vendredi 20 janvier 2012

Séismes des viols de guerre et de paix

http://fr.euronews.com/2012/04/27/le-viol-comme-arme-de-guerre-le-combat-d-une-survivante/?fb_action_ids=254856837977482&fb_action_types=og.likes&fb_ref=.UMZf7hiyw9Y.like&fb_source=aggregation&fb_aggregation_id=246965925417366

Cesser l'horreur insoutenable des féminicides en temps de guerre comme de paix, du Congo à l'Inde, non, je ne mettrai plus jamais tant que continueront les féminicides le mot démocratie à côté de ces noms de pays. 
Et ce n'est que lorsque nous sommes "les femmes de" (propriété par laquelle l'on cherche à atteindre l'ennemi) et que le lignage de l'identité des lignées patriarcales qui est menacée que l'on déclare le viol féminicide en arme de guerre ! Je le déclare arme en paix aussi, moyen de coercition systémique dans les deux versions de la subordonnée. Serve ou esclave, elle a le choix.

Appelons à un Tribunal Pénal International des Féminicides - http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/08/salon-de-demoiselles.html 
Esquisse d'Agnès Stienne
http://blog.mondediplo.net/2011-02-14-Viols-en-temps-de-guerre-le-silence-et-l-impunite
Ayant ouvert fin 2011 mon blog à cause des petites filles qui sont les premières au front... Asie, Afrique, Europe... Demande simple : un tribunal pénal international contre les féminicides- Pas de tribunaux privés qui ne font que fragiliser les institutions, qui même si elles sont patriarcales peuvent être investies non ? On arrive en politique à remonter certaines bretelles...
Il faut parfaire cette prise de conscience - Instaurons l'interdiction formelle des féminicides en temps de guerre et de paix
 !

"Groupes rebelles", rebelles mais c'est leur faire grand honneur et s'ils étaient de décents rebelles iraient-ils passer leur hystérie politique sur les filles ? Il serait temps de faire la part des choses, non ? Le système patriarcal et ses règles de soumettre les femmes n'est jamais remis en cause - on se contente de croire que les viols féminicides auraient émergé depuis le capitalisme ? "La journaliste et activiste congolaise sous les menaces de mort de groupes rebelles qui perpétuent les viols et assassinats massifs de femmes..." http://www.publico.es/456807/las-empresas-son-responsables-directas-del-feminicidio-en-congo

Quand donc n'ont-elles pas été champ de bataille ?  

http://www.icrc.org/fre/films-terrain
http://www.afriquedocumentaire.com/article-congo-kinshasa-la-femme-un-champ-de-bataille-112394709.html

Le Temps, 16 avril 1919, p. 1, 5ème colonne
Pétition de cinq millions de femmes américaines contre les crimes commis par les armées...
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k243616n.image.r=am%C3%A9ricaines.f1.langFR
«Mais, franchement, répète-t-il, je ne comprends pas l’indifférence de la communauté internationale à l’égard des Congolaises… et des femmes de façon générale. Non, décidément, je ne comprends pas.» http://m.letemps.ch/Page/Uuid/f59292a6-3a39-11e2-9cad-fc9f12bb0a43/Viols_la_croisade_du_Dr_Mukwege 
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k243616n.image.r=am%C3%A9ricaines.f1.langFR
"Au Kivu, on vio
le et massacre dans le silence" 
LE MONDE |  • Mis à jour le 

Une accalmie avec la pâtée que se prennent les barbichus preneurs d'otages au Mali en guerre depuis longue date avec les pays d'origine des otages - Et ces messieurs de s'excuser, ben voyons, c'est la guerre... Et on n'est peut-être pas intervenu pour stopper les viols mais bon au moins, elles sont à l'abri pour un moment de cette épidémie-là... pas de l'autre de celle du viol féminicide au quotidien par temps de p... (non pas de pluie !) de paix.



Rappelez-vous comment le Mali se rappelait à nous par un SOS le mercredi 4 avril 2012 à 11 h 26 : "Hamadoun Diarra S O S Les rebelles continuent de piller et de violer les femmes (souvent sur la place publique de Gao)" Deux jours après tombe, encore une fois confirmation http://www.egalite-infos.fr/2012/04/06/mali-des-femmes-et-des-filles-enlevees-et-violees-au-nord-du-pays/ Vilain mois de mai au Mali http://www.maliweb.net/news/insecurite/2012/05/01/article,63939.html
De tout temps et en tout lieu. En paix, et en guerre. Seulement leur nombre varie, leur rythme. De suite ou pendant les grands tremblements, famines, épidémies, il y a toujours eu des vagues supplémentaires d'abus et de viols féminicides de préférence. Ce que j'ai découvert de moi même (car la presse minimise les faits) en temps de guerre en 1989 au Mozambique, que les petites filles sont violées puis, si elles sont emmenées, servent de filles de troupe à tous, en continu. Pourtant, ce n'est pas faute de reportage de guerre de grandes plumes.
"Des viols après le séisme" :
Pourtant, les viols de petites filles, de femmes, et de petits garçons étaient perpétrés avant le séisme. Ce n'est un phénomène nouveau ni concernant le viol féminicide, ni androcide, car, depuis bien avant notre ère, les violences féminicides se perpétuent dans toutes les sociétés et sur tous les continents, sans faiblir.

La preuve et la bonne nouvelle, qui n'en est plus une de nouvelle car cela fait bien longtemps que nous savons que les femmes résistent, et avec quel courage, pugnacité, détermination http://edition.cnn.com/2012/10/18/world/americas/cnnheroes-malya-villard-appolon-interview/index.html

"Justine Masika Bihamba, fondatrice emblématique et coordinatrice de la Synergie des femmes contre les violences sexuelles, au Nord‐Kivu, ciblée personnellement par les rebelles, a dû quitter le pays et se réfugier en Ouganda deux jours avant la prise de Goma. Une balle a été tirée sur sa maison dès l’arrivée des rebelles." http://femmesenresistancemag.wordpress.com/2012/11/27/urgence-pour-la-capitale-mondiale-du-viol/
Féminicide du viol d'enfants en RDC,
ça continue
Toronto 27 juin 2012, mobilisation contre le féminicide du viol en RDC qui détruit tous http://www.lemetropolitain.com/nouvelles.asp?nID=16661
La marche rouge
2011 - 52 fois plus de probabilité d'être violée qu'en Espagne - 75 % de congolaises violées http://www.elmundo.es/elmundo/2011/10/25/internacional/1319561510.html

Et depuis 45 du XXème, celui du Statut de Rome et de la Charte des Droits universels, avez-vous vu que l'on ait rétabli ou considéré les victimes des féminicides de viols des mâles guerres http://susaufeminicides.blogspot.fr/search?q=Japon#!/2012/02/viols-feminicides-japon-etc-dedommagez.html

Docteur Denis Mukwege, merci de dire l'indicible, cela doit vous coûter...- se battre pour que le flot de nos larmes portent l'interdiction de ces féminicides odieux et interminables devant le Droit  : "Discours aux Nations Unies 25/9/2012 du Dr. Denis Mukwege Excellences Messieurs les Ambassadeurs,
J’aurais voulu commencer mon discours par la formule habituelle : « j’ai l’honneur et le privilège de prendre la parole devant vous. »
Hélas ! Les femmes victimes de VS de l’Est de la RDC sont dans le déshonneur. J’ai constamment sous mes yeux les regards des vieillardes, des filles , des mères et même des bébés déshonorés.
Aujourd’hui encore, plusieurs sont soumises à l’esclavage sexuel ; d’autres sont utilisées comme arme de guerre. Leurs organes sont exposés aux sévices le plus ignoble.
Et cela dure depuis 16 ans ! 16 ans d’errance ; 16 ans de torture ; 16 ans de mutilation ; 16 ans de destruction de la femme, la seule ressource vitale congolaise ; 16 ans de déstructuration de toute une société. Certes, vos états respectifs ont fait beaucoup en terme de prise en charge des conséquences de ces barbaries. Nous en sommes très reconnaissant. J’aurais voulu dire « j’ai l’honneur de faire partie de la communauté internationale que vous représentez ici » Mais je ne le puis.
Comment le dire à vous, représentant de la communauté internationale quand, la communauté internationale a fait preuve de peur et de manque de courage pendant ces 16 ans en RDC.
J’aurais voulu dire « j’ai l’honneur de représenter mon pays. », mais je ne peux pas non plus.
En effet, comment être fier d’appartenir à une nation sans défense ; livrée à elle-même ; pillée de toute part et impuissante devant 500.000 de ses filles violées pendant 16 ans ; 6000000 de morts de ses fils et filles pendant 16 ans sans qu’il y aucune perspective de solution durable.
Non, je n’ai ni l’honneur ; ni le privilège d’être là ce jour. Mon coeur est lourd. Mon honneur, c’est d’accompagner ces femmes Victimes de Violence courageuses ; ces femmes qui résistent, ces femmes qui malgré tout restent débout.
Aujourd’hui grâce au rapport des experts des nations Unies , au Mapping report du haut commissaire aux droits humain des nations unies et beaucoup d’ autres rapports crédibles , plus personne ne peut se cacher derrière l’argument de la complexité de la crise .Nous savons donc désormais les motivations de cette crise et ces différents acteurs. Ce qui fait défaut c’est la volonté politique. Mais jusques à quand ? Jusques à quand devons nous encore assister impuissants à d’autres massacres ? Excellences, Messieurs les Ambassadeurs ; c’est avec une grande humilité que je vous dis qu'on a pas besoin de plus de preuve, on a besoin d’une action, une action urgente pour arrêter les responsables de ces crimes contre l’humanité et les traduire devant la justice. La justice n’est pas négociable on a besoin de votre condamnation unanime des groupes rebelles qui sont responsables de ces actes, on a besoin des actions concrètes à l’encontre des états membres des nations unies qui soutiennent de près ou de loin ces barbaries. Nous sommes devant une urgence humanitaire qui ne donne plus place à la tergiversation. Tous les ingrédients sont réunis pour mettre fin à une guerre injuste qui a utilisé la violence et le viol de femmes comme une stratégie de guerre. Les femmes congolaises ont droit a une protection à l’instar de toutes les femmes de cette planète. Vouloir mettre tous ces rapports crédibles dans le tiroir de l’oubliette sera porté une atteinte grave à la crédibilité de différentes résolutions des nations unies exigeant la protection des femmes en période des conflits et donc décrédibiliser toute notre chère institution qui pourtant est censée garantir la non répétition du génocide.
Les acquis de la civilisation reculent ; ils reculent par les nouvelles barbaries comme en Syrie et en RDC ; mais aussi par le silence assourdissant et le manque de courage de la communauté internationale.
Nous ne saurions pas taire la vérité car elle têtue, nous devrions plutôt l’affronter pour éviter de trahir nos idéaux .
J’ai l’honneur de dire que le courage des femmes VVS de l’Est de la RDC finira par vaincre le mal.
Aidez-le à retrouver la paix !
Je vous remercie. Denis Mukwege Médecin Directeur Hôpital de Panzi Bukavu-RD Congo

via Pour la défense des femmes violées massivement en RDC et de part le monde et grâce à Dossou Didier

Mais, oyez, oyez, bonnes gens, les explications des violeurs militaires en République Populaire du Congo en guerre, sont-elles différentes des explications des violeurs en tant de séisme, en tant de paix, en Europe, en Asie ? 

2006 - Evolution majeure dans le droit congolais et dans la reconnaissance de la souffrance des victimes Les viols systématiques et de masses sont, depuis le 12 avril, considérés comme des crimes contre l’humanité en République Démocratique du Congo. La décision du Tribunal militaire de Songo-Mboyo, une province du Nord, de condamner 7 soldats à la prison à perpétuité, marque une évolution majeure dans le droit congolais et dans la reconnaissance de la souffrance des victimes. http://www.afrik.com/article9725.html



Le Tribunal Pénal International pour la Yougoslavie et le tribunal militaire congolais ont ouvert la voie - L'esclavage sexuel et viols féminicides sont des crimes contre l'humanité.

"
La nuit c'était le pire. Les soldats étaient ivres, venaient et partaient avec une femme. Curieusement, quand nous revenions, noues ne parlions pas de ce qu'ils noues faisaient. Nous avions tellement peur que l'on sache ce qu'ils nous faisaient. Noues avons commencé à avoir peur de notre ombre. Mais notre silence parlait de lui même. ...Le viol, c'était pour noues torturer. Pour briser notre âme. Ils auraient pu me tirer une balle dans la tête, je ne serais pas restée là, avec cette douleur. Nous ne serons plus jamais les femmes que noues étions. Ils noues ont brisé l'âme. Sali le sang...  ... Je me demande. Ces gens n'ont pas de sentiment. Ils savaient parfaitement ce qu'ils faisaient. Ils n'étaient pas ivres ou .... Ils étaient très organisés. Ils nous vendaient. Nous étions leurs esclaves. ....Si la rivière pouvait parler, elle seule sait ce qui s'est passé ... si le pont pouvait parler, pour dire combien ont été jetées ... ils n'ont pas tué un enfant, ils n'ont pas tué dix femmes, mais des milliers. ... Aujourd'hui, nous allons à toutes les exhumations pour essayer de retrouver les femmes ..."  Viol, arme de guerre" documentaire de Sabina Subasic & Fabrice Gardel, 2001
http://www.viol-tactique-de-guerre.org/liste-de-films,192.html

12 ans après le procès "du camp des viols"de Foca (Bosnie), condamnation à des peines comprises entre douze et vingt-huit ans de prison, pierre blanche dans l'histoire de la justice pénale internationale. Pour la première fois, qualifié le viol de civils en temps de guerre de "crime contre l'humanité". Et en temps de paix, les hommes peuvent continuer, alors que le viol féminicide a toujours été le moyen de couper la lignée de l'ennemi ou du voisin, en temps de paix comme de guerre.


Il faut parfaire cette prise de conscience - Instaurons l'interdiction formelle des féminicides & androcides de féminicides assimilés, en temps de guerre et de paix !

Le Mali se rappelle à nous par un SOS le mercredi 4 avril 2012 à 11 h 26 : "Hamadoun Diarra S O S Les rebelles continuent de piller et de violer les femmes (souvent sur la place publique de Gao)" via http://www.facebook.com/groups/edwige.k/  Malheureusement, deux jours après tombe, encore une fois,  confirmation http://www.egalite-infos.fr/2012/04/06/mali-des-femmes-et-des-filles-enlevees-et-violees-au-nord-du-pays/ Vilain mois de mai au Mali http://www.maliweb.net/news/insecurite/2012/05/01/article,63939.html

Féminicides http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/definitions-feminicides.html

Source obligatoire SVP © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec auteur http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/07/qui-ecrit-ici.html
, date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD ©Tous droits réservés international 2012

3 commentaires:

  1. En Haïti, dans les familles bourgeoises, il y a une bonne que l'on nomme lapoussa ce qui signifie là pour ça.

    RépondreSupprimer
  2. En effet @Jaqueline Mallette, l'esclavage domestique des petites bonnes et des bonnes est chose très courante, partagée sur le globe terrestre - Elles sont "poussées" partout -http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/petites-bonnes-petites-epouses.html

    RépondreSupprimer
  3. Estetik qu'il faut savoir sur les nouvelles nouvelle esthétique.
    Sağlık

    RépondreSupprimer