lundi 2 septembre 2019

Tenue en laisse

"La censure est mon ennemie littéraire, la censure est mon ennemie politique. La censure est de droit improbe, malhonnête et déloyale. J’accuse la censure."*
Victor Hugo

Représentation d'un Grec classique athlète portant un kynodesme, attribué à Triptolemo, env. 480 av. n. e. [Illus. 1
Anastasie III -continuant Anastasie I et Anastasie II

Introït -

La laisse de "chien" - Viril athlète nu "en laisse" -  Le bel homme et sa faveur n'ont pas été épinglés par les Anastasie de Facebook... Voyez cet sorte de string masculin d'il y a deux mille ans du côté d'Olympie, tout à poil sauf... Cachez ce gland que l'on ne saurait voir...[1]
Le kynodesme (littéralement laisse de chien) est une fine bande de cuir qui était portée par certains athlètes de la Grèce antique autour de leur prépuce pour ne pas dévoiler leur gland qui était considéré comme un des plus importants ornements du corps humain. Ce lien était lié étroitement autour du akroposthion, la partie du prépuce qui s'étend au-delà du gland. Le kynodesme pouvait de l'autre côté être attaché à la taille pour exposer le scrotum ou à la base du pénis pour faire apparaitre ce dernier vrillé.La première mention littéraire de ce terme date du Ve siècle av. J.-C. dans le drame satyrique Theoroi d'Eschyle. Il y a des preuves plus ancienne de l’existence de cet objet avec des images d'athlètes sur des poteries grecques"[2]
Deux buts probablement, empêcher que lors d'éventuelles érections le gland se dénude se dérobant au prépuce, ainsi que participer de son élongation. L'on peut remarquer par ailleurs, le canon du glabre en Grèce antique et des grands pieds pour ses hommes virils. Peut-être celui-là vivait en couple avec un autre athlète comme couramment cela se faisant alors.
  • Tenue en laisse pour toutes mes autres photographies ethnographiques et posts ethnologiques de "peuples premiers" au vêtement réduit 
Je me vois donc contrainte de créer ce troisième calepin d'être à nouveau exclue à plusieurs reprises en période estivale d'août 2019 de mon propre mur social.

Capture d'écran du message reçu de Facebook au mois d'août 2019 à trois reprises au moins
En me censurant, les examinateurs du réseau Facebook enfreignent constamment leurs propres règles, mes posts critiques, à portée scientifique et critique. Mais aussi mes photographies restant d'ordre "scientifique, toujours, plus précisément ethnographique, parfois historique", et souvent de grands "photographes d'art", et généralement publiées en "protestation" et dans le cadre "de sensibiliser à la cause" de ma campagne de mon association de lutte contre les féminicides.
"III. Contenu répréhensible 13. Nudité et activités sexuelles chez les adultes "(...) Nous autorisons également les photos de peintures, sculptures et autres œuvres d’art illustrant des personnages nus.Avec le temps, nous avons adapté nos règlements relatifs à la nudité. Nous comprenons que les contenus montrant des scènes de nudité peuvent être partagés pour diverses raisons, notamment dans le cadre d’une protestation, pour sensibiliser à une cause, ou à des fins pédagogiques ou sanitaires.
Ne publiez pas : Des images montrant ce qui suit Des corps d’adultes réels nus, où la nudité se définit comme
 Des parties génitales visibles, hors contexte d’accouchement ou de moments post-accouchement, ou de situations liées à la santé (par exemple, opération de réassignation sexuelle, examen à des fins de dépistage du cancer ou prévention/diagnostic de maladie)"
"(....) sauf si l’une des conditions suivantes est remplieDu contenu lorsque l’activité sexuelle (rapports sexuels ou autres activités sexuelles) n’est pas directement visibleLe contenu a été publié à des fins humoristiques ou satiriquesLe contenu a été publié à des fins pédagogiques ou scientifiques"
[3] extrait Standards https://www.facebook.com/communitystandards/objectionable_content
  • Coiffe de tête masculine
Les gourdes phallocryptes à la porte des réseaux sociaux. Alors que les gafeurs* et leurs normes prétendent ce faire pour ne pas heurter leurs utilisateurs, ceux-ci y sont donc interdits de s'y représenter. Exclusion excluant de fait et les étiquettant indigne d'y figurer ?

Les documents ethnographiques et photographies d'art de certains êtres humains dans leur mode de vie banalement quotidien, leurs utilisateurs potentiels, y sont interdits. Au cas où des membres de ces peuples, Papous, Nambas, Yanomamis, porteurs de gourde, se connecteraient, ils ne se sentiraient du tout bienvenus.

Quelques ethnies papoues,
·Dani (de la région de Baliem sur un plateau du centre de l’île)·Yali (également au centre de la Nouvelle Guinée)·Asmat (de la côte sud)·Korowai (de l’intérieur des terres du sud de l’île)·Kombai( du sud de l’île, proche des Korowai)·Kamoro (de la côte sud)
De plus, je suis empêchée constamment de m'exprimer sur ces éléments du point de vue de ma formation universitaire d'ethnologue, anthropologue culturelle, sociale et visuelle des mondes contemporains, comme il se lit sur mon diplôme.

Qui fait des faux plis ? Histoire de ne pas être blousés vous aussi, je remets le couvert pour dénoncer Anastasie qui ne cesse de me harceler.
"Au sens figuré, on disait encore au XIXème siècle « être dans la blouse » pour « être dans l’erreur », d’où à l’actif « blouser », qui est encore employé de nos jours pour « gruger ». L’étymologie de ce premier mot est inconnue (mais cf. P. Guiraud, Dictionnaire des étymologies obscures, s.v., p. 127-128 : le mot viendrait de bullosa « en forme de bulle » (lat. bulla).La blouse peut aussi êtr (...) e synonyme de corsage à manches, vêtement féminin. Ce mot blouse n’a pas non plus d’étymologue assurée. Il est possible mais non prouvé qu’il soit apparenté à la blaude (on ne  voit pas comment le d a pu devenir z). Selon P. Guiraud, op. cit., ibidem, ce mot blouse n’en formerait qu’un avec la blouse du billard, car, « vue de l’extérieur », la blouse est « comme un sac bouffant qui poche ‘fait des faux-plis’»"[3]
La gravité du dernier épisode en date de mon roman des GAFA concerne cette archive en post réservé à "moi seulement" à l'origine de mon dernier blocage, dont je ne suis pas encore libérée...

Censurée et interdite de prendre mes notes personnelles à "Moi uniquement" !
Il s'agit précisémen d'un document ethnographique, également humoristique, s'il n'est photographie d'art, comme une des dernières fois.

La censure Facebook appliquée à mes posts privés en plus (!), ce dont je me doutais et que voilà vérifié. Ce qui prouve que la scrutation va loin en intérieur. Elle m'interdit même d'écrire ma légende en privé, après m'avoir dégagée de mon propre mur !

Zoom - L'analyse des images n'est semble-t-il pas une discipline, trop exigeante peut-être, qui semble étouffer les censeurs, qui blackboulent pêle-mêle ce qui n'a rien à voir avec des images sexuellement explicites. C'est ce qui est invoqué par ceux-là peu informés pour interdire mes photographies pourtant toujours précédées de post introductif qui explique, même en riant, qu'il s'agit d'ethnologie et souvent d'art photographique, ou religieux.



Il est bon de l'analyser finement et en toutes ses facettes. L'on y voit une hôtesse délibérément serrée de près par trois hommes vêtus traditionnellement (rien de pornographique, à moins que l'on décide que les peuples dévêtus, nombreux encore sur les continents sud-amériains, africains, asiatiques et océaniens -ceci dépendant de la météo, peut-être allons nous balader sans textiles dorénavant... sauf peut être les Suédoises qui pourtant sont héritières d'une forte tradition naturiste de sauna collectif mixte- Greta Cargo de retour du sommet de New York ne nous démentirait pas.

Je vois une femme vêtue d'une blouse fleurie légère, très gênée qui semble cacher son rire mais aussi les yeux fermés (qui n'a pas envie de voir ni d'être reconnue ?) mise dans un mauvais cas, elle se cache les yeux pour être prise en photographie par un autre passager ou par un collègue rigolard ?

Avec et sans. On y voit aussi le métissage culturel de deux populations de Nouvelle-Guinée sur une de ses lignes aériennes (intérieures, l'on imagine). La moins vêtue parait tout à fait sensible au beau sexe même couvert.

En poussant plus avant, on pourrait aussi y voir affleurer un harcèlement sexuel, rapprochée ainsi dans lieu exigu, me vient à l'esprit au débotté dans le métro, sentir contre sa hanche un membre dressé constitue réellement une agression sexuelle. Je l'ai malheureusement comme beaucoup si ce n'est toute expérimentée et c'est proprement terrorisant. L'on préfère toujours "s'en taire" ou en rire.

Mais rien n'y fait, cela les démange de défendre le puritanisme des religieux qui ne supportent pas la nudité humaine, tout empreint de mépris envers des centaines de peuples qui vont encore dévêtus, considérés on le voit bien en sauvages inconvenants.

J'avais donc l'intention de mettre à jour mes deux précédents du champ de la censure scientifique de mes nouveaux blocages estivals mais il sera plus léger de constituer ce nouveau florilège de la bêtise crasse de l'algorythmie vérifiée par des réexaminateurs, dont l'on se demande bien quelle est leur culture ?

Ce nouveau calepin sur les harcèlements de censure que je continue à subir dès que je poste des documents historiques ou d'art concernant l'ethnologie, ou si vous préférez, l'anthropologie visuelle, culturelle et sociale des mondes contemporains. En gros l'intitulé de mon Unité de Formation, à l'époque.

Ceci m'étant dénié par les GAFA qui estiment avoir le droit de me faire la morale en coupant constamment ma libre expression scientifique ? 

En effet, j'ai vu mes visites diminuer subitement plus que sensiblement de presque 80 % parfois, non seulement des mes pages Facebook mais également de mon ethnoblog subitement été bridé, mes liens régulièrement masqués ou bloqués.

D'une part, le moteur de recherche Google a effacé les références à ma campagne contre les féminicides, en donnant la primauté à des associations qui n'ont commencé à porter cette cause que quelques quatre ans plus tard, tout en puisant dans mes bases de données numériques, toujours sans satisfaire au droit de citation... Il y a de quoi être fâchée de ces privilèges adjugés par les censeurs.

Protals - Qui sont ces protals qui poissent mes posts ? Michel Casevitz Chronique étymologique : Retour au sens originel
  • Brésiliens et Amazoniens, quelques jours avant, l'essartage en Amazonie - Incendies
Maigre consolation, me voilà hissée au niveau ministériel, d'être censurée pour des photos humaines, j'en suis toute émue. En effet, le Ministère de la Culture brésilienne avait déjà du convoquer au civil en 2014, au sujet d'un couple brésilien de 1909. Je savais déjà que j'avais en commun avec le Brésil, déjà la langue dont j'aime entendre rouler les sonorités dans ma bouche. Et, je me joindrais avec plaisir à cette action en justice, si l'on voulait bien m'y convier, et y offrirait mes pièces !
"(...) d'un couple d'Indiens Botocudos a été censurée par le réseau social. La photo, prise en 1909, par Walter Garbe, postée sur la page officielle de l'institution ministérielle, le 15, dans l'après-midi, et son retrait en fût constaté le lendemain matin (16), avec l'avis de ce que, du fait de règles internes, la photo avait été bloquée (...) le ministre Juca Ferreira. Pour lui, cette attitude représentait l'absence de respect de la législation brésilienne, au Statut indigène ainsi qu'aux règles de l'Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture (UNESCO), qui favorisent la diversité de manifestations culturelles et le respect des singularités [de la différence]" 
Walter Graber, Indiens Botocudos de Santa Leopoldina, Brésil, 13 juillet 1909 http://brasilianafotografica.bn.br/brasiliana/handle/20.500.12156.1/570
Femme habillée de ses labrets (et d'une jupe peu traditionnelle) torse nu autant que l'homme.
"(...) casal de índios botocudos foi censurada pela rede social. A foto, feita em 1909, por Walter Garbe, foi postada na página institucional do ministério, no dia 15, à tarde, e sua retirada foi percebida na manhã de ontem (16), com o aviso de que, por regras internas, a foto tinha sido bloqueada. (...) o ministro Juca Ferreira. Para ele, a atitude foi um desrespeito à legislação brasileira, ao Estatuto Indígena e também às regras da Organização das Nações Unidas para a Educação, a Ciência e a Cultura (Unesco), que pregam a diversidade de manifestações culturais e o respeito às singularidades."[4]
  • Essartage 
Ayant à plusieurs reprises vu les dégâts du feu qui se retourne, je le mentionnais concernant les feux d'Afrique et d'Amérique.
Et dans la foulée, Yanomamis cités et illustrés sur mon mur, en Brésiliens de l'Amazonie et son agriculture sur brûlis. Et nous voilà tous de nouveau, et eux aussi été bannis avec moi quelques jours auparavant.

Quant à ces ethnies habitantes des forêts, évoquées par ses photographies interdites que vous pouviez déjà admirer dans SAF Anastasie, on voit que beaucoup du fait de leur climat ne sont pas plus habillées.
"Ces populations qui vivent dans la forêt depuis plusieurs générations représentent environ 4 % de la population totale des pays forestiers. Mais ces douze millions de personnes représentent aussi une immense diversité ethnique et culturelle. On a en effet pu recenser de l'ordre de 1.500 ethnies, groupes ethniques ou langues différentes."[5]
Je n'ai pas eu le temps de finir ces notes que voilà qu'une nouvelle censure de guerriers en koteka, horim, ou nambla, je ne sais pas bien distinguer entre les deux affutiaux. Il est bien confirmé que des peuples heurtent les protals gafeurs*. Ces derniers s'empressent de les censurer, avec mes posts.

Censure de Papous ou de Namblas
Histoire de s'intéresser aux chaussettes de ces messieurs, un petit mot de leur "koteka", ou "namba" au Vanuatu. Vous avez voulu savoir comment on appelle ces jolis attributs de  mode océanienne faits à partir de courges, cela s'appelle des gourdes à pénis... "Portail de l’anthropologie Portail de la mode Portail de l’Indonésie Portail de la Papouasie-Nouvelle-Guinée" https://en.wikipedia.org/wiki/Koteka
  • Coiffe de tête féminines en filet
Nous terminons sur la coiffe papoue des femmes, constitué d'un filet à provisions, et comment elles sont traitées, semblerait-il explosé tout taux de tout féminicide. Les croyances sorcellières de longue date sont prétextes à brûler les sorcières. SAF Retour vers le futur

http://www.tihuanacu.net/Traverses/Expositions/dos_de_femmes
Chez les Korowai, le même filet utilisé en porte enfant.

https://peuplesdumonde.voyagesaventures.com/catalogue/korowai/251-les-korowai.html

De plus du "faible statut" féminin, on l'aurait deviné n'est-ce pas ? La violence féminicide et l'inégalité des sexes, décrite par la valence différentielle, reste un indicateur utile de développement.
"Le pays est au 134e rang (sur 148) en terme d'égalité entre les sexes, selon le classement établi par les Nations unies, et 156e sur 186 pour le développement." https://www.bfmtv.com/international/papouasie-nouvelle-guinee-femmes-brulees-vives-580696.html
Certes ceux-ci vivent dans des conditions d'un autre âge mais cela ne donne le droit à personne de le éjecter ainsi car ils sont à part entière de notre humanité. Voici là une relation partielle de leur cosmogonie,
"Les Awim, les Imboin et les Meakambut se dispersèrent dans les montagnes et vécurent dans des abris-sous-roches. Ils façonnèrent des haches en pierre, des arcs et des flèches. La chasse était bonne. Il n’y avait pas de haine, pas de meurtre, pas de maladie. La vie était belle et paisible, et tout le monde avait le ventre plein.En ce temps-là, les femmes et les hommes vivaient dans des grottes séparées. Le soir, les hommes se rendaient dans une grotte spéciale pour y chanter. Mais, une nuit, un homme prétendit être malade et resta seul. Quand il entendit le chant des hommes, il se faufila dans la grotte des femmes et copula avec l’une d’elles.À leur retour, les hommes sentirent que quelque chose clochait. L’un ressentit soudain de la jalousie, l’autre de la haine, un autre de la colère et un autre encore de la tristesse. C’est là que l’homme découvrit tous les maux. Et c’est aussi là que commença la sorcellerie."  https://www.nationalgeographic.fr/photographie/les-derniers-nomades-de-papouasie-nouvelle-guinee
Et sans chercher à évoquer aussi loin que l'âge de fer en Gaule, une des premières interdictions de punir les sorcières par le feu date du VIIIème siècle franc,
"Si quelqu’un, trompé par le diable, croit qu’une femme est une sorcière qui mange des hommes, et que pour cela il la brûle et donne sa chair à manger ou la mange lui-même, il sera puni de la peine capitale" 23 mars 789, Capitulaire de Charlemagne
Cette formulation vient de la conception germanique de la sorcellerie, sorciers et sorcières -maleficiri homines et sortiariae- Pierre Riché , La magie à l'époque carolingienne : Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 117ᵉ année, N. 1, 1973. pp. 127-138 https://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1973_num_117_1_12853
"Le corpus juridique germanique (VIe), s’était fait de la sorcière l’idée d’une femme sinistre et cannibale, dévoreuse d’enfant.
Le cannibalisme est une charge commune retenue contre les chrétiens, hérétiques et les sorcières. Ce sera aussi une accusation retenue contre les juifs durant les vagues d’antisémitisme des XVe et XVIe siècles.
La constante de ces accusation à l’égard d’êtres qui se tiennent aux limites de la communauté laisse supposer qu’il s’agit d’une résurgence de figures archaïques.
" Norman Cohn, Démonolâtrie et sorcellerie au moyen-âge http://www.faculte-anthropologie.fr/livresib_cohn_01/

  • SCIENCES - Didactique, Philosophie, Art et Humour- lien à un mémoire
Du rapport entre Charlie Chaplin et les dictateurs. Charlot censuré ! Jamais examiné, et jamais libéré.

Lien censuré au Mémoire de Grégoire Perra, La main de l'esprit
  • CAUSE - Abolitionnisme - Contre les féminicides de servage sexuel "ventre à louer"
    Post de cause abolitionniste GPA/MS censuré - 
  • CAUSE - Droits des femmes, dont des lesbiennes - Inversion d'Internet historique
L'identitarisme religieux et sectaires et ses outrances batifolant à volonté sur les réseaux sociaux entraînent de graves dégâts humains.
Bis repetita - "(...) ou de situations liées à la santé (par exemple, opération de réassignation sexuelle" Standards
Alors situation dite ne pas appartenir au champ pathologique par l'OMS, il serait permis au nom de la santé de faire de la publicité d'opérations de castrations pour raisons de santé "de réassignation sexuelle" -un sexe n'étant pas assigné à la naissance mais déclaré au des organes génitaux avec assentiment médical, cette formule reste un slogan idéologique anti-scientifique et non humaniste-

Cela signifie crûment que Facebook approuve les vidéos de propagande de castrations féminines et masculines. Non seulement ce contenu est sexuellement explicite mais surtout de grande violence à tous âges. SAF Le bistouri https://susaufeminicides.blogspot.com/2019/03/la-fiole-et-le-bistouri.html

Vous pourrez voir les éléments dits d'"effet de boucle" concernant le nombre grandissant de castrations chimiques, puis chirurgicales demandées pour des mineurs et par eux-mêmes qui se fient aux pages et groupes Facebook antiscientifiques inombrables. SAF La fiole https://susaufeminicides.blogspot.com/2019/03/la-fiole-et-le-bistouri_8.html

Cette 'attitude permissive permet et incite à la violence sur le terrain de celles qui réagissent contre l'idéologie mutilatoire, notamment contre des refuges de femmes battues que précisément ce même transactivistes judiciaires a réussi à faire condamner. Les pompiers pyromanes prétendant faire la loi même dans leur tweet de condamnations des graffitis d'incitation à la haine des TERF, reprend sa croisade en les diffamant, et de fait justifiant la colère, la rage, la haine... 
"La suite du rat mort mis récemment sur notre porte ... ce matin, nous avons trouvé ces tags griffonnés sur les vitres de devanture du local que nous utilisons pour les groupes de soutien et de formation #Misogynie
Image

Les TERFS A LA MAISON VOUS N'ETES PAS BIENVENUES - TUE les TERFS TRANS POUVOIR  - BAISE les TERFS - Les TRANS WOMEN SONT des  FEMMES
https://www.nationalreview.com/2019/08/women-only-rape-relief-shelter-defunded-then-vandalized/


"Morgane Oger
Pourtant je le suis, une femme et une femelle avec une physiologie féminine qui a 2 enfants.
Charmante journée.
3 juin 2018"
 https://trannosphere.tumblr.com/post/174510581481
Un homme de 41 ans qui s'assigne le sexe de femme n'a rien à voir avec la réalité des deux sexes. L'homme croit ce que il veut mais il ne fait pas ce qu'il veut. Et il démontre son absence de bon sens, en prétextant que les enfants sauraient s'assigner le sexe contraire au sien, et que les parents qui contreraient cette mode seraient des abuseurs d'enfants; Diffamation, dénigrements à nouveau.

Il faudrait prendre d'urgence des cours de biologie car prendre pour base qu'un castrat posséderait une physiologie féminine reste une insulte à la biologie, à la science.

Ce qui serait bien égal à tout le monde si cette fausse assertion ne fondait mépris, dénigrements et attaques judiciaires à l'encontre de femmes qui s'insurgent de cette position préjudiciable et de haute fantaisie. Médecine abandonnée pour l'ingéniorat mécanique, ce n'est pas en décidant d'abandonner son sexe masculin à 41 ans que l'on devient une femme même dans le cas où les jeux judiciaires permettent de l'écrire sur un bout de papier d'identité,
"Born Ronan Oger in Rennes, Francehttps://www.macleans.ca/news/canada/morgane-oger-embraces-her-trans-identity/
Confirmé par jugement, bien que prétendant ne pas être né de sexe mâle. Il suffit de donner extrait de naissance complet des Français à l'étranger près de l'état-civil de Nantes.

DUVKUZvVoAAjqFp.jpg large

"Les trans femmes sont des femmes"  "Trans women are women" - slogan queeriste d'effacement des femmes.

A présent que les choses émergent, dorénavant personne ne croira plus jamais même en faisant semblant que l'apanage de castrats d'être habillés et maquillés en femmes en ferait des femmes. Pas plus, lorsqu'il n'est opéré qu'à une castration chimique par perturbateur endocrinien, mot d'ordre du transiniste du "pénis féminin" ne peut effacer un sexe féminin qui n'a rien de commun ni en commun.

Screen Shot 2018-09-03 at 8.42.28 AM

"Ma bite est biologiquement féminine" 
De même mouture misogyne et concept avolutionnaire agité également par une autre déjà cité dans Lustrucru I, une de ses fréquentations, dominatrix, comme 

Aucune discrimination manifestement au titre de l'identité de genre - Il serait dit "identité sexuelle" (à la rigueur et encore... puisque pas de changement de sexe possible sauf papier, et on ne baise pas dans du papier même de soie)

Il ne devait pas y avoir de fermes près du domicile du susdit ? Il serait prétendu que l'identité de genre serait histoire de sexe puisque voilà que hop un mâle est femelle, ce qui serait du sexe à l'état pur. Mais point du tout, deux minutes après c'est une histoire de genre, masculinité, féminité, et hop le premier saute dans les sabots du second. Ainsi comme cela n'a rien à voir avec le sexe, un genre n'est pas être une femelle ou un mâle.
Aucune discrimination à constater qu'un mâle reste un mâle.

Aucune insulte à constater qu'une femelle n'est pas un mâle.


"Morgane Oger MSM BASc · 27 août
Je ne soutiens pas les incitations à tuer ou blesser du fait de qui il est ou de ce qu'il croit être
La bonne réponse aux points de vue des TERF, des fascistes, des racistes ou d'autres suprémacistes, restent l'éducation. Contre leurs actions néfastes, nous recourons la police.
S Keenan @ SKeenan39088780 · 27 aoûtEn réponse à @MorganeOgerBC et @RosieKerrSAlors retirez publiquement votre soutien à ceux qui le font"
L'on imagine le potin que cela aurait fait et les condamnations unanimes si un animal crevé avait été déposé devant un temple intégriste -de loin, moins utile et humaniste qu'un refuge pour femmes battues-, qui aurait alors recueilli tous les suffrages bien pensants, y compris du susdit... Au lieu de cela, oh ironie, le suprémacisme mâle se permet de projeter sa démarche sur les féministes générocritiques traitées de suprémacistes et dans le même sac que les facistes.

Ce sont de graves injures publiques et dénigrements envers nous.


Pour la protection de femmes vulnérables, salies et attaquées par des hommes au refuge en question, à qui l'on a supprimé toutes subventions sur la plainte scoptiste, rien ! La Police leur conseille d'installer des caméras de surveillance...

Mépris et dénigrement de Morgane Ronan Oger qui continue à "théoriser" contre des féministes entretenus non seulement sur leur opinion mais cible d'attaques personnelles. Les Canadiennes doivent prier pour que Rennes l'ait gardé en ses murs.



"Morgane Oger MSM BASc 30 août
J'ai une théorie
Les comptes dits générocritiques étant moins populaires qu'ils ne croient le mériter, du fait de leur opinion minoritaire aux méthodes que peu approuvent.

Bien que #TERF se serve de Boogeymen comme Yaniv ou améliorer leur image de marque, il y a trop de drapeaux rouges: #rougeàlèvressuruncochon
Martina is my Sheroe @ScepticShrew 30 août@Twitter @TwitterSupport @jack svp expliquez-moi pourquoi le mien & beaucoup d'autres comptes générocritiques se trouvent ? C'est une attaque de #LibertéD'Expression et mise en question de vos engagements en sujets politiques. Vous devriez aviser les utilisateurs lorsque vous y procédez & pourquoi."
 Il va falloir grandir et pas qu'un peu.

Il n'y a pas de meilleure parade pour un harceleur d'accuser celles qu'il harcèle de harcèlements. Cela s'appelle une contre attaque en bonne et due règle. Ces messieurs y font haute voltige.

Conseil en harcèlements sexuels ? Rappelons que Jessica Jonathan Yaniv, déjà cité longuement dans l'annexe de SAF Lustucru I, n'est pas en reste pour harceler et censurer des féministes ni pour s'adonner à son fétichisme ménophilique (menstrues et protections périodiques) auprès de mineures en parallèle ! Il reçoit un plein soutien, voire a été conseillé pour sa tactique de harcèlement sexuel puis judiciario-médiatique.

Son acolyte confirmant que les femmes en général, quelle que soit leur attirance, dès lors qu'il leur est demandé par un individu qui veut, doivent se ployer devant l'exigence de J J Yaniv et tous les hommes qui exigent ? Une réponse débile d'un mépris et d'une insensiblité rare. L'on a presque envie de dire typiquement masculine mais l'on connait plein de gars qui auraient dix fois plus de respect et n'obligeraient jamais une femme à lui toucher les parties intimes !


Résultat de recherche d'images pour "morgan oger drag queen kid vancouver"
Ajouter une légende
"Esi-Clean @1_LOVE_1_DAY-1d
attendre que les gens soit forcés de faire queelque chose qu'ils ne veulent pas, n'avancent en rien la cause TF, franchement êtres vous si aféminine comme vous pouvez le voir, ce n'est pas joli de se sentir forcée de toucher un corps masculin si vous ne le voulez pas, pourquoi forcer une femme ?

Morgane Oger @ @1_LOVE_1_DAY-1d @Sarah31934373Nous sommes tous forcés à faire certaines choses que nous n'aimons pas au travail, grandissez.19 juillet 2019 11:10 Burnaby, Colombie britannique"
Ni la vérité scientifique, ni la science ne sont des insultes et il va bien falloir que ces messieurs s'y fassent. L'on s'habitue à tant de choses difficiles dans la vie, et non pas à prendre ses désirs pour des réalités.
  • Allons gratter sous les posts - De ces personnes qui ont convaincu les GAFA au queerisme identitaire, et qu'ils peuvent et doivent censurer à tour de bras toutes féministes s'opposant.
Le queerisme prétend imposer le relativisme sexuel et culturel. Ce qui est tout le contraire des droits universels, en cultivant toutes les contradictions pour imposer son idéologie. Ceci au moyen des concepts dits par John Money, "expression et identité de genre", école sexologique Kinsey, héritiers de Hirschfeld & alii
genderfluidb

"Morgane Oger oui, parceque comme l'intersexuation qui est une combinaison génétique d'homme et de femme [(femelle jeune ou adulte de l'espèce humaine)], la fluidité genrique est la combinaison non-binaire de l'homme et femme." Cité par Jenn Smith, travesti non transactiviste https://transanityca.wordpress.com/2018/03/21/ndp-vice-president-morgane-oger-self-perpetuating-cultural-fascist/

Screen Shot 2018-09-03 at 8.42.28 AM

De même mouture misogyne, une de ses fréquentations, dominatrix, comme 

On voit bien que les sexes sont constatés deux, puisqu'est évoquée leur combinaison qui crée des syndromes avec malformations, connus chez les mêmes deux sexes (les deux vilains binaires toujours là :) La binarité de l'hermaphroditisme ainsi établie se trouve comparée au refus de la binarité des deux sexes par la fluidité des genres (les genres sont-ils le désir et sensation de ne pas savoir ce que l'on a comme sexe entre les jambes ?)


Pourtant et pour résumer - Une personne se prétendrait discriminée au titre d'une identité inventée, et de sa place d'élue démocrate fait condamner par une cour 


- dite genre (?) hypothétique (rien ne le validant)
- qu'elle dit elle-même immédiatement n'avoir rien à voir avec le sexe, 
- qui n'est fondée sur aucune réalité sexuelle (scientifique) et 
- ne peut donc exprimer de réalité sexuelle féminine ou masculine, hormis en rêve, et
- pourrait en retour d'une agression inexistante agresser et punir des femmes ?

L'identitarisme a de beaux jours devant lui, si personne ne s'en émeut en autorités garantes des
droits des femmes à la sûreté, à l'intégrité morale et corporelle, à l'expression... Comme on le voit la propagande scoptiste (transactiviste), dont d'opérations de castration n'est curieusement pas interdite mais les citoyennes qui s'insurgent contre leur exclusion de leurs propres espaces privées et protégées, le créationnisme, l'eugénisme, l'eugynisme*, sont elles éjectées par les GAFA. D'autres exemples dans  SAF Lustucru I

Mais au fait, Vancouver a déjà figuré dans un calepin au sujet des performances de drag queen du petit Mélançon ? Que le monde est donc petit. SAF Lustucru II

Si les homosexuels et les lesbiennes se sont trouvées dépassées médusées et débordées par le phénomène scoptique, désormais tout le monde se trouve bien au courant, même   les gays conservateurs, et tout doit s'ériger d'urgence contre les abus manifestes perpétrés.
"Quand notre culture [gay] se sent obligée de jouer avec quelque chose que nous savons être faux - et plus encore, quelque chose qui est souvent simplement ridicule, cela nous dégrade et nous démoralise tous.Les instincts totalitaires de la foule transgenre sont enracinés dans le fait que beaucoup d’entre eux savent qu’ils resteront incapables de persuader grande partie de l'opinion, et qu’ils doivent donc être forcés à les accepter ou payer le prix du refus. C’est une voie très dangereuse et que nous pourrions éviter… Ce délire de masse transgenre s’achèvera lorsque suffisamment de personnes refuseront d'y jouer."  Douglais Murray, Journaliste et écrivain britannique 
Le précédent sursaut de conservatisme de préceptes sexuelles antiques nous vient du XIXe - Les plus conservateurs des XX et XXIe restent ceux qui perpétuent ces croyances sexuelles immémoriales de féminisation et masculinisation réciproques impossibles d'un sexe à l'autre par quelque castration que ce soit, et réhabilitent la politique religieuse des castrats orientaux sans pitié.

Pour le pouvoir de s'imposer aux autres et de leur faire passer un mauvais quart d'heure, certains vont aux dernières extrémités. Pour le pouvoir politique, les hommes restent prêts à sacrifier la liberté de leur corps. C'est à la société civilement de les barrer.

Christine Gamita, Ph. D. Ethnologie
  • Notes de bas de page
* "Victor Hugo écrit le 5 janvier 1830 une lettre adressée au comte de Montbel, le ministre de l’Intérieur, dans laquelle il accuse ouvertement la censure : « La censure est mon ennemie littéraire, malhonnête et déloyale. J’accuse la censure. »
Le 7 août 1830, la censure est officiellement abolie au nom de la liberté d’expression. Louis-Philippe, le « roi des Français », veut fonder sa légitimité sur cette liberté. Pourtant, la pièce Le Roi s’amuse de Victor Hugo, écrite en 1832, sera suspendue puis interdite. La censure fait officiellement son retour en 1835." https://www.bac-l.net/document/litterature/ecrire-et-publier-hernani-partie-1-2-litterature-terminale-l-4799.html
* John Stuart Mill  De la liberté, Traduction par Charles Brook Dupont-White. Guillaumin et Cie, 1860  https://fr.wikisource.org/wiki/De_la_libert%C3%A9/Texte_entier

.[1] Paraphrase de 
"Couvrez ce sein, que je ne saurais voir.Par de pareils objets les âmes sont blessées,Et cela fait venir de coupables pensées." Le Tartuffe, III, 2 (v. 860-862) http://moliere.huma-num.fr/base.php?Couvrez_ce_sein
[2] https://en.wikipedia.org/wiki/Kynodesme 

[3] Michel Casevitz, Mètis - Sur des habits anciens, 22 octobre 2018 https://laviedesclassiques.fr/article/m%C3%A8tis-sur-des-habits-anciens

[4] Aline Leal, Ministério da Cultura aciona Facebook por censurar foto de casal indígena, 17/04/2015 http://agenciabrasil.ebc.com.br/cultura/noticia/2015-04/ministerio-da-cultura-aciona-facebook-por-censurar-foto-de-casal-indigena 

[5] Serge Bahuchet, « Un style de vie en voie de mutation », Civilisations [En ligne], 44 | 1997, mis en ligne le 29 juin 2009 https://journals.openedition.org/civilisations/1592
  • Crédit d'illustrations
[Illus. 1]   Frederick Hodge, The ideal prepuce in ancient Greece and Rome : Male genital aesthetics and thier relation to lipodermos, circumcision, foreskin restoration, and the kynodesme, The bulletin of the history of medicine, Vol. 75, p. 375/405, 2001 http://www.cirp.org/library/history/hodges2
  •  Fondamentaux de cet ethnoblog engagé pour le droit des fillettes et leurs frères

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/be Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr " le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD © Christine Gamita Tous droits réservés illimités international - Unauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to " Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde http://susaufeminicides.blogspot.fr " with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest, the author’s permission is required. Il est essentiel lors de toute utilisation de cette production ou partie de cette production de préciser la source : le lien et l’auteure de l’article, ponctuation adéquate encadrant la citation -entre guillemets- et dans son contexte, sans distorsion ni manipulation ( article L122-5, du code de la propriété intellectuelle) . La permission formulée et explicite de l’auteure est également exigée. De la même manière, concepts, termes et approches empruntés à l’auteure du blog doivent être mentionnés comme tels- références adéquates. En vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible.’  Unauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required.Castellano Castellano(España) Català Dansk Deutsch English Esperanto français Galego hrvatski Indonesia Italiano Lietuvių Magyar Melayu Nederlands Norsk polski Português Português (BR) Suomeksi svenska Türkçeíslenska česky Ελληνικά русский українська العربية 日本語 華語 (台灣)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire