jeudi 5 janvier 2017

Larmes de perle

"Le concept de harem est intrinsèquement spatial, c’est une architecture où l’espace public, dans le sens occidental du terme, est inconcevable, car il n’y a qu’un espace intérieur où les femmes ont le droit d’exister et un espace masculin extérieur d’où les femmes sont exclues. C’est pour cela que la bataille actuelle de la démocratisation du monde musulman se focalise et tourne jusqu’à l’obsession autour du voile et l’enfermement symbolique des femmes (le monde arabe a l’un des prolétariats féminins les plus misérables du monde), et que dans les sociétés où la crise de l’Etat et sa remise en question sont radicales comme en Algérie, on n’hésite pas à tirer sur celle qui se dévoilent." - "le voile signifie :“ je traverse rapidement et secrètement cet espace que je reconnais être masculin"*
¡Féminicides! Définition complète http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html

La jeune femme à la perle - Johannes Vermeer — http://www.mauritshuis.nl[Illus.1]
-De l'omniprésence de "truqueries"-
  • Jeune fille au turban, à la perle, antithèse du credo aux antipodes du religieux puritain.[1],[2]
Pourtant, certains n'ont pas hésité à banaliser la marque d'assujettissement par cet archaïsme et hors de propos pictural, afin de supporter les turbans littéralistes de nouvelle bondieusite*[3]

Le choix n'est pas la liberté, le choix reste dans son cadre, il ne surprend pas, il ne saute pas où on ne l'attend pas... surtout lorsque de chausse trappe. Cela reste un faux problème et comme souvent un slogan du faux.

Il s'agit là de bien saisir toute la nuance de taille d'une montagne entre le credo et la croyance. 'Aqïda n'est pas croyance, c'est credo. Le salafisme et branchioles cousines (prétendue sagesse des anciens), et tout fondamentaliste, tente d'imposer son credo, alors que la laïcité laisse toutes les croyances vivre leur vie, peinardes.
[4Hiatus notable entre les deux qu'il faudrait voir à ne pas négliger[5Et ce que le rite oral permet en credo... [6]

L'obsession autour du voile appartenant uniquement à ceux-là qui le veulent sauver contre vents et marées, en le renouant de toutes les manières imaginables.

La perverse homéostasie religieuse de tant de poids pernicieux qu'elle a trouvé moyen de faire "exarchitecture" du harem, comme une sorte d'exosquelette par ce rite matériel ravivé.

Ceci, afin d'empêcher la démocratisation de ses sociétés d'Islam qui la réduirait à néant, baignant dans une peur panique du laïcisme qui avait si bien pris ses marques en Turquie. Les bigotes sorties du harem le portent encore sur elles enfilé dans la doublure politique en soie, d'admettre les règles inébranlables de ce que les prêtres ont décidé de leur pudeur en leur place.

Il coulerait de source que devant une vivante publicité sexiste et sectaire (excusez du peu, islamiste, tout de même, lit des jumeaux puritanisme et pudibonderie), on ne devrait ni investiguer, ni réagir ? Vous aurez compris que, l'enquête de terrain étant notre vocation, nous passerons outre...


Le prosélytisme n'est pas interdit en agora par un texte précis mais il doit rester plus que discret puisque, depuis longtemps maintenant, l'on en a chassé les processions et prières publiques fondamentalistes ? Il n'y aurait pas de zèle à répandre en ce rite matériel objectif posant l'"impudicité naturelle" du sexe féminin, acte de foi fait en public -au goût des termes et injonctions cléricales les plus rétrogrades, réactionnaires et conservatrices du créationnisme religieux-, alors qu'on le voit, il se trouve au sommet du comportement prosélyte... Et de violence envers nombre d'athées, d'agnostiques et d'apostates. L'apostasie musulmane n'est pas des plus aisée, faut-il encore qu'on coupe l'herbe sous les pieds de ces réfugiés qui appellent au secours ? Faut-il ici encore rappeler que le hijab et le turban religieux vont avec toute une panoplie d'autres interdictions, bras et jambes nues, règles domestiques de révérence à l'époux, héritage à demi, possibilité de correction, devoir conjugal, tout cela de soumission aux sourates ; laquelle de celles-ci ne serait plus de mise car impossible de choisir et trier surtout lorsque l'on est une dévote appliquée. Le préjugé n'est pas de ce côté, ou plutôt si, celui du bigot qui juge celles qui ne remplissent pas leurs devoirs et obligations d'expression religieuse publique.

Nous voilà donc embarquées en turbanistique...
  • Si, au XVIe déjà, le turban représente signe de conversion, turquerie montrant l’adhésion à l’islam, cela n'est aucunement le cas de cette "Joconde du Nord" et ses affèteries sans religion de perles et turban (en persan : دلبند ou دولبند (dulband)[7]
C'était donc bien d'argument visuel fallacieux de sophisme religieux qui nous bouche la vue, comparaison n'étant pas raison...
« 1575 symbole de l'Islam (Thevet, Cosmographie univ., XI, III, fo367 vo: quitte le Turban, et la Loy Turquesque); 1636 prendre le turban « se convertir à l'islam » (Monet: prandre le Turban) »[8]
La démarche se trouve sans dissimulation exposée d'appel à la conversion. Quels vils petits marquis et leurs suivantes voudraient brouiller cette peau de lait qui n'a d'ombre puritaine pour l'assombrir ? De suite rions du folklorisme à la petite semaine avec faux bijoux...(sefseri fût aussi imposé par les Ottomans turcs... Rappelez vous Saladin le Kurde et Nourredine le Turc, vous savez les califes de Constantinople) colonisant tout le moyen orient.

Il s'agit d'une nouvelle apparition très lourde, proche des Frères musulmans selon des journalistes informées et du CCIF, et la sauce financées par Saphir news - bravo et merci d'inviter, F2 des SM plutôt que des musulmanes féministes ! Olives au ccif citron encore une fois sur le plateau apéro.. Convertie multibénitier - l'aumône commune, l'œcuménisme financier de l'obole et son idéal du financement sans rémunération financière de la dette... La charité toute nue.[9]

Comment de charmantes gamines deviennent ces mieilleuses dévotes allant au vent des prêches de fanatiques ?



Médaillon 30 - Nevers, 2003[Illus. 2]
Beaucoup moins charitable avec les Blancs généralisés en coloniaux ? Voir "Lallab | Facebook  ...Ma conversion à l'islam en 3 points. Je me suis toujours posé ..... Lallab avec Attika Trabelsi  -

Lallah participa, bien sur, au camp ségrégué. Cependant, cela pourrait être pris à revers à lire les travaux sur l'esclavage colonial musulman, arabe et turc, des razzias des siècles durant de blancs et de noirs ? Tous slaves, saqaliba[10]

A sa décharge, il faut dire qu'elle n'est pas la première. Déjà en avril 2016, le turban à République, membres du PIR aux fourneaux de la buvette merguez, prétendent contre toute attente que le voile musulman des imamahs, ou des mollahs, serait anodin... alors que Chadortt Djavann de terrain dit tout l'inverse ?! Et tant d'autres, comme Beauvoir qui se mobilisa contre le voilisme iranien et n'allait pas soutenir les turbans et fez turcs anti kemalistes -Alors oser comparer son turban de femme plus âgée qui plaint sa chevelure décoiffée avec quelque reste de coquetterie et qui rappellerait plutôt celui de Clementine Ogilvy Spencer-Churchill, quelle inconséquence et idiotie historique-

Hanane Kerimi - commission MAFED /  PIR et réseau Lallab[Illus. 3]
D'autres de même carrure, expulsant en voisin, appartenant aux mêmes groupuscules qui se côtoyaient debout la nuit sur notre place, s'en arrogeant l'espace et en déboutant les riverains ostracisés ?[11]

Toujours du même horizon, toutes se fondant dans plusieurs associations vite repérables car associées sur toujours le même principe de protéger les musulmans présentés en victimes de la laïcité et du féminisme, ainsi que de la Constitution et autres textes fondateurs.


A g., Hanane Kerimi et Attika Trabelski - Chez Lallab, dizaine d'hijabites enturbannées pour certaines[Illus. 4]
  • Credo n'est pas croyance, vert dedans, vert dehors. Verte au grand pied*, historique :
Pipeau d’une piètre musicienne – Concernant une prétendue interdiction d’entrée en banque et humiliations universitaires en turban, personne ne sait et n’oserait distinguer entre les châles que des femmes souffrant de cancer portent courageusement et élégamment, les dread locks empaquetés des rastas chics (du même cabas, voir ici rastafarisme, et ce signe notable de conversion et indigénisme. A savoir aussi que l'alévisme n'empaquette pas femmes ou infantes -Ici quelques éléments au sujet du rastafarisme et de l'alévisme.[12]
Au passage, notons combien les dévotes et l'ambiance parfois délétères qu'elles parviennent à semer avec les barbus en qamit dans les cours et amphis restent sous estimées en dégradation de l'autorité des professeures en particulier, et des étudiants en général car certains sujets se trouvent empêchés d'être traités pour raisons des dogmes professés ouvertement et de l'obligation pour pouvoir à continuer faire cours de sauter du chapître ! Les droits des enseignantes bafoués et mises en défaut de faire leur travail correctement... Combien finissent en dépression puis en démissions ?
    Pour celles et ceux qui n'auraient pas assisté à l'esbrouffe de la chaîne publique qui pour la nième fois nous sert une militante piriste ou affidée (Parti des indigènes de la république, fondé avec Christine Delphy) toujours de même bac +5 geignard avec biocursus imprécis à trafiqué ! Indignes du journalisme, et bête car on peut se renseigner facilement par le rézoo sur les hauts faits démago ? On se rappelle la prétendue "télespectatrice anonyme" peu amène qui s'égosilla contre l'académicien et philosophe Alain Finkielkraut, Wiam Berhouma, prof' d'anglais, PIRwoman en janvier 2016.[13]

    Qui dit bien que la tulipe n'est pas banale mais bien voile religieux.


    A partir de 55 mn environ - Attika Trabelsi[Illus. 5]
    https://www.youtube.com/watch?v=lGLRV0pjzqw
    Toutes peuvent saluer bien bas pour commencer les lois républicaines laïques d'égalité des sexes : 
    "Les lois Ferry de 1881 et 1882 rendent l’instruction primaire obligatoire pour les garçons et filles âgés de 6 à 13 ans. L’école publique est gratuite et laïque. Avant ces lois, l’enseignement primaire était encore principalement assuré par l’Eglise catholique. Pourtant, dès 1792, Condorcet proposait, dans son Rapport et projet de décret sur l’organisation générale de l’instruction publique, un système éducatif séparé de toute influence religieuse."[14]
      A savoir que le diplôme d'études supérieures spécialisées, ou master 2 professionnel n'est pas un concours à Normale sup'. Mastère 2 (signifiant mastère professionnel qui n'est pas le mastère dit auparavant Diplôme Etudes Approfondies mais un DESS). Il lui reste encore quelques longues nuits d'études pour devenir agrégée ou docteure -environ quatre, cinq ans de plus- ! Cependant, ses journées sont consacrées à faire bénéficier des facilités à faire des études dont elle a bénéficié en provinciale nivernaise,
      "///Baccalauréat série Littéraire option Arts Plastiques en 2010 ... Licence d’Histoire et de Sociologie à l’Université de la Sorbonne ...diplôme universitaire d’arabe dans la même école. ... « Master Echanges Européens et Relations internationales » à l’Université de Cergy Pontoise en collaboration avec Paris 1[15
      Sur la base de données professionnelles Linkedin, où s'empilent des cévés élogieux pour créer son réseau, l'on ne trouvera pas mieux et quelques stages, une autre corde à l'arc par "Fez online" (le pendant du turban, couvre-chef, on se le rappelle, interdit ainsi que le voile, pas Mustapha Kemal.[16]

      [Illus. 6]

      Pas de Normalienne en vue (concours ENS Ulm et cursus lourd qui se méritent) - En plus de la charité bien ordonnée qui commence par soi même, n'y avait-il pas aussi obligation d'honnêteté... Laisser accroire en titre et diplôme biaisés, est-ce bien de religieuse morale, et d'éthique pieuse tout court ? Tromperies d'apparence et d'intérieur, fausses élégances et fausses libertés.

      Erreur de casting - master 2 (type DESS) géopolitique, hébergé par ens ulm ne fait pas "normalienne"
      Du système bancaire aux plateformes de l'obole-[Illus. 7]

      Tout cela pour persuader à tout prix le populo que les pures dévotes, modestes, humbles mais dynamiques restent toutes libres de faire self made woman sociale, banquière mais sans pognon ni usure (beurk), non confinées au foyer et à la maternité, épanouie sans frustration sexuelle, que dis-je, transcendée... Bonne mère, dieu le père libère. On aura remarqué cette soudaine souriance qui tente aussi d'effacer d'autres mauvaises impressions conviées sur maintes émissions favorisant les clashes et les hargnes. Banaliser, faire croître et multiplier l'exhibition de foi, ne rend pas service. Cela rappelle la position religieuse de radicelles, en croisades et rédemptions la même semaine. Scotchée ici [17]
      "Je voudrais tout d'abord poser une question : la télévision publique nous proposerait-elle sérieusement comme intervenante une chrétienne traditionaliste revendiquant le droit d'être soumise à son mari ? La France entière rigolerait de sa ringardise et de sa bigoterie. De plus, n'importe qui peut se définir "féministe", même en portant une burqa ou une cocotte-minute sur la tête." Waleed Al Husseini  [18]
      . On est donc tous bien d'accord que ces envolées de tissu et verbales sont religieuses et font partie du phénomène du voilisme*. voir le déroulé du voilisme ici[19]


      Comment le voile non obligatoire est imposé : Il suffit aussi de naviguer sur les forums religieux pour voir comment s'articule le voile non obligatoire -échantillon- :

      [Illus. 8]
      Nous avons également une précieuse indication européenne prenant au sérieux le dire exact d'une Turque, dont la revendication identitaire précisée et de sharia bien identifiée par les plaignantes :  
       "le port du foulard est imposé aux femmes par une prescription coranique qu'il est difficile de concilier avec le message de tolérance, de respect d'autrui, d'égalité et de non-discrimination que, dans une démocratie, tout enseignant doit transmettre à ses élèves" Cour Européenne des Droits de l'Homme (Aff. Lucia Dalhab c/Turquie, 15 février 2001)"[20]
      Ce serait d'irrespect de l'expression décidée de ces dames qui soutiennent d'elles-mêmes que le turban-voile d'islam relève de la part fondamentaliste du dogme. Peu importe et inutile d'aller en jugement de théologie contre leur position, puisqu'en cette religion-là, il est bien connu qu'il y a absence d'obligation, ce qui permet de passer y compris par dessus le dire divin qranique, chaque croyante extrapolant de sa relation directe de soumission à son créateur avec orgueil et vanité de prétendre se faire modeste et pudibonde pour l'honorer et ses prêtres qui ont inventé cette norme religieuse.  Il vaut donc mieux les prendre au sérieux et les respecter en leur prétention, ce qui n'est pas s'y plier. Ceci pour ceux qui nient que les awripeaux* soient musulmans.*[21]


      -on pourra également lire la décision Ebrahimian c/ France ainsi que la récente limitation possible de l'expression religieuse qui empêche l'intégration des filles à la piscine suisse Osmanoglu et Kocabas c/ Suisse.[22]
      [Illus. 9]
      • Membres d'honneur Lallab absentes du combat féministe majeur du droit à l’IVG ?
      A l’égal de fondamentalistes chrétiens, tièdes à ce sujet, une des mentors de l'association, Asma Lasrabet reste précise. En deux coups de cuillers à pot, diffère des "musulmanes laïques", ce dont on se doutait… Ainsi établi que ni égalité des sexes, ni laïcité, deux principes constitutionnels français au programme !
      "Ce qui explique d’ailleurs pourquoi cette thématique n’a jamais été revendiquée et ce même par les féministes musulmanes laïques" Asma Lasrabet, entretien saphir news[22a]
      [Illus. 10]
      L'inénarrable style pieux de la marraine de Lallab, sexiste et xénophobe, datant des cours de Charcot ? A savoir que les coups et la polygamie sont pénalisés en France, et la spoliation.
      "L'héritage de l'homme, s'il représente le double de celui de la femme, constitue un élément d'équilibre..."
      "- enfin, et lorsque l'épouse, n'obéissant pas aux règles de morale conjugale, fait volontairement preuve de désinvolture, il sera permis de lui infliger une tape légère. Il est à noter ici que nombreuses sont les femmes qui finissent, l'ors d'une scène conjugale, par sombrer dans l'hystérie. Par conséquent, l'expression "frappez-les" signifie donner une tape légère sur le corps, sans aucune violence... (...) Le Coran l'a déclaré plus conforme à la justice conjugale. La polygamie est seulement permise. Elle n'a jamais été décrété obligatoire ! 
      (...) Mais de grâce ! Refusons de suivre celui de la femme occidentale inculte, complètement obsédée par son aspect extérieur, artificielle, et exhibant son corps pour séduire les foules. Refusons ce type de femme qui, au nom d'un libé­ralisme aveugle, s'emprisonne dans le diktat des apparences, de l'immoralité sexuelle, des performances physiques et de la consommation béate." Asma Lamrabet, Musulmane tout simplement, préface Tarik Ramadan, Tawhid Lyon, 2002, citée par http://www.c-e-r-f.org/fao-210.htm 
      Il ne suffit pas de trophées pour travestir l'islamisme de cette marraine de l'association,
      "Le Prix Grand Atlas dans sa 24ème édition a été remis, vendredi soir, à Asma Lamrabet pour son ouvrage « Islam et Femmes, les questions qui fâchent ». ... Présidé par l'écrivaine Leila Slimani (...) http://telquel.ma/2017/11/04/prix-grand-atlas-2017-couronne-asma-lamrabet_1567376 
      • Pour Ismahane Chouder, catégorique, une autre marraine de l'association, si vous n'êtes pas malade, l'avortement vous est interdit mesdemoiselles les hijabite
      "L’avortement de convenance pour des raisons économiques, esthétiques ou de confort, ainsi que celui pratiqué chez une femme en bonne santé pour se débarrasser de son fœtus, est interdit" Ismahane Chouder, Intervention Participation & Spiritualité musulmane, 2012
      "Convaincue que « toute association intégrée dans le système est incompétente », elle se dit en rupture avec « la blanchisserie » (entendez les Blancs). « La non mixité pour toutes les personnes racisées est la planche de salut » affirme-t-elle dans une vidéo du blog Mrs Roots."http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/9573  
      Ismahane Chouder, Lallab, Collectif Féministes Pour l’Egalité, Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) /Al Adl Wal Ihsane (mvt marocain)[Illus. 11]

      )http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/9573
      Musulmans pour l'enfance, association Isma hane Chouder, solidaire manifestations LMPT, dont Alliance vita[Illus. 12]
      Lallab (laboratoire féminin ascientifique) se prétendrait de « féminisme religieux » -prôné par certains manitous fondamentalistes- car de soutien à des droits exigés par des musulmanes. Cependant et pourtant majeure partie des réformistes musulmanes, ne sont jamais invitées à s’y exprimer. Celles dont qui rejettent l’exhibitionnisme prosélyte découlant du dogme de pudicité virile demandant de couvrir son awra y sont invisibles. Que Justine Devillaine s’affichant athée soit des deux fondatrices de cette association péricultuelle, de type confessionnel, n’affaiblit nullement le problème grave de l’usurpation du féminisme, qui ne date pas d’hier car les catholiques traditionnalistes, dits « cathos » : L’on se rappelle facilement des Antigone ou leurs prédécesseures de s’opposer au droit à l’avortement pour raison du saint esprit catholique en elles, le féminisme alors ne leur laissa pas finir leur phrase. Et, pour cause de millénaires, l’on n’a jamais vu des croyances virilistes (infériorité des femmes inaptes sauf à ce qu’ils dictent) défendre les droits du sexe féminin, logiquement de ce qu’elles sont de systèmes établis par des hommes qui soumettent d’autres, et elles en premier.

      Les croyantes qui choisissent des options féministes ne créent pas le féminisme, elles s’en servent. Les protestantes étaient majoritairement féministes, les catholiques beaucoup moins, pourtant leur choix de soutenir le droit à l’avortement, ne fit pas de féminisme protestant ou catholique, ou chrétien. Les Polonaises catholiques défendent le droit à l’avortement, et cela n’en fait pas un féminisme catholique. Quand les bigotes anti ivg ont prétendu au féminisme, on leur a dit à gauche d'aller se rhabiller, si j’ai bon souvenir. Que Justine Devillaine s’affichant athée soit des deux fondatrices de cette association péricultuelle, de type confessionnel, n’affaiblit nullement le problème majeur de l’usurpation du féminisme, qui ne date pas d’hier. Les catholiques traditionnalistes, dits « cathos » : dont on se rappelle facilement des Antigone en réaction aux Femen, ou leurs prédécesseures, de s’opposer au droit à l’avortement pour raison du saint esprit catholique en elles, tentèrent de se prétendre le féminisme. Alors, pas une voix de gauche ne leur laissa finir leur phrase. Et, pour cause de millénaires, l’on n’a jamais vu des croyances virilistes (infériorité des femmes inaptes sauf à ce qu’ils dictent) défendre les droits du sexe féminin, logiquement de ce qu’elles sont de systèmes établis par des hommes qui soumettent d’autres, et elles en premier.
      • Invention d’une nouvelle intersection par le mouvement intersectionnel ?
      Pas de solidarité avec les musulmanes laïques, un point, c'est tout. De l’autre côté de l’Atlantique, au même moment de la parole lallabique sur la Seine - Linda Sarsour, défenseure inégalée de la charia et promotrice infatigable du hijab taillé en drapeau américain (si les démocrates US ne voient pas l'agression symbolique, ils ne sont vraiment pas forts en sémiologie) à la marche des femmes anti trump, aux petits bonnets roses en forme d'oreilles de chat. L'entrisme en féminisme a de quoi laisser pantoise.[22b]
      "Un mouvement qui se veut intersectionnel - Les posters de Fairey visaient à représenter le caractère intersectionnel de cette Women’s March qui invitait tout un chacun, sans distinction de couleur, de sexe, de genre, d’âge à défiler dans un même élan contestataire envers la vision du monde promue par Donald Trump. C’est dans cette même optique que le mouvement officiel s’est doté de quatre co-présidentes censées incarner la diversité des femmes comme des Etats-Unis : Tamika D. Mallory, activiste afro-américaine, anti-racisme, féministe, anti-armes à feu, proche d’Obama; l’avocate et activiste d’origine latino-américaine  éco-responsable blanche Bob Bland. »" 
      …d’autres, d’amalgamer islam et voile. Mona Eltahawy, féministe et musulmane, auteure de Foulards et hymens (éd. Belfond, 2015) a ainsi tenu à rappeler : “Je suis une femme musulmane américano-égyptienne qui se bat depuis 8 ans pour arrêter de porter le voile et je ne célèbre pas ce poster de Shepard Fairey." [22c]
      Cette série met en vedette les hijabs de Linda Sarsour, activiste, qui défend âprement la
      "loi de la shariah est raisonnable dès lors que vous la lisez dans le détail elle prend tout son sens. Les gens n'en connaissent que les grandes lignes"
      Série Obey de Shepard Fairey[Illus. 13]

       "(...) Du jugement final, on citera essentiellement les extraits suivants • La Cour constitutionnelle a rappelé qu’un tel système (la charia), qui avait ses origines dans l’histoire de l’Islam en tant que régime politique, s’opposait au sentiment d’appartenance à une nation ayant une unité législative et judiciaire. • Pour la Cour constitutionnelle, la Charia serait l’antithèse de la démocratie, dans la mesure où elle se fonde sur des valeurs dogmatiques et est le contraire de la suprématie de la raison, des conceptions de la liberté, de l’indépendance, ou de l’idéal de l’humanité développé à la lumière de la science."
       
      "À l’instar de la Cour constitutionnelle, la Cour reconnaît que la charia, reflétant fidèlement les dogmes et les règles divines édictées par la religion, présente un caractère stable et invariable. Lui sont étrangers des principes tels que le pluralisme dans la participation politique ou l’évolution incessante des libertés publiques. La Cour relève que, lues conjointement, les déclarations en question qui contiennent des références explicites à l’instauration de la charia sont difficilement compatibles avec les principes fondamentaux de la démocratie, tels qu’ils résultent de la Convention, comprise comme un tout."[20]
      On voit que déjà la parole d’une autre musulmane qui a payé un lourd tribut à la sharia n’y est jamais relayée, ni respectée, comme en France, Lallab et autres intersectées plus ou moins ne tendent jamais leurs petites mains solidaires aux apostates et mécréantes, toutes stigmatisées de bounty et bourgeoises blanches. Pire, il est notable que Linda Sarsour osait appeler à la haine et mutilation d'une femme déjà mutilée gravement avec la bénédiction des imamahs éthiopiens ? Intersectionnalité afroféministe américaine et son relativisme culturaliste et genriste, qui va inévitablement allumer des circuits dans les têtes fanatiques, et ce serait cela que vous voudriez importer et imposer... ? On croirait entendre des exciseurs…
      [Illus. 14]
      "Je voudrais pouvoir leur retirer leur vulve – elles ne méritent pas d’être des femmes." "Brigitte Gabriel= Ayaan Hirsi Ali. She’s asking 4 an a$$ whippin’. I wish could take their vaginas away – they don’t deserve to be women." Linda Sarsour, 8 mars 2011
      Dénoncée comme un fake activist, par ailleurs par ses compatriotes arabopalestiniens. http://ikhras.com/fake-activist-exposed-the-real-linda-sarsour/

      Sa position nette de refus de l'inclusion, la mixité, l'assimilation ou l'intégration reste totale... et dite le 1er juillet 2017 à la convention annuelle ISNA Islamic, ce qui signifie tout bonnement avec la shariah une attitude suprémaciste communautaire qui ne se plie pas aux lois civiles de pays d'accueil 
      "Our number one and top priority is to protect and defend our community. It is not to assimilate and to please any other people in authority. Our obligation is to our young people, is to our women, to make sure our women are protected in our community, and our top priority, even higher than all those priorities, is to please Allah and only Allah."
      • L’inclusivisme idéologique de l’écriture neutre intersectionnelle également adopté par Lallab pour sa "bon-ne allié.e" Justine ? Il suffit d'inverser les termes... Pour les autres, ajouter un point inclusif et un "s".[22d]
      Ceci dit, on sait bien que tous ne sont pas intersectionnels au même degré, mais une congruence se voit de plus en plus... de l'attitude de consommatrice de se servir sur l'étal du féminisme comme si c'était un supermarché, tout en le reniant dans son principe original d'égalité des sexes sans concession derrière le bouclier de la laïcité. Ah ces anticapitalistes qui prétendent que notre capital se trouve entre nos jambes. En effet, ce sont généralement des opposantes à l'abolitionnisme du proxénétisme et au modèle suédois de pénalisation uniquement du proxéneur. Comme opposées à la plainte à la Police pour des viols conjugaux... (voir Houria Bouteldja) - D'ailleurs à voir la business girl de l'aumône, l'on ne peut plus avoir de doute sur le tronc commun de l'entrisme inclusif intersectionnel.
      [Illus. 15]
      • "Le" fichu des mémés... 
      Les mémés ne sont pas négligées. Il faudrait cesser de minimiser, minorer, le voile en le faisant passer pour fichu, lorsqu'outil d'asservissement, d'autant plus que religieux ! Tout de même drôle d'imaginer que les aïeules en France ou en Russie d'antan étaient de pudiques, modestes matriochki qui cachaient leur toison lubrique d'ex lol ita ? Depuis les années 70 au moins, le foulard ne servait d'ailleurs plus qu'à tenir parfois chaud aux oreilles, si du temps de Voltaire, sa pointe couvrait la poitrine... [23]

      Il faut cependant souligner que minimiser en coiffe, couvre chef et accessoire de mode nous dessert toutes : Aux unes niant leurs dires reprenant l'interprétation sunnite révolutionnario-fondamentaliste de versets et hadiths, et aux autres de cacher sous les tapis que cette affaire consiste à brimer les corps et toisons prétendues impudiques et lubriques. On voit bien qu'il est illusoire de vouloir ne se baser que sur la négation ou l'ostentation d'appartenance religieuse en espace public. Qui n'est obligé de rien à être neutralisé en l'absence de texte contre l'ostentatoire des sectes en public. La contravention aux droits des femmes, parfois grave, conjugué à l'exaltation exhibitionniste religieuse ne permettrait-il pas plutôt d'y voir des troubles à l'ordre public. Une tournure nous manque le précisant dans les textes légaux de protection des droits des fillettes et des femmes ?

      • Quant au « voile qui ne tue pas », on a honte pour ceux qui le prétendent, comme maintes pir.
      Les persécutions, et assassinats religieux, par le voile et contre les femmes qui refuseraient de le porter sont tristement banales, à divers degrés, dans tous les pays OCI avec religion d'état islam. Lisez toutes les apostates musulmanes qui se sont libérées de ces linceuls et préviennent mais sont méprisées par les obstinés antilaïques.
      En tout cas, je reste sur ma faim, l'asservissement des femmes resterait tolérable sur les petites filles ? Le symbole de l'asservissement des femmes resterait correct et non pas obscène dans le pays des droits universels, largement exportés, mais non respectés in utero ?

      Et ses copartidaires PIR depuis le manifeste 2005 en promotion de l'identité religieuse, avec et sans turban, dont quelques hauts faits déjà ici archivés et la prêtresse Delphy. Voir billet dix ans plus tard concernant le "féminisme matérialiste" des PIR et adjacentes. 

      Extrait m/billet 2015 de diverses citations "activistes associatives", dont le Partri des Indigènes
      "Le foulard renvoie un message clair Nous ne sommes pas des cors disponibles à la consommation masculine blanche"
      Houria Bouteldja
      Présidente Parti des Indigènes
      [Illus. 16a]
        Attika Trabelsi
        Présidente Soldascencion
          [Illus. 16b]
      [Illus. 16c]

      Anonyme - Nique la France, Devoir d’insolence, Saïd Bouamama et Saïd de Z.E.P, NPA 2010[Illus. 16d]
        Est-ce de l'insolence que de brandir une menace médiane de viol féminice ou androcide -dite doigt d'honneur- ?  PIR avec ou sans turban et son manifeste (MIR) et parti, dont initiatrice et fondatrice entre autres Christine Delphy, voir sur son site LMSI collectif, comme déjà rappelé en Pomme reinette plus haut.  http://lmsi.net/Nous-sommes-les-indigenes-de-la
      C'est donc bien ceux-là qui ont suscité la bronca délibérément, qui s'esbaudissent du résultat... Ainsi, voilà démontrée la belle tentative de provocation ratées - Révélation et complainte cousues de fil blanc de cette activiste anticapitaliste qui s'est achetée les pendentifs en perle pour mieux coller à l'image de coiffe anodine- Bravo, belle tentative, plouf, plutôt dans la mare. Le petit père des peuples nous prend pour des perdrix de l'année ? Sale affaire - Nous nous tairons donc sur l'anathème de diagnostiquer en pathologie le soubresaut féministe de comparer l'incomparable beauté flamande et la triste pudibonderie religieusement affectée.
      • Piliers de temple ne font pas laïcité
      Vu également que toujours tenté, mine de rien sans y toucher, la banalisation du voilisme qui rangerait aux oubliettes les bigoteries ? Que de petits machiavels encore mal gauchis. Pourtant cela ne fait qu'introduire dans la jeune société l'idée des filles qui doivent être pudiques et se bien tenir et des garçons qui peuvent choisir comme à l'étal, la plus minaudeuse et décente enkhôlée ? Et de faire les innocents que cela aurait été de hasard. On dirait plutôt un habile communiqué d'el azar salaf', mielleusement a bien compris que contre les femmes, le mieux est de dire qu'il n'est pas quranique... 


      Mauvais temps de clientélisme - Prétendre que les Français seraient des persécuteurs religieux, quel culot de lampe, c'est inique ! Lorsque persécution il y a -et, de fait, impossible lorsque la croyante reste discrète laïque démocrate-, des croyants n'affluent pas en nombre, dévots affichés comme toujours plus -devenir 2ème religion n'est pas à la portée de la reproduction spontanée mais bien du fait d'immigration redoublée- ! Ce serait, en effet, les prendre pour des idiots que de se précipiter dans la gueule d'une prétendue louve Marianne ? Vous confondez avec la louve palatine. Donc, non, catégoriquement non, il n'y a aucune persécution religieuse en France !

      • Dernière question - Pourquoi personne ne se veut inspirer du fondamentalisme alévi ? Voyez là que des millions de musulmans de dogme des plus antique restent sur le sable... Turque de l'AKP inspiratrice de leur Women's Tour mais pas les Alévies pourchassées ?
      Citation de Longue vue, panorama religieux[[Illus. 17]
      http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/01/longue-vue.html
      La chatte du rabbin - Une femme avisée (une des trois rabbins françaises), qui possède donc quelque expérience du poids des règles de pudicité des curés (qui a cure d'âmes) -les ayant remis en place-, met le doigt sur le noeud du problème : Prendre le dogme écrit par les hommes au pied de la lettre reste servir leur messe sans dérogation, alors que jamais moteur d'émancipation mais toujours de frein, alors que la République et ses élus fournit tous les moyens d'appliquer la sortie inexorable de tutelle :
      "Ces femmes qui disent légitimement « Je suis un sujet de plein droit, autonome et souverain dans sa décision» ont raison de l’affirmer mais elles oublient de dire qu’elles le sont grâce à la République… et sûrement pas grâce aux interprètes traditionnels de leur tradition religieuse, qui précisément leur nient cette possibilité, et font toujours du féminin le genre de la dépendance, de l’éclipse ou de la soumission."[24]
      VV - Le vert ne sied pas au teint, surtout vaseux - et le pompon des twt de propagande identitaire qui se ramasse d'un beauf de service qui ose comparer l'indigeste turban islamo-indigéniste au gracieux portée de la jeune fille au turban et à la perle de Vermeer... le niveau des identitaires baissent au niveau de la vase, nouvelle couleur à la mode, vert vaseux ? Le vert fait campagne et province, à la fois. Le vert est inélégant.

      Déjà à Molenbeek, le vert vira. Le CCIB (de la ramure CCIF) soutenait en 2012, Farida Tahar, belgo-marocaine voilée sur laquelle avait enquêté l'ex-fondamentaliste frériste, Mohamed Louizi.[25]

      Têtard devenant batracien - Du hijab au turban, les jeunes femmes binationales brandies comme des étendards. J'avoue que je ne l'avais pas remise d'emblée avec changement de couleur du hijab au turban. La pêche aux grenouilles se fait au chiffon.[26]

      Farida Tahar, conseillère communale Moleenbeek, quartier central de Bruxelles, Belgique, 2012 -2016, la mutation[[Illus. 18]
      En même temps, nos chers journalistes et polémistes de la oui oui family qui se croivent plus autorisés que les femmes à décider du féminisme et tous autres anticapitalistes garaudyens nous servant au balcon les indigénistes de PIR, peu nombreuses mais remontées comme des coucous... En même temps, ayant toujours brocardé les grenouilles de bénitier, ce ne sera pas la dernière, ni la première, voir la guer nouille qui se voulait voir plus grosse que lou biau.
      • A propos de prétendu "prochoix" sectaire
       "Mme Trabelsi se proclame « Féministe Prochoix » : FAUX. Dans l’univers féministe être Prochoix fait référence au possible choix ou non d’avorter. Le détournement des mots est patent. En réalité, Mme Trabelsi, présentée comme simple jeune entrepreneure, est une militante pro-voile"[27]
      Un troisième blog qui éclaire toujours mieux la situation iconique de ces militantes et militants dévots qui hantent les plateaux depuis quelques temps. On y découvre Maïssa Leroy de Lallab, qui dessine la feuille de route de la secte terroriste égyptienne au feutre noir...

      Extrait de billet de blog, Décryptage de France 2 et la fabrique des icônes islamistes, Mohammed[[Illus. 19] Louizi http://mlouizi.unblog.fr/2017/01/16/decryptage-france-2-et-la-fabrique-des-icones-islamistes-3g/

      Hajer design, ambassador WHD, extrait d'écran de la vidéo du 23 septembre 2015[[Illus. 20]
      Par souci d'ordre public, Lyon interdira la tenue de la manifestation World hijab day, dont l'ambassadrice officielle Hajer Zennou affiche dans le clip de promotion qu'elle produit le voilage d'une toute petite amenée à copier, gâteaux et sucreries à l'appui, et de si jolis coloris du doux foyer maternel. Au cas où cela vous aurait échappé, les plus acharnés contre le hijab restent des musulmans qui pourfendent les franges les plus totalitaires, réactionnaires et régressives tant en islam que de l'Islam.

      Nazma Khan, instigatrice du WHD - En provenance du Bengladesh (2ème de l'Islam après l'Indonésie, conquis par l'islam au XIIIe) peu de temps après l'attentat jihadiste du WTC mise à l'école américaine doit à ses parents l'ayant hijabée fillette d'en souffrir. La banalisation de cette pratique sectaire constitue sa revanche en habituant d'autres femmes à le tester.
      Nazma Khan, entreprise de vente de hijab, organisatrice WHD[[Illus. 21]
      Au cas où ces facettes de terrain ne suffiraient pas, une mise en perspective républicaine supplémentaire qui rend tout limpide.[28 b]


      Rana verde - Grenouille verte - Rainette[[Illus. 22]
      https://twitter.com/sonayre/status/817117315896582144
      Elles enterrent toute vivante la Turquie laïque, régressant de bien cent ans. La turbanerie à la turque se trouve jusque là intégrée à toutes les manifestations hijabites, et autres célébrations de modesties religieuses sexistes. Pas de sécession pour l'instant, toutes pour la virginité, contre la liberté sexuelle féminine et pour le califat de renaissance ottomane ? En 1923, Lâtif Hanem allait sans bigoterie... 


      Turquie, 1923, Lâtif Hanem[Illus. ]
      Un petit mot de commisération vers la pauvre Lallab, qui voudrait faire passer le voilisme pour anodin et dévoilant mine de rien sa cible athée, "blanches bien sur", l'ingrate ?! Grâce à qui s'expriment-elles donc sans entrave, adorées des media...
      Un autre texte brocarde le féminisme occidental, « revendication de femmes très majoritairement blanches et athées »
       
       « Cette association tient un discours racialiste qui essentialise une identité “musulmane” aux dépens des identités laïques », résume Didier Leschi, auteur de Misère(s) de l’islam de France (Cerf). « Ce qui est frappant, c’est aussi l’absence de vision internationale. Il ne semble y avoir aucune conscience que la défense du voile en France n’aide pas à lutter contre l’oppression dont les femmes sont victimes là où le voile se développe et s’impose. » , le 
      Faut-il en dire plus en géopolitique et conquêtes religieuses ? Ayons encore le droit à exprimer de l'anticléricalisme, qui pourfende les marques sectaires et sexistes ! Il est des plus insupportable d'être insultée d'oser l'être et le dire. Mais jetons un oeil aux maîtres à penser prêcheurs traditionalistes, instillant le virus du soupçon, et se pouvant être assimilés à une extrême droite musulmane (conservateur et réactionnaire, se réclamer de révolution religieuse n'en fait pas des gens de gauche), que ces jeunes femmes adulent et partagent, Dieudonné, Ramadan, Iquioussen, Baraka et Syria city, et leurs responsables qui défilèrent avec l'extrème droite catholique bien pensante... 

      Saut glamour - Du hijab de barbie voilée au plus discret turban, se serait-elle fait remonter les bretelles pour être plus amène ? Ce voilisme chantourné ne serait pas de lutte contre la liberté de conviction et n'est pas fait en pression sociale pour forcer toutes les musulmanes à le porter insidieusement ? Trop beau, trop classe, je me la pète... Un peu olé olé mais pour recruter, c'est parfait. 
      Hajer design / Zennou, directrice artistique du clip Souris palestine par CSBP (humanitarisme politicien paniste),  erdoganiste se réjouit des massacres en Turquie de laïques et d'Alévis


       
                                       Art of life, prod. CSBP, Direction artistique Hajer[Illus.]


      Menell Ibtissem, master 2 anglais, chanteuse à ses moments perdus

                           
      A droite, Menell Ibtissem avec Attika Trabelski, vice-présidente, à La Bellevilloise mai 2017, anniversaire Lallab
      Depuis l'anniversaire Lallab, conversion, turban blanc pur plus séduisant et glamour que d'austère jiljab ou hijab rose, restant toute ornée de ses douteuses positions pétries de complotistme qui entachent ce turban virginal. 

      Franche comté veut rivaliser avec Lorraine ? Si parfaite mais pas tout à fait cathare. Personne n'empêche les bigotes de vivre leur passion religieuse, il y a des couvents pour cela. C'est une autre paire de manche que de vouloir jouer aux Jeanne exaltées qui bataillent pour l'avènement du calife... Laisser banaliser et minimiser le sexisme et la bigoterie prosélyte ne sortira personne de l'ornière. Faire comme si on les voyait pas et que ce soit une lubie adolescente,  ou d'anodine croyante alors qu'affichant un étendard fondamentaliste, camouflet à l'égalité des sexes, l'on a vu ce que cela a déclenché dans nos collèges et lycées. Ne refaisons pas les mêmes erreurs. La fermeté n'a jamais tué personne. 
      Quant à sa maîtresse à penser hijabite de cette dernière venue sur les ondes, dont elle s'est toquée, source de ses rêves de grandeur -expressive de la modestie de la bigote qui s'exhibe avec un tel narcissisme de par le monde ?-, elle est égyptienne d'origine liée aux Frères musulmans. Ce qui fût de conséquence grave en l'indulgence dramatique envers Qaradawi et ses disciples, pourtant pas moins entêtés que les plus traditionalistes de confréries chrétiennes, Dalia Mogahed :


      Dalia Mogahed[Illus. ]
      "Le site Islam Online, créé par le leader spirituel des Frères musulmans Youssef Al-Qaradawi ayant légitimé les attentats-suicides, parle de Dalia Mogahed comme d'une « success story aux Etats-Unis ». Interviewée sur ce site internet en avril 2009, elle affirme que le djihadisme n'a rien à voir avec l'Islam : « beaucoup ont dit que les terroristes ont détourné l'Islam.Je ne suis pas d'accord. Je pense que l'Islam est sans danger, et est prospère dans les vies des musulmans de tous les pays »."[29]
      On a envie de les secouer comme des pruniers, afin que ces bonnes poires dont usent et abusent certains, s'extraient enfin de ce bourbier religieux. Certainement, de blanches colombes croient sincèrement à la vertu du tissu et ne connaissent toutes thèses en présence. Cependant, celles-là poussées sur l'avant-scène y adhèrent sans réserve, et usent de leur âge et de leur charme pour prétendre "détruire le système" mais vers quoi veulent-elles nous forcer... ?

      Bien contraire, ces diktats de prêtres sectaires se doivent décrypter sans faiblir et exhiber à la critique politique. Ainsi donc, pures jeunes filles modestes virginales aux voix d'ange entreprenant, face aux toisons des catins. Belle éducation   populaire et tristes signaux pour nos jeunes fils et filles. Puritanisme, pudibonderie, inégalité sexuelle, destruction en profondeur de ce pourquoi on a mis en place un barrage contre le catholicisme ... De quoi turban est le nom ?

      Majorité écrasante des Françaises indifférentes aux religions restent de plein droit autorisées à critiquer dès lors qu'une expression ostentatoire sexiste oblige à savoir de quelle secte il s'agit qui s'érige mensongèrement en bonne hypocrite modèle de jeunesses. Celle-ci serait dénigrée et assimilée à l'extrême droite avec qui elles n'ont jamais frayé ? Submergées sous les insultes d'oser critiquer les bigotes... C'est nouveau, insupportable et ne peut durer ainsi.

      Jouer de sa religion pour se faire remarquer en public et s'étonner ensuite d'être remarquées, les filles, là il faut tout de même savoir ce que vous voulez.

      • Au fait, qui est contre les voiles en premier ?
      "Pire que cela, le hijab en tant que symbole justifie le viol des femmes qui refusent de le porter. Il est temps de le comme la ceinture de chasteté." 21 déc. 2015, Ayaan Hirsi Ali https://twitter.com/ayaan/status/679109157308379136?lang=fr
      Innombrables... Hormis Mona égypto-américaine citée plus haut, profondément choquée du hijab Sarsour / Jeffrey éclipsant les petites chattes roses, on se souvient de Chadortt Djavann depuis 1993 qui n'a pas de mot assez durs contre cet abus. Ou bien,
      "Au plan philosophique, le voile c'est la négation de la liberté. On ne peut empêcher les femmes de le porter, mais quand elles le font, elles deviennent à leur insu les véhicules visuels d'une idéologie politique.https://www.lesoleil.com/actualite/zineb-el-rhazoui-et-le-devoir-de-denoncer-lintegrisme-279d1cfb2af48da648017e8ed4a6f90f
       "Asra Nomani, activiste musulmane féministe a déclaré "en tant que femmes musulmanes, nous vous demandons de ne pas porter le hijab au nom de la solidarité interreligieuse." ajoutant que, "Ce mouvement promeut l'idéologie de l'islam politique".Maajid Nawaz, un réformateur musulman, qualifie la journée d'un "effort richement doté des musulmans conservateurs de dominer les sociétés musulmanes modernes" et rajoute que cet évènement répand "l'interprétation trompeuse"que le hijab est toujours porté volontairement, et que le mot "hijab" veut juste dire "voile". Il a aussi qualifé l'évènement de "pire que démodé"..."[28 a]
      Alors que des musulmanes démocrates et républicaines appellent à solidarité en rejet du voilisme, comment pourriez-vous attendre de nous que nous nous taisions - Qui exige encore une fois que l'on se taise et laisser sans inquiétude des cohortes de jeunes Françaises en admiration de cet attribut sexiste et sectaire qui nuit à toutes, livrées indécemment au curé rétrograde et politicard ?Larmes amères - D'ailleurs, de plus âgées ne sont pas épargnées, et tant se recouvrent sous la pression sociale âgiste, ignorante des prescriptions (ménopause libératoire) !
      "Et quelle souffrance personnelle quand je vois que les mères arabes, qui avaient abandonné leurs fichus à mesure qu’elles prenaient pied et liaient langue en France couvrent  de nouveau leur tête avec ce foulard islamique si étranger, et ce, sous la pression de leurs plus jeunes enfants. ..."[34]
      Par quel incroyable tour de passe-passe, ce ne sont pas ces lutteuses qu'écoutent les petites Françaises, de classe plutôt moyenne ?
      "For us, as mainstream Muslim women, born in Egypt and India, the spectacle at the mosque was a painful reminder of the well-financed effort by conservative Muslims to dominate modern Muslim societies. This modern-day movement spreads an ideology of political Islam, called “Islamism,” enlisting well-intentioned interfaith do-gooders and the media into promoting the idea that “hijab” is a virtual “sixth pillar” of Islam..." By Asra Q. Nomani and Hala Arafa December 21, 2015[33a]
      "Pas question de retourner à l'ombre !" Bekhaim, 2012
      • Gaffe aux muettes que les prêtreries indisposent.
      Beaucoup sous estiment cette arme moelleuse qui distrait, amuse et séduit. Les silencieuses athées pourraient surprendre les harengs (voir poème apollinarien)  
      ''Un jour d'été, heureuse et coite, l'huître bayait. Tapi derrière un rocher le hareng la contemplait, mais tout à coup le désir de donner un baiser à sa bien-aimée devint si fort qu'il ne pût le réfréner. Il se jette alors entre les écailles ouvertes de l'huître et, surprise, elle les referme soudain, décapitant le misérable dont le corps flotte sans tête, à l'aventure, sur l'océan.'' Guillaume Apollinaire. Le Poète assassiné, VIII, 1916[29]
      Christine Gamita, Ph. D. ethnologie
      Doctorat en ethnologie, ex Ingénieur informatique


    • MAJ suite au tumulte d'émission, enregistrements fin 2107 The voice diffusés le 3 février 2018

      • Tout au diapason - Cette session-là n° 7 sous le patronage de messies - La séquence débuta sur la publicité de la comédie Jésus de Pascal Obispo. En son entretien préalable, la postulante sans l'ombre d'une hésitation à attester de sa confession musulmane et de ses origines -dites communément arabo musulmanes- Pourtant, en France de longue date, il ne vient jamais à l'esprit de poser la question de votre conviction, athée ou religieuse, cela ne se fait pas ! et de sa langue maternelle arabe (syrien, impossible à deviner de même). On ne l'aurait pas pu imaginer sans son allocution de cadre.

        On l'aurait pris pour une convalescente ou une coquette, plainte autant, et personne n'aurait cherché son back ground en réseautages. Le "la" était donc donné bien largement d'emblée par l'impétrante. cf. replay

        Menell Ibtissem avant son audition - Copie d'écran émission
        A la vue de sa présentation et de sa scène osant le voile-turban ciel[31] à ramages bleu Vermeer, de vives réactions de la gauche à la droite apparurent instantanément. Pourquoi gâche-t-elle ainsi un physique réussi, plutôt européen, qui ne la ferait certainement pas remarquer par ailleurs, une enfance que l'on imagine choyée et sans accrocs aucuns, et quelques facilités vocales ?

        Réflexes ? Même lorsque majeures et vaccinées, de paraître jeunes et innocentes, et voilà de vieux réflexes, non pas paternels mais paternalistes, de condescendance flottant de nous prendre pour des oies blanches ?
        • Le retrait, ou la défection, de la championne auréolée de la teinte de ses yeux[31a] intervient en excuse de ses opinions à chaud, pour le moins décalées, concernant les attentats islamistes de la Promenade des Anglais et de l'officiant de Saint-Etienne-de-Rouvray près Rouen. Ce n'était pas les premiers, Paris saigne encore, et l'esclandre montre que les plaies restent vives et qu'il ne faut pas les chatouiller, voire les empoisonner, comme la propagande islamiste le voudrait faire. C'est en tout cas raté pour cette fois, peu de dupes restent.[32]
        Heureusement encore son excuse vint du mal fait aux victimes de Nice et de Saint Etienne de Rouvray par ses positions politiques (non remises en cause à ce qu'on lit). Cela ne change rien à celui que cela permet de perpétuer dans les pays, par exemple, d'Afrique du Nord, où tous les jours des jeunesses s'accoutrent du stigmate sexiste et sectaire, et que du fait de mille demoiselles Sourire les féministes et démocrates s'y trouvent fort dépourvues, la bise venue. En a-t-elle seulement conscience et ses soutiens de l'abandon de ces femmes dans des pays qui se battent contre l'islamisme et la religion au pouvoir ?
          Cela montre aussi peut-être, pour le peu que l'on imagine de l'organisation de ce type de sauterie télévisuelle, qu'elle n'avait probablement pas gagné car il parait impossible de reconfigurer aussi rapidement toute la programmation à la veille du match de télé crochet, de droite. Cet accoutrement agrée certainement aux notions pilaristes anglo saxonnes qui tentent à tout prix de banaliser la bigoterie fondamentaliste en grande écoute, et intoxique athées et laïques.
          • Au passage, trop facile de faire passer les Françaises contre les sectes pour des haineuses ?
          En Albion et ses rejetons, la démarche d'expression sectaire est banalisée en religieuse, toute secte est religion caressée, ce qui n'est pas le cas franc.
            Remettons les horloges à l'heure d'ordinaire - Bisontine, dont les origines orientales ne se devineraient pas si on ne l'en avait questionné, qui se serait rangée facilement dans les rangs des Boutin et autres Barjot et clones. Quoiqu'elles ne soient pas avec Trabelski ou Ibtissem des Françaises tout à fait ordinaires mais bien de microcosme minoritaire, nullement brimé, car on les voit partout s'étaler sur leurs matelas de subventions. Aucune d'elles ne peut non plus ignorer le contexte en exhibant une marque clivante et dire que pas fait exprès. On a juste un peu les miquettes qu'un prof' le prétende ?[32a]

            Ordinaire... Pas faux étymologiquement parlant, mais de loin dans le sens où il le croit ?
            "1260 ordenaire «autorité ecclésiastique diocésaine» (Liv. de Jost. et de plet, p.62 ds Gdf. Compl.); 1335 ordinaire (Girart de Roussilon, éd. E. B. Ham, 318); 2. 1328 «Livre contenant l'ordinaire de la messe» (Inv. de Clémence de Hongrie; N. C. de l'Arg. 62 ds La Curne)" http://www.cnrtl.fr/etymologie/ordinaire
              Prétendue soif d'amour et de concorde allant jusqu'à trafiquer une chanson juive plutôt libertine d'un chanteur engagé au soutien de Tsahal pour aboutir à en faire un cantique glorieux de retour dans le sein d'allah et son umm (mère - la matrice des croyants), n'est-ce pas de trop peser et abuser du public qui n'a aucune notion d'arabe pour majorité ? On y voit de l'esbroufe fourrée de grosses incohérences. La pucelle mystique a fort mal choisi pour recueillir l'amour général d'un peuple laïque français, et pas sectaire, ouvert à tous les métissages -vu sa présence également- ; ce que tente de contrer le communautarisme religieux ?[32b]

              Entre parenthèses, puisqu'il est question d'Israël, il y a de quoi être sidéré de l'accoutumance au voile qui y évolue avec tant de magnanimité. A force de vouloir passer pour tolérant, certains feraient n'importe quoi.
                Cela sent l'hypocrisie et l'arnaque d'un clergé ou d'un autre. Il n'y a nul sacrilège à critiquer croyantes bien en vue ou un Ave Allah. Ce ne sont pas de vraies amies qui l'auront conseillée car elle ne pouvait que se planter avec un tel choix bancal de répertoire.
                • Qantiq - Comparer les petits chanteurs à la croix de bois avec une chanteuse à langue de bois 
                Tant que nous en sommes aux comparaisons oiseuses en complotisme de personnalités en vue, allons au bout de l'absurde que certains se sont empressés de ressortir. Vous nous la baillez belle car les Marion (pas convaincue que le 11/09 soit attentat islamiste) à part lire le Club des cinq et la Comtesse de Ségur font-elles du zèle religieux ? https://www.youtube.com/watch?v=1Hzp_zU_MDQ

                Les deux poids deux mesures sont-ils ce que l'on prétendit ?
                "C’est rare de voir une femme voilée à la télé (…) C’est rare que cette personne soit en plus jolie, avec de grands yeux bleus et un grand sourire communicatif. (…) Et en plus, tu prônes la tolérance ? C’est trop pour la partie raciste de notre pays." http://www.parismatch.com/People/Quand-Kheiron-prend-la-defense-de-Mennel-1458212 
                La chanteuse a été critiquée, apostrophée, tancée d'importance. Par contre, ses critiques et opposants ont été littéralement pris en chasse digitale et les calomnies injurieuses n'ont pas manqué à leur encontre, jusqu'aux menaces de mort personnelles et sur leurs familles. http://www.parismatch.com/People/Apres-sa-prise-de-position-contre-Mennel-Benjamin-Castaldi-menace-de-mort-1458944
                    Ceci dit, ce n'est pas un plateau de grande ambition et envergure artistique, et cela ne prête pas à grande affaire que de ne pas y participer. Ce coup de semonce ne peut que bénéficier à une jeune voix, qui a encore besoin de ciseler son instrument. Cela ne peut que la faire réfléchir sur la problématique de soif de notoriété qui va à l'encontre de toute awra et modestie religieuse (si ce n'est pour recrutement insidieux qui absout les comportements de séduction prosélyte), et de la contradiction d'en attendre des avantages et d'en sous-estimer les risques de fanion en dévotions.
                      Inutile de dramatiser, l'on se relève très vite de ces désappointements. C'est plutôt une chance qui lui est enfin offerte que de pouvoir reconsidérer définitivement ses positions d'accointance à de fort mauvais plaisants, que l'on ne citera pas encore une fois, et complaisantes avec les idées parfois antisémites de prêtresses du herem, vues plus haut, qu'elle admirait.

                      Chaque  jour plus médusée de ce que des esprits, parfois scientifiques, en tout cas rationnels et raisonnables nient la portée créationniste de cet attribut religieux de type sectaire. Ils auraient beau invoquer la théologie de l'absence d'obligation, cela ne serait d'aucune consolation devant leur biais cognitif débusqué à l'aise.

                      Vous servez de camouflage en tout cas à de tristes manigances - Bien sur que toutes les porteuses n'ont pas éclairci le mystère mais plus nombreuses et partantes, elles seront, alors mieux camouflées parmi elles seront les islamistes...

                      La stratégie manifeste de diminuer la portée des voiles et de les noyer, croyant les dissoudre dans la foule démocratique, contribue au poids toujours plus écrasant du voilisme sur les femmes et les enfants, ce qui propulse la tactique sectaire au zénith et enchante certainement les sectes pudibondes. Il faudrait cesser au plus vite cette catastrophe.
                      • 22 février 2018 - Au secours du vol au vent - Ne touchez pas aux tulipes avec vos mains sales
                      C'est l'effet que me fit le post que je dois consigner... L'on avait déjà oublié le petit format des touites polémiques d'une enturbannée à la Voice, quand un texte de soutien grand format parut. De grande distraction de laisser partout traîner ses opinions quand on est pressentie à la vie publique, dont on sait que tout est scruté et retourné, et que les productions donnent certainement des consignes de vérification avant de lancer ses poulains ?

                      Mais avant cela, un préambule simple. Tant de croyantes le dénoncent, et les dialleries disposent des peaux de banane sous leurs pieds sans solidarité aucune...  A remarquer un commentaire sur l'acculturation,

                      "6 avril 2010 , par ... Le voile assassine la diversité culturelle des peuples."[3.]
                      L'on se dit, enfin, cela y est, voilà que de courageuses musulmanes émancipées, portant plainte contre vents et marées, vont y être soutenues avec verve contre les soutiens fanatiques par centaines qui vont à la curée. Encore à nouveau, raté.
                        A part que personne ne lui voulut rien ravir de ses dons, il faut tout de même se rendre compte de ce que signifie ces louanges au turban. Ne pas tarir de compliments envers l'antigonisme*** musulman, est-ce bien raisonnable, alors qu'aucun soutien à des plaignantes, beaucoup plus violemment interpellées en rézoo, contre un prédicateur... Pas l'ombre d'un texte pour les soutenir de la part des tribunes à la mode  ?
                        N'est pas toujours votre bon génie qui vous croyez - Flattez une bigote dans sa vanité religieuse, ce n'est que flagornerie, et on le sait bien que tout flatteur vit au dépens de celle cible de ses complimentations... Comme Menell devrait se méfier de la récupération politique.

                        Un mal terrible fait à cette jeune fille qui en place de comprendre ce que veut dire la couverture de tête va le voir s'incruster au plus profond ! Elle ne va plus se sentir, ne va plus le quitter même pour dormir... Quelle terrible responsabilité que de tatouer les concepts sectaires de pudicité des prêcheurs à une jeune femme qui a besoin de la parole inverse !

                        Le chant de la tulipe serait moins long si à nouveau une personnalité courue à rescousse - Triste méprise -Jeunisme quand tu nous tiens- Le fanatisme vieux serait moins excusable que le jeune fanatisme 
                          Abasourdie donc que certaines ainsi se positionnent en rempart de mansuétude niant les effets du prosélytisme de tartufes et des stigmates de disponibilité sexuelle croyant ainsi de casser l'écho d'inculquer de tôt aux mômes ces modes religieuses ?
                          Les pleutres fébriles ne seraient-elles pas celles qui font mine d'ignorer ce que sont les turbans ? Qui sont les incultes, qui s'égare !? Ignorer à ce point la teneur des paroles arabes et de quel islamiste la version fût chantée en domination de la chanson qui n'avait rien de religieux, la transformer en un cantique sectaire ?! Tant ignorer les traductions de l'arabe et précisément de la version d'un fanatique koweitien... Cela ne serait pas de conséquence désastreuse, au contraire présenté en courage ?
                          "Quelle somptueuse audace, et quelle promesse pour notre monde !"
                          L'audace de propager la dévotion des tradiprêcheurs envers l'impureté féminine à brider et cacher ? Triste naufrage en bouillon tiédasse, mal renseignée, les rames tiennent le tempo... La page Mennel official taggée affichera-t-elle le cirage de turban ? 
                          "Chère Mennel Official L'affaire dure. Je l'ai découverte tardivement, du fait de déplacements successifs hors de France. Je pourrais en rire et railler, voilà, dès que je m'éloigne, ce pays s'égare. Mais cette histoire ne donne guère envie de plaisanter. (...) On vous reproche votre ‘turban’, disent-ils. Il vous sied délicieusement, sans rien dissimuler de votre beauté encore en éclosion. Ils vous reprochent de chanter en arabe… incultes, ils ne savent pas finir la phrase..."[35]
                          Ignorer ainsi que Léonard Cohen, auteur compositeur et interprète de soutien indéfectible de Tsahal, tout comme Amir cité curieusement, pour évidemment sous entendre au complot juif : Les réactions injurieuses des soutiens de la chanteuse en herbe furent révoltantes dans leur comparaison des origines des deux candidats, syrienne et israélienne, aurait ouvert les portes de TF1 au premier en les fermant à la seconde, sous entendu arabe, alors que bien française et que l'on sait bien maintenant que l'Assyrie n'est pas qu'arabe ?[16]
                          Quel gâchis et quelle responsabilité d'adouber le hijab, de le banaliser, de le flatter, de le prétendre élégant ! Si je tenais les prêcheurs poreux, je ne répondrais pas de mes actes, qui ont mis sous ces beaux cheveux châtains d'imaginer que c'est rendre grâces à des dieux de les cacher précautionneusement, de prétendre qu'ils sont tentants, tentateurs, malsains, au risque de les abîmer..[17]
                          Elles vont courir en acheter maintenant pour suivre leur nouvelle idole et se mettre au chic islamiste. Qu'avez-vous fait mais qu'avez donc vous fait ? Quelle femme élégante n'aime pas le turban lorsqu'il n'est pas fait pour faire sa pieuse pompeuse ? Quelle idée de réchauffer cette horrible polémique où de nouveau le complotisme et l'antisionisme invités ?

                          Diminuer à ce point une jeune majeure de lui parler en petite fille que l'on caresse, se fiant à un physique frêle, que "nous les adultes" devrions nous occuper de ces mauvais génies, et cette adulte diminuée à absence de responsabilité pour jeunesse. Une bêtise, il suffit de demander pardon, et rester à Cambrai, je l'ai pas fait exprès. Il n'y avait pas intention de nuire, juste de tout mettre sur le dos de ses compatriotes et jamais des terroristes islamistes ?

                          Faire affaire de grande dignité d'excuses superficielles ? Qui laissaient entendre que l'on avait rien pigé, au point que l'on puisse douter qu'elles furent lues ? Elle aurait réfléchi, elle ne l'aurait pas dit, ou elle ne l'aurait pas pensé ? Toute la nuance de taille et d'estoc reste là béante. Il ne suffit pas de contrition, sauf au confessionnal, pour être pardonnée sauf quand on est formée ou déformée à l'ombre religieuse et de ses codes... De peu d'importance finalement que le 6 février, la future prof' d'anglais "s'excuse" du choc provoqué,
                          "Deux ans après, j’ai mûri et je mesure le manque de réflexion de ces messages. Je comprends que ces messages choquent et je m’en excuse." Mennel Ibtissem
                          Excuses admirées, "Mennel, vos excuses sont la marque de votre dignité. La France reste une terre de passion et de générosité. C'est bien là qu'il faut vivre. Et d'abord, c'est votre pays. Ne vous le faites pas voler." Christiane Taubira
                           Cette posture politique aurait-elle quelque rapport avec celle professée déjà il y a presque vingt ans ? 
                          "« ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes »" Christiane Taubira[18]
                          Mépris hautain inavoué envers de supposés descendants du monde arabe aurait quelque chose de révulsant, si l'on y songeait plus, doué de maternalisme pas moins acide à la racine de vouloir décharger tout "jeune arabe" du passé en 2006 ? Décharger les Normands du passé, et les Turcs, leurs pauvres gamins descendants paraîtrait absurde, ou pire...
                          Cela doit être vexant pour les Arabes d'être toujours plaints, les pôvres, sont ils malheureux confinés dans leur péninsule désertique... 

                          Extrait de compte facebook "Menell 10 ans sur Mennel Official 15 février, 19:21[Illus. 8
                          L'absence de discernement ne vient pas avec la vue qui baisse, déjà il y a dix ans, la dioptrie guettait. Car comment ne voit-elle pas l'âge de la petite fiancée de Chaka et le calvaire devant les zulus de tous leurs esclaves khoïsan qui la servent ? Qu'en dit ce dernier peuple décimé, pas une pensée pour les jaunes à cliques, tête à claques des zoulous ?
                          "La traite et l’esclavage ont été un accélérateur phénoménal de la diversité, cette déportation massive a fabriqué des métis, de nouvelles identités collectives. C’est la vie qui mélange, et c’est le plus grand présent que l’humanité ait reçu d’une histoire absolument abominable."
                          Sauf qu'en Afrique du Nord, le haïk turc ottoman et les harems enterrant la diversité populaire à jamais, et préparant les assauts du wahabisme arabe moderne ? Une fois les populations rompues à se plier à un esclavage, ce ne sont pas les enfants des colonisateurs avec les esclaves et les servantes qui diversifient car l'identité reste alors au conquérant.
                          Les prêcheurs, "références culturelles" traditionnalistes bien présents en son chant visuel et installés à la télé par voile interposé :( transforment de petites provinciales en prêcheuses au verbe hypocrite qui partagent impunément des posts de Soral, Dieudonné, Baracka city, Ramadan et autres confessius... !
                          "Ce n’est pas une contradiction, c’est un enrichissement, assure Christiane Taubira. Quelque chose est en oeuvre, très entravé par le manque de mixité sociale, d’accès au savoir, aux cultures, aux loisirs. Et quand la République est partie, les voyous s’installent, et aujourd’hui les prêcheurs."[38
                          Sur le tard se révéler à dévotion d'un très vieux curé dévoué à son culte (certainement charmant ?) soit capable de retenir l'oreille d'une jeunesse embigotée... en dernier recours avec des émotions et tremblements de voix à parler de la bonté des prêtres, alors que l'on aurait cru qu'évité cet écueil. Se faire cueillir comme cela au crépuscule, quelle manque de poésie... 

                          Tous ces soutiens bien pensantes, graphistes "idôlatres" du choix du voile, iconographiant la jeune dévotion musulmane sont-elles dupes ou huppes ? Faisant fi des maîtres à penser et du complotisme, l'accent mis sur la prétendue humiliation de la bigoterie... Maeril se trompe largement, personne ne veut libérer machine des imams, ni les barjeots des pasteurs, mais qu'elles fassent de la propagande pour le complotisme, le Hamas et le voilisme, pourquoi devrait-on le pardonner ? Parcequ'elles sont jeunes et jolies ? 

                          Maeril traduit ses icônes en soutien à Mennel
                          "Maeril 9 fév. Sorry, I'm just really upset right now. Remember Mennel? She had to leave The Voice. This is mortifying." / "Là vraiment je suis furieuse. Vous vous rappelez de Mennel ? Elle a du quitté The Voice. Quelle humiliation."
                          Pourtant, en réalité, sachez bien que ce n'est nullement mortifiant de se plier à la loi constitutionnelle d'égalité des sexes... Le territoire national va sous les lois et non pas sous celles religieuses, la laïcité n'est pas la sécularité !

                          Jeunes soeurs confites en admiration devant les mères... Cautionner ainsi la rigueur religieuse pour jeunes filles, les rendant les plus séduisantes, les plus ravissantes, les parer de toutes les qualités, somptueuses, charmantes, délicieuses, c'est de la pure folie, maintenant qu'en province comme en banlieue, tellement de petites filles copient les jolies voilées. Des arabophones avertis (il ne suffit pas d'être traducteur) ont accumulé documents et analyses à ce sujet. Qui croirait au hasard ? 
                          "Hélas, les manœuvres de cette jeunesse « frériste », issue du FEMYSO ou faisant parti de la frérosphère de Tareq Ramadan, sont désormais soutenues par d’honorables universitaires et personnalités de gauche française.Mohamed Louizi blog : Sous-sol obscur de l'islamisme : Art & Déco, Hassan Al-Banna et la jeunesse (2/4) 23 mai 2015[39]
                          Notes de fin de page
                          _______

                          * Fatima Mernissi, Rêves de femmes, une enfance au harem, trad. de l'anglais par Claudine Richetin, revu et adapté par l'auteur (Traducteur) le Livre de poche, 1998 Dreams of Trespass  Tales of a Harem Girlhood,1994 http://www.mernissi.net/books/books/dreams_of_trespass.html

                          "Je me suis promenée avec un des foulards de ma mère solidement noué autour de la tête, jusqu'à ce que ma mère s'en aperçoive et m'oblige à l'ôter."- Ne te couvre jamais la tête ! a hurlé ma mère. Tu entends? Jamais! Je me bats pour l'abandon du voile et toi tu en mets un? Quelle est cette absurdité ? Même si Hi-Hitler, le roi tout puissant des Allemands, est à ta poursuite, a-t-elle dit, il faut que tu lui tiennes tête les cheveux découverts. Il ne sert à rien de se couvrir la tête et de se cacher. Ce n'est pas en se cachant qu'une femme peut résoudre ses problèmes. Elle devient au contraire une victime toute désignée. Ta grand-mère et moi avons assez souffert avec cette histoire de masques et de voiles. Nous savons que cela ne marche pas. Je veux que mes filles aillent la tête haute sur la planète d'Allah en regardant les étoiles." Sur ce, elle m'a arraché le foulard..." Fatima Mernissi, Rêves de femmes, 1997 
                           "le voile signifie :“ je traverse rapidement et secrètement cet espace que je reconnais être masculin” http://www.quidhodieagisti.com/2010/08/fatima-mernissi-reves-de-femmes-une-enfance-au-harem.html 

                          **Piste pour le sobriquet "Verte" ou Berthe http://www.cnrtl.fr/definition/berthe
                          Brillante Berthe soeur du Charles et femme du Pépin http://leplus.nouvelobs.com/contribution/557653-berthe-aux-grands-pieds-avait-elle-vraiment-de-grands-pieds.html

                          [1Réaction à show devant le poste, 5 janvier 2016, 22 h, Christine Gamita, profil facebook
                          "On aimerait bien que les dévotes fassent profil bas et cessent de promouvoir les marques d'impureté et de modestie des femmes, en se prenant pour des perles. Que la dévote nous parle donc contraception et IVG et tout ce que son saint livre établit contre le sexe féminin et contre la sexualité émancipée. Les dévotes propagent le sexisme, nous n'en voulons pas, les grenouilles de ben itier n'ont pas à imposer leurs choix identitaires et leur prosélytisme à torpiller la laïcité. On leur a constitué tous droits, payé fac et école laïque des années durant... la dévote a sa boîte, nous fait suer à la tévé et prêche de morale, alors qu'elle est la preuve vivante qu'en rien elle ne serait une musulmane persécutée. Merci de la preuve éclatante qui dit que tout est ouvert aux musulmanes, même outrées. Merci princesse. On croit rêver, de ce tour de passe passe fort amusant, la princesse vertueuse de droit divin qui chipotait dans sa purée de pois - est-ce #LEmissionPolitique ou la chaire de Notre Dame ?https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10210001808715228&set=pb.1636077104.-2207520000.1484605935.&type=3&theater
                          [2] La jeune femme à la perle - Johannes Vermeer — http://www.mauritshuis.nl

                          [3] sur le modèle... 
                          "bondieutisme, subst. masc. (J. VallèsLes Réfractaires, 1865, p. 21 : le bondieutisme, la religion des gens qui se convertissent en hiver et redeviennent impies en été; dér. de bonDieu, suff. élargi -isme*). Péj. Religiosité superficielle et opportuniste, dénuée de toute conviction profonde.http://www.cnrtl.fr/definition/bondieuserie
                          [4] Même petit clerc peut voir que nul équilibre de voie du milieu, Aqîda, dans ces forcenés de la pudeur virile https://fr.wikipedia.org/wiki/'Aq%C3%AEda

                          [5Par curiosité, voir plus loin ce qu'est le hiatus entre credo et croyance. Jean-Claude Schmitt, Du bon usage du « Credo », Publications de l'École française de Rome Année 1981 Volume 51 Numéro 1 pp. 337-361 in n° : Faire croire. Modalités de la diffusion et de la réception des messages religieux du XIIe au XVe siècle. Actes de table ronde de Rome (22-23 juin 1979)
                           www.persee.fr/doc/efr_0000-0000_1981_act_51_1_1385

                          [6François Héran, Le rite et la croyance [note critique] Revue française de sociologie  Année 1986  Volume 27  Numéro 2  pp. 231-263
                           http://www.persee.fr/doc/rfsoc_0035-2969_1986_num_27_2_2306

                          [7] Article wikipedia "Turban" https://fr.wikipedia.org/wiki/Turban

                          [8] Article "Turban", Atilf, Dictionnaire de l'Académie, CNRS http://www.cnrtl.fr/definition/turban

                          [9] Sébille commune - Aumônes par Internet, projet de type économie participative oecuménique d'Attika Trabelsi, Makesense- Draguer les autres dévots, en excluant de fait tout athée ? Banque discriminatoire, est-ce mieux que l'usure ?
                          "Une plateforme de crowdfunding interreligieuse, mais pourquoi ?! Le saviez vous ? Aujourd'hui en France, il y a :  - 11, 5 millions de catholiques  - 2,8 millions de musulmans  - 150 000 bouddhistes - 125 000 juifs Ces croyants reversent chaque année et de manière récurrente ce que l'on appelle des aumônes. La zakat chez les musulmans, la Tsedaka chez les juifs, l'aumône de charité chez les chrétiens, ça vous parle? Et si nos aumônes étaient mises dans un pot commun? Et si nos aumônes permettaient la coexistence ? Et si nos aumônes permettaient d'impacter socialement et directement ? Collecter ces différentes aumônes pour financer des projets dans des pays en développement, l'idée est la suivantehttps://www.makesense.org/fr/projects/3472 - https://www.makesense.org/fr/users/7693
                          [10] Lorsque l'on exclut des gens du fait de leur couleur de leur peau et des agissements de leurs ancêtres, si ce n'est du racisme, qu'est ce de plus que du délit de faciès caractérisé..
                          ""un séminaire de formation à l'antiracisme politique", il est réservé «uniquement aux personnes subissant à titre personnel le racisme d'État en contexte français» et exclut donc les personnes blanches.Jack Dion, A Reims, un "camp d'été décolonial" interdit aux Blancs, Marianne, 25/08/2016 http://www.marianne.net/reims-camp-ete-decolonial-interdit-aux-blancs-100242375.html
                          [11] Un philosophe laïque pris à partie toujours par les mêmes factieux
                          "L'écrivain* raconte l'agression verbale et les menaces dont il a été l'objet place de la République samedi soir et analyse ce qui se déroule là-bas. Intrigué par tout ce que je lisais dans la presse sur le mouvement Nuit debout, j'ai voulu juger par moi-même. Je suis donc allé samedi soir place de la République, à Paris." http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/04/18/31003-20160418ARTFIG00255-finkielkraut-ma-reponse-a-ceux-qui-m-ont-expulse-de-nuit-debout.php
                          [12] Panorama des croyances, autocitation http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/01/longue-vue.html

                          [13Alain Finkielkraut, pris à partie par militante du PIR, Wiam Berhouma, prof' d'anglais lyonnaise, janvier 2016 http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/des-paroles-et-des-actes/des-paroles-et-des-actes-du-jeudi-21-janvier-2016_1269257.html

                          [14] Grâce à la République et la laïcité, les bigotes gratuitement et sans être inquiétées ont pu aller à l'école jusqu'à quatre ans à l'Université...
                           "Les lois Ferry de 1881 et 1882 rendent l’instruction primaire obligatoire pour les garçons et filles âgés de 6 à 13 ans. L’école publique est gratuite et laïque. Avant ces lois, l’enseignement primaire était encore principalement assuré par l’Eglise catholique. Pourtant, dès 1792, Condorcet proposait, dans son Rapport et projet de décret sur l’organisation générale de l’instruction publique, un système éducatif séparé de toute influence religieuse. Il était fondé sur l’égalité des filles et des garçons devant l’instruction. En 1793, la Convention avait donc établi l’obligation scolaire et la gratuité de l’enseignement primaire, mais le projet avait été très vite abandonné.http://tice33.ac-bordeaux.fr/Ecolien/LinkClick.aspx?fileticket=QqfBJibuyrM%3D&tabid=4589&mid=11912&language=fr-FR
                          [15] Association à la seule destination de la confession musulmane : "Attika Trabelsi, Présidente de l'Association SolidAscension"
                          "Hélène et l'équipe du Tour sont à Lille, aujourd'hui on vous parle de méthodologie : "comment réaliser son pitch ?" avec Attika Trabelsi, Présidente de l'Association SolidAscension L'association consiste essentiellement à offrir un capital social et culturel à des jeunes de la classe populaire qui en sont dépourvus, à aider les jeunes dans leurs démarches administratives et universitaires, à compléter l’action des tuteurs à l’université, à informer les jeunes sur les débouchés scolaires post-baccalauréat, notamment sur les grandes écoles dans des zones socialement défavorisées (principalement en ZEP) et à mettre en place un suivi sur plusieurs années à travers une action de parrainage et de « coaching »." http://www.mouv.fr/diffusion-ticket-for-change-jour-10
                          [16] Fez online, une autre association Attika Trabelsi https://fr.linkedin.com/in/attikatrabelsi

                          [17] Les associations péricultuelles* ne sont-elles pas des associations cultuelles déguisées. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/02/radicelles.html 

                          [18] Athée réfugié en France, Waleed Al Husseini -emprisonnement et sévices subis à Qalqya (
                          West Bank), en apostat musulman ayant clamé l'athéisme sur son blog- https://www.facebook.com/AlHusseini.Waleed/posts/1512733775421190

                          - Des malpropres lui reprochèrent le hijab de sa mère, il y répondit énergiquement https://la-voie-de-la-raison.blogspot.com/2018/01/ma-mere-cette-voilee.html

                          [19]
                           [20] Histoire du voilisme* de contrôle féminin - A voir textes notables du Droit européen cités en la matière - autocitation http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/06/devoilez-vous-mesdames-une-fois-pour.html

                          [21]Voit item AWRIPEAU* en Index Bal féministe http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/02/index-illustre-bal-feministe.html

                          [22OSMANOĞLU ET KOCABAŞ c. SUISSE 
                          (Requête no 29086/12) http://hudoc.echr.coe.int/eng?i=001-170346

                          [22a] Asma Lamrabet précise l'interdiction du droit à l'avortement, sauf pour danger médical http://www.saphirnews.com/Asma-Lamrabet-L-islam-ne-peut-en-aucun-cas-constituer-une-entrave-a-la-modernite_a9471.html

                          [22ahttp://www.saphirnews.com/Asma-Lamrabet-L-islam-ne-peut-en-aucun-cas-constituer-une-entrave-a-la-modernite_a9471.html

                          [22b] Kimberlé Creenshaw, afroféminisme et intersectionnalité 
                          https://fr.wikipedia.org/wiki/Intersectionnalit%C3%A9
                          Vectrice de la bourgeoisie afroaméricaine (ses parents n'étaient pas mineurs de fond, et elle même n'a pas fait ses classes en usine) qui en tient pour le black feminism US qui tente de percer en Afrique au détriment de tous les efforts de l'Union Africaine en droit du sexe féminin... Quand la lutte pour les droits civiques finit par être confisquée, l'on peut se faire du souci pour les Américaines.

                          "féminisme inclusif, le féminisme intersectionnel s'appuie sur les travaux de la féministe américaine Kimberlé Williams Crenshaw, la première à avoir popularisé le terme d'intersectionnalité, mais aussi en France sur les écrits de Christine DelphyÉric Fassin ou Elsa Dorlin" https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9minisme#F.C3.A9minisme_intersectionnel
                          [22c] http://www.lesinrocks.com/2017/01/25/actualite/image-dobey-cree-polemique-a-womens-march-11906579/
                          [22dL'inclusivité ou inclusivisme, prétendu féministe ? - Où est l'égalité des sexes et le féminisme dans l'écriture à points inclusifs qu'il est impossible de lire à voix haute ? Cela n'est donc en aucun cas un langage épicène, la langue se lit. Le guide prétendant l'imposer en écrits ne permet pas sa lecture de"décideur.e.s", soit décideureuses, éventuellement :) dont on a du mal à comprendre où est l'égalité des sexes ? Le genre grammatical n'est pas le sexe, ni le sexage, sauf en certains cas. Ce sont les cas qu'il faut traiter et non pas en faire généralité, car alors l'on se contente de se substituer au Richelieu en dictateur de la langue, pourfendu l'examen de ses règles sexistes qu'il imposa avec l'Académie d'alors. Ce n'est pas l'ambition du féminisme et cela ne peut le devenir.
                           Il est urgent que l'Etat arrête le ridicule de ses publications. 
                          "l'emploi de parenthèses : « musicien(ne) ». Les parenthèses peuvent être également utilisées pour noter un pluriel facultatif : « le(s) musicien(ne)(s) » ;
                          • l'emploi du trait d'union et de sa forte symbolique unioniste : « musicien-ne-s », « motivé-e-s », et même l'article « un-e » ;
                          • l'emploi du point médian, semblable au trait d'union mais plus discret : « musicien·ne·s », « motivé·e·s » ;
                          • l'emploi du point, plus facile d'accès sur un clavier que le point médian, mais peut prêter à confusion : « musicien.ne.s », « motivé.e.s » ;
                          • l'emploi de l'apostrophe, plus facile d'accès sur un clavier que le point médian, et qui évite la confusion avec le point en se plaçant sur la ligne haute : « musicien'ne's », « motivé'e's » ;
                          • la terminaison à deux genres : « acteurs/trices » ou « acteurs-trices » ;
                          • l'emploi du E majuscule : « motivéEs »... Cette forme est fréquemment utilisée en allemand ;
                          • la création de mots trans-sexes : « illes » ou « iels » pour « ils et elles », « celleux » ou « ceulles » pour « celles et ceux », « chanteureuses » ou « chanteuseurs » pour chanteurs et chanteuses."
                            A savoir que l'inclusivisme nous vient de la théologie. https://fr.wikipedia.org/wiki/Inclusivisme


                          [23] Le fichu en premier lieu serait plutôt marque de négligé, voire de déshabillé... 
                          "Léger vêtement en pointe dont les femmes se couvrent le cou, la gorge et les épaules. Je conviendrai avec vous que le fichu qu'il a plu aux commentateurs et aux imitateurs d'appeler la ceinture de Vénus, est une image charmante[VoltaireDict. phil. Anciens et modernes.Elle avait au sein la cicatrice d'une brûlure d'eau bouillante qu'un fichu de chenille bleue ne cachait pas extrêmement, [RousseauConfess. V]https://www.littre.org/definition/fichu.2
                          [24] Rabbin parisien vaut bien imamah ottoman... http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20170113.OBS3806/je-choisis-librement-de-me-voiler-les-limites-du-feminisme-religieux.html

                          [25] Le centre de Bruxelles n'est pas exempt. https://www.facebook.com/mohamed.louizi/posts/10209606164335870

                          [26] La pêche à la grenouille par le leurre d'un chiffon. http://www.leploermelais.fr/2013/08/22/jai-teste-pour-vous-la-peche-a-la-grenouille-2/

                          [27] Trabelski de Lallab n'est pas Prochoix en féminisme, selon les Vigilantes https://vigilantes2015.wordpress.com/2017/01/10/television-publique-et-privee-relais-de-la-propagande-islamiste/


                          [28 a] Critique musulmane du WHD https://fr.wikipedia.org/wiki/Hijab_day

                          [28 b] Texte d'invitée à faire lire aux lallabites* (membres et alliés) http://susaufeminicides.blogspot.fr/2017/01/lexigence-republicaine.html

                          [29] Carla Parisi, 01.12.2016, Dalia Mogahed, soeur frériste. http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/10857

                          [30] http://litteratureprimaire.eklablog.com/fable-de-l-huitre-et-du-hareng-guillaume-apollinaire-a96931639


                          [31] Popularité du bleu clair marié au blanc depuis le XIXe qui n'est pas sans rappeler l'azur marial de médailles et statuettes de Lourdes, telle que d'apparition dans la grotte de Massabielle décrite par la petite Bernadette Soubirous sujette à des visions hallucinatoires, qui est commercialisée et célébrée encore aujourd'hui de miracle catholique.
                          L. de Reury, Bernadette Soubirous, 1858[Illus.]
                          N. -D. de Lourdes  - Joseph-Hugues Fabisch, 1864 [Illus. ]
                          [31a] Dynamique de communication politique - L'on peut légitimement se poser la question du montage d'idoles aux yeux clairs pour apaiser, par une certaine similitude physique, et provoquer une identification. Personne n'ignore que les colonisations arabes ont entraîné des métissages avec les peuples soumis, qui donnent notamment en Syrie et Turquie, ces métis kurdes aux yeux bleu azur. 

                          Au siècle dernier, un leader religieux et héros des fêtes du Hamas, officier syrien ottoman devenu mufti de Jérusalem 
                          par la grâce des Britanniques (oncle de Yasser Arafat et Leïla Shahid, ses héritiers politiques) était déjà ainsi typé, son entrisme facilité,  le 25 avril 1941 nommé Aryen d'honneur https://fr.wikipedia.org/wiki/Aryen_d%27honneur#cite_note-4
                          "Le Grand Mufti est un homme qui en politique ne fait pas de sentiment. Cheveux blonds et yeux bleus, le visage émacié, il semble qu'il a plus d'un ancêtre aryen. Il n'est pas impossible que le meilleur sang romain soit à l'origine de sa lignée" Adolf Hitler cité Mohammed Aissaoui, L'étoile jaune et le croissant, Gallimard, 2012 
                          [32] Français (musulman) qui questionne http://mlouizi.unblog.fr/2018/02/05/the-voice-a-t-il-fete-hier-soir-le-hijab-day-avec-la-fille-au-turban/

                          Un réfugié palestinien qui sait de l'intérieur ce que signifie le voile... https://la-voie-de-la-raison.blogspot.com/2018/01/ma-mere-cette-voilee.html


                          [32a] Ordinaires selon quels critères ? http://www.liberation.fr/debats/2018/02/09/mennel-une-francaise-ordinaire_1628661

                          [32b]  Peu anodin ce choix entre cinq versions (voire plus) de l'arabe, la seule pieuse car ce furent les paroles de Muhamad Al Hussyan, Koweiti qui a détourné cette chanson juive et leste de Leonard Cohen, Hallelujah, transformée en un chant religieux intitulé "Ya illahi" de réintégrer l'islam. De l'appel gai à Yah à la repentance devant Allah. http://www.huffpostmaghreb.com/2016/11/11/hallelujah-leonard-cohen_n_12910442.html

                          Hormis deux chansons aux antipodes l'une de l'autre, certainement très irritantes pour beaucoup de personnes, l'auteur-chanteur et l'interprète également antagonistes, la seconde farouchement anti-sioniste depuis des années. https://www.leonardcohenforum.com/viewtopic.php?t=4978

                          Extrait d'écran,Menell Ibtissem, Souris Palestine, Prodn CSBP/UOIF/Hajer 2015[Illus. ]
                          Léonard Cohen avec Tsahal en Israël[Illus. ]
                          https://sarealnews.com/2016/11/l-cohen-une-star-si-proche-disrael-hommages-de-netanyahu-et-de-tsahal/ 
                          [33] Innombrables musulmanes contre le voile sectaire, choix des prêtres fondamentalistes politiciens chevronnés. Asra Q. Nomani and Hala Arafa, As Muslim women, we actually ask you not to wear the hijab in the name of interfaith solidarity, Acts of Faith, December 21, 2015 https://www.washingtonpost.com/news/acts-of-faith/wp/2015/12/21/as-muslim-women-we-actually-ask-you-not-to-wear-the-hijab-in-the-name-of-interfaith-solidarity/

                          [34] Témoignage poignant de Fatiha Boudjahlat, Ramadan contre ma mère, 11 février 2016 https://www.causeur.fr/tariq-ramadan-islam-nationalite-francaise-36708

                          [3."Le voile assassine la diversité culturelle des peuples." Le voile, symbole de l’instrumentalisation des droits des femmes pour un projet totalitaire par Fatoumata Sidibé, députée bruxelloise FDF, jeudi 8 avril 2010 http://sisyphe.org/spip.php?article3570 citant de http://www.lesoir.be/forum/cartes_blanches/2010-03-23/je-declare-que-le-voile-est-le-symbole-d-un-projet-politique-totalitaire-760276.shtml 


                          [35] Post facebook de Christine Taubira reproduit dans maints organes de presse https://www.20minutes.fr/culture/2225507-20180222-christiane-taubira-soutient-mennel-france-pays-faites-voler

                          [36] A l'examen des paroles comparées, 
                          il est vrai qu'il est difficile, voire impossible à des laïques et athées européens de voir quelque différence à de tels vers. Munie en ritologie, l'on voit de suite le précipice où l'on pourrait y sombrer. Au sujet du couplet chanté en arabe -sa langue maternelle syrienne-, suivant celui en anglais d'un chanteur notoirement juif et soutien d'Israël, alors que soutenant des opposants guerriers à Israël ? - Tant de versions possibles mais la seule pieuse jusqu'à l'islamisme du Koweiti Muhamad Al Hussyan, qui a détourné le tube érotique inspiré du roi hébreu, fût choisie par la future professeur de langue anglaise ? Allant du gai Yah à la repentance musulmane... Pour certains croyants, ce serait plutôt une agression qu'un hommage, et pour d'autres, l'exaltation religieuse habituelle en lieu de culte... 
                          "« Ô mon Dieu ». Finies les références à la Bible hébraïque et à ses personnages. Fini aussi le côté subversif (And remember when I moved in you / And the holy dove was moving too / And every breath we drew was Hallelujah). La suite de la version islamique que n’a pas chantée Mennel – mais que connaît sûrement une partie de son public à qui s’adressait le message ! – raconte l’histoire de quelqu’un qui a pêché et désobéi à Allah, puis décide de revenir vers lui.http://infoequitable.org/the-voice-ce-que-mennel-a-reellement-chante-en-arabe/
                           La spiritualité n'est pas forcée de passer par le sacré. D'aucuns peuvent en rester à l'apparence, ce n'est pas non plus interdit. Cependant, l'on ne peut ignorer ce qu'en savent les concernés au premier chef de l'inversion, et du profane au sacré. D'une relation sexuelle à une relation divine...

                          "Aux Français non initiés, Mennel a donc raconté le début d’une histoire poétique tirée des psaumes du roi David, qui régna sur un royaume juif à Jérusalem. Mais au public arabophone qui est nombreux à la suivre, l’artiste a diffusé un message religieux tout autre" : "Ta foi était forte mais tu avais besoin de preuves - Tu l'as vue se baigner sur le toit - Sa beauté et le clair de lune t'ont renversé - Elle t'a attaché à une chaise de cuisine - Elle a brisé ton trône, et t'a coupé les cheveux - Et de tes lèvres elle a tiré cet Alléluiahttps://greatsong.net/PAROLES-LEONARD-COHEN,HALLELUJAH,54436.html

                          Mis à la place,

                          "Une nuit, je ne sais pas ce qui m'est arrivé - Une obscurité m'a envahi O Seigneur - La terre est devenue petite et le ciel aussi - Et mon coeur ne connaissait pas la lumière - Et les larmes ont commencé à couler Oh Dieuhttp://infoequitable.org/the-voice-ce-que-mennel-a-reellement-chante-en-arabe/

                          [37] voir deux séries de billets concernant le voilisme, mentionnés plus bas


                          [38] Maternopaternalisme* - Passé esclavagiste trop lourd pour les jeunes arabes. https://www.lexpress.fr/actualite/societe/encore-aujourd-hui_482221.html
                          et Christiane Taubira citée aussi dans Une loi mémorielle contre la mémoire par scylax mardi 13 mai 2014 sur Agoravox

                          [38aFranck Johannès, hristiane Taubira : la traite négrière, aux sources du racisme, 11 mai 2005 http://libertes.blog.lemonde.fr/2015/05/11/christiane-taubira-la-traite-negriere-aux-sources-du-racisme/

                          Crédit illustrations

                          [Illus.1La jeune femme à la perle - Johannes Vermeer — http://www.mauritshuis.nl https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3635134

                          [Illus. 2] Médaillon 30 - Nevers, portraits de classe 2002/2003 https://www.nevers.fr/assets/files/ncmb/ncmb98.pdf

                          [Illus. 3] Hanane Kerimi - commission MAFED /  PIR et réseau Lallab

                          [Illus. ]  Turquie, 1923, Lâtif Hanem, épouse de Mustapha Kemal http://www.meb.gov.tr/belirligunler/ataturk/Foto/002/2a11.htm


                          Turquie laïciste sur le modèle de la laïcité française qu'Attatürk estimait l'aboutissement le plus authentique. https://en.wikipedia.org/wiki/Mustafa_Kemal_Atat%C3%BCrk%27s_personal_life

                          [Illus. ] Extrait écran générique de fin du clip vidéo Menell Ibtissem, Souris Palestine, "Art of life, production Comité de soutien et bienfaisance Palestine, financé par UOIF, avec logotype de symbole de revendication musulmane de solution dite "1 état" de Tahimi press depuis 2009, balayant Israël - De deux états musulmans côte à côte (avec le royaume musulman de Jordanie, répartis sur l'ex-Palestine mandataire.

                          [Illus. ]  Dalia Mogahed, égypto-américaine. http://www.arabianbusiness.com/the-world-s-100-most-powerful-arab-women-541034.html?view=profile&itemid=541014#.VM5yap3F-Vs


                          [Illus. ] Visions de l'Immaculée conception et miracles de Lourdes L. de Reury, Bernadette Soubirous, 1858 http://blog.seniorennet.be/ansichtkaarten/archief.php?ID=477098

                          [Illus. ] Statue de Notre-Dame de Lourdes (par Joseph-Hugues Fabisch, 1864) placée en haut à droite de la grotte à 2 mètres de hauteur, dans une cavité secondaire de la roche, appelée niche des apparitions. https://fr.wikipedia.org/wiki/Apparitions_de_Lourdes

                          [Illus. 8Extrait de compte facebook "Menell 10 ans" sur Mennel Official 15 février, 19:21[Illus. ] Extrait d'écran,Menell Ibtissem, Souris Palestine, Prodn CSBP/UOIF/Hajer 2015

                          [Illus. ]  Léonard Cohen avec Tsahal en Israël https://sarealnews.com/2016/11/l-cohen-une-star-si-proche-disrael-hommages-de-netanyahu-et-de-tsahal/ 
                          • Athéisme et sectes
                          Fait athée http://susaufeminicides.blogspot.fr/2017/02/mirador-des-faux-culs.html
                          Panorama superstitieux http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/01/longue-vue.html
                          • Série sur les associations péricultelles omniprésentes en media :
                          1. 1. Radicelles. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/02/radicelles.html 
                          2. 2. Larmes de perle, http://susaufeminicides.blogspot.fr/2017/01/larmes-de-perle.html

                          3. 3. Larmes de crocodile http://susaufeminicides.blogspot.fr/2017/08/larmes-de-crocodile.html
                          • Divers aspects du danger du voilisme 
                          Horizons https://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/06/devoilez-vous-mesdames-une-fois-pour.html
                          Affections non négligeables http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/04/modo-alienatio.html
                          Maltraitances http://susaufeminicides.blogspot.fr/2017/09/viree-saturnienne.html
                          Conte acadien http://susaufeminicides.blogspot.fr/2017/09/aya.html
                          • Pages de base de cet ethnoblog contre les féminicides #feminicides
                          A - http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html

                          5 commentaires:

                          1. A propos d'un expression qui m'a échappé, complément d'info "Mme Trabelsi se proclame « Féministe Prochoix » : FAUX.
                            Dans l’univers féministe être Prochoix fait référence au possible choix ou non d’avorter. Le détournement des mots est patent. En réalité, Mme Trabelsi, présentée comme simple jeune entrepreneure, est une militante pro-voile"" trouvé sur billet du 10 janvier, Télévision publique et privée relais de la propagande islamiste ? Les vigilantes https://vigilantes2015.wordpress.com/2017/01/10/television-publique-et-privee-relais-de-la-propagande-islamiste/

                            RépondreSupprimer
                          2. Un troisième blog qui éclaire toujours mieux la situation iconique de ces militantes et militants dévots qui hantent les plateaux depuis quelques temps http://mlouizi.unblog.fr/2017/01/16/decryptage-france-2-et-la-fabrique-des-icones-islamistes-3g/

                            RépondreSupprimer
                          3. Au cas où ces trois facettes de terrain mises en blogs ne suffiraient pas, une mise en perspective qui rend tout limpide http://susaufeminicides.blogspot.fr/2017/01/lexigence-republicaine.html

                            RépondreSupprimer
                          4. août 2017 - Stupéfaction devant les positions de soutien pour une association confessionnelle qui ne défend par le droit à l'IVG avec grande vigueur https://naembestandji.blogspot.fr/2017/08/le-planning-familial-soutient.html

                            RépondreSupprimer
                          5. Au sujet des ménestrelles prosélytes - Une autre confirmation musulmane, s'il en était besoin, de ce que ces donzelles avenantes assurent la transition pour recruter. Prosélytisme de choc pour embarquer des adolescentes avides de plaire. http://mlouizi.unblog.fr/2018/02/05/the-voice-a-t-il-fete-hier-soir-le-hijab-day-avec-la-fille-au-turban/

                            RépondreSupprimer