lundi 19 août 2019

Auguste anonyme

"Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant."
Pythagore
Massif de rosiers Eglantyne® nom d'enregistrement  'AUSmak', synonyme 'Eglantyne Jebb', rosiériste David Austin, 1991[Illus. 1]
Pas de place, de rue, d'avenue ou d'école à Paris pour Eglantyne la mère des Droits de l'Enfant ?!

Nous rédigeons ce billet en en son honneur, Eglantyne Jebb, née le 25 août 1876, elle qui ne figure nulle part en bonne place, bien qu'elle en soit la rédactrice.[1
"Préambule Par la présente Déclaration des droits de l'enfant, dite déclaration de Genève, les hommes et les femmes de toutes les nations reconnaissent que l'humanité doit donner à l'enfant ce qu'elle a de meilleur, affirmant leurs devoirs, en dehors de toute considération de race, de nationalité, de croyance. Article 1 L'enfant doit être mis en mesure de se développer d'une façon normale, matériellement et spirituellement. Article 2 L'enfant qui a faim doit être nourri ; l'enfant malade doit être soigné ; l'enfant arriéré doit être encouragé ; l'enfant dévoyé doit être ramené ; l'enfant orphelin et l'abandonné doivent être recueillis et secourus. Article 3 L'enfant doit être le premier à recevoir des secours en cas de détresse. Article 4 L'enfant doit être mis en mesure de gagner sa vie et doit être protégé contre toute exploitation. Article 5 L'enfant doit être élevé dans le sentiment que ses meilleures qualités devront être mises au service de ses frères.[2]
Il en est bien une qui mériterait en tout premier de figurer aux frontons et sur les plaques autour de l'enfance et de l'adolescence : Eglantyne Jebb, l'oubliée.[3]
"Ainsi, à peine soignée, elle s’investit dans une société de bienfaisance à Cambridge, dirigée par la mère de l’économiste Keynes, et développe à cette occasion déjà une approche plus scientifique que bien-pensante qu’elle relatera dans un ouvrage rédigé en 1906 : Cambridge : A Brief Study in Social Questions. On peut rapprocher cette étude de celle publiée par Charles Booth London Life and Labour ou des travaux menés en France par Frédéric Le Play. Déjà elle y fait valoir la théorie que seule l’éducation permet d’assurer aux plus défavorisés une véritable ascension sociale."[4]
Eglantyne Jebb at her Save the Children desk, c.1921[Illus. 2]
"En 1922, elle élabore une Charte de la protection mondiale de l’enfance (World Child Welfare Charter) énonçant quelques principes qu’elle considérait être les droits fondamentaux de chaque enfant. Elle fait parvenir son texte à la Société des Nations (SDN) à Genève en indiquant : "Je suis convaincue que nous devrions exiger certains droits pour les enfants et œuvrer vers une reconnaissance générale de ces droits.""[5]
Une auteur éminente tout autant que le fût Olympe de Gouge, mais moins ancienne. Qui ne connaît la Convention des Droits de l'Enfant (CIDE), assise sur la lettre que celle-ci adressa en 1923 à la Société des Nations.[6]

Résultat de recherche d'images pour "declaration de geneve 1924"
Extrait trouvé sur[Illus. 3] 
"Le 26 septembre 1924, la Société des Nations (SDN) adopte cette déclaration, sous le nom de Déclaration de Genève.
Ces jours, il est fait cas d'établissements marrainés à la rentrée 2019 par des femmes influentes. Y ont été retenues des femmes engagées, deux musiciennes, une ethnologue, une avocate.


héritier franklin makeba halimi
Françoise Héritier, Aretha Franklin, Myriam Makeba, Gisèle Halimi[Illus. 4]
Je serais de l'avis tout d'abord de ne nommer que des femmes entrées dans l'Histoire par leur trépas, et dépassées quelques années les évènements historiques et bouillonnements sociaux.
Et surtout, pourquoi attendre à faire parité en appellation ? Comme de même suggestion déjà faite pour les voies, pair aux femmes, impair aux hommes. Marions-les.

-Cela permettrait d'ailleurs aux couples savants comme les Curie, d'emblée de partir gagnant à deux et de ne pas être séparés, alors qu'ayant oeuvré en concours. Une belle solidraité que ces deux-là. Indestructibles.
  • 6 J 
A savoir, les noms célèbres portés par les établissements scolaires publics, environ mille cinq cents établissements aux noms républicains.  Jules Ferry, Jacques Prévert, Jean Jaurès... Le héros de la Résistance Jean Moulin, 390.
"Bon nombre d'autres résistants sont d'ailleurs dans le Top 100 des noms les plus courants, comme Jean Zay"Ci-gît, Saint-Joseph des écoles confessionnelles chrétiennes. Source Classement des noms des maternelles, primaires, collèges et lycées les plus donnés en France, public et privé confondus, à partir des adresses du ministère de l'Education.[7]
Changement de cap favorable aux honneurs attendus par des femmes marquantes. On décide de se rappeler des femmes valeureuses. Après les Collèges Jacqueline de Romilly, Germaine Tillon et Solveig Anspach, d'autres s'annoncent, alors pourquoi pas Eglantyne Jebb... ?
"Nous donnons désormais systématiquement des noms de femmes à tous les nouveaux collèges que nous construisons afin de contribuer à faire changer les mentalités. L’Histoire a également été façonnée par les femmes, et nos bâtiments publics doivent eux aussi en témoigner", Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental
Save the Children USA began with a hot lunch program for undernourished schoolchildren in Harlan County, Kentucky in rural Appalachia 1932. The result was an almost immediate rise in attendance and academic achievement. Photo Credit: Save the Children Archive 1932.
Eglantyne Jebb[Illus. 5] 
Signature d'Eglantyne Jebb sur la Déclaration de Genève[Illus. 6]
A l'heure où les mineures (règle de majorité, les filles sont plus nombreuses) ne sont toujours qu'insuffisamment protégées des malices malignes, il est temps de se rappeler de son oeuvre.

L'éducation est un des droits mais n'est pas les droits de l'enfant - Quant à rappeler Jean-Jacques Rousseau, nous rétorquerons qu'il s'agit d'être circonspectes car l'on peut difficilement parler d’élaboration de droits des enfants - S’agissant de violences éducatives sur les garçons, de la bonne volonté, des idées mais en actes tout contraire, alors que cinq fois père ? 
"Qu'il le regrette, qu'il le revendique en faisant référence à La République de Platon, qu'il en parle avec cynisme, un argument revient toujours : il valait mieux pour ses enfants qu'ils fussent laissés à d'autres plutôt que d'être élevés par lui ou par la mère de Thérèse. Malgré l'horreur de la situation des enfants abandonnés, c'était un moindre mal, comme il l'écrit à Mme de Francueil : « Non, madame, il vaut mieux qu'ils soient orphelins que d'avoir pour père un fripon. »” On sent bien à la lecture de l'Emile que le petit enfant (infans, celui qui ne parle pas) n'intéresse pas beaucoup Rousseau, pas plus qu’il n'intéresse les XVIIe et XVIIIe siècles. Les pages qu'il lui consacre sont peu nombreuses comparées à celles consacrées au puer, de deux à douze ans (42 pages pour le livre I contre 110 pages pour le livre II).« Il n'est rien de plus que ce qu'il était dans le sein de sa mère ; il n'a nul sentiment, nulle idée ; à peine a t-il des sensations ; il ne sent pas même sa propre existence. » E, p. 87. Dans le livre I, il affirme qu'il naît « stupide”"Ce que Rousseau souhaite est semblable à ce que Locke préconise dans ses Pensées sur l'éducation– sous le nom « esteem and disgrace », respect mêlé de crainte et de déshonneur.[8]
Christine Gamita

Sera en simultané sur SAF Auguste anonyme le 25 août pour fêter son anniversaire.
  • Notes de bas de page
[1https://www.wikidata.org/wiki/Q258887
[2http://www.toutsurlesdroitsdelenfant.fr/documents/declaration1924.pdf
[3https://fr.wikipedia.org/wiki/Eglantyne_Jebb
[4]  Corinne Nicolas, Eglantyne Jebb et les réseaux d'aide à l'enfance dans les années 1920-1930, Bulletin n° 20,  Le bulletin de l'Institut Pierre Renouvin », réseaux, organisations, société civile et politique internationale, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, automne 2004 https://www.pantheonsorbonne.fr/autres-structures-de-recherche/ipr/les-revues/bulletin/tous-les-bulletins/bulletin-n-20-reseaux-organisations-societe-civile-et-politique-internationale/corinne-nicolas-eglantyne-jebb-et-les-reseaux-daide-a-lenfance/
[5https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_des_droits_de_l%27enfant
[6https://www.humanium.org/fr/declaration-de-geneve-1924/
[7http://www.leparisien.fr/societe/ferry-hugo-ou-dolto-votre-etablissement-scolaire-a-t-il-un-nom-courant-28-08-2017-7219032.php
[8] Alexandra Barral, Jean-Jacques Rousseau et la violence éducative dans les Confessions et dans l'Emile, lundi 4 avril 2011, Rousseau studies http://rousseaustudies.free.fr/articleviolenceeducative.html
  • Crédits
Illus. 1 - La rose Eglantyne® créée en son honneur par David Austin, 1990
Massif de rosiers Eglantyne® http://www.roses-guillot.com/rosiers-718/rosiers-anglais-2145/2965-eglantyne.html
"Eglantyne' (enregistrée sous le nom 'AUSmak', synonyme 'Eglantyne Jebb') est un cultivateur de rosier obtenu par le rosiériste anglais David Austin en 1991https://fr.wikipedia.org/wiki/Eglantyne
Par Yoko Nekonomania — Flickr: Rose, Masako (Eglantyne®), CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=22826434

[Illus. 2Eglantyne Jebb at her Save the Children desk, c.1921

[Illus. 3] Extrait Déclaration de Genève http://derechosdelmenoreneducacion.blogspot.com/2017/11/la-declaracion-de-ginebra-sobre-los.html
[Illus. 4] Mosaïque de photographies des quatres personnes retenues pour les collèges de Seine-Saint-Denis, rentrée 2019/2020, Françoise Héritier, Aretha Franklin, Myriam Makeba, Gisèle Halimi


[Illus. 5] A son bureau de l'association créée avec sa soeur, Eglantyne Jebb à Save the children
http://ge.ch/archives/expositions/lenfance-en-archives/17-declaration-de-geneve



[Illus. 6] Signature d'Eglantyne Jebb sur la Déclaration de Genève
  • Fondamentaux de SAF journal cyberethnographique 
¡Féminicides! http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html
Chiffres, estimations et recensement. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/combien.html

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/be/
Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr " le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD © Christine Gamita Tous droits réservés illimités international - Unauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde http://susaufeminicides.blogspot.fr " with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest, the author’s permission is required. Il est essentiel lors de toute utilisation de cette production ou partie de cette production de préciser la source : le lien et l’auteure de l’article, ponctuation adéquate encadrant la citation -entre guillemets- et dans son contexte, sans distorsion ni manipulation ( article L122-5, du code de la propriété intellectuelle) . La permission formulée et explicite de l’auteure est également exigée. De la même manière, concepts, termes et approches empruntés à l’auteure du blog doivent être mentionnés comme tels- références adéquates. En vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible.’  Unauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required. Castellano Castellano(España) Català Dansk Deutsch English Esperanto français Galego hrvatski Indonesia Italiano Lietuvių Magyar Melayu Nederlands Norsk polski Português Português (BR) Suomeksi svenska Türkçeíslenska česky Ελληνικά русский українська العربية 日本語 華語 (台

Aucun commentaire:

Publier un commentaire