaise, pourtant pas de photographies, pas de traces, évaporées les petites esclaves ? Saint-Patrick...


Le Portugal ouvrit la marche maritime à partir du continent africain et asiatique et trois siècles plus tard, Jacques 1er jusqu'à Cromwell trouvèrent l'idée adaptée d'en faire de même avec les îliens roux à son flanc perçues comme une race à détruire, prenant une précaution supplémentaire de les prétendre engagés ?

Ce qui de plus à terme servit la stratégie de tenter de couper les jarrets de la démocratie naissante aux rebelles Amériques, de fomenter des troubles entre esclaves blancs et noirs. Le tour déjà bien pris de jouer les uns contre les autres. Le même mécanisme repris pour faire rendre gorge à la république laïque bien assise, d'exciter les uns contre les autres, toujours par un empire en coulisse ?

Il serait utile de comprendre un jour et qu'il en soit répondu devant l'histoire, où est la solidarité de l'afroféminisme et de Creenshaw, entre autres, envers leurs aïeules ? Petites filles et femmes d'Eire violées dès le tout début de la traite triangulaire, nom d'un petit bonhomme, inconnues, invisibles, et pourtant la plupart des métisses américaines (qui s'ignorent pour certaines, ne se fiant qu'à leur peau très sombre) ont une petite Irlandaise dans leur arbre -Une grand mère toute rousse et en tout cas bien pâle, avec ou sans tâches de rousseur- mais elles l'ont oublié !?
http://www.gustavecourbet.org/Portrait-De-Jo,-La-Belle-Irlandaise.html
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/0b/Gustave_Courbet_-_Jo,_the_Beautiful_Irish_Girl_-_Google_Art_Project.jpg
  • "Slave" en anglais ne vient pas d'Eire
Provenant de régions du monde décimées depuis très anciennement par l'esclavage racial de la région slavonne où des esclavons y étaient enlevés. 

Du lat. médiéval, sclavusSclavini, peuple voisin des Bulgares, les Esclavons. Tellement réduites au silence, qu'il n'est fait mention que de celles qui méritaient d'être vendues en esclavage sexuel et que les peintres orientalistes ont reproduit toujours nues. Les blanches Circassiennes en haut de la liste des prix... Difficile de trouver des informations sur les femmes de toute contrée, esclaves qui ont du avoir leur content de punitions pendant l'esclavage très présent bien avant le VIIème siècle de la traite arabo-musulmane (de 652 à 1924, dizaine de millions), l'empire Byzantin, puis Ottoman, et la traite transatlantique négrière (env. 1506 -Lisbonne- à 1870, environ 10 millions d'esclaves africains). http://fr.wikipedia.org/wiki/Traite_arabe
L'acheteur vérifie la dentition de la captive au marché aux esclaves
Jean-Léon Gérôme 1866
L'infériorisation raciale systémique n'est donc pas soudainement apparue au 17e et seulement et contre uniquement, les Africains, subsahariens et du Nord, ou les Asiatiques.
A quelles fins, le négationnisme et racisme patents, lorsque l'on constate cet effort constant de faire croire que l'histoire de l'esclavage d'infériorité raciale systémique aurait commencé avec la traite triangulaire transatlantique. Inintelligibilité orchestrée à quelles fins... Malheureusement, cela continue à prétexter de tolérer le harcèlement sexuel endogame... protéger envers et contre la loi, en conseil aux femmes violées d'éviter de porter plainte contre les virils du clan. 
Désormais l'Europe a mis un coup décisif d'arrêt à l'esclavage, ce qui n'est aucunement le cas de l'Afrique et de l'Asie continuant des esclavages, toujours plus ou moins racistes... (voir Mauritanie, Soudan et les fillettes esclaves domestiques du seigneur et maître).


  • Pour revenir un instant à l'aphrodisme*
Peu de lieux où l'épreuve infligée au corps ne soit vivante, la torture pour mater, mettre à sa place sociale. Visage de jeune fille tatouée à l'épine à sa première menstruation... plaire, séduire, être placée. cf. p. 118. http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/hom_0439-4216_1973_num_13_3_367366

Et voilà que l'on ne peut que parler des canons de beauté que les maîtres promeuvent...

Les fillettes scarifiées sacrifient à l'aphrodisme de leur peuple.
  • Et maintenant ?

    "Un autre voyageur, le musulman danois Knud Holmboe, qui traversa le désert libyen italien en 1930
    apprit que l’esclavage était encore pratiqué à Koufra et qu’il pouvait acheter une esclave pour 30 livres sterling au marché du jeudi" 
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Esclavage_en_Libye
J'aurais aimé aller me coucher sur un point final historique mais malheureusement l'esclavage domestique, au sens littéral, des fillettes et des femmes de tous âges, continuent planplan... Finissons en de cages portables et ceux qui les délivrent doivent être protégés et soutenus et non pas incarcérés ! - IRA - Initiative pour la Résurgence du Mouvement abolitionniste (mauritanien) ; malgré l'abolition de l'esclavage en 1905 réitéré par décret en 1980
"La première fois que j'ai été violée par le maître, je ne portais pas encore le voile, j'avais 12 ans peut-être." M'Barka mint Essatim, 26 ans, issue d'une famille "privée de liberté depuis des générations", elle-même arrachée à sa mère à l'âge de 5 ans, est l'une des nombreuses esclaves mauritaniennes à avoir été libérée par Biram Dah Abeid."  https://abonnes.nouvelobs.com/monde/20141214.OBS7863/pour-les-maitres-violer-les-esclaves-est-un-droit.html
"L'esclavage classique perdure toujours aujourd'hui, bien qu'officiellement aboli dans tous les pays du monde depuis plus de 30 ans (la Mauritanie y a officiellement mis fin par décret le 5 juillet 1980). Certains auteurs font état de rumeurs concernant la persistance de marchés aux esclaves dans certains pays, notamment au Soudan et en Mauritanie (où l'on estimait qu'en 1994 11 millions d'habitants, soit 45 % de la population, sont esclaves) ou dans les pays du Golfe Persique" https://fr.wikipedia.org/wiki/Esclavage_contemporain 
Ne pas avoir été astreinte à porter le voile signifie simplement que la petite esclave n'a pas encore ses ménarches, qu'elle n'est pas nubile, qu'elle est imbaisable et ne rapportera pas.. ou qu'esclave de très bas ton.

Si la traite occidentale (traite triangulaire) a été abolie comme il se détermine par des cartes plus ou moins complètes, l'on estime à trente millions d'esclaves contemporains. Cependant, ce chiffre ne prend aucunement en compte l'esclavage domestique des petites filles et autres variantes féminicides, qui peuvent en tout s'évaluer selon le Comité d'esclavage moderne jusqu'à 200 000 000 d'esclaves en comptant les femmes.

Quant à la traite sexuelle féminicide de celle se transformant souvent en serves sexuelles qui admettent la contrainte et continuent d'en vivre- banalisée par l'industrie sexuelle à l'allemande avec usine proxénète de mise à disposition de filles (issues de la traite de tous les continents, Europe de l'Est, Asie, Afrique, pour grand nombre) à l'opposé de la position suédoise de protection des prostituées et de criminalisation des proxéneurs, aucune carte ne mentionne clairement la traite proxénète pornoprostitutionnelle.

La loi Taubira prendra toute sa mesure le jour où les filles seront totalement et systématiquement mentionnées de toutes les traites existant ou ayant existé, telle que celle des Islandaises, des "slaves", des Circassiennes (peuple disparu), Irlandaises, littéralement enterrées au monde !
Masque féminin au Sultanat d'Oman
http://www.pixter.axel-technologies.com/affiches-femme/1.html
Coutumes sectaires et toujours de brider les droits des femmes soumises aux diktats plus ou moins complaisants des pères & fils... http://www.michellincourt.com/2013/05/lapologie-du-voile-musulman/
http://www.michellincourt.com/wp-content/uploads/2013/05/tchador.jpg
Vous aurez noté qu'immense majorité des filles sont forcées sous régime de torture, voire de mort, à porter ces brides écossaises de forme orientale... dont il parait intéressant de savoir les petites et grandes histoires... http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/03/devoilez-vous-mesdames-une-fois-pour.html
  • Kilt écossais sur la tête, Nouvelles Suffragistes ?
La goutte d'eau qui fait déborder la vase des accommodements irraisonnables. Ou quand le voile intégral religieux devient seule identité reconnue, de jurement sectaire, il ne reste plus que les manifestations féministes de mules pour étriller le baudet !? A savoir que toutes votent sans pinaillements dès lors que présentés certificats divers et variés avec le juré craché c'est bien moi qui se présente et qui vote, malheureusement les citoyennes franches tête libre si elles ont le malheur d'avoir oublié leur pièce d'identité avec photographie sont remisées. http://www.journaldemontreal.com/2015/10/12/la-caricature-de-beaudet

Retour aux sources du kilt adapté en bâillon à triple entrée, symbolique, politique, physique, opposé aux droits des femmes ainsi qu'à la laïcité, les juges ayant finalement piétiné les deux au nom du frit spiche ? La liberté d'expression est cuite et revenue dans son jus, surtout à voir la mauvaise foi entière de ce khôl qui n'a rien de modeste ou pudique mais cela n'a pas à nous étonner provenant d'une affiliée fondamentaliste faufilée au Québec, qui avait déjà fait campagne pour le "naqab" en Australie portée par des ONG repérée et repérable (où elle fût mal reçue) et acceptée en grandes pompes le 12 octobre 2015 en citoyenne québecoise. 
http://www.therebel.media/tarek_fatah_reveals_radical_links
Photo: Patrick Doyle La Presse canadienne
Zunera Ishaq a défendu en Cour d'appel fédérale son droit de prêter le serment de citoyenneté le visage voilé.
http://www.ledevoir.com/politique/canada/450259/port-du-niqab-a-chacun-son-camp-electoral
Zunera Ishaq, pourtant connue comme activiste islamiste s'étant exilée d'Australie où elle n'était pas tolérée fait en sorte de faire loi au Canada, et les magistrats n'en ont cure ? Ou comment sont dévoyées les institutions judiciaires pour mettre en échec les systèmes constitutionnels démocrates par le biais d'associations culturelles et humanitaires islamistes... http://www.journaldemontreal.com/2015/10/16/la-femme-au-niqab-uvre-au-sein-dune-organisation-radicale
L'égalité transformée en passe droit pour les sectaires islamistes... La loi électorale modifiée en 2007 alliée à ce serment harnaché permet de piétine les droits des femmes et leur citoyenneté ; celles-ci protestent vigoureusement aux élections fédérales canadiennes d'octobre 2015. Suite à l'admission de ce serment de dissimulation identitaire en citoyenneté, des Québecoises se trouvent acculées devant la fin de non recevoir, afin de s'acquitter de leur devoir civique, à cacher leur visage !

A ce mensonge politique de la taqqya maquillée comme une berline volée répond une manifestation humoristique et pacifique d'ampleur : Le vote des visages couverts fait long feu et prouve l'inégalité instaurée entre citoyennes, il y a été prouvé brillamment par ses manifestantes et leurs soutiens qu'il n'y eût rien de plus facile que de voter en toute dissimulation grâce à une autodétermination et deux documents sans photographies, alors qu'il a été terriblement malaisé, voire impossible à des personnes âgées, handicapées, le visage ouvert ! 

"On a voté voilé, à Roberval, Lac St-Jean. Petite anecdote douteuse... nous nous sommes présenté au bureau de vote; j'étais voilé, seul; ma belle-mère et ma conjointe étaient en «civil». On m'informe de ce que j'aurais à faire (assermentation,etc), me demande de me découvrir, ce que j'ai refusé... aucuns problèmes; de l'autre côté, ma belle-mère et ma conjointe se débattaient comme des diables dans l'eau bénite parce que ma belle-mère n'avait que sa carte de vote, sa carte soleil ainsi que la carte d'hôpital que ma conjointe a brandit pour prouver l'identité de celle ci, malgré sa carter avec photo! Ils lui ont refusé l'accès au bureau de scrutin, disant qu'elle devait prouver son identité!!!! moi, de mon côté voilé... j'en avais déjà terminé...
En beau fusil, nous sommes retourné chez moi; ma belle-mère a repris mon accoutrement et est retourné voter, voilée jusqu'au bout du nez et... sans dire un seul mot; elle a pu enfin voter!!!! 
Il y a de quoi qui ne fonctionne plus dans ce système !!!"


Un exemple entre milliers d'autres repris de la page des témoignages citoyens du mouvement de protestation https://www.facebook.com/events/877113895677205/

Quoi de plus citoyen que de tester l'organisation des élections ; et avec autant d'inventivité démocratique et de soutien à l'égalité des sexes de toute femme ? Les femmes ont relevé le gant car elles se souviennent de ce que leur firent subir les précédents prêtres.

Lorsque permis 
à des sectaires de voter le visage caché entérinant une aberration à plusieurs niveaux, qui fait passer une religion entière pour des boeufs et les femmes pour des impures à cacher, les Québecoises se révoltent avec humour et se font gardiennes de l'honneur de toutes les musulmanes et de toutes les femmes en revisitant le suffragisme. Voilà donc qu'en riant ces citoyennes éclairées viennent de démontrer brillamment l'inanité politique de ces croyances absurdes flirtant avec la xénophobie (de xenia étranger en grec ancien) et le racisme de la meute de Tartuffe inclusifs des sectes mais exclusifs des femmes du cru (de l'autochtone aux métisses de deux continents) qui voudraient les culpabiliser. Afin de leur éviter d'ultérieurs déboires, rappelons définitivement ce que 


- la cage, dite niqab, frumka ou burka n'est pas toujours marque de xenia ;
- n'est jamais signe de race humaine*
       - jamais un tissu signant l'impureté native des femmes n'est un organe,
       - jamais une origine géographique ou nationale n'est non plus race,
       - une croyance, secte ou religion n'est pas non plus une race,
- n'est jamais marque de religion mais seulement d'une secte fondamentaliste littéraliste islamiste.

Mais si vous voulez à tout prix maintenir encor le parler-vieux (français) en utilisant l'archaïsme de race à la place de peuple, notez bien aussi que ce manteau ou cette cape n'est pas marque de femmes du peuple mais plutôt des nanties soit des concubines du messie... Et pour cause et il est bon de le rappeler encore et encore, les races humaines n'existent pas et ses sous groupes biologiques ne sont pas des races. cf. MIEL http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/02/index-illustre-bal-feministe.html

En plus de xénophobie et racisme, seraient-ils misogynes, et incultes en droits fondamentaux de la personne de sexe féminin ? Tel est pris qui croyait prendre.
Marché aux esclaves, Gustave Clarence Rudolphe Boulanger extrait de http://ahlemb.mondoblog.org/2014/08/13/chapitre-5-mourad-rais-les-folles-histoires-oudayas/
Post-scriptum de dernière minute avant de rejoindre mon pageot peu pieux... Inenvisageable - Sans en percevoir encore l'enjeu profond, les nouvelles suffragistes viennent de mettre le doigt sur un abcès induré : Le problème grave à défaut de l'identité administrative certaine et vérifiable en matchant le visage plein et infalsifié. Il faudrait vivement se souvenir qu'avant, il n'y avait que des registres paroissiaux, toute citoyenne passait donc par la case curé au saut de la couche, puis la Révolution des Lumières vint donnant un statut de citoyenneté par l'Etat-civil de garantie d'Etat- Qui veut détruire l'Etat et le droit national, détruit l'identité administrative, ainsi plus de droits, ou droits à géométrie variable, selon que tu es plus ou moins influent... L'on a déjà connu cela en féodalité, qui seraient les seigneurs cette fois, si l'on se laissait abuser !

De cet épisode historique, l'on ne peut que constater que désormais le féminisme et les féministes restent des remparts inexpugnables contre les remontées féodaliques*.

"... tendez l'oreille.. " Frantz Fanon - Pas de droit des femmes aux commémorations - Comment ça les sous femmes slaves (sous race comme l'irlandaise) n'existaient pas aux côtés des sous femmes noires ? La sourderie continue ? Memorial act bancal, en plus que la langue anglo saxonne soit choisie, alors que parmi les premiers et plus féroces, en plus, l'aveuglerie... Duperie et drame du féminiscisme*.

Comment l'américanoblack feminism us a t il pu ignorer ses mères irlandaises ? Réparer financièrement, physiquement matériellement, c'est curieux de ne le faire qu'en oubliant et les auteurs et la plus grande partie des victimes, enfonçant encore plus avant l'injustice ? A quoi cela rime ? 

Restons dans l'attente d'un grand "Musée de la slavitude" qui étudie de très près, sous l'oeil du féminisme, et n'oublie aucune gestation des systèmes esclavagistes (mentionnant au moins celles qui lui donnèrent son appellation, quand on peut le plus, on peut le moins), les pratiques redoutables (Verdun, officine de castration) et figures marquantes qui la combattirent ; comme comprendre comment Bathilde la franque (650) ne trouva pas d'héritiers à l'abolition de l'esclavage avant le XVIIIe des Lumières, alors aussi que depuis 652, l'Afrique noire était pillée de ses hommes et enfants par contrat, ou que la triangulaire débuta comme on le voit ici par les ventes d'Irlandaises et de leurs petits... 

Christine Gamita, Ph. D., ethnologie
  • Fondamentaux de cet ethnoblognote
Tout usage toile ou papier hors ce cadre sera passible de poursuites - Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD © Christine Gamita Tous droits réservés illimités international

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire