vendredi 15 avril 2016

Modo alienatio

"Comme toutes les litotes et faux fuyants, je trouve que cela ne sert qu'à prouver l'existence du problème."*

Avant la douche, prenez, on vous passe un savon ¡Féminicides! https://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html

Intéressante publicité malaise pour shampoing x, circulant sur les réseaux
Nota benêt* - Fake image - Cela ne marche pas, l'on ne peut se savonner habillée et cagoulée.
...le temps du bikini versus celui du Burkini* - Birkini* time -ou la misogynie dévoilée prend l'eau-

Scoop - Comment ça, on peut se shampouiner la cagoule avant d'entrer dans le bassin ? Du jamais vu ! Soucoupe. (Notre initial SAF Modo alienatio était trop lourd pour flotter, du coup on l'a dédoublé en deux couloirs de nage, voici le premier, bientôt le second SAF Alienatio modo - Bonne lecture, n'hésitez pas à commenter sous le billet et à partager)
Dans cette première observation, nous évoquons les problèmes de lois et règlements noyés par la combinaison à cagoule religieuses. La deuxième partie évalue les risques dans le cas où le tissu du maillot intégral ne respire pas et ne laisse pas passer la lumière, tout comme l'uniforme religieux civil non clérical. SAF Alienatio modo
  • Bain en bassins en "tenue islamique"
Ledit maillot océanique sous l'appellation commerciale australienne de "burkini", tel que déposé par l'Australienne avec bénédiction du mufti- met-il en danger soi-même et autrui ?
La combinaison de plongée (religieuse ou non) avec cagoule a toujours été interdite en piscine, ainsi que les bouteilles à oxygène.

Si soudainement elles étaient autorisées, car l'on voit mal le plongeur se débarrasser et mettre tout nu pour la douche savonnée obligatoire, l'obligation d'hygiène pour tous seraient enfreintes. Donc l'hygiène et l'égalité toutes deux prennent l'eau dans ce cas.

- pas de respect des règles d'hygiène, de santé et de sécurité de soi et d'autrui, pas de respect de l'égalité devant le savon, si on se baigne pas toute habillée et coiffée, que cela soit nommé maillot ou autrement- pas de respect non plus de l'ordre public d'égalité qui se soucie de la  loi d'égalité des sexes qui a mis au tapis la pudicité religieuse féminine instaurée par des prêtres-

Depuis 2014 au Maroc, royaume musulman, des piscines avisées donnent le "la" justement - Interdiction pour raisons d'hygiène. En effet, les burkinistes ne peuvent passer à la douche savonnée obligatoire, puisqu'il leur faudrait se savonner nue pour y procéder, alors qu'avec un vrai maillot de bain, cela ne pose pas de problème, aussi bien à l'entrée qu') la sortie des bassins.

Le chic pour taper l'incruste partout ? Quand le colonialisme religieux tente de faire passer son intégrisme pour du pipi de sansonnet... Les islamistes s'insurgent, comme si l'on priait dans les bassins (qui ne sont pas des baptistères) qui ne sont nul lieu de culte,

"Celui-ci ajoute que cette décision porte atteinte à la liberté de culte ainsi qu’elle appartient à «  la rudesse de la nouvelle colonisation  » (...)" 30 août 2014


Accès piscines - Pour raisons d'hygiène maillots de bain strictement oblligatoires - Maillot océanique burkini strictement interdit
Depuis 2016, Alger, devant l'offensive immigrée traditionaliste hors sol (rappelons le burquini est australien, la burqua est afghane, etc. se baigner tout habillé est interdit en piscine publique. Ce qui n'a rien à voir en Afrique du Nord d'ailleurs avec les costumes notamment berbères (les voilages sont apparus avec la colonisation turque ottomane, terminée en 1870).[1]

"L’eau est prélevée tous les deux jours pour analyse afin de mesurer le taux de chlore, qui ne doit pas descendre au-dessous d’un certain seuil. Si des personnes se baignent avec leurs vêtements, ceux-ci absorbent le chlore. Trop de personnes se baignant avec leurs vêtements, cela ferait baisser le taux de chlore à un niveau inférieur à celui fixé par la réglementation. "Ce qui pourrait nous créer des problèmes pouvant aller jusqu’à la fermeture de l’établissement", explique Rachid."[2]
La France n'étant pas l'Algérie, l'on se passera bien de la propagande sexiste, ou misogyne, et de la montée en puissance de la pudeur fondamentaliste sectaire. Il faut tout de même que les pouvoirs publics soient informés que cette affaire de s'habiller pour se baigner est l'affaire d'une secte et non pas de religion musulmane.

De ma vie voyageuse et pas toute neuve, je n'avais vu des musulmanes se baigner habillées, toutes portaient le maillot une pièce généralement... 


Puisque si cette religion était prise au pied de la lettre, les musulmanes n'ont pas le droit d'aller à la piscine. C'est simple à comprendre, c'est l'entrisme d'une secte qui est favorisé par ceux qui autorisent cette mascarade.

Autoriser la pudeur religieuse manifeste en piscine parisienne ne va pas faire les personnes se mélanger.
Cela maintient encore plus de distance et d'animosité entre celles et ceux qui se posent en garants moraux et les autres qu'ils font passer pour des immodestes impies. Intolérable d'intolérance.

  • La douche a minima toute habillée du burquini ?
On imagine toute l'impudeur de la douche savonnée à poil, puisque avant de l'enfiler et une fois ôté le burkini, ou burqa de bain, il faudrait en dessous avoir un maillot de bain en plus ? On comprend donc que l'on ne peut lessiver sa peau avec le djiljabini*, près du corps comme il le faudrait pour une hygiène qui protège autrui -l'on ne peut y glisser le savon au risque de l'y voir rester et fondre, la baigneuse se baladerait en piscine en faisant des bulles- La savonnette entrant en bassin, ce serait joli mais ça piquerait les yeux.

Bon assez ri, passons à la réalité en dur car il faut simplement
 tenir compte d'autres paramètres d'hygiène et de sécurité, dégagement de chloramine néfaste à tout le monde, public et personnel, et diminution du chlore absorbé par les vêtements :
"Les chloramines et plus particulièrement les trichloramines sont néfastes pour l'organisme. Leurs effets varient selon le degré d’exposition. Plusieurs effets peuvent être observés :
  1. Irritations des voies respiratoires : asthme, bronchite chronique, toux et rhinite
  2. Troubles oculaires et irritations des yeux
  3. Allergies et irritations cutanées
Certaines études déclarent également que les chloramines sont des substances pouvant être cancérigènes. Pour les maîtres-nageurs et agents d’entretien des piscines, l’asthme est aujourd’hui reconnue comme une maladie professionnelle. En février 2003, l’exposition aux chloramines a en effet été ajoutée au tableau n°66 des maladies professionnelles.  
(...) Et pour limiter la présence d’urine et de sueur dans l’eau, il faut avant tout respecter les règles d’hygiène. Douche savonnée de la tête aux pieds et passage aux toilettes pour tout le monde avant de se jeter à l’eau ![3]
Discrimination générale - Exemptées du savonnage au nom de dieu ? Non seulement, les grenouilles de ben itier ne peuvent absolument pas se savonner sous la douche, elles font donc un passage exprès interdit aux autres ? On dirait bien que les défenseurs des droits de partout semblent n'aller jamais à la piscine et ignorer tout de la douche préalable savonnée obligatoire ?! [4]

Le temps d'ouvrir le burquini, et c'est cuit - Mais aussi, tenant à compliquer la vie des sauveteurs en cas de malaise, voire perdre la leur ? En cas de malaise, le maillot de bain normal facilite les soins - le maillot intégral religieux retardateur de prise en charge. Au fait, elles disent quoi les assurances ?


Exercice avec défibrillateur automatique et massage cardiaque © Gael Kerbaol
http://www.inrs.fr/demarche/organisation-secours/materiel-premiers-secours.html
Bain religieux - Quand la piscine est transformée en bénitier - Le libéralisme obscurantiste rafle, en ce moment, toutes les médailles. Le siècle des Lumières et ses grands penseurs libéraux trahi par des libertariens sectaires évangélisant de droite comme de gauche. Comme on le sait toutes au hammam, bain douche avec ou sans vapeur, les petits garçons peuvent aller en paix traditionnellement. Qui a cure des traditions ? Ne suffit pas de sourire pour faire croire au rare bonheur ? Un petit garçon élevé à ne pas comprendre que la nudité n'a rien à voir avec la pudeur ! Qui garde profondément gravé que les femmes découvertes sont impudiques et non protégées, offertes aux assauts. Une fillette persuadée que dès que convoitée, elle devient sale ? L'inverse total de l'éducation sexuelle libératoire et du sain naturisme. 

Bain non libre, entravé par l'habillement religieux sexiste
Les jeunesses chrétiennes canadiennes, YMCA, toutes contentes de promouvoir le harem, non pardon le gynécée du bain libre du haram féminin. Ah que de nostalgie dans les petits bassins ou s'ébattaient ces dames, souvent razziées et toujours rasées de près. Comme c'est chou de mettre en avant le sexapartheid. Que ce doit être bon pour l'estime de soi et l'aise avec son propre corps et, pour les plus grands, le corps des femmes. Dès qu'elles sont découvertes, nues, devenant terrorisantes ? Cela nous rappelle si bien les manies prudes de pantalons à fente interdisant l'amour à peau nue.


Cloisonnons-là l'affaire de la santé des pommes. Proposition de diversification en phase avec les connaissances scientifiques et le combat contre les décès dus à l'asthme.

Attendant avec impatience une secte, d'où quelle soit qui dirait le "haram des noirs" et bains spéciaux, avec devoir se couvrir en conséquence (au prix de la santé de leur poumon) pour voir comment les autorités réagiraient, ce serait surement admis n'est ce pas ? Voilà, après la minute délire, passons au problème de fond de la publicité prosélyte religieuse qui dit que notre sexe féminin est "haram", honteux par nature ?! Une imposition subreptice et pernicieuse, dont je ne comprends pas qu'une seule femme tolère cette imposition. Croyez à n'importe quoi (même à ce haram féminin -Lapalisse, entends-tu le vol noir..) mais de quel droit peut en imposer publiquement, qui agresse et offense les droits des femmes publiquement et à une fonction publique ? Aucune croyance ne se permet tant d'imposition au vu et au su de toutes !
  • Il nous faut songer dès alors à comprendre à qui vous devez l'aberration commerciale du beurkini* (prononcé à l'anglaise)
Sachez donc à qui nous le devons : Du mufti d'Australie dit cheikh Taj Aldin al-Hilali (femme non voilée = "viande sans emballage", qui rappelle la formule de la pièce de deux euros de la femme dévoilée passant de main en main du Frère musulman Ramadan)[5]

Bourqua adaptée par Aheda Zanetti, en Australie (L'Algérien, Rachid Nekkaz, pseudo Lulu Huluberlu, emballe sur la côte, béni par son cousin Hani ramadan et sa pièce de deux euros que vaudrait la femme impie, indigne, impudique, immodeste), les tenants de l'impureté féminine qui constitue une grosse brèche en fraternité :(



Celle des croyants, des bigots, qui oublie que les femmes sont égales et non pas condamnées à vivre sous diktats des règles de pudicité religieuse tyrannique- J'ai envie de tordre le coup aux chanteurs qui trouvent que ce n'est pas grave de mettre en danger un principe fondamental et surtout toutes les femmes et fillettes laissées sans protection de l'Etat grâce à eux et leurs paroles lénifiantes.

Zanetti, bonne dévote consulte son curé Hilali pour créer le burkini TM
Portrait extrait à 5,19 - Mufti cheikh taj aldin al hilali de Sidney
https://www.youtube.com/watch?v=loZexr7Wdog
  • Après les grosses bêtes, parlons des petites bêtes - glissantes en pantalons -plages seulement, normalement la piscine n'est pas un aquarium-

http://doris.ffessm.fr/Forum/Petite-Meduse-Mer-Mediterranee2
Santé publique et sécurité avec droit à la sûreté par vigilance des pouvoirs publics pour toutes

Dans l'eau moins désinfectée des océans et mers surtout chaudes, le danger et risques représentés par tous ces enveloppements démontrent juste que certaines ne sont pas protégées, au motif qu'elles croient. Pourtant, yéménite, qatarie ou convertie française, toutes prudes, doivent de même que toute autre personne bénéficier de la protection de sa santé, sa sécurité et sa vie ?


Toutes ces inventions prudes sont des tenues de bain inadapté à toutes eaux - Ils auront beau inventé du tissu révolutionnaire, kevlariser leur combicagoules, cela ne résout pas les problèmes.

Quant aux burkinis, jiljabinis, tchadorinis, ou autres approximations, imaginez médusettes ou autres bestioles urticantes glissées dans les manches et les jambes... J'ai un souvenir particulièrement cuisant d'un été à Antalya et je n'ose pas imaginer s'il s'était faufilé et coincé sur ma jambe... Heureusement que j'étais en simple maillot adapté au bain.


Le choix de mettre en danger autrui et soi-même ? En cas de malaise dans l'eau vive, vous imaginez bien que le danger surmultiplié, le temps de découper ces affutiaux, la flotteuse est trépassée ! Entre boudins, on se rend visite - Pas que le filament de méduse attiré par les shorts ou pantalons un peu lâches (on ne parle pas de ceux qui craignent l'eau et ne s'y veulent pas jeter), où les mentules se feront un plaisir de glisser subrepticement vers la mentule. On va être gentille, on va enjoliver la réalité, rien que pour vous faire plaisir avec Globule, la mentule :)[6]



Mot du jour - Mentule - Quant au féminin de cet objet masculin, nous ne dirons rien. https://fr.wiktionary.org/wiki/mentule
mais aussi hahaha "Nom vulgaire d'une sangsue de mer`` (Littré)." https://www.cnrtl.fr/definition/mentule
Vous imaginez cela dans un pantalon si vous vous baignez tout habillé...
Pas la première à m'amuser de l'air de boudin de la sangsue.. http://lehussardvert.canalblog.com/archives/2011/01/22/20191185.html
Illustration - fake -
(pour une fois j'ai décidé de vous épargner la dure réalité :)

Sans compter que ramener un poids supplémentaire de tissus mouillés met aussi en danger les sauveteurs, ou une nageuse, qui voudraient donner un coup de main à quelqu'une en détresse. Les awripeaux* posent de sacrés problèmes, comme énumérés non exhaustivement...


Les tenues civiles sont régies selon les contextes et toujours il y a eu des interdits, mais là du fait de bigoterie, c'est interdit d'interdire. Lollol, pas crédibles les zozos. cf. *définition* item AWRIPEAU* http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/02/index-illustre-bal-feministe.html

Privées d'une bonne audition - Le tissu filtre les sons et les voix, celle qui prévient d'un danger, celle qui appelle... Si l'on n'entend pas ou mal les alertes au danger dans l'eau ?

Aucune étude n'a été recensée sur les possibles conséquences sur la discrimination des sons.
  • Birkini time - Nous y voilà -déjà évoqué la naissance d'Atom le premier dans SAF juillet
La zone loisirs tout aussi secouée. Démarrons notre paragraphe dans le vent par Birkin en bikini et ses pitchounes attaquées par les galets blessants.

1983, Jane Birkin et ses petite filles, Kate Perry et Charlotte Gainsbourg
https://hrnmnk.com/2014/06/21/as-fotografias-de-serge-e-jane/archives-jane-birkin-serge-gainsbourg-et-leurs-enfants-sur-l/
Nous voici donc en burkini prescrits par les prêtres qui partout s'immiscent dans la vie des femmes et des enfants, sur les couches, dans les piscines, dans les cuisines, qui ordonnent, décident du licite et de l'illicite...Rappelons que le bénéfice des bains de mer et du sport aquatique en piscine tient au fait qu'ils sollicitent l'organe vital, complexe et fondamental qu'est la peau, générant des vitamines  nécessaires à combattre le rachitisme, le vieillissement, l'ostéoporose, la neurasthénie...

L'on n'ignore pas non plus l'intérêt psychologique de commencer tôt à être en harmonie avec son corps qui empêche et, lorsque survenus, permet une lutte plus aisée contre tous les troubles alimentaires, de l'anorexie à la boulimie et autres comportements mutilatoires.


Elever ses gosses à devenir des handicapées sociales, les prêtres ont vraiment la cloche fêlée... Certes, pour les gens plus fortunés, peu importe, ce sera facile, l'on bourrera ces demoiselles de complémentations alimentaires, de piqûres de vitamine. Mais vous croyez vraiment qu'au Soudan ou au Mali, sous boko haram sans modération ou ailleurs chez les prétendus sectes modérées, il y a des pharmacies, qu'ils se soucient des mortes en couches, ou que les habitantes des bidonvilles ou de la brousse puissent acheter des médicaments pour leurs fillettes ou pour elles-mêmes ?



En France, où le système de solidarité sans exception protège toutes infantes, l'on remboursera à tour de bras pour sauver leurs vies, et encore une fois, voilà Marianne à suppléer à l'incurie virile du curé !? Ignorants tartufes.


On a retrouvé la schtroumpfette
http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2013/02/10/article-2276313-177531BC000005DC-602_630x873.jpg
Il est vrai que le tissu de ces vêtements instaurés par des sectes islamistes compose un sacré marché. On peut se rincer sur la santé des femmes, ce ne serait pas la première fois ! 230 milliards, les musulmanes sont donc, pour le coup, les prochaines pigeonnes de la farce de ces messieurs qui les drapent avec les fillettes dans le linceul de leurs droits sans aucun respect de leur santé... Pourvu que les négociants français de toutes confessions ne trempent pas dans cette sale eau. http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/04/02/polemique-sur-la-mode-islamique_4894454_3224.html
  • Ere victorienne, pères puritains victorieux  
Insupportable retour à la pruderie rebutante de 1840 imposée aux femmes aisées que désormais l'on ferait adopter par d'autres couches sociales ? On devrait tolérer cette résurgence et régression au nom de dieux exotiques ? Ceux qui se référeraient à ces temps guindés que le féminisme a révolu ont ils le sens de la dignité, l'on peut se poser la question.

Costumes de bain - (Voir Description, Département mode)
http://blog.mademoisellebikini.com/chacun-sa-zone
Hier, à 19:36AERAFEM signe des deux mains le communiqué  - L'association aurait pu l'écrire, tellement les thèmes et arguments évoqués sont ceux du [présent] blog de campagne contre les féminicides qui décortique les vilaines menées sectaires de sectes islamistes- A bas cette mode profondément sectaire, qui n'est pas islamique, n'en déplaise à ceux qui tentent de faire passer toutes les musulmanes et musulmans du monde pour des andouilles de vir - merci à toutes et tous : "Communiqué commun de Ligue du Droit International des Femmes, Comité Laïcité République, Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes, EGALE Egalité Laïcité Europe, Femmes sans voile d’Aubervilliers, Femmes Solidaires, Féminisme et géopolitique, Les Libres Mariannes, Regards de femmes, Réseau Féministe « Ruptures »  LETTRE OUVERTE A MADAME LAURENCE ROSSIGNOL, Le 31 mars 2016 Merci Madame la Ministre pour votre colère à propos de la mode islamique ! Les associations signataires se réjouissent que vous ayez réagi avec force et indignation face à la banalisation du port du voile islamique, qui veut se faire beau et élégant à travers des défilés de mode visant un immense et juteux marché mondial. L’image qui vous est venue à l’esprit est celle de l’esclavage, car c’est bien ce que symbolise le voile, par l’invisibilité, paradoxalement voyante, du corps des femmes dans l’espace public. Une sorte de rappel humiliant de la claustration des femmes, une façon d’afficher la ségrégation entre les sexes. Ni l’élégance, ni la couleur, ni la taille, ni la richesse des tissus, ni leur texture, ne sauraient changer le sens de ce symbole.  Les sociétés humaines sont construites sur des symboles : le drapeau, l’hymne, le patronyme, la grammaire, …Le système patriarcal se reproduit à travers certains d’entre eux. Nous devons savoir les reconnaître. Ce combat-là n’est pas secondaire. Hélas, les opprimé.e.s, sont souvent les complices de cette perpétuation. Vous avez eu raison, en tant que Ministre des droits des femmes, de vous indigner.On vous reproche d’avoir utilisé le mot « nègre » en parlant de l’esclavage, vous vous en êtes expliquée. Quant à nous, nous n’avons pas douté un instant que vous rappeliez par ce mot le mépris dont les esclaves faisaient l’objet avant que les consciences ne se réveillent. C’est un mauvais procès que l’on vous fait là, notamment par ceux qui vous interpellent en qualifiant de « faux débat », la question de la « mode islamique ».http://www.50-50magazine.fr/2016/03/31/lettres-ouvertes-a-laurence-rossignol/
Addendum - Sur l'emploi de "nègre" et "négresse", et le non moins méprisant "nègre blanc", tout est fait pour forcer à l'autocensure- Non, définitivement, ce n'est pas un délit et crime de dire nègre en contexte d'esclavage. Surtout, mais aussi n'oublions pas qu'Aimé Césaire l'employait avec bonheur et tendresse.

Marguerite Yourcenar honnêtement explicite serait-elle aussi roulée dans la plume et le bitume ? De même, il n'est pas raciste d'appeler les Balkaniques des Slaves, alors qu'ils sont l'exemple même de la population esclavonne considérée en sous race par d'autres tout gonflés d'importance.
"- Vous dites "nègre" sans complexe. Dans ce pays, on dit volontiers "gens de couleur" ou l'on emploie d'autres périphrases. - Comme toutes les litotes et faux fuyants, je trouve que cela ne sert qu'à prouver l'existence du problème. Il vaut beaucoup mieux dire "une négresse" sans salir le mot d'aucun préjugé. " p. 259-260, Marguerite Yourcenar, Les yeux ouverts, Le centurion, 1980 http://qlivreqg.ga/obtenez/2253028258-les-yeux-ouverts
Veuillez parler de toutes les mises en esclavages et servages, des fillettes irlandaises ouvrirent le bal des hostilités de l'esclavage de la traite transatlantique sur un tableau dessiné de racisme. D'être précis chronologiquement n'enlève rien à toute l'horreur inhumaine. A voir ici http://www.susaufeminicides.blogspot.fr/2014/05/bride-ecossaise.html


1°) - Serait-on donc forcées par notre couleur de peau ou notre sexe féminin, ou un statut de Ministre, de ne pas prononcer certains mots comme les tyrans racistes le souhaitent ? Certaines catégories interdites d'employer des mots, fonction de leur couleur de peau. Censure et racisme manifeste, renvoi à un communautarisme tribal et identitaire du genoshttp://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/10/miel-dorange-bleue.html



2°) - Se vexent-ils donc d'être nommées Slaves ? Alors que c'est la forme la plus méprisante qui soit au départ et pendant longtemps, les esclavons étaient des moins que rien considérés en sous hommes... Avez-vous donc tous oublié, jusqu'à Himmler cette toute petite tête à l'envers qui savez encore traiter les Slaves russes de bêtes ? Personne ne sait le nombre exact de leur dépopulation, notamment par la traite barbaresque, hormis que par la Shoah...



Slaves du Sud et orientaux en sous hommes et sous femmes destinés tout d'abord à l'esclavage et l'extermination pour libérer leurs territoires pour le national socialisme hitlériens, et étiquetés d'office tous athées et communistes à une certaine époque récente fit périr plusieurs dizaines de millions de slaves... Les curés n'en ont cure, voire en ricanent ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/genocides-au-xxeme-siecle.html



Plus généralement et tout de même ce n'est que la forme tiré du latin qui dit noir, et non ce n'est pas systématiquement injurieux, loin de là- j'ai même vérifié et demandé à des noirs qui s'en tapent mais alors royalement- tout est dans le contexte et le ton- L'inculture règne, comment faudrait-il s'exprimer en public pour que tous les ignares de service ne hurlent pas immédiatement au loup ?
3°) - Ce n'est de nul crime que de remarquer le mécanisme humain de la servitude volontaire, que La Boétie, poulain de Montaigne pourfendit. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/etienne.html

N'oublions pas non plus et jamais Harriet Tubman si affligée de n'avoir pu convaincre de briser le statut d'esclave de nombreux noirs qu'elle sollicita à remettre en cause l'aliénation... Tenter de convaincre les personnes en esclavage et servage de ce qu'elles sont esclaves, pour leur permettre solidairement de sortir de leur aliénation n'est pas une petite affaire, la preuve, c'est tombereau de crachats quand on tente de le faire- Mais surtout pourquoi tous ces cryptomachistes nient le phénomène de déterminisme social, de pressions et intimidations qu'ils appliquent partout sauf et dès lors qu'il ne s'agit pas du sujet qui nous occupe ici ? Voyez donc l'histoire de la mosquée Omar qui sème des enrobés sur tout le nordeste parisien, et don le fieffé imam n'a pas été expulsé ?
"On intègre tellement l'ambiance de la rue--dit Sarah--qu'on finit par se convaincre qu'on prend un gilet parce qu'il fait froid, au lieu de s'avouer qu'on n'ose plus se promener les épaules nues". Géraldine Smith, Rue Jean-Pierre Timbaud, une vie de famille entre les bobos et les barbus, http://www.myboox.fr/livre/rue-jean-pierre-timbaud-9782234081253
Les gens, se croyant militant, et qui font le plus de tort aux noirs, ou aux femmes, ou aux musulmanes, ce sont ceux qui empêchent que celles qui se sont émanciper prennent la tête de cortège, et dénient l'oppression et l'aliénation de type patriarcal (système anthropologique bien identifié) d'induire des femmes à se voiler pour répondre aux normes de croyance créationniste du sexe féminin mal fichu, sauvage, tentateur, qui pour montrer sa piété et sa rénovation doit cacher son corps féminin. 
Nous allons finir par un bémol, la critique première à poser qui est que le voile n'est pas à proprement parler islamique, mais seulement islamiste, pire, il découle de quelques sectes puristes, littéralistes, fondamentalistes et traditionalistes qui inventent et triturent des versets... et leurs prédicateurs trouvent moyen de convaincre une poignée de gars, qui a leur tour vont faire pression sur "leurs" femmes pour qu'elles s'en couvrent... Le salafisme et ses alliés sectaires sont bien connus et leurs phases de développement de leur islamisme colonialiste n'ont plus de secrets.
  • Quelques amendes salées, effilées, sont urgentes ?
Difficiles à avaler, dissuadant le sacré d'envahir l'espace public républicain (d'autres manoeuvres en diverses entreprises de même doivent être sorties, par exemple, des abattoirs pour le sacré en viandes de règles religieuses sacrificielles)

La laïcité ne reconnait aucun culte et respecte toutes les convictions, y compris celle de l'égalité des sexes ou de l'athéisme -eh bien, l'on ne dirait pas !? Misogynie, sexisme, discrimination sexuelle ne sont toujours pas pénalisées en France ?  

 La question première se situe dans les droits des femmes qui sont universels et ne peuvent être soumis au relativisme culturel et religieux, et donc de l'égalité des sexes en Droit sans compromissions. Aucune ne peut renoncer à la loi mais certains mauvais fielleux les titillent que c'est leur droit et protection... L'on ne peut que répéter donc et encore et encore en m'adressant aux citoyennes (peut être mal informées par leurs mauvais génies ?) que la sharia n'est pas au dessus de la Constitution d'égalité des sexes et laïcité. Elle est en dessous et doit porter ses croyants à respecter à la lettre le droit international et national... 
En chapeau de fin, non pas une toque d'Alcatraz mais un appel aux citoyennes responsables. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/03/devoilez-vous-mesdames-une-fois-pour.html

D'abord le respect de la loi commune. Il est douteux que quiconque, plus ou moins traditionaliste, parvienne à faire mettre le genou à terre à Marianne qui ne se baigne pas toute habillée au détriment d'autrui.


Quant à l'égalité des sexes, nos aïeules se sont battues durement pour obtenir que la pudeur religieuse des curés soit remisée dans leurs sacristies et n'en sorte plus jamais, ce n'est pas pour désormais la voir revenir sous la nouvelle forme que certaines groupuscules politico-religieux voudraient nous imposer. Les rites religieux ne valent non plus nulle exemption des règles de sécurité et santé pour toutes.

Seront respectées celles qui respectent la loi et les règlements en conséquence. D'autres religiosités ont déjà été sommées de se conformer et celles-ci s'en sont finalement bien ressenties en concorde de ne plus empiéter sur les convictions athées, laïques et d'autres.

Et pour prolonger, notre zen, beau poème du "nègre fondamental", plus élégant et profond que jeu d'oeil et mot enfantin d'entrée... http://www.unjourunpoeme.fr/auteurs/cesaire-aime

Place à Aimé de beaucoup plus de jugeotte que maintes tête de linotes.
Là où l'aventure garde les yeux clairs là où les femmes rayonnent de langage là où la mort est belle dans la main comme un oiseau saison de lait là où le souterrain cueille de sa propre génuflexion un luxe de prunelles plus violent que des chenilles là où la merveille agile fait flèche et feu de tout bois


là où la nuit vigoureuse saigne une vitesse de purs végétaux là où les abeilles des étoiles piquent le ciel d'une ruche plus ardente que la nuit là où le bruit de mes talons remplit l'espace et lève à rebours la face du temps là où l'arc-en-ciel de ma parole est chargé d'unir demain à l'espoir et l'infant à la reine,

d'avoir injurié mes maîtres mordu les soldats du sultan d'avoir gémi dans le désert d'avoir crié vers mes gardiens d'avoir supplié les chacals et les hyènes pasteurs de caravanes

je regarde la fumée se précipite en cheval sauvage sur le devant de la scène ourle un instant la lave de sa fragile queue de paon puis se déchirant la chemise s'ouvre d'un coup la poitrine et je la regarde en îles britanniques en îlots en rochers déchiquetés se fondre peu à peu dans la mer lucide de l'air où baignent prophétiques ma gueule ma révolte mon nom. 
Aimé Césaire, Prophétie, Les armes miraculeuses, http://www.pierdelune.com/cesaire1.htm
A mon tour de faire Sybille et prophétesse - Que comme il y a trente ans, où j'imaginai naïvement que les piscines deviendraient toutes peu ou prou monokiniennes sur le bon modèle des enfantelets en slibards et que plus de plages naturistes ouvriraient, histoire de débarrasser son monde de ses complexes et autres inventions défaillantes, l'on revienne vite à ces progrès d'inculquer aux enfants de se sentir à l'aise avec eux-mêmes plutôt que le contraire que les sectes sont en train d'imposer !

Christine Gamita, Ph. D., ethnologie (anthropologie sociale et culturelle)
ex-Ingé d'études informatiques, spécialisées en management de la qualité des systèmes d'information et des systèmes informatiques

P. - Scriptum - Si le voilisme est dangereux de plusieurs points de vue pour l'équilibre social, et celui personnel de femmes, il l'est d'autant plus concernant de petites filles ; Des doctoresses s'en émeuvent vigoureusement fin 2016http://www.50-50magazine.fr/2016/10/18/le-voilement-des-fillettes-risque-majeur-pour-leur-developpement-et-leur-sante/


Ce qui est indiqué par le post-féminisme genriste - Un bémol cependant serait de laisser entendre que le sexe féminin ne serait que "genre" et que le sexe se déclinerait en genres, comme en grammaire. Le sexe féminin ne se réduit en aucun cas à un statut social. C'est de pérenniser le classement genriste qui perpétue le sexage. L'employer en catégories dépouille l'analyse féministe de ce processus social affectant rôles, fonctions, compétences, capacités qui briment ou forcent, de sa pertinence politique.
  • MAJ 2017 - L'extension de la licitation (halalisation) du marché textile et de la mode (tous atours) qui pèse lourd tente de contraindre dès toutes petites à utiliser des kilomètres de tissus, de revenu juteux. Licitation et la mode pudique grandissante, où plongent tous les bigots abusés - Au sujet du haram combattu par le hallal, des travaux anthropologiques parlants ont été effectués. 
"Du simple rituel d’abattage au tourisme halal, en passant par les aliments, les médicaments et la mode, le marché halal s’étend sur tous les continents. La liberté d’interprétation des textes dont bénéficiaient les autorités religieuses traditionnelles a été peu à peu remplacée par un espace normatif où le fidèle n’aurait le choix que de chercher le halal et d’éviter ce qui ne l’est pas. Et la surveillance qui s’exerce sur les produits charia-compatibles par le biais d’intermédiaires mi-marchands mi-religieux s’applique désormais aussi aux conduites de leurs acheteurs.https://www.franceculture.fr/emissions/questions-dislam/florence-bergeaud-blackler & http://bergeaud.blackler.eu/publications/
MAJ Juillet 2019 - C'est péché ! Finie la récréation - Finalement des réponses ont été données sur la permission des autorités sectaires de pisciner* et marer* (néologisme de se rendre à la piscine ou se rendre à la mer pour les traditionalistes)
"Le takfir guette ces dames! Aller à la piscine, quelle que soit la manière dont on est habillée, c’est haram. https://groupedanalysemetropolitain.com/2019/07/03/burqinigate-les-militantes-islamistes-pro-burqini-en-revendiquant-de-se-baigner-couvertes-sont-des-pecheresses-cest-haram-voici-les-fatwas/
Note de bas de page
_______

Modo alienatio - sur le mode de l'aliénation (à la latine, c'est pour "de rire")

  • Fondamentaux de cet ethnoblog

Pour citer cette ressource, mentionner votre date de consultation sous la forme (consulté le x … 20…) Auteur : Christine Gamita Droits d'auteur : Creative Commons by-nc-sa 3.0 F Tout usage toile ou papier hors ce cadre sera passible de poursuites - Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD © Christine Gamita Tous droits réservés illimités international"L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible
Unauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required. Il est essentiel lors de toute utilisation de cette production ou partie de cette production de préciser la source : le lien et l’auteure de l’article, ponctuation adéquate encadrant la citation -entre guillemets- et dans son contexte, sans distorsion ni manipulation ( article L122-5, du code de la propriété intellectuelle) . La permission formulée et explicite de l’auteure est également exigée. De la même manière, concepts, termes et approches empruntés à l’auteure du blog doivent être mentionnés comme tels- références adéquateEn vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible -existe aussi dans les langues suivantes Castellano Castellano(España) Català Dansk Deutsch English Esperanto français Galego hrvatski Indonesia Italiano Lietuvių Magyar Melayu Nederlands Norsk polski Português Português (BR) Suomeksi svenska Türkçeíslenska česky Ελληνικά русский українська العربية 日本語 華語 (台灣)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire