jeudi 14 août 2014

Feuilletons les mallettes

"La capacité du colibri à voler à reculons et sur place est très originale."
http://fr.questmachine.org/Article:Colibri_%C3%A0_gorge_rubis
Retombons en enfance pour ânonner les premières lettres. Afin d'illustrer ABCD, philologue amateure, je vous cherchais l'abecedarium bulgaricum. Sans succès, aucune trace digitale du fragment de manuscrit sur Platon à vous montrer, vous devrez donc à défaut d'ortolan, vous contenter de colibri. http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/slave_0080-2557_1955_num_32_1_1633
Alphabet sans passé... verbe créé
http://wikipedia.qwika.com/it2en/Alfabeto_glagolitico
 
http://www.unicode.org/charts/PDF/U2C00.pdf
Je volette à travers l'"azbuka" (alphabet -l'alpha bêta) et me dis qu'il est temps de rechercher si l'abécédégalité qui n'est plus mais qui sera, tel phénix renaissant, serait effectivement aussi féministe que prétendu par ses détracteurs de droite. Zoomons sur le surf en égalité des sexes qui, selon les concepteurs du package présenté comme propre  à inculquer aux élèves de la Maternelle à l'Université, la tolérance à la sexualité minoritaire. Est-ce donc bien souveraine panacée ?

L'ABéCéDé est opprimé, l'on vole à son secours sans même avoir décrypté les symboles qui le traversent ? Afin de les effleurer, il me reste des bribes pédagogiques glanées en systèmes éducatifs d'orientation différente en des temps divers -après et avant "la chute du mur" (élève en France et Bulgarie, puis professeure de tous niveaux en France et en Afrique lusophone)- qui m'ont aidé avec un minimum de bagages à compulser les productions éditoriales présentées comme féministes omnidegrés. 

De toutes parts surgit une avalanche d'assurances académiques de ce que la politique d'égalité des sexes dans les programmes scolaires se limiteraient à l'apprentissage de l'égalité des sexes strictement. C'est à qui nous jurera ses grands dieux que tous les matériaux en cause seraient insoupçonnables et irréprochables, et n'auraient rien à voir de près ou de loin avec du sexe (lire cochoncetés) ou le concept d'identité sexuée, sexuelle ou identité de genre ou avec la promotion de pratique sexuelle et érotismes. Genre-ci, genre-là, agenre au loin, quel est donc son pedigree ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/07/le-genome-du-genre.html


D'emblée et en premier lieu; il se voit dans tous les documents de cette affaire, sourdre le terme "identité", celui en particulier qui relève de suppositions et clichés psychanalytiques -confettis hors champ scientifique-, où se retrouve, notamment en la dernière formule d'"identité de genre", voire parfois "des genres", prise -et emprise- au sens d'identique,  de même, de pareil, de l'égale en droits. Ceci déjà établit plusieurs biais notables, toutes ces nuances ne se valant nullement et leur manipulation se trouvant loin d'être neutre politiquement. Des précisions sur l'identité de genre à la Toby qui se substitue hardiement à l'égalité des sexes : http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/10/feminicide-categorie-genericide.html

Ces communiqués et protestations évoquent donc l'affaire entre autres éléments de l'expérimentation ABCD partie de 2011 (première phase) arrivée à échéance en 2014, dont le ministère Hamon indique qu'elle ne serait pas encore assez ambitieuse. Afin d'en examiner quelques éléments, en commençant par la fin de cursus, feuilletons malle et mallettes… Procédons à reculons dans la fouille au corps de ce coffre aux trésors donné pour souverain, qui contraint notre critique féministe aux travaux pratiques...

Pas un poil de sexe... Le steam semble avoir emporté la marchandise jusques aux royales provinces où aurait été établi une liste (déjà bien établie ; pratique d'avoir des copains qu'ont déjà moulu le grain dans les grands moulins parisiens, tsé), nous dirons donc recopiée et non pas dressée comme table de banquet :

" (...) pas d’affaires de sexe », tient à rassurer Jacques Pétrin, le président du Comité pour la diversité sexuelle et l’identité de genre de la CSQ, qui a dressé la liste de lecture.
"Mon oeil !http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/415180/lectures-lgbt-pour-les-ecoliers
Après le multiculturalisme dont on nous rabat les oreilles, le multisexualisme que dicte l'allosexuel (queer chez l'anglois) voudrait jouer des coudes dans les cours d'école ? Il faut en effet discerner ce que diversité veut dire, celle-ci ne signifiant pas que défense et illustration de la sexualité homosexophile, mais bien mise en vue de tous les mâles érotismes, avec en première ligne celui du travestissement qui fût toujours pierre angulaire à la Néron ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Sporus

Foin de la leçon saxonne puritaniste, n'ayons pas la mémoire courte de ce que la péninsule françoise a toujours été bien largement et le reste terre et langue du pluriculturalisme et de la liberté sexuelle plus qu'ailleurs ! Mais voilà que je digresse à nouveau, incorrigible... C'est d'avoir vécu plusieurs années dans un vestibule du 11, impasse Chartière, que j'ai l'excuse de m'en inspirer. En plus que ce nom de rue est le seul dans Paris célébrant la mémoire de la modeste Emeline et sa charrette... http://parisrevolutionnaire.com/spip.php?article335
Extrait La défense et illustration de la langue française, Joachim du Bellay 1564 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k166650v/f55.image
Tromperie sur la marchandise - Terminons en ouvrant un livre au hasard qui paraîtrait en couverture nous parler féminisme et égalité des sexes. sous-entendu progressiste, mais dedans, au fond ?
Alerte Djendeur à la maison, lecture de fille : 
ça sert à quoi que Ludivine, Frigide et Farida se décarcassent ;)
"adopter l'allure et les manières des filles. Cette façon qu'il avait de caqueter en jet continu, de se coller à ses amies dans la cour ou de leur poser la main sur le bras pour leur faire part des derniers bruits de couloir de la classe ! (p. 148)
"Vous voulez que je vous dise : ce qui a tout déclenché, c'est ses nouveaux nibards . Du jour où il a enfilé ce soutif rembourré [...] Il a été perdu pour nous. 
Une paire de seins , ça vous change un homme !"http://www.babelio.com/livres/Blacker-Garcon-ou-fille/6018/citations
Ben voyons c'est bien connu, la fille ça caquette en jet continu, ça se colle à ses copines, ça leur tripote le bras, ça commère , oh il pouvait pas cibler autrement ? Toute fille ne piaille pas et ne copinaille pas mais c'est vrai elles se voient moins. Ce n'est pas parceque les auteurs masculins aiment bien à nous mettre en scène, et adorent les soutiens gorge et fanfreluches, que les filles ne connaissent pas la réalité de ce que mettre un soutien gorge ne fait pas pousser les seins ? En plus qu'il est construit pour servir le propos de l'échangisme vestimentaire et du travestissement (cross dressing). Mais c'est coton d'expliquer à un élève pourquoi un livre et un auteur sont sexistes :) En féministe, je ne brieferais donc pas d'enfants avec ce bouquin, mine de rien qui enracine une image fausse des petites filles sous les préaux. Ce sont les représentations de la télé mais pas la réalité des écoles.

Repartons pour Lutèce - A l'occasion d'un rapport sur le sexisme dans les manuels scolaires (en quoi toute raison de fouiller et débusquer), les Droits des femmes au Sénat, dont même des sénatrices UMP, demandent à déterrer le moribond ABCD de l'égalité o_O Quelques données au passage sur les manuels scolaires Sciences et Vie de la Terre qui vont permettre de cerner comment est esquissée l'identité et l'allosexualité chez l'homme moderne sapiens erectus devant nos chers têtes brunes et blondes. http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/theorie-du-genre-les-manuels-scolaires-de-svt-dans-la-tourmente.html

  I - Manuels scolaires du 2ème degré en Sciences et vie de la terre

(validés par le Ministère de l'Education nationale ?) 

Evoquent-ils, alors que ce n'est pas au programme, l'"identité de genre" fluide et performante et le transgenrisme et transinisme afin d'illustrer une identité sexuelle protéiforme ? 

 "le manuel des éditions Bordas comme l'addition de plusieurs facteurs. "Cette identité dépend, d'une part, du genre conféré à la naissance, d'autre part, du conditionnement social".  http://www.lexpress.fr/actualite/societe/identite-sexuelle-ce-que-disent-les-manuels-scolaires_1025364.html
= A notre humble connaissance, il n'est conféré nul genre à la naissance et cette formulation toute politique sans portée scientifique fait tâche dans un livre scolaire en sciences. C'est le sexe de l'enfant qui appartient de fait inexorable au genre humain, espèce vivipare mammifère hétérosexuelle qui est non pas attribué mais présent. Et le sexe administratif n'est pas non plus un genre.

La biologie ébrêchée mais pas encore battue, corrigée et revue par une philosophe performant que sa vie est un spectacle ? Les mammifères ne se reproduisent pas hétérosexuellement, nous aurions donc rêvé ? La science des rêves en livre de chevet... http://www.liberation.fr/societe/2013/09/27/procreation-politiquement-assistee_935256

"Hatier, de son côté, explique cette théorie en dépassant son aspect purement scientifique. "En sociologie, l'identité sexuelle se réfère au genre par lequel une personne est socialement reconnue."  http://www.lexpress.fr/actualite/societe/identite-sexuelle-ce-que-disent-les-manuels-scolaires_1025364.html#L1cXbMVuIq0xQhKp.99 
= Hatier sous-entend donc que l'être n'est qu'au travers de la reconnaissance sociale, qu'il est incapable de se voir dans un miroir ? La métaphysique du Ā - Egalement tout est dispatché en termes de genre féminin ou masculin ou autre… une sorte de code barre, genre f, genre m, et le cas échéant, genre t (transgenre) ou genre n (neutre, voir le hen), ou genre a (agenre), ou genre q (queer) ? Cela me rappelle le clan des sans a -"Il faut que je sache qui je suis", le je et l'être qui suis qui s'emplit de son obsession identitaire dans Le Monde du Ā ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Monde_des_%C4%80 -.

Sauf qu'il faudrait pour ne tromper personne, expliquer que lorsque transition il y a -et il faudrait en parler désormais ouvertement et honnêtement- et que l'on transforme l'état-civil en mixant genre et sexe -Cela bien que chaque cellule contenant XX ou XY (ou troisième éventualité, rare, les deux) de l'être humain en cause ne soit pas biologiquement transformé en son ADN de noyau par les hormones et les ratures sur les registres- Tant chirurgies qu'hormones, ou accoutrements, ne font le sexe, et surtout pas féminin. Ainsi, par exemple, les médicaments calibrés par les labos pour hommes continueront à ne pas être efficients pour une FtoM, voire toxiques.

Manuel scolaire validé EN 2011, Sciences et Vie de la Terre, Première
L'on peut vérifier, sur le spécimen ci-dessus, l'exemple qui redore un blason religieux, présentant la religion de la tolérance... étant l'église catholique romaine que l'on sait sise en l'Etat du Vatican ? 
"la sexualité comme la religion est le lieu ou s'exprime ce qu'il y a de plus intime dans le coeur de l'homme"
Ces manuels scolaires, ouvrages de Sciences et Vie de la Terre pourtant, utilisent la terminologie de la thèse d'une école sociologico-idéologique proche de la mouvance des cultural studies, engendrant les gender studies (?) mais rien ou pas lourd qui soit de biologie. Ce qui fait malheureusement écho aux documentaires queeristiques* à la télévision qui passe de nombreux documerciauxd'adultes et d'enfants trans relayés par des blogs olé olé prétendus féministes. Comme l'article proche de l'idiotisme concernant une petite fille de 5 ans. http://www.madmoizelle.com/transgenre-ryland-enfant-heureux-258689

Les cas vont donc se multiplier, comme la surenchère de tatouages actuelle … Il y a du pèze à se faire sur l'abandon de toute intégrité, le buzz booste la micro-entreprise… Sans pour cela émarger à l'école jungienne anima / animus, on peut prophétiser de ce que la contagion émotionnelle et les "épidémies psychiques" ont de beaux jours devant elles, prenant des formes toujours plus imparables ?


Cette absence de rigueur scientifique et d'esprit critique sert plusieurs chapelles à la fois, dans l'oecuménisme de la destruction du droit universel à l'intégrité fondant le rejet formel de toutes servitudes (tant forcées que volontaires) à la Révolution française, et la non patrimonialisation du corps interdit servage et esclavage. Les enfants de choeur se pressent devant l'autel. 

En tout cas on nous y prépare activement : 20 minutes - Transgenre: de plus en plus de consultations 
"En Suisse, un nombre croissant de parents consultent des spécialistes parce que l'identité sexuelle de leur enfant est en conflit avec leur sexe biologique  http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Transgenre--de-plus-en-plus-de-consultations-27482941 25/01/2013
Cette vague digitale mondiale porte ses fruits, étant la seule source d'inspiration des gosses cloués devant des écrans, et repose également sur nombre d'e-dolls queeres de plus en plus regardées et suivies par les adolescents. Paroles d'autorité en tout et rien, les égéries s'autoproclament expertes comme Angelina Jolie et ses masectomies. http://www.20min.ch/ro/entertainment/people/story/Cher-est-fiere-de-son-fils-transexuel-31494231

 II - Site de l'ABCD de l'égalité de genre, Centre national de Documentation pédagogique, page d'accueil http://www.cndp.fr/ABCD-de-l-egalite/accueil.html


Ci-après, des exemples de ce qui reste glissé au milieu d'un amoncellement de documents pédagogiques conseillés institutionnellement - Il est bien difficile de traquer les informations sur ce site, pour donner plus d'exemples, tellement confus non numéroté et empilé- 

Ceci afin de répondre plus précisément à la question de liens qui prouvent que la mallette pédagogique de l'ABCD égalité parle d'identité sexuelle ou de genre ou sexuée tout du long de la scolarité…. Sans pouvoir analyser ces centaines de livres, albums et films- ce serait un travail de titane- Cependant quelques extraits copiés collés suffiront qui prolongent d'ailleurs le texte http://susaufeminicides.blogspot.fr/2014/03/lobsession-identitaire-fait-ecole.html

Etant donc en désaccord formel avec les Inspecteurs qui n'y connaissent rien (?) ou sont enfumés, ou qui délibérément sabotent le féminisme pour imposer le leur, perso de chez perso -que l'ont soit générale ou honoraire, cela n'enlève rien au problème des camouflages- http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/07/02/l-abandon-des-abcd-de-l-egalite-symbole-de-l-abdication-ideologique-de-la-gauche_4448865_3232.html


Car il y a beaucoup plus qu'il ne faudrait et que, de plus, que signifie donc "supposée théorie du genre", comme si n'existant pas ? L'art de noyer les poissons au clair de la lune, mon ami Pierrot... http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/2014/07/01/abcd-de-legalite-ce-que-dit-le-rapport-devaluation/

Je vous en propose en apéritif extrait plus complet car il n'est pas assez dit à mon goût la bonne nouvelle fondamentale qui est que l'égalité des sexes est bien acceptée ! Par contre, le genre sexuel n'est pas clair pour tous les inspecteurs... surtout quand on le met encore une fois au pluriel ? Je note avec intérêt l'utilisation du concept "allant de soi" issu de l'ethnométhodologie (sociologie américaine) ; en tout cela et choses soulignées, l'on pourrait retourner la politesse aux rapporteurs presqu'en parité ,) ah quelle administration frondeuse qui n'applique pas la circulaire de féminisation des titres, la coquine :

« De manière générale, il n’y a rien de choquant dans ces fiches pédagogiques, absolument rien qui laisserait penser à la promotion d’une supposée « théorie du genre », mais simplement des exemples pour aider les enseignants à débusquer des implicites quant à la représentation sociale des filles et des garçons véhiculée par certains supports de travail ou relatives à des manières usuelles de faire, et les aider à faire en sorte que les élèves se posent des questions sur des faits ou des phénomènes qui sont considérés par eux (et par certains adultes) comme allant de soi. » p. 11
« L’usage de la référence à la prétendue « théorie du genre » pour discréditer l’opération est le fait d’idéologues qui n’ignorent pas la manipulation à laquelle ils recourent ce faisant ou, sinon, de personnes mal ou trop peu informées des réalités et des objectifs de ces nouvelles pratiques pédagogiques et qui, par ignorance, peur ou maladresse, reprennent à leur compte un argument dont elles ne mesurent ni le sens ni l’inexactitude scientifique. Mais s’il n’était pas erroné de s’appuyer sur des « études de genre » comme cela a été fait par des conférencières dont les propos sont présentés sur le site de l’ABCD de l’égalité, parce qu’il faut faire connaître et, au-delà, bien faire comprendre les travaux de recherche, l’usage du mot était assurément source de polémiques en communication publique.  Les enseignants l’ont observé, qui disent que « la notion de genre effraie ; l’égalité des filles et des garçons est au contraire bien acceptée. » Pour un IA-DASEN, la « théorie du genre » – puisque la voix populaire reprend l’expression – est ressentie comme « une provocation, une agression » et entraîne la crainte de manipulation de l’identité sexuelle des enfants ; « c’est une naïveté de penser que c’est simple » dit-il. La charge symbolique et fantasmatique de certaines notions associées au concept de « genre » et la relative jeunesse de celui-ci pour le grand public doivent nous engager à la prudence. Le sens du terme « genre » n’étant actuellement ni clair ni partagé au sein de la communauté éducative, et de la société plus largement, était-il nécessaire d’y faire référence, sans précaution particulière, pour présenter des pratiques dont les objectifs visent à lutter contre les stéréotypes et préjugés porteurs d’inégalités des droits entre femmes et hommes ?
» dont en note 22 « (…) dans son article 14 : Éducation  « 1. Les Parties entreprennent, le cas échéant, les actions nécessaires pour inclure dans les programmes d’étude officiels et à tous les niveaux d’enseignement du matériel d’enseignement sur des sujets tels que l’égalité entre les femmes et les hommes, les rôles non stéréotypés des genres, le respect mutuel, la résolution non violente des conflits dans les relations interpersonnelles, la violence à l’égard des femmes fondée sur le genre, et le droit à l’intégrité personnelle, adapté au stade de développement des apprenants. » p. 16 & 17 - par "Viviane Bouysse, rapporteur, Daniel Auverlot, Laurent Brisset, Philippe Claus, Valérie Debuchy, Monique Dupuisn Pascal Jardin, Aziz Jellab, Laurence Loeffel, Christophe Marsollier, Gilles Pétreault, Dominique Remy-Granger, Inspecteurs généraux de l’éducation nationalehttp://cache.media.education.gouv.fr/file/2014/40/7/2014-047_evaluation_du_dispositif_experimental_-_ABCD_de_l_egalite_335407.pdf
Devons-nous revenir sur "la théorie du genre qui n'a pas lieu d'être à l'école puisqu'elle n'existe pas" (cf. prédécesseur V. Peillon devant l'Assemblée nationale), alors que défendue mordicus par certains, théorie prise au sens de theory ? Allez, non, épargnons-nous.

Ainsi donc en particulier, ouvrage par ouvrage, fiche pas fiche, n'ayant toujours pas en vue d'analyse approfondie de chaque ressource pédagogique et documentaire, nous avons du tenter d'en feuilleter celle qui retenait un peu plus l'attention parmi les centaines issues de toutes les Académies et du CNDP. Cela nous intéresse au premier chef puisque, c'est la République qui les a estampillées de bonnes pour le service. De plus qu'on les voit maintenant adouber sans réserve en général par le Plan d'action du 12 août présent qui le garde en son sein sans plus de cérémonie. Doit-on s'acheter un violon orsque l'on est féministe avant toutes choses ? http://www.education.gouv.fr/cid80888/plan-d-action-pour-l-egalite-entre-les-filles-et-les-garcons-a-l-ecole.html

Cette introduction de cadrage faite, je passe derechef au développement :
"violences de genre" pour violences contre les petites filles, parler traumato et victimologie à l'école en classe, est-ce bien de cela qu'il s'agit ? Ou déjà l'on introduit l'éventualité d'enfant transgenre ? in Ressources documentaires rôles sociaux ; enjeux européens et internationaux ; parité ;santé, droits sexuels et reproductifs ; violences de genre. Chaque rubrique propose des rapports et travaux d'études du HCEfh, des fiches de http://www.cndp.fr/ABCD-de-l-egalite/ressources-documentaires.html

Respect et pudeurs (et non pas pudicité) - Est-il bien respectueux des personnes que les blessures et la souffrance relèvent de la salle de classe et non pas du secret du cabinet médical et infirmier ? Ont-elles à être clamées en public, déballées sur les pupîtres, avec un terrible sentiment de culpabilité et de violence supplémentaire, lorsque une élève tout simplement intimidée ou pudique ne peut s'en ouvrir aussi franchement que d'autres. 

Sans ignorer non plus l'effet de contagion émotionnelle, de mimétisme et conformisme qui feront parler des élèves qui n'ont jamais eu l'ombre d'un problème. Histoire de faire comme les copines, voire de surenchérir et ne pas être exclue du groupe doloriste, ou en rester une meneuse.

§        Onglet RESSOURCES COMPLEMENTAIRES

Formatage au sentimentalisme, au mariage et autres balivernes à voir l'exemple de Barbe bleue vu comme un appel à penser la violence dans le couple… ? sic Cela me rend sick. Le féminicide Barbe Nleu pensé comme faisant couple, ben mince alors, je n'aurais pas osé !? On se prend les pieds dans la guimauve, la mélasse et la barbe à papa... A telles doses, le sucre est un poison pour l'organisme féminin, qu'il soit de canne ou de betterave.

Les listes restent hétéroclites et pas du tout triées d'un point de vue féministe et égalité des sexes. Canada Dry du féminisme… Sur ce matériau conseillé par le site ABCD et qui va continuer à constituer la mallette pédagogique, regardons. http://www.cndp.fr/ABCD-de-l-egalite/outils-pedagogiques.html

"Filles et garçons à l'heure de la récréation : la cour de récréation, lieu de construction des identifications sexuées "(…) les phénomènes d'appropriation de l'espace et les diffèrences des genres dans la cours de récréation."

= Pourquoi donc éviter le mot différence des sexes et inégalités de sexage ? Je ne peux que livrer mon étonnement de voir de prime abord le genre sexuel au pluriel. Nous ne sommes pas en grammaire. L'on connait beaucoup d'espèces mais un seul processus de sexage (social, bien évidemment) qui n'est pas double. L'ignorer en fait redoubler le poids. Créer de nouveaux habitus n'est pas jouir de nos droits.


B – Sous onglet RESSOURCES COMPLEMENTAIRES  Littérature de jeunesse – Les 6 liens de diverses académies

Avant de feuilleter les albums, on se rappelle brièvement que sous couvert de noyer ce qu'adoré en 2011, en février 2014, la droite instituée fait publicité d'enfer à un livre relativement banal. Les ventes explosent, les présentoirs débordent. http://www.economiematin.fr/ecoquick/item/8541-tous-poil-livre-vente-amazon-polemique-genre-cope-ecole

http://www.metronews.fr/info/amazon-quand-jean-francois-cope-dope-les-ventes-de-tous-a-poil-malgre-lui/mnbk!Ew9XCIS0jFCM/


http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1144548-je-suis-l-auteur-du-livre-tous-a-poil-cope-n-a-rien-compris-a-notre-ouvrage.html
On ne s'arrêtera pas sur chaque dessin d'une personne qui se dépoile (ah le jeu de mot délire, grave) pour donner la réplique au Milou de couv' un peu coquin, voire trompeur - C'est vrai que la page précisément sur la maîtresse est peut être quelque peu superflue ? Changer dans l'arborescence du site la place du titre change-t-il quelque chose au fait qu'on retrouve si un enseignant le souhaite la ressource complémentaire dans le bac à bouquin de l'école ? http://www.lexpress.fr/education/tous-a-poil-toilettage-sur-le-site-des-abcd-de-l-egalite_1323974.html

Puis, nous allons tourner deux secondes autour de la sirène couronnée et mécène :


Extrait du logotype Starbucks Coffee, multinationale américaine de restauration rapide,
partenaire /sponsor / promotrice de l'essai 2011 dans les écoles primaires parisiennes
Ce serait donc une translation non idiomatique issu d'un partenariat éthique avec Starbucks Coffee, multinationale prétendue éthique, de promotion de la pédagogie neutre (testé en 2010/2011 CP / CE1 Paris) -Pour casser un cliché sexué à partir d'un couple asexué "Mme &M." identiques au poil près, dit en "goutte d'eau" ? Anthropomorphisation, on a l'habitude, mais les ours n'ont pas la dimension des ourses, à moins que l'on parle de la Grande Ourse, mais là on reste dans les étoiles et nous ne sommes ni en poésie, ni en astronomie mais en féminisme....
Extrait de la malette du 9 septembre 2013 - Repris du questionnaire de 2010 école parisienne CP et CE1
 http://ligueparis.org/wp-content/uploads/downloads/2013/09/Enfants.pdf
http://ligueparis.org/wp-content/uploads/downloads/2013/09/Enseignants.pdf
Inextinguible, pardon, je voulais dire indistinguable ? Etes-vous surs, où sont ces couples si égalitaires qu'identiques. Au contraire, les disparités extérieures sont parfois étonnemment drôles. Célébrer les différences et l'extraordinaire variété humaine mais de l'autre aplanir et étêter... 

Donc pour en revenir au ressources et outils du site abcd cndp, les listes de littératures conseillées pour faire du féminisme ou égalité des sexes et de la lutte contre l'homophobie :


 N° 1 - Versailles – http://blog.crdp-versailles.fr/mdl92/public/Groupe_Egalite_filles_garcons/Une_sequence_d__enseignement_de_l__egalite_filles-garcons.pdf


relevé 3 "genre", sans que l'on sache si l'on parle de l'outil psychologique ou sociologique


N° 2 - Créteil - http://www.cndp.fr/crdp-creteil/telemaque/comite/fem-masculin.htm


Impossible d'analyser la bibliographie mais une dizaine de titres ouvertement questionnant l'identité sexuelle sans la nommer, sous entendu la panoplie interchangeable, identité de genre, stéréotypes de genre. http://www.cndp.fr/crdp-creteil/telemaque/comite/fem-masc-bibli.htm

- en 6ème fiche d'un sous onglet

POUR EN SAVOIR PLUS - Fiche élaborée dans le cadre du Comité de lecture Télémaque, rédigée et mise en ligne par Chantal Bouguennec le 10/01/2003 consulter la bibliographie dont extrait :
Quand papa était femme de ménage (Madame Doubtfire) Fine, Anne L'école des loisirs 1990 CM2/collège
Petit zizi Lenain, Thierry 400 coups 2000 C2/C3
La nouvelle robe de Bill Fine, Anne L'école des loisirs 1997 C3/collège
Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ? Lenain, Thierry Nathan (pleine lune) 1998 C3
Hugo n'aime pas les filles Ubac, Claire Nathan (première lune) 1997 C2/C3
Menu fille ou menu garçon ? Lenain, Thierry Nathan (première lune)1996 C2/C3
Zep et Hélène Bruller, Le guide du zizi sexuel, Editions Glénat, Collection Tchô ! 2001 http://www.altersexualite.com/spip.php?article454
Zizi travesti... Notons tout de même Mme Doubtfire / Robin Williams (très à droite, très walt), en papa ouvertement travesti en femme pour le bonheur des enfants "n'a jamais été si bon père…" contre une vilaine maman qui l'empêche de les voir… Le film que j'ai vu à l'époque disait cette histoire-là, dans les années 70-80, ça ne m'avait nullement choqué et ce film sentimentalo-grotesque m'avait même touché. Le tragicomique est fort efficace vecteur de persuasion et de manipulation de l'opinion publique. Désormais que mieux connue l'offensive masucliniste, les insultes de Rush Limbaugh et les pères perchés sur les grues inspirés par des divorcés américains, je ne le regarderais pas du même oeil... Des féministes circonspectes ont plus que des réticences sur ce personnage travesti -soulagée de ne plus être seule à perplexifier http://elegantgatheringofwhitesnows.com/?p=1906

Banalisation de la croisade du crossdressing -traduction de travestissement- On ne voit pas très bien en quoi le phénomène de "crossdressing" intéresse les écoliers. Ce n'est pas parceque la Toile et le stream fourmille de dresseurs de crosse, ou les quartiers chauds du tourisme sexuel des grandes villes, qu'il faut à tout prix mettre au parfum les enfants de toutes les fantaisies érotiques, principalement masculines. https://fr.cinema.yahoo.com/film/crossdresser/
  • "La nouvelle robe de Bill"
Rose donc pour "faire fille", cela rappelle furieusement "Gender trouble" et les Pink boys (1997, film La vie en rose) - Cependant, l'école n'est pas censée encourager en ces lubies de croyances sexxistes qu'être une fille puis une femme se limiterait à se promener et "partir à l’école en nattes, chaussures roses et tee-shirt à fleurs" manifestement soutenues par les parents "distraits".
 
Des garçons nés dans les roses (Sharon Pruitt) http://next.liberation.fr/sexe/2012/12/03/des-garcons-nes-dans-les-roses_864853




















"Construction de l'identité sexuelle
Titres
Auteurs
Éditeurs
Niveau
Amandine ou les deux jardins
Tournier, Michel
G.P 1977
C2/C3/collège
Jan, mon ami
Pohl, Peter
Gallimard 1999
collège
Alexis, Alexia.
Halley, Achmy
Hachette jeunesse (le livre de poche) 2004
collège
Parvana,une enfance en Afghanistan
Ellis, Déborah
Hachette 2001
C3/collège
Jason et les filles
Davrichewy, Kéthévane
L'école des loisirs 2004
C2/C3
Tous les garçons et les filles
Lambert, Jérôme
L'école des loisirs (médium) 2003
collège
Les enfants du jeudi
Godden, Rumer
L'école des loisirs (médium) 1987
collège
Rollermania
Smadja, Brigitte
L'école des loisirs (médium) 1999
collège
Sarah de Cordoue
Causse, Roland
Syros / La Découverte 1997
C3/collège

Des documentaires  

Titres
Auteurs
Éditeurs
Niveau
Zizis et zézettes, l'histoire des garçons et des filles
Facchini, Vittoria
Circonflexe (aux couleurs du monde) 2001
C2/C3
Filles et garçons, êtes-vous si différents ?
Montardre, Hélène
De la Martinière 2001
C3

Et bien, je vais pouvoir m'établir voyante extralucide, la zézette nouvelle est arrivée, hips. Jamais remarqué que les têtons des petites filles soient différents de ceux des petits garçons, encore et toujours tentative de sursexualiser et de materniser les filles ? Bon allez on pardonne, c'est de l'art. J'en titube.


'Pour exprimer le conditionnement des sexes par l’éducation, les auteurs de fictions pour la jeunesse ont choisi de stigmatiser deux "objets" tout à fait représentatifs des normes véhiculées : la robe pour les filles, la verge pour les garçons. A travers cette vision métonymique des genres féminin et masculin, les auteurs contribuent à mettre en lumière les normes qui pèsent sur l’éducation des filles et des garçons.
"Dans la robe d’une fille, Bill découvre quelle condition est faite au genre féminin (…)Quand la robe est un élément de coercition pour la fille, la verge est pour le garçon l’affirmation de sa puissance. Pour Max, d’ailleurs, la chose est claire : il y a les « Avec-zizi » et les « Sans-zizi », et « les Avec-zizi [sont] plus forts que les Sans-zizi. Évidemment, puisqu’ils [ont] un zizi ! »
= Où les nordistes voient-il symétrie entre robe et verge ? Toutes deux des punitions ? Que faire des avocats, des juges, des toges romaines, des djellabah arabes, et tant d'autres que j'oublie... Condition féminine réduite aux jupes, au genre féminin comme en grammaire, et rose robe comparée au pénis / verge. Pour une fois qu'un bon et joli mot est utilisé, quelle déception !)– Quelle métonymie stupéfiante ! Comparer un sexe à un vêtement ? A oublié le capuchon de son stylo ?

= Et pour le coup, instiller un complexe viril d'homme adulte aux petits garçons, au cas où ils y auraient probablement échappé jusque là ? Travestissement à nouveau et affligeant abus de pénizizi – zizimaniaques ? Conseillés par la commission de lutte contre les lgbtphobies, plus bas.

N° 4 – Toulouse - "QUELS LIVRES CHOISIR POUR COMPRENDRE ET RESPECTER L’AUTRE DANS SON IDENTITÉ ?" http://www.cndp.fr/crdp-toulouse/spip.php?page=dossier&theme=5&num_dossier=2549&univers=18

Incontournable zizi… omniprésent, de retour ou jamais parti ? Exactement ce que nous serine SF. Sous entendu qu'elle en aurait aussi un mais plus petit, ou pas du tout, retiré, hop, zigouigoui ? Le suffixe "ette", fadée, fadette, major, majorette, exétérette
Album
Mademoiselle Zazie a t-elle un zizi ?
Thierry LENAIN
Nathan, 1998 Première lune
Avant pour Max c’était simple : il y avait les avec-zizi et les sans-zizi, mais un jour Zazie, une nouvelle, arrive. Elle fait tout comme les garçons. Max décide de faire des recherches pour savoir si Zazie a un zizi...
N° 5 – Grenoble - 
>Programme Ecole et Cinéma, Centre national du cinéma et le Ministère de l’Education nationale, film Tomboy, Laure, petite fille se faisant passer pour Michaël. Voir "Identité".

Dans toute la présentation de la petite fille garçon manqué, il est bien évité de faire allusion à des détails comme le pénis en pâte à modeler verte ou les baisers lesbiens avec Lisa. http://www.ac-grenoble.fr/educationartistique.isere/IMG/pdf_tomboy.pdf
http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:VcNMuIs4z-MJ:www.cnc.fr/c/document_library/get_file%3Fuuid%3Df38a9745-897d-48a2-8102-cdaf759ef4cb%26groupId%3D18+&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=frhttp://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:VcNMuIs4z-MJ:www.cnc.fr/c/document_library/get_file%3Fuuid%3Df38a9745-897d-48a2-8102-cdaf759ef4cb%26groupId%3D18+&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr




= Cette page de couverture, avant décryptage de la vague Preciado /Despentes /Butler / Dorlin / Bourcier / Borghi paraîtra au profane bien inoffensive… Jour de fête et carnaval - La chair s'inverse avant que de passer au jeun.

Pourtant, petite fille travestie avec une moustache (d'homme) et petit garçon arlequin avec blush aux joues et rouge baiser comme une Marylin. Sexxisme* d'assignation renforcé. De plus que introduction de l'habitus de s'imaginer femme à barbe, butch, ou trans FtoM ? Travestissement jouant sur l'androgynie des enfants avant la nubilité au surplus ?

= Dès le deuxième ouvrage explicite propagande transgenriste ? Cette couverture d''album jeunesse ressemble à une sosie de Tony Conchita Wurst à l'Eurovision, drag artist (gay non queer, selon ses protestations, d'autres diront drag queen), barbu à perruque dit "femme à barbe" ? Saluons l'esprit potache de son prénom (en espagnol, petit nom du sexe féminin en langage fleuri)
Alors qu'on sait qu'aujourd'hui l'hirsutisme des femmes à barbe généralement soigné. Mais aussi, la vie de Clémentine Delait montre qu'elle ne paraissait pas au XIXème siècle se plaindre d'être victime de mauvais traitements. Toutes les femme atteintes d'hirsutisme n'ont donc n'a pas été contraintes aux jeux de cirque. http://www.cbip.be/Folia/2006/F33F09B.cfm
Juillet 2014 - Défilé LGBTQ de jipég
Drag artist Tony Conchita Wurst (fils putatif de Ray Sylvia Rivera) 
Avec Karl  http://www.pinknews.co.uk/2014/08/22/conchita-wurst-teams-up-with-karl-lagerfeld-for-fashion-shoot/                                                        



Quand des hommes veulent ressembler et sacrifier aux déesses de l'amour - Ishtar barbada - La plus vieille des déesses de l'amour

Gageons à coup sur que les enfants feront le rapport facilement et confondront les deux. Là aussi, il est utile de voir ce que les actualités ont réservé dans ce registre d'imagerie d'Epinal à ce barbu élégant, très soigné (il faut lui l'accorder) qui se dit femme par ce qu'il emprunte un prénom féminin, adopte les attributs de mode et de féminité, mise en plis, eye liner, exétéra. Comme par hasard il tint aussi la vedette d'un défilé d'activiste de la haute couture parisienne relayé en juillet 2014 intitulé "Zizi impératrice" avec un bon goût hallucinant. En mille clichés, la coqueluche des podiums de haute couture, dont on a quelque mal à imaginer le féminisme et la pauvreté :


Familles arc-en-ciel en vue comme dit plus bas dans un dossier sur conseil du rapport de la commission - Introduction à l'acceptation des maternités des personnes trans : Soit MtoF, soit FtoM, ayant ou conçu (gardé ovaires ou spermatozoïdes) et/ ou PMA, ou GPA- Tout le monde sans plus aucune exception peut se marier grâce au mariage queer ou allosexuel et établir sa filiation, après avoir engendré.

Mais revenons à plus mièvre et plus pénin :
Zizi, Zézette : Mode d’emploi  Michaël Escoffier, Séverine Duchesne
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les zizis et les zézettes sans jamais oser le demander. Ce manuel répertorie tous les conseils d’utilisation nécessaires lors de la livraison d’un zizi ou d’une zézette : caractéristiques techniques, précautions d’emploi, réglages, questions fréquentes, mises à jour... Pour les fonctions avancées, voir avec les
parents... 
= Moins marqué mais bien misogyne la zézette étant diminutif de zizi, bêtifiant et ridicule. Cela avec le concert freudiste n'a pas de place dans une école mixte de l'égalité des sexes.
>Petit frère, Petite sœur : Mode d’emploi Michaël Escoffier, Séverine DuchesneUn livre à offrir aux grands frères et aux grandes sœurs. Ce manuel, utile pour anticiper les désagréments et les surprises de l’arrivée d’un nouveau bébé, fait l’inventaire des divers points à vérifier lors de la « livraison » d’un bébé et donne des indications précieuses pour vivre avec. « Les caractéristiques extérieures d’un bébé peuvent varier selon les modèles. Ainsi, les petits frères sont généralement équipés d’un zizi tandis que les petites sœurs sont livrées avec une zézette. Le fonctionnement général reste cependant identique, et les règles à suivre universelles ». Frimousse Collection Maxi Boum 2009
= Livraison par choux, roses, cicognes dans son emballage ? Les boîtes en carton, quel progrès ? 
>Sœurs et frères  Claude Ponti Catalogue sur la « sorofrèrerie » qui nous instruit en détails des caractères, esprits et mœurs des unes et des autres avec humour et intelligence en privilégiant les conseils sur comment « vivre avec ». Tout en rescensant les archétypes, il balaye subtilement les stéréotypes du genre, par exemple « Rien n’interdit a une sœur d’agir fraternellement. Rien n’interdit à un frère d’agir sororalement ». « Frèridéal » et « Sœuridéale » ont exactement les mêmes attributs …" 
 = Les frères et les sœurs n'ont pas les mêmes attributs, ils ont les mêmes droits, et droit aux mêmes attributions, le cas échéant, ce qui est très différent. Ce serait comme confondre l'attribut du sujet et l'épithète.


Les choix ne semblent pas savoir de la problématique queer transgenre, à première vue.
 > Sous la peau d’un homme Praline Gay-Para & Aurélia Fronty  Pour prouver à son oncle la valeur des filles qu’il méprise, une jeune fille fait le pari de se mesurer à l’aîné de ses cousins dont elle ne fait qu’une bouchée. Déguisée en homme, elle s’invite dans un palais dont le prince trouve  les femmes inutiles et sottes. Le prince est ravi de la  compagnie de cet inconnu intelligent et habile. Mais à plusieurs reprises, il est troublé. Il fait passer plusieurs épreuves à son hôte pour élucider si c’est un homme ou une femme. En vain. …"

= Rappelle toujours trouble dans le genre et le transvestiten par le vêtement, cette fois d'une jeune fille en homme
>A quoi tu joues ? Marie-Sabine Roger & Anne Sol La preuve en photos et en couleurs, avec un décalage qui décoiffe, cet album tord le coup aux stéréotypes du genre  « Les garçons, ça fait pas de la danse et les filles c’est pas bricoleur » avec humour et radicalité. Bienvenu. On adore. Sarbacane / Amnesty international 2009
 = Nombre de danses existent que des hommes dansent, y compris la danse classique, pourquoi cet acharnement sur la danse ? Radicalité en quoi d'ailleurs. 
>La femme phoque  Catherine Gendrin & Martine Bourre  Quand Natatok le chasseur, aperçoit un groupe de phoques sortir de l’eau, enlever leur peau et se métamorphoser en femmes, il tombe amoureux de la plus belle et subtilise discrètement sa peau. Elle se retrouve seule et nue. Natatok vient alors à son secours (l’hypocrite). La jeune fille reconnaissante l’épouse. Deux enfants naissent, mais la femme dépérit. Lorsqu’elle retrouve enfin sa peau cachée, elle reprend sa liberté « car on ne peut empêcher quelqu’un d’être ce qu’il est... » Superbe et dérangeant. Didier jeunesse 2008
= Perplexe - Être prédéterminé et immuable - Essentialisme ? Les orientations sexuelles sont donc de nature ; quelles sont les études scientifiques qui le prouvent, tout comme l'inverse, uniquement de détermination sociale ?
>Il n’y a pas si longtemps Thierry Lenain & Olivier Balez  En France, il n’y a pas si longtemps, les femmes n’avaient pas le droit de vote, elles mettaient leur foulard sur la  tête pour aller à la messe, les garçons et les filles étaient séparés à l’école... Ce n’était pas ailleurs, il y a des  siècles, mais en France, il n’y a pas si longtemps ! Sarbacane 2005

= La formule du foulard est tendancieuse (voire intersectionality et identity politics), disons qu'elles se couvraient la tête, et d'ailleurs hors de l'église également, des fichus et des châles, l'on peut parler aussi de mante pour aller à la messe. Et tant d'autres ne portaient de foulard ou de fichu à l'église ni dans la rue. Celles, souvent des ouvrières qui n'allaient pas à la messe ?

Les femmes en cheveux existaient bien largement si nous nous rappelions des grisettes. Ces vaillantes petites ouvrières ? Donc des femmes, pas les… Nulle oeuvre où l'on peut déplorer que le principe profondément sexxiste* d'impureté féminine qui préside aux voilements de pudicité faits pour dissimuler peaux, chevelures et gorges, poignets et chevilles tentatrices, pour dire la messe patriarcale, n'est jamais évoqué ? On joue à cache cache.
>Mademoiselle Zazie  et les femmes nues Thierry Lenain & Magali Schnitzler Dans la rue, il y a des femmes nues partout sur les affiches. Alors Zazie se sent mal et va se révolter. Cet album, agressif visuellement, comme les photos de femmes nues sur les panneaux publicitaires peuvent l’être aux yeux des enfants, dénonce cette nudité imposée (Zazie ne va pas en rester là) et l’oppose à la nudité naturelle et sans équivoque, synonyme de liberté lorsqu’elle est choisie. Où sont les enfants 2006 
http://ousontlesenfants.hautetfort.com/album/mademoiselle_zazie_et_les_femmes_nues/page1/ 2 / 3
= Ode au naturisme - Malheureusement ni les enfants, ni les adolescents ne s'y sentent non plus à l'aise généralement. En tout cas, l'imposition de la vue de corps adulte nu gêne toujours les enfants, au-delà des publicités porno chics.

Parmi ce matériel pédagogique, certains titres hérissent donc les traditionalistes de parler de nudité, alors que sur les plages estivales, il faut tout de même convenir que l'on ne s'habille plus que très légèrement....  même dans des pays très moralistes et croyants, voire mystiques, comme le Brésil de Copacabana.

Plus largement, certains remarquent au chapitre des ouvrages sur lesquels s'appuieront les enseignants qui parlent de couples existant déjà de bien avant la légalisation du mariage queer de l'allosexualisme, puisque désormais en classe les enfants pourront indiquer qu'ils vivent dans un foyer familial de nouvelle mouture.


Cependant et puisque depuis déjà un certain nombre d'années, notamment avant et après le PACS, des enfants vivent près de couples hétérosexohiles*, pourquoi y mêler le doute sur son sexe et l'androgynie -avant la nubilité tout enfant selon la façon de le vêtir peut être pris l'un pour l'autre- ? 


"dans le domaine de la littérature de jeunesse, on encourage notamment les enseignants à « rechercher des livres où il y a doute sur l'identité sexuelle d'un personnage » ou « des personnages androgynes »." http://www.saphirnews.com/La-theorie-du-genre-a-l-ecole-un-debat-qui-mobilise-en-France_a18317.html
Rythme et catégorie mythique ternaire - Les poussiéreuses croyances platoniciennes lovées dans nos circonvolutions reptiliennes resurgiraient-elles de leurs cendres ? A l'époque, l'on discriminait entre amour-désir-éros, agapé et philia. http://www.philolog.fr/le-mythe-de-landrogyne-texte-de-platon/
  • §        "Lutte contre l'homophobie en primaire par LA COMMISSION NATIONALE DE LUTTE CONTRE LES LGBTPHOBIES DU SNUIPP-FSU"

    Fiches pédagogiques, littérature préconisée et conseils divers repris en mallettes pédagos sont issus en plus ou moins droite ligne de cette commission et des membres syndicaux où figurent peu de femmes ? Ce n'est pas suffisant de citer Beauvoir ou Héritier pour se dédouaner.
D'emblée, part belle et voie royale offertes à la psychanalyse freudienne, c'est ce qui s'appelle choisir son camp. Ethos et pathos, tout y est en introitus. http://fr.wiktionary.org/wiki/introitus
Pour ma part, je trouve effrayant que des hommes croyants jusqu'à dévots de chimères antiques, et de l'essentialisme en nous, soient tête de pont de la lutte primordiale en démocratie comme en république contre les préjugés et croyances sur les préférences sexuelles... Mettre en place un nouveau stéréotype dont on n'a pas de mal à voir la fausseté et que rien de démontré, "Freud a montré que tous les enfants sont "bisexuels" au sens de leur identité...". Est-ce là de l'éducation laïque que d'inculquer de telles billevesées à nos élèves ? Moines copistes qui interviennent sur tous les plateaux de télévision pour porter la bonne parole de l'"identity politics" au détriment de l'éducation nationale. Comme un goût amer de destruction de l'Etat-Nation ? http://susaufeminicides.blogspot.com/2014/09/la-fete-papa-s-f.html
http://cdicollegeconte.free.fr/creatures%20fabuleuses/chimere.html
Bellérophon, Chimère et Pégase. Attribué au peintre des Boréades. Vers 570-565 avant notre èreMusée Paul Getty, Malibu, Californie
Puis, quatre pages plus loin, « la maison des hommes » cf. 5 Selon l’expression de Daniel Welzer-Lang adaptée des travaux de Michel Godelier")... -masculiniste notoire, bien ancré dans l'amicale proxène en souteneur du servage sexuel- Pauvres sociologues qui payent de leur personne pour enrayer l'inexorable mécanique de l'abolitionnisme du proxénétisme. http://eireann561.canalblog.com/archives/2014/05/05/29808865.html

Sous couvert de sentiments amoureux, on appelle à l'empathie, la sympathie, c'est si beau l'amur ? Censé ne parler que d'histoires d'amour, constamment, consciencieusement et astucieusement mêlées l'identité sexuelle et d'orientation sexuelle confondues, sous couvert de sentiments amoureux- Aucune éducation sexuelle, uniquement du romantisme. Certains ouvrages retenus se réfèrent à la symbolique lgbt. http://en.wikipedia.org/wiki/LGBT_symbols

Quand on ne parle pas amour, on parle mariage... honni par les féministes du Mouvement de Libération des Femmes, mais parceque des stratèges plus ou moins queeristes, et leurs ancêtres exclusifs uranistes (Ulrichs et Hirschfled) ont jugé qu'il servirait à faire exploser les lois, fragiliser l'Etat ou niquer le capitalisme, ou débiner l'abrahamisme (tout comme la destruction de l'identité administrative fixe qui permet de garantir la protection de la loi à la citoyenne), on a mis le mariage à toutes les sauces. Nikê est la déesse de la victoire mais elle ne gagne pas à tous les coups. http://www.altersexualite.com/spip.php?article157

= LGBTQIA à la loupe - Pour mémoire, "T" de transgenre, fût intégré au sigle à la romaine à la demande d'un des drag queen / angry queen leader des émeutes de Stonewall en 1969, Ray Sylvia Rivera, LesbianGayBi de départ devient " LGBT)/queer community". http://en.wikipedia.org/wiki/Sylvia_Rivera

Sylvia Ray Rivera
L'on doit aussi éclaircir les racines de l'engouement pour le "Queer* flag" (*allosexuel en français canadien) "Rainbow flag" ou drapeau arc en ciel créé par Gilbert Baker, en 2001, Sister Chanel des Sœurs de la Perpétuelle Indulgenceen souvenir des émeutes du bar de Stonewall (révolte des prostitués drag queen et clients gays) de 1978
"ou, depuis le début des années 90,, Queer Drapeau, qui est souvent utilisé comme le symbole de la fierté gaie dans les droits des défilés LGBT" http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilbert_Baker
Evidemment, l'on vous dira à l'envi que c'est le drapeau de la paix ou des Incas... mais faut pas pousser trop loin le bouchon tout de même. 
Le flag queer ou drapeau arc en ciel croqué par Baker est attribué à tout type de famille, y compris mères célibataires qui n'ont rien à voir avec les émeutes de Stonewall et l'idéologie allosexuelle et qui sont les plus touchées par les discriminations et la précarité que toute autre famille. Le drapeau de la paix et celui des Incas tous engloutis en cinq à sept... http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_arc-en-ciel
Pourtant pas de raison de se mettre à la queue leu leu, le violet suffit au féminisme."International LGBT flag with 6 bands (since 1979).)" http://commons.wikimedia.org/wiki/Rainbow_flag?uselang=fr
Deux ans plus tard déjà sur des bretelles les six couleurs.
1982 - Mork & Mindy - Robin Williams que l'on retrouve plus loin en Miss Doubtfire
http://www.tvi24.iol.pt/fotos/1/356764
p. 49 - On dénote que l'on englobe l'égalité des sexes que l'on signifie de temps à autre d'égalité de genre, ou identité de genre, dans la lutte dans l'homophobie, se servant de la première qui concerne moitié de la population, 50 %, pour entraîner dans le même sillon la sexualité minoritaire qui compte environ 10 %. La ligne Azur banalise le terme cisgenre (cf. queer identity politics) concernant les femmes en accord avec leur sexe de naissance, en référence au transgenre, et laisse sans correction :
"Le site internet de la « Ligne azur » a été modifié depuis lors pour faire cesser certains des manquements constatéshttp://www.conseil-etat.fr/Actualites/Communiques/Ligne-azur
p. 54 et suivantes – "Cycle 1 et 2 GS CP CE1 Familles arc en ciel"
  • Sommaire, extrait :  " RÉFLEXIONS THÉORIQUES Pourquoi et comment lutter contre l’homophobie dès l’école primaire ? ...10 … FICHES PÉDAGOGIQUES ET LEURS ANNEXES Fiches pédagogiques....52 Familles Arc-en-ciel* ... 61 Les contes : stéréotypes et détournements...62 L’imagier renversant...65 Se construire comme fille ou garçon...66 Semer une petite graine...74 Chausser les lunettes du genre....75 Papa porte une robe...76 Mots d’enfants...78 Papa porte une robe en CP...79 Activités inclusives....81 Les mots qui font mal : travailler sur les insultes....93 Parler des insultes en classe...98 Le Journal de Grosse patate...99 Dominique Richard : « Parler des discriminations. »....107 « Rémi est amoureux d’Hubert »....109"
- p. 161 – "Distribuée à partir de septembre 2000 jusqu’en 2001, à raison d’une mallette par établissement…mallette pédagogique Bonheur d’aimer Distribuée à partir de septembre 2000 jusqu’en 2001, à raison d’une mallette par établissement, …À noter, une fiche sur le sexisme et le machisme, et une autre consacrée à l’homosexualité et l’homophobie. Dans le support pédagogique pour l’équipe éducative, la fiche n°4 propose de replacer différentes définitions en face du terme approprié. Parmi les termes, on trouve Identité et orientation sexuelle."
= au-delà de l'illustration normale concernant des couples de parents de même sexe, les exemples de presse donnés pour travailler autour des pères gays, tout semble fait pour convaincre et tendre à naturaliser et essentialiser la sexualité minoritaire, alors que l'on sait que la science n'a pas de certitude sur le point de trancher inné/nature et acquis/culture de l'attirance sexuelle envers le même sexe chez l'être humain ? 
- "p. 147-151, CYCLES 2 ET 3 CP CE1 CE2 CM1 CM2 OBJECTIFS SPÉCIFIQUES ▪ Relations amoureuses : entendre qu’une fille peut être amoureuse d’une autre fille. (…) "Mais qui est celui que Philomène aime ?" MATÉRIEL▪ Philomène m’aime, Jean-Christophe Mazurie, éditions P’tit Glénat 2006"
= Inciter et de valoriser des relations amoureuses entre petites filles, et en filigrane de sexualité féminine adulte, est donc censé favoriser l'apprentissage scolaire ? L'homosexualité ne se résumant pas à se tenir par la main… Ce qui est concevable concernant des enfants de second cycle l'est beaucoup moins en 1er cycle, voire absurde ; d'autant que la confusion est entretenue entre la sexualité adulte et sentiment amoureux, et affections et amitiés enfantines, pour éviter finalement de parler directement sexualité ? Passons sur le cœur aussi peu esthétique que celui qui déchire les troncs d'arbre ? Je préfère les feuilles de lierre qui mangent la pierre.
p. 142-144, CYCLE 3 CM1 CM2 OBJECTIFS SPÉCIFIQUES ▪ Prendre conscience du fait que l’on peut aimer quelqu’un du même sexe que soi. MATÉRIEL ▪ Texte photocopié pour chaque élève. ▪ Jérôme par cœur, de Thomas Scotto et Olivier Tallec, Actes sud junior, 2009. ▪ Texte des questions avec éventuelles réponses multiples. PROLONGEMENTS Proposer aux élèves d’autres histoires d’amour. 
 = N'est-ce pas prendre pour des idiots les enfants qui partout voient et constatent les relations amoureuses et sexuelles entre personnes du même sexe ? Est-ce bien l'âge d'inciter et de valoriser des relations amoureuses entre petits garçons et prétendues histoires d'amour, et donc en filigrane de sexualité masculine adulte ?
N'est-ce pas leur interdire les délices de l'amitié qu'elles et ils vont confondre avec Eros tout puissant des adultes ? Abolir les frontières à tout prix entre l'amour et l'amitié dès l'enfance annonce de tristes lendemains.
p. 136-141 –> "CM1 CM2 Les sentiments amoureux – OBJECTIFS SPÉCIFIQUES ▪ Définir la notion de sentiment
Le baiser de la lune – Dessin animé, "Ma princesse, c'est Léon" - "C’est l’histoire d’un poisson, Félix, qui n’a d’ouïe que pour Léon et pas pour la fiancée que lui a trouvée sa grand-mère." http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http://www.le-baiser-de-la-lune.fr/&title=Site%20officiel
http://yagg.com/2012/04/12/le-baiser-de-la-lune-reactions-denfants/
Les amours po(l)issonnes solubles dans celles des êtres humains. Depuis un certain temps, les grand mères paternelles, "une chatte, « la vieille Agathe »" (vieille chatte violette à l'air méchant ?)ne cherchent plus de fiancées à personne pour le compte de la tribu patriarcale des poissons-chat ou des poissons-lune. Expliquer la sexualité minoritaire aux enfants en se servant d'une symbolique de derrière et de minous ? Ah que les hommes sont donc pudiques, baiser la lune me parait pourtant drôlement grivois. Les gauloiseries si petit va-t-elle vraiment les faire rire ou cela ne fait rire que les adultes bien pensants chatouillés ?

Quant à habituer les enfants à la différence, justement deux hommes ensemble, c'est l'amour ou le sexe du pareil au même sans intérêt voire un rejet de la différence. La chanson Un petit oiseau et un petit poisson s'aimait d'amour tendre est plus loquace, et sa symbolique est plus puissante en matière de lutte contre la discrimination en droit. La question n'est pas de taire l'existence de l'érotisme gay mais de comment il en est parlé et au moyen de quel symbole.


Pour parler un peu d'autre chose, pourquoi jamais il n'est question dans cette lutte contre les discriminations qui combattent le mépris des vieilles personnes et l'âgisme galopant (rien trouvé dans la liste pédago) ? Le chapitre du respect des aînés reste vacant.


- Liste des livres proposés aux élèves et principal sujet traité

  • "Titiritesse (sentiments amoureux fille-fille)"
  • "Mademoiselle Zazie a trop d’amoureux (peut-on aimer plusieurs personnes ?)"
http://imagiervagabond.fr/expos/mademoiselle-zazie
= Est-ce un encouragement  à la coquetterie ? Dans l'affirmative, c'est bien dommage. Les petites filles ne sont pas coquettes de nature, on les fait devenir ainsi. Et maintenant, cela s'appelle du polyamour ? Bientôt la facilitation de la polygamie.... ? Encore une fois, cela ne rappelle-t-il pas aussi la formule freudienne de sa théorie païenne de la sexualité et le tout en Un ?
  • "Je veux de l’amour (faire partie d’une bande d’amoureux)"
Consultation de pédopsychanalyse - Passant pour de la psychologie de l'enfant. http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/drory-diane/je-veux-d-l-amour,1647162.asp
= La psychanalyse de l'enfant reste une approche entre autres relevant de la psychologie clinique et de la pédopsychiatrie, autrement dit la psychologie de l'enfant, appelée psychologie du développement, n'est pas de la psychanalyse. Pourtant, le doute est semé par ce type de livret.


  • "Camélia et Capucine (sentiments amoureux fille-fille)"
"(...) montrant des hommes inconditionnellement idiots (...) Camélia est une princesse tout ce qu’il y a de plus top"
http://www.altersexualite.com/spip.php?article211



  • Jérôme par cœur (sentiments amoureux garçon-garçon) -couv'vue plus haut- ;  
  • L’amoureux (embêter c’est être amoureux ? ;  
  • Cyrano (amour et aspect physique ; amour et poésie) ; 
  • Le garçon au cœur plein d’amour (ne plus être soi quand on aime) ; 
  • Azur et Asmar (aimer la même personne) ; 
  • Les rouges et les noirs (peut-on s’aimer quand on n’appartient pas au même groupe 
  • La princesse qui n’aimait pas les princes (amour fille-fille et amour si différentes catégories sociales)
= A-t-on vraiment besoin d'histoires de princesses pour parler de la poésie de Sapho toute dédiée à la déesse de la Persuasion, Aphrodite ? Aile de papillon. Fleur de peau. Skin. Apparences...
p. 133-135 ->  CM1 CM2 Il ou elle OBJECTIFS SPÉCIFIQUES ▪ Réfléchir aux différences entre les sexes, à l’identité, à la construction des normes, à la transgression des codes. MATÉRIEL ▪ Exemplaires du livre de nouvelles. ▪ Photocopie des pages 17 et suivantes Histoires pressées, Bernard Friot, Milan, poche junior, coll. Éclats de lire
p. 77/101/107- 111 CM1-CM2-   Texte sélectionné en 2004, 2007 et 2013 par l'Education nationale pour le cycle 3 du primaire - Parler des discriminations – Le journal de la grosse patate dont "Rémi est amoureux d’Hubert", Dominique Richard http://www.editionstheatrales.fr/projet_peda/index.php
et Activités inclusives (inclusivité de l'intersectionnalisme et quant au féminisme, ce sont des misandres, na !)
p. 76- GS [maternelle grande section] CP CE1 - Découverte de l’album "Papa porte une robe" et se maquille de Brasony, Brumcello  et Maya, édition Seuil Jeunesse, 2004. OBJECTIFS SPÉCIFIQUES ▪ Contribuer à déconstruire les stéréotypes. ▪ Construire sa personnalité au sein de la communauté scolaire. ▪ Mettre en évidence les références culturelles aux contes traditionnels. PRÉREQUIS – ACTIVITÉS PRÉALABLES ▪ Pouvoir s’exprimer librement dans un groupe classe. ▪ Participer à un atelier « philo » ou du moins aborder des thèmes d’ordre « symboliques ».
= Cet ouvrage de travestissement (ou transvestiten), puisqu'il n'est pas seulement question de porter une robe pour un homme (tartan, kilt, etc.) mais de son maquillage, a-t-il place avec la famille de parents du même sexe, comme Jean a deux mamans, J'ai deux papas qui s'aiment ? Tous les homos ne se travestissent pas et n'emprunte pas les codes du prétendu glamour eye liner et khôl- A moins que l'on tienne pour l'opinion que les hommes efféminés auraient des mœurs différentes –très vieux résidus sur la séduction- ?
p. 67 – "Séquence 2 : genre, aspect physique et comportements ▪ Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ?, Thierry Lenain, Delphine Durand, Nathan poche, 2009."
= Bêtifier reste affligeant, sans compter que la suite sera on le voit dans le reste de la mallette que l'organe sexuel féminin est minimisé à "zézette", toujours en référence au pénis ou à la verge masculine à la Freud ? Combien de fois faudra-t-il rappeler que non le clitoris n'est pas un pénis vestigiel mais bien plutôt l'inverse. On ne fait pas pipi par le clitoris non plus, au fait. 
  • p. 62- 67 - GS CP CE1 L’histoire du petit garçon qui était une petite fille, Didier Herlem, Magnard Grand carré, 1979 rééd. 1990. Les contes : stéréotypes et détournements OBJECTIFS SPÉCIFIQUES L’objectif de ces séances est de travailler sur la notion de stéréotype de sexe et d’égalité des sexes à partir d’une forme littéraire traditionnelle : le conte. En fonction du groupement de textes choisi, il est possible d’aborder ou non la question de l’égalité des sexualités
Histoire du petit garçon qui était une petite fille
http://www2.cndp.fr/lesScripts/bandeau/bandeau.asp?bas=http://www2.cndp.fr/1001livres/script/mcfiche.asp?nbliv=%26affich=1%26idliv=2030020%26idmotcle=70
= Thème récurrent de l'argumentaire queeristique, le sujet des faux hermaphroditismes versés dans le "I" d'intersexe est tordu pour en faire l'égalité des sexes ?  Disproportionné de parler en Grande Section de Maternelle de l'identité, des stéréotypes de sexe, d'égalité des sexes et d'égalité des sexualités à partir d'un histoire invraisemblable de petit garçon travesti ? Plus que loufoque, surtout partisan ?
"Imagier renversant", dont "Je veux un zizi"
http://www.altersexualite.com/spip.php?article586
C’est très difficile de se repérer précisément dans ces domaines, car tout le monde a des tendances homosexuelles plus ou moins développées, qu’il faut savoir reconnaître en soi. On peut transformer et dépasser ces tendances en entretenant des relations d’amitié très fortes, sans sexualité, ou encore en participant à des jeux collectifs réservés à un seul sexe (football, rugby, etc.).Dico alpha sous la direction de Myriam Szejer (p. 421)
= J'en ris dans ma barbe ! Bravo pour la culpabilisation implicite. Drôles de certitude de l'auteure, que parait-il l'on pourrait dépasser, transformer, transcender ? Il est vrai que la direction de l'ouvrage est doltoïste. Dolto catholique pratiquante jusqu'au nourrisson qui est une personne dès le premier souffle divin... http://www.revue-etudes.com/archive/author.php?code=24794
"Sinon, elle serait restée avec un corps et des émotions d’un sexe, et une carte d’identité de l’autre sexe. Pour Johanna, il est important de montrer son appartenance au genre féminin : elle met des robes, se maquille... "  Côté filles, côté garçons Texte de Sylvie Baussier, dessins de Bruno Heitz, Casterman, collection Petit Citoyen, 2002 http://www.altersexualite.com/spip.php?article454 
Côté filles, côté garçons, Sylvie Baussier, Bruno Heltz
= Sous le dehors de montrer la nudité (pure ? à la Rousseau ?), plus réactionnaire et conservateur que de décrire une femme par les robes et le maquillage, je ne vois pas. Quant à entretenir le mensonge que le sexe est le genre et qu'il suffirait pour en changer de si peu...

§        Le volet principal qui fédère grand nombre des ouvrages conseillés de littérature "jeunesse" de la mallette reste donc la lutte contre l'homophobie – Papa qui se maquille et porte une robe, deux papas, deux mamans, avouer à l'enfant qu'une seule l'a porté, ou l'insémination, etc. –

Confusions entre ressentis et ressentiments, égalité des sexes et identité de genre, et identité des genres, prétendu que le sexe social n'est pas le genre donc ? Pure queer inside :

"qu'il ait le sentiment d’être une femme (identité de genre)…"

cf. Webarchive de fin janvier 2013 de ligne Azur contre l'homophobie où Vincent Peillon a demandé encore récemment avant la prise de poste de Vincent Hamon aux établissements d'envoyer les adolescents se disant victimes d'homophobie à l'école- http://web.archive.org/web/20130125235626/http://www.ligneazur.org/sante-sexuelle/situations-individuelles-multiples

Toujours en place. Où l'on ne parle plus d'"identité de genre" mais de la difficulté de vivre son identité sexuelle… et son orientation sexuelle… http://www.education.gouv.fr/cid27781/lutte-contre-l-homophobie.html


§        Par la blogosphère de droite - Complément

Hormis des fêtes de fin d'année où les petits garçons ont été engagés à se déguiser en tutu et se maquiller comme des voitures volées, ou mimant les vedettes américaines les plus sexistes qui soient, convoquée la poésie du travestissement (l'outrancier est-il poétique ?) pour expliquer à des mômes de 8 ans le transgenre ? A quoi ça sert ?
  • Un détour artistique - Muser dans l'école

    Ce diable d'art ou le dard du diable à l'école laissera quelle trace dans l'esprit des élèves ? Cela n'aurait aucune incidence sur les peurs et les angoisses de personne.
59ème seconde d'un reportage d'actualités régionales
http://reformesfeministes.blogspot.fr/2014/10/sexualite-predatrice-pour-tous.html
  • Du côté des crèches - Neutralisation - A quoi, cela rime-t-il ? L'expérimentationnite pédagogique au pinacle.
Surtout que les filles ne sachent pas qu'elles en sont, et qu'elles ne s'identifient surtout pas aux autres, qu'elles s'identifient à l'homo sapiens sapiens ?

Torchons & serviettes passées au bleu. Vous remarquerez que j'applique la règle de proximité (archaïsme qui n'est plus en vigueur), qui n'est pas non plus règle d'identité. Les hommes n'ont pas de menstrues aussi transitifs soient-ils. Serait-ce la faute des philologues en herbe qui confondent grec et latin ou de l'abandon des humanités dans les cursus et de l'impasse faite de l'analyse profonde des croyances ? 

Homo et omo. Une espèce et une lessive. Donc on (contraction de homo) récapitule. Racines latines : Homi, générique d'espèce. homo http://bbouillon.free.fr/univ/pluri/racines.pdf

Homo, homéo - semblable, même, pareil, identique. d'omos http://fr.wikipedia.org/wiki/Racines_grecques


Dans Homo erectus, ou sapiens, on distingue que l'espèce, le genre phylogénétique donc, est vu androgyne en toute cohérence avec les croyances de cette époque reculée. Croyance immémoriale qui continue à animer certains peuples et à revenir à flot ?

Expérimenter sur son gosse, pas froid aux yeux... mais au fait grandir sans sexe, c'est grisouille, rien que d'y penser, ça me barbouille. Alors donc appeler le sexe de son enfant, "ça" ou "la chose" (tiens ça me fait penser à la famille Adams  histoire d'oublier que c'est une petite fille ? ou bien est-ce encore trop con noté... ah j'ai une idée brillante comme nickel, peut-être mieux vaut dire le robinet ^^, c'est plus neutre, moins pompier... aïe non je deviens graveleuse, tout cela me donne furieusement envie de mettre quelques graviers dans leur culotte.

"Concrètement, seule Malin, sa mère, le père, et les quelques amis qui ont déjà changé les couches de l’enfant sont au courant du sexe de l’enfant (et se sont engagés à le taire)." : le mensonge par omission, bel apprentissage pour nos enfants ? http://www.barbieturix.com/2014/08/04/grandir-sans-genre-attitre-lexperience-de-malin-bjorn/
 Déjà une crèche neutre à Saint Ouen inspirée d'Egalia suédoise dont l'ouverture a été visitée par la Ministre des Droits des Femmes NVB. Niveler par mixité poussée jusqu'au déni des qualités génétiques ? Si ce n'est que prendre au sérieux de ne pas rosifier et bêtifier tout ce qui touche les filles, cela parait utile mais si cela va selon le transgenrisme, plus rien de raisonné ou scientifique. http://www.theoriedugenre.fr/?L-education-neutre-une-lubie

Après les mensonges des pères religieux, a-t-on bien besoin d'instruire et d'éduquer dans la révérénce du mensonge par omission. Bel apprentissage mais que ce soit l'école qui donne le "la" et fasse oeuvre de créationnisme, c'est d'une tristesse infinie. Le féminisme veut faire beaucoup mieux et balayer toutes ces manies sexophobes, pauvres hommes obnubilés de la peur de leur sexe et du coït.

La liste végétale s'allonge, après le chou, la rose, la salade, la prouvette ?

Ah quel péché que le coït - La Belgique très queere et, bien sur, en pointe en biopouvoir qui fait prendre tous les risques aux femmes au nom des inventions hétérosexistes, plus besoin de chemises de nuit trouées pour éviter le péché en produisant sa lignée, une éprouvette, un bonnet de nuit et le tour est joué. Madame pourra se distendre de quadruplés à volonté. C'est beau l'amour allosexuel, de l'asexualité agendrée au polyamour, soyez polies, elles le veulent bien. Tout par l'effet du saint esprit du Doc', on va bientôt l'appeler le deuxième père ? Foucault pourrait ajouter un tome à son histoire, s'il était encore là pour voir le dégât du biopouvoir sur les femmes quelle que soit leur orientation érotique.

Voilà donc que désormais l'émancipation féminine passe par la tekhnê des médecins, nous sommes leurs mécènes :) Voilà, ils nous ont même pondu la reproduction asexuelle et homosexuelle ? Raël avait bien tenté de faire une petite Dolly, avec la foi tout se peut.

Nous ne pouvons cesser de dire qu'hominisme n'est pas humanisme, aussi fort que soit son désir.
  • Universitaires concoctant le banquet
Jetons un oeil sur le menu : Pas de manuels dans les établissements supérieurs, pas de mallette mais des valoches.

- A l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales en « Théories, cultures et politiques queer », sociologue et maître de conférences à l’Université de Lille III, nouveau mastère 2015 « genre et interculturalités »
« Queer zone 3 », Marie-Hélène Bourcier prône la "prolifération des genres", c’est-à-dire qu’il faut "contrer le système sexe/genre binaire et normatif que nous connaissons" et définit "52 nuances de genre" dans le but avoué de "dire clairement que les identités de genres et sexuelles ne sont pas fixes ou naturelles mais qu’elles sont changeantes et proliférantes et que l’on peut cocher plusieurs cases" et non pas bannir les cases. Ainsi, homme et femme -les deux étant cis-, vous avez la possibilité du Genderfluid, soit avoir une identité de genre fluide ou plurielle qui transgresse la frontière du masculin et du féminin, "genderqueer, cisgender, Male to female, transgender male".
http://www.revue-ganymede.fr/le-queer-vu-par-marie-helene-bourcier/ 
- Rachèle Borghi Paris VII et maître de conférence à l’Université de Rennes 2-  Strip tease d'Alice, on n'est plus au pays des merveilles (heureusement d'ailleurs car Lewis s'intéressait de près à Lolitalice... )- Queer Days (Rachele Borghi) - Vidéo Dailymotion
"Le post-porn rompt avec tous ces binarismes, afin de mettre l’accent sur la dimension politique du genre et de la sexualité et de l’extraire de la sphère privée dans laquelle elle est habituellement reléguée
"Le transféminisme légitime l’existence d’identités fluides caractéristiques de la post-identité, selon lesquelles "nos alliances les plus étroites devraient être transgéniques, transsexuelles, anti-coloniales. Ce sont nos alliances, c’est la place du féminisme aujourd’hui"   Testo Yonqui de Beatriz Preciado avec King Kong Théorie de Virginie Despentes ainsi que la trilogie des Queer Zones de Marie-Hélène Bourcier, le  Devenir Perra de Itziar Ziga, le Post-Porn Modernistd’Annie Sprinkle et le Pornoterrorisme de Diana Torres constituent les références de toutes les "perras", de toutes les "chiennes", de toutes les "perras horizontales" qui peuplent l'univers post-porn. Un univers construit sur les relations et sur les échanges d'idées, de savoirs, de réflexions, de pratiques, des fluides corporels, de godemichés, de prothèses, de créativité, de rébellion et de dissidence sexuelle en tous genres " http://www.nonfiction.fr/article-6598-post_porn_corps_en_relation_corps_en_resistance.htm
Rappelons que "porno" du gr. π ο ́ ρ ν η "prostituée", le pornographe, l'écrivain sur la prostitution, et pornoboskos, le proxénète, bosco ou gardien des prostituées, qui n'est pas qu'un masque de théâtre. http://cartelfr.louvre.fr/cartelfr/visite?srv=car_not_frame&idNotice=8247

Transféminisme, transinisme, queeristes ou pas, à l'œuvre en quoi féministe puisque ne tendant qu'à l'annihilation au nom d'une hypothétique "dissidence sexuelle" ?

Les semaines queeres à Sciences Po panégyriques sont relativement connues désormais.  En quoi établissant et appliquant les droits des femmes ? Certes libres de montrer tous les dégâts qu'exercent sur elles le système patriarcal où elles se débattent mais en quoi est-ce le remettre en question ? 

Voilà les lignes de force de philosophie politique dressées qui mettent le féminisme cul par dessus tête.

§ Quelques perles de l'OMS pour boucler le collier de nouilles de la traditionnelle fête des mères

Pardonnons aux pécheurs de l'OMS qui ne savent pas ce qu'est le sexage ou genre social sexuel, et restés bloqués aux genres grammaticaux ?
'Mentionnons la définition plus globale suggérée par l’OMS: «La sexualité est un aspect central de l’être humain tout au long de la vie et comprend le sexe, les identités et les rôles socialement associés aux genres, l’orientation sexuelle, l’érotisme, le plaisir, l’intimité et la reproduction.'

" qu’elle n’est pas limitée à certains groupes d’âge, qu’elle est étroitement liée aux genres, qu’elle inclut les différentes orientations sexuelles"
"Stade 7-9 ans-  Le premier sentiment amoureux est vécu à cet âge."
 = Le sentiment amoureux serait de la sexualité ? Confusion des sentiments, des pulsions, des émotions et plus si affinités... On fait monter en neige la macédoine des amours ; là encore les ancêtres grecs avaient plus de discernement. 
p. 27 – "à développer sa propre identité sexuelle et ses propres rôles de genre."
= toujours et encore une fois repris les concepts de J. Money, héritier du couple Kinsey et Ulrichs/Hirshfled ?

Boudiou, me font peur tous ces gens mal informés et de peu de discernement : pas limitée aux groupes d'âge ? On baise à tout âge ? Combien d'orientations différentes ? Les enfants savent compter jusqu'à trois très tôt, hétéro, homo et amphi comme dit la langue grecque judicieusement amphiphylophile (αμφιφυλόφιλοςhttp://www.lexilogos.com/etymologie_gay.htm 


Les gosses auront tout le temps de découvrir les érotismes périphériques qui pour certains sont plutôt désorientés, et faire leurs propres expériences. Et si les adultes cessaient un peu de leur coller aux basques avec leurs angoisses et leurs obsessions moralistes ?  De plus que l'on peut se demander si les catégorisations freudiennes ou butleriennes ne déclencheraient pas finalement de la pathologie, notamment sociale, en performant  sans scrupules par processus avoué de genrificationcousine de la gentrification avec son "t" en bandoulière. http://revueagone.revues.org/201

Mais au fait, découvrons que la droite n'est pas la seule à prendre à tort pour féminisme la sexualisation et la genrification inavouée des écoles ? Elle y va fort la dame qui fustige des féministes, deux termes galvaudés ?Peut-être qu'un peu plus de mesure ferait montre de plus de respect envers les premiers et la philosophie politique féministe qu'elle honnit sans faire quartier.  http://culture-et-debats.over-blog.com/article-enfants-esclaves-du-feminisme-par-marcela-iacub-122626290.html


Au cas où vous en seriez curieuses, je vous fais rapidement part de ma mince parenthèse infructueuse d'expérience maternelle en éducation sexuelle. Afin de vous éclairer sur mon appréhension personnelle de la manoeuvre, je vous dirai que mon vocabulaire et mes jeux de mots libres ensemble toutes mes tentatives adaptées de parler sexualité avec mon fils, dès tout petit et encore aujourd'hui en approchant son quart de siècle, ainsi que mes entières tendances naturistes se sont heurtées toutes sans exceptions au mur buté du refus et du rejet. Je suis donc allée me rhabiller :) bien que n'ayant rien à cacher.

Une grosse charge de cavalerie contre l'inégalité en sexualité (déjà phobos convoqué ne me procure pas la sérénité) estimée toucher environ 10 % de la population et, bien que tant d'infantes potentiellement victimes parmi les petites filles scolarisées en France, on se contente de chuchoter sur le sujet - http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/05/feminicide-excisionnelarchiveue.html

Des livres montrant aux petites filles le moyen de s'opposer à l'absurdité des féminicides nuptiaux (mariages des mineures et polygamies) et excisionnels (exérèse clitoridienne)... ? Ah oui ça c'est dur à dessiner. On doit parler des ébats des adultes et de leurs érotismes mais pas des crimes pédocriminels sur les filles... http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/petites-bonnes-petites-epouses-petites.html

Vous aurez compris que j'ai une indigestion de zizis, de princes, de princesses, d'oiseux concepts en psychanalyse, ma vision périphérique en tremblote... Plutôt niais et paternaliste tout cela. Mon foie va-t-il s'en remettre ? Le féminisme a bon dos et on s'en sert comme d'un kleenex qui me reste sur l'estomac.

Espérant que cet effeuillage de livres d'enfants et d'ambitions pédagogiques expérimentales éclaireront et soutiendront en féminisme, instruction publique et éducation sexuelle les mères vigilantes et concernées et les féministes éveillées qui n'ont pas le temps d'aller fouiller autant je l'ai.

Vous aurez compris que pour ma part dubitative j'étais, dubitative je reste, devant ce manifeste manque d'ambition féministe en éducation.


Finissons sur une note gaie, bien que la disparition à l'hôpital du ministère des droits des femmes laisse également perplexe du jour du 27 août 2014 de l'anniversaire des 44 ans du MLF...  Vivement des bouquins féministes à l'école à tous degrés, et pas d'ersatz, ni de bolduc par pitié.

Toutes critiques, questions, et informations complémentaires sont bienvenues en commentaires- Merci d'avance-
Pour citer cette ressource, mentionner votre date de consultation sous la forme (consulté le x … 20…) Auteur : Christine Gamita Droits d'auteur : Creative Commons by-nc-sa 3.0 FR
Tout usage toile ou papier hors ce cadre sera passible de poursuites - Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD © Christine Gamita Tous droits réservés illimités internationalUnauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required.
Il est essentiel lors de toute utilisation de cette production ou partie de cette production de préciser la source : le lien et l’auteure de l’article, ponctuation adéquate encadrant la citation -entre guillemets- et dans son contexte, sans distorsion ni manipulation ( article L122-5, du code de la propriété intellectuelle) . La permission formulée et explicite de l’auteure est également exigée. De la même manière, concepts, termes et approches empruntés à l’auteure du blog doivent être mentionnés comme tels- références adéquates.

En vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible.existe aussi dans les langues suivantes : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire